AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 208140477X
Éditeur : Flammarion (29/03/2017)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Ils sont médecin, interne, infirmier, brancardier, mais aussi esthéticienne, musicienne, lectrice bénévole. À l'hôpital, un à un, ils prennent la parole pour raconter les patients et les familles qui les ont marqués, les liens subtils qu'ils ont noués, les dilemmes auxquels ils ont été confrontés. Par petites touches, ils décrivent la vie au jour le jour quand il s'agit d'apporter des soins au corps, mais aussi à l'âme de ceux qui leur sont confiés au sein de cette ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
val-m-les-livres
  10 juin 2017
j'ai été particulièrement touchée par les situations décrites. Et pourtant, l'idée de suivre une cinquantaine de témoignages différents, dont il faut préciser que ce sont des témoignages romancés car le livre est bien un roman, ne m'enchantait guère. Ce sont toutes ces voix qui vont de la lectrice de l'hôpital au seul infirmier, en passant par la secrétaire médicale, qui donnent une âme au service de soins palliatifs du CHU. On perçoit à la fois la dureté du travail mais aussi les conditions particulières qui font que les infirmières ont beaucoup plus de temps à consacrer à chaque patient. Je pense que même si, comme moi, vous n'êtes pas particulièrement friand des romans hospitaliers, celui-ci vous touchera car c'est aussi, à mon avis, un livre sur l'humanité, porteur d'un optimisme qui fait du bien: l'homme n'est pas toujours un loup pour l'homme. Chacun y trouvera une histoire qui le touchera particulièrement, une histoire d'amour peut-être ou au contraire, celle d'une mère qui refuse jusqu'au dernier moment de revoir son fils.
Il n'est pas certain qu'Eduardo écrive à nouveau en français puisqu'il explique que cette fois, les témoignages recueillis lors de sa résidence étaient en français et qu'il lui est apparu vite artificiel de les traduire, mais il pourrait tout à fait le faire: sa langue est simple mais pas simpliste et agréable à lire. Si vous avez l'occasion d'entendre Eduardo parler de son roman, je vous conseille d'y aller, il parle très bien de son expérience dans le service palliatif et on sent que cela l'a profondément marqué.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lilylitblog
  10 mai 2017
Pour un premier livre rédigé en français, l'auteur argentin fait preuve d'une maîtrise impressionnante du français et de ses nuances. Chacun de ses textes sonne juste, vrai, comme si l'on avait directement retranscrit à l'écrit un témoignage enregistré. Ce qui est d'autant plus difficile à réaliser que chaque texte est raconté par un personnage différent au sein de l'hôpital. Il y a de jeunes internes et la dernière infirmière arrivée, et puis celle qui va prendre sa retraite bientôt après toute une carrière passée dans le service. Il y a des bénévoles qui ne passent que quelques heures par semaine à l'hôpital, et cette infirmière qui après son service se rhabille en civil et reste encore deux heures auprès d'un parent hospitalité dans l'unité. Il y a les médecins mobiles qui se déplacent à domicile, et la maquilleuse qui vient apporter du sourire.
L'ensemble, est, paradoxalement pour une unité médicale qui connaît des décès réguliers, assez vivant. Les récits courts sont dynamiques et s'attachent à raconter une situation, une anecdote, ou à livrer un sentiment, toujours de manière assez « brute de décoffrage », avec franchise, sans enrobage. Il ne s'agit pas d'embellir la réalité. Les patients meurent, il faut s'y faire, et la vie du service continue.
J'ai beaucoup aimé ses anecdotes, ses portraits de patients mais aussi, en creux, de soignants, et j'ai ressenti une réelle admiration pour ces personnes dévouées qui ont choisi pour métier de s'occuper avec une infinie patiente de personnes souffrantes et généralement apeurées. Leur rendre hommage dans un livre est une vraie bonne idée.
Plus sur le blog :
Lien : https://lilylit.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ramsesgribou
  17 septembre 2017
J'avais déjà rencontré l'auteur à la médiathèque de Mont de Marsan, pour une soirée musicale très Amérique du Sud. Je l'ai retrouvé dans une publication par hasard mais avec plaisir et maintenant, j'apprends qu'il vient à 50 mètres de chez moi, invité d'honneur qu'il est, au salon du livre de ma commune, Geaune. Je me suis donc attelé à son dernier roman. Une suite de témoignages autour d'une unité de soins palliatifs, instructif et beau témoignage de ce travail. Beaucoup préfèreraient ignorer jusqu'à son existence. C'est pourtant en parlant de la mort qu'on l'apprivoise. Une belle galerie de portraits mais je ne l'intitulerais pas "roman" comme il est imprimé sur la couverture. Je n'y ai pas trouvé le lien qui unissait le tout mis à part le lieu de travail identique à chacun des protagonistes. J'essaierai de me faire expliquer ce choix par l'auteur lui-même si je le croise...
Commenter  J’apprécie          12
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
carrecarre   26 août 2017
Ma fille de 30 ans est médecin. Cela nous rapproche tous les deux. Je lui dis souvent que les autres se trompent quand ils assurent qu'un bon soignant doit trouver la distance idéale face aux patients. Je lui dis que ce que nous devons trouver c'est la présence idéale. Et que c'est loin d'être un simple jeu de mots.
Commenter  J’apprécie          151
carrecarre   26 août 2017
L'ennui de la perfection, c'est qu'elle est impossible à atteindre. Faire disparaître l'imperfection est une utopie parfaite... Tout comme éliminer la mort.
Commenter  J’apprécie          80
rkhettaouirkhettaoui   04 juin 2017
Dans nos métiers, il faut absolument ne pas faire de transfert, ne pas s'approprier un patient, ne pas s'identifier à sa douleur car on risque de l'aggraver au lieu de l'apaiser. Autant de règles d'or que cette fille n'a pas réussi à respecter.
On ressent la vocation d'infirmière quand on est capable d'amour du prochain et du sentiment de pitié, pourtant ça ne suffit pas. Le protocole et le savoir-faire sont indispensables et protègent tout le monde, y compris les infirmières elles-mêmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   04 juin 2017
J'ai l'habitude d'annoncer aux gens les nouvelles les plus terribles : « Vous avez une leucémie », « Je crains qu'il ne vous reste que cinq ou six mois à vivre »… Cela ne signifie pas que je suis insensible à ça. Mais l'être humain s'habitue aux choses les plus étonnantes. Et pourtant, malgré cette expérience, mes mains étaient toutes moites, comme la première fois que j'ai dû dire à un patient qu'il avait une maladie incurable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   04 juin 2017
C'est étrange de rester à côté d'un inconnu pour l'accompagner dans la mort. Mourir, c'est un acte intime. Pourtant, je ne pouvais pas partir. Je lui ai pris la main. Il saurait ainsi que quelqu'un se trouvait à ses côtés… Il me tournait le dos, il gardait les yeux fermés, il ne bougeait presque pas. Mais sa main tenait ma main et il pouvait – pourquoi pas – associer le visage qu'il voulait à mon contact.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
Video de Eduardo Berti (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eduardo Berti
Eduardo Berti - Dans le cadre du Festival Bordeaux Cité Tango .Dans le cadre du Festival Bordeaux Cité Tango, rencontre avec Eduardo Berti. Retrouvez le livres : http://www.mollat.com/recherche/auteur/Eduardo%20Berti.html Notes de Musique : ?Tango Argentino? (by Joan Silver Pin). Free Music Archive. Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : soins palliatifsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les classiques de la littérature sud-américaine

Quel est l'écrivain colombien associé au "réalisme magique"

Gabriel Garcia Marquez
Luis Sepulveda
Alvaro Mutis
Santiago Gamboa

10 questions
222 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature sud-américaine , latino-américain , amérique du sudCréer un quiz sur ce livre