AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782957332007
42 pages
Éditeur : L'Ourse brune (01/08/2020)
5/5   2 notes
Résumé :
« Je cherche dans les casiers du fourgon, au milieu des blocs différentiels, des prises trois-points, des bobines de fil rouge bleu jaune et vert, des sachets de colliers Rilsan, des rouleaux de gaine annelée grise, je trouve le Bleuet, une casserole, un bidon d'eau, le Nescafé. Quand je me retourne, il me fixe. Je lui souris :
— Bonjour papa.
— Qu'est-ce que tu fais donc ?
— Je suis venu te chercher, tu m'avais demandé. »

Pour te... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
chris49chris49   16 octobre 2021
L'humidité s'infiltre tout de suite dans le col de ma veste de chasse. Papa doit être gelé. J'explore autour du camion, aux abords du roncier, dans le chemin, j'éclaire les fossés gorgés d'eau et le couvert noir d'encre des arbres. Quelle idée avait-il en tête ? S'il en avait une ! Les branches mortes craquent sous mes chaussures. A-t-il voulu retourner à leur maison rejoindre maman ? Je reviens vers le fourgon et descend de l'autre côté une pente déboisée, parsemée de souches. Papa surgit enfin dans le pinceau de la torche. Il est par terre, de guingois, la tache blanche de son visage vers le ciel noir. Ma torche coud un ourlet de lumière autour de la forme courbe de la bombonne. Il la serre contre lui telle une mère son bébé sur son sein. Il est à une cinquantaine de mètres de la falaise, un peu plus, il passait tout droit, hop ! dans le vide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
chris49chris49   15 octobre 2021
Après les années et tous mes efforts, j'ai tout de même réussi à me rapprocher un peu de lui. Un jour, alors que je repartais de chez eux, il m'a glissé comme ça, sur le seuil : je suis content que tu viennes nous voir. Il en a pas dit plus. Depuis, non plus. C'était beaucoup pour un homme comme lui. Beaucoup et même beaucoup. C'est arrivé du temps de Russel. L'unique phrase gentille qu'il m'ait jamais dite. Je lui en veux pas, moi aussi j'ai la bouche qui peut pas parler, comme si j'avais un gant de sécurité dedans, les paroles passent pas. Je pense à tout ça sur les chantiers, le travail d'électricien est plus méditatif qu'on l'imagine, toute la journée en ermite à tirer des fils dans des maisons vides, sceller des coffrets, vérifier des branchements, les idées surgissent en paquets comme des bancs de poissons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Un peu de langue française (2) 📚

Comment écrit-on l'expression ancienne qui signifie "peu importe" ?

Peu me chaux
Peu me chaut
Peu me chaud
Peu me chau

12 questions
125 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , orthographe , langue française , vocationCréer un quiz sur ce livre