AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

John Steinbeck (Antécédent bibliographique)
EAN : 9782756017617
117 pages
Éditeur : Delcourt (04/11/2009)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 25 notes)
Résumé :

Des souris et des hommes est un roman dont la force dramaturgique reste intacte, génération après génération. Déjà adapté au théâtre et à deux reprises au cinéma, il fait maintenant l'objet d'une splendide transposition en bande dessinée. Par la sensibilité de ses images et la finesse de sa narration. Pierre Alain Bertola, qui porte en lui ce projet depuis plus de vingt ans, exprimer av... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  05 mai 2019
Bon beh il n'y a rien à faire, j'ai beau connaître l'histoire de John Steinbeck, avoir vu le film et son adaptation en pièce de théâtre, j'ai encore pleuré ! Pour cette première adaptation en bande dessinée, admirablement mise en scène et avec des dessins en noir et blanc (histoire que le scénario ne serait pas déjà assez déprimant comme cela), Pierre-Alain Bertola rend ici un magnifique hommage à l'oeuvre originale.
George et Lennie sont deux hommes sans attache qui se trimbalent de ranch en ranch histoire de se faire un peu d'argent en attendant le jour où ils pourront avoir leur propre chez-eux. Cependant, Lennie étant un bon gars mais qui n'a pas conscience de ses actes ni même de ses pensées, George sait pertinemment que cela n'arrivera jamais car il se doit de veiller sur Lennie qui ne peut s'empêcher de faire des bêtises, contre son gré et bêtises est même un peu léger mais "ce n'est pas parce qu'on n'a pas de la cervelle que l'on ne peut pas être un bon type". Lorsqu'ils arrivent dans un nouveau baraquement, les deux hommes se sont remis à rêver (pour Lennie du moins - car c'est George qui doit assumer es agissements incontrôlés de ce compagnon de malheur). Ayant promis à sa tant Clara, décédée il y a peu qu'il veillerait sur lui, il s'y engage de son mieux et Lennie sait la chance qu'il a d'avoir un compagnon comme lui même si il l'engueule mais lorsqu'il agit mal. Cette nouvelle embauche se passera-t-elle mieux que la précédente ? Avec un nouveau camarade, inapte au travail mais bon bougre qui a perdu sa mai et qui a un sacré pactole de côté et un homme de couleur noir que chacun fuit comme la peste qui se propose de se joindre à eux, nos quatre compagnons étaient plutôt bien partis au départ si il n'y avait pas eu, encore une fois, un petit chiot et la femme du fils du patron...Cette dernière, aguicheuse comme pas possible et ne se rendant pas compte des problèmes psychologiques de Lennie et de sa force incroyable risque cependant bien de s'attirer bien des ennuis, à elle-même mais aussi à nos deux amis...
Je pense que vous connaissez tous plus ou moins cette tragique histoire, aussi est-ce la raison pour laquelle je reste vague quant au résumé de l'intrigue mais si ce n'est pas le cas, je n'ai qu'un conseil à vous donner : lisez cette adaptation et surtout replonger-vous si ce n'est pas déjà fait dans l'oeuvre extraordinaire de John Steinbeck !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
AMR_La_Pirate
  02 octobre 2018
Dès sa parution, en 1937, Des souris et des hommes de John Steinbeck a été adapté au théâtre, au cinéma, à la télévision, en comédie musicale, sous forme de ballet ou encore d'opéra… Il ne manquait plus que la BD.
C'est tout à fait par hasard, en fouillant dans le rayon BD de la petite bibliothèque que je fréquente que je suis tombée sur cet album ; je l'ai rapidement feuilleté puis reposé lors de plusieurs visites avant de l'emprunter pour le lire en entier, convaincue que l'auteur avait respecté de très prés le texte original.
Pierre-Alain Bertola a divisé sa BD en six chapitres, reprenant la trame narrative du roman de Steinbeck et, mots pour mots, la traduction française de Maurice-Edgar Coindreau à la fois dans les incipit et dans les dialogues des planches. Les parties descriptives du roman sont restituées par des cases muettes d'une belle intensité.
Les dessins sont en noir et blanc, en dégradés de gris ; c'est un choix graphique qui peut paraître difficile mais qui sert l'ambiance particulière du récit… J'ai lu et relu le court roman de Steinbeck et je peux dire que je le connais assez bien ; le soin apporté à cette adaptation, la recherche des détails, le rendu des atmosphères, le respect de l'oeuvre originale, tout dans cet album m'a émue et touchée…
Je ne suis pas une spécialiste de la bande dessinée, c'est un genre dont je ne maîtrise pas les codes… Mes ressentis sont donc plus intuitifs qu'argumentés mais il est rare que, dans une BD, tout me paraisse réussi avec la même excellence et, pourtant, c'est le cas ici. Le choix de suivre le texte dans une posture de mise en retrait du rôle du scénariste est un réel hommage à Steinbeck ; la représentation à la fois soignée et vivante des décors naturels, des animaux (les chevaux notamment, mais pas seulement…) des bâtiments, des rues, des intérieurs et des extérieurs concourent à la justesse de l'ensemble ; le travail de l'artiste sur les attitudes et les physionomies des personnages donne un rendu très réaliste. Tout est parfait et juste…
Une magnifique découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
psambou
  23 mai 2020
Que ce soit le roman de Steinbeck, son adaptation cinématographique ou la en bande-dessinée, l'histoire me prend toujours autant aux tripes. Lennie et George sont deux personnages auxquels on ne peut être insensible. George qui protège Lennie comme il peut sans lui cacher ce que ça lui coûte, en "emmerds" et en manque de liberté. Lennie qui boit les paroles de son compagnon fidèle George. Lennie qui aime la douceur des lapins, d'un petit chiot, des cheveux ou de la robe d'une femme. Lennie qui demande encore et toujours à George de lui raconter cette petite ferme au bord de l'eau où ils s'installeront tous les deux la saison agricole terminée. Lennie qui ne ferait de mal à personne, et Lennie qui ne contrôle pas sa force. Et le drame qui guette, une fois de plus.
Steinbeck réussit avec tellement de force à saisir le quotidien de deux ouvriers agricoles, sans le sous, dans les années 1950 aux Etats-Unis, qu'on ne peut que admirer le travail de Pierre-Alain Bertola dont le dessin magnifique à l'aquarelle qui joue de toutes les nuances du noir au blanc, sert toute la charge dramatique de l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
liratouva2
  29 août 2012
Non seulement l'histoire est respectée mais elle est magnifiée par les dessins à l'aquarelle, en noir et blanc, qui apportent infiniment de poésie à l'atmosphère misérable des fermes où s'emploient Georges et Lennie, les deux vagabonds qui ne rêvent que d'avoir leur terre à eux où élever les lapins qu'affectionne Lennie, le colosse à l'âme d'enfant.
Comme Steinbeck, Bertola n'en fait pas trop dans la tragédie, juste l'essentiel. Grâce aux dialogues, brefs, simples et rudes, tout est dit ou plutôt suggéré. le lecteur comprend à demi-mots ce qui se passe sans que rien ne soit souligné de particulièrement révoltant ou atroce. C'est comme ça, c'est tout. La vie est dure et sans complaisance pour les pauvres gens de ces régions des États-Unis de la Grande Dépression.
L'amitié qui lie les deux hommes si différents adoucit peut-être le drame mais ne peut en rien empêcher la fatalité qui veut que Lennie ne contrôle ni sa force ni son penchant pour caresser les choses soyeuses comme la fourrure des lapins, le velours si doux et les cheveux si soyeux de la femme de Curley, le fils du patron.
C'est un album de toute beauté que j'ai énormément aimé.
Lien : http://liratouva2.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
lapetitesteph
  25 avril 2012
Jolie découverte : Pierre-Alain Bertola, scénographe, peintre, illustrateur, et parfois dessinateur de bd. Après 2 albums aus éditions Futuropolis, il est de retour chez Delcourt avec l'adaptation du très estimé "Des souris et des hommes" de J. Steinbeck.
Le résultat est franchement magnifique, un crayon fin, de l'aquarelle, et de l'eau pour nuancer le noir en tout plein de gris. le dessin est subtil et l'ambiance poétique malgré le contexte historique, l'Amérique profonde des années 30, sa société violente et raciste. de plus, P-A Bertola demeure très fidèle au texte, à sa continuité, intercalant des extraits ça et là et c'est avec tendresse que nous suivons l'itinéraire de George et Lennie.
Lien : http://lapetitesteph.blogspo..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
cicou45cicou45   05 mai 2019
"_C'est un brave type. Y a pas besoin d'avoir de la cervelle pour être un brave type. Des fois, il me semble que c'est même le contraire."
Commenter  J’apprécie          120
liratouva2liratouva2   29 août 2012
Les types comme nous, ils n’ont pas de famille. Ils s’font un peu d’argent, et puis ils le dépensent tout. Y a personne dans le monde pour s’faire de la bile à leur sujet…
Ya des choses qu’on est obligé de faire des fois.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : roman graphiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3794 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre