AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2218048892
Éditeur : Hatier (28/02/1994)

Note moyenne : 4.42/5 (sur 33 notes)
Résumé :
La référence en conjugaison

Pour trouver facilement la conjugaison d'un verbe: -Tous le stableaux modèles -Un repérage immédiat des verbes réguliers et irréguliers, des temps et des modes -Une nouvelle mise en évidence des difficultés orthographiques -Une liste alphabétique de tous le sverbes de la langue francaise et leur renvoi aux tableaux modèles

Pour accorder et employer les verbes:
-Toutes les règles d'accord et d'emploi ex... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Nastasia-B
  16 novembre 2013
Au Panthéon des livres normalement pas spécifiquement scolaires mais dont l'usage reste souvent (à tort) cantonné autour des jeunes années, (vous savez bien, ces ouvrages destinés à enseigner les subtilités, le fonctionnement, le maniement ou les fleurons de la belle langue française), il y a quelques noms qui claquent dans les esprits, et ce depuis de nombreuses années : Grevisse, Bled, Lagarde et Michard…
Cependant, parmi ces quelques farouches et vaillants mousquetaires du verbe français, un seul peut se prévaloir du titre de D'Artagnan du langage ; vous l'avez reconnu : Bescherelle. Pas UN Bescherelle, LE Bescherelle.
Et bien que Bescherelle soit un patronyme associé à toute une collection d'ouvrages destinés à expliquer les règles de fonctionnement du français, LE Bescherelle par excellence, c'est lui, le Bescherelle 1, l'art de conjuguer.
Cet opuscule rouge typique est devenu au cours du temps une sorte de légende (et ce même en dépit de l'avènement du surpuissant, de l'omniprésent, de l'omnipotent internet), car il était, reste et demeurera la bible de référence pour la conjugaison des verbes français.
Le principe est simplissime : est disponible en fin d'ouvrage un dictionnaire nourri, fourni et quasi exhaustif des verbes français ayant cours ou ayant eu cours auprès duquel figure un numéro de page.
Si le verbe est indiqué en gras dans ce dictionnaire, cela signifie qu'une page du livre lui est spécifiquement dévolue au numéro de renvoi.
Là-bas, vous y découvrirez la conjugaison de ce verbe à tous les temps et à tous les modes. Des remarques, souvent utiles et pertinentes, sont éventuellement inscrites en bas de page.
Si le verbe souhaité n'est pas indiqué en gras dans le dictionnaire final, le numéro renvoie à un verbe (le plus souvent apparenté) dont la conjugaison est exactement la même et pour lequel il suffit de changer le radical.
(N. B. : si vous n'êtes pas francophone de naissance, sachez qu'on parle constamment du « radical » d'un verbe, c'est-à-dire de sa partie prétendument invariante à la conjugaison mais en réalité il n'existe pas de règle infaillible pour déterminer ce sacro-saint radical. Dit autrement, ayez le français pour langue maternelle pour savoir à tous les coups ou bien, autre alternative, trompez-vous souvent et faites-vous reprendre par des locuteurs efficaces pour le devenir vous-même, car aucun livre ne pourra vous fournir une règle claire et infaillible pour déterminer le radical d'un verbe et qui fonctionnerait pour tous les verbes français sans exception.)
Le Bescherelle 1 est simple d'utilisation, efficace et fiable. C'est une méthode robuste qui a largement fait ses preuves et, nombre de personnes supposées efficaces en conjugaison, moi la première, conservent pieusement leur très ancien Bescherelle qu'elles consultent régulièrement (sans toujours l'avouer). Quelle plus belle preuve de succès et d'utilité ?
Aux jeunes générations, je dirai simplement ceci : méfiez-vous des réponses immédiates fournies par un ordinateur. Réfléchir, comprendre la logique inhérente, c'est bien aussi.
Mais ce n'est que l'avis d'une vieille conne has been qu'a capté que dalle et qu'est trop grave relou comme prof, c'est-à-dire, pas grand-chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          709
Gwen21
  19 décembre 2013
J'ai d'abord reculé devant la somme de témérité et d'audace nécessaire à la rédaction d'un billet sur le Bescherelle mais plaçant mes humbles pas dans ceux, plus affirmés, de Nastasia, je me lance à mon tour dans le panégyrique de cette Bible de la conjugaison qui élève cette dernière au rang des arts, ce qui est parfaitement justifié de mon point de vue. D'ailleurs, ne dit-on pas des auteurs qu'ils sont les artistes des mots ? le style d'un auteur n'a pas à rougir d'être comparé au pinceau du peintre, au burin du sculpteur ou à la caméra du réalisateur.
Le petit livre rouge (qu'on se rassure, je parle toujours du Bescherelle) a accompagné toute ma scolarité, comme ce fut le cas, je n'en doute pas, pour la plupart d'entre vous. Toujours uni à son meilleur pote BLED, le Bescherelle fut même mon livre de chevet durant les quelques années passées dans certain collège privé aux méthodes aussi radicales qu'efficaces, à savoir l'apprentissage PAR COeUR chaque soir d'une page entière du Bescherelle.
Si on est libre de juger cette méthode surannée et/ou abêtissante, on ne peut la taxer d'inutilité, la preuve en est que j'ai atteint l'âge adulte en maîtrisant plutôt prou que peu la conjugaison française et sa concordance des temps et en m'extasiant toujours autant devant la formidable diversité et beauté des verbes qui articulent toute la littérature francophone.
Le Bescherelle de mon enfance, à la couverture usée, et qui, selon l'usage d'alors, avait été consciencieusement recouvert d'un film protecteur partant désormais en miettes, figure toujours en bonne place sur l'étagère de mon coin lecture, à côté de ses inséparables camarades de classe, le susnommé BLED et les jumeaux Robert I et Robert II. J'y pioche à l'envi et ce, très régulièrement, les connaissances que j'ai la générosité d'héberger dans mon cerveau et qui ont cependant une fâcheuse tendance à vouloir se faire la malle.
Le Bescherelle, un concept simplissime qui traversera le temps, du moins je l'espère, le tenant pour un outil d'apprentissage du français indispensable ayant la double propriété d'être inaltérable et réconfortant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          486
helhiv
  10 juillet 2016
Plus qu'une critique, il s'agit d'un hommage à quelque chose qui ressemble à une règle du jeu, un contrat commun entre des gens qui parle la même langue. C'est l'outil nécessaire qui vous rassure et qui vous rend moins honteuse de douter du futur du verbe coudre ou du subjonctif du verbe bouillir. C'est aussi l'encyclopédie qu'on peut parcourir en en empruntant tous les chemins, même les plus inconnus, même les voies sans issue. C'est ainsi qu'on se désole, au gré une nouvelle fois d'un doute 'conjugatoire', de l'inexistence de l'impératif de pouvoir, de pleuvoir et de falloir, ainsi que de l'imparfait de traire ou de l'imparfait du subjonctif du verbe paître ... entre autres. Le verbe clore offre ainsi maintes interdictions sur son emploi au passé. On peut néanmoins apprécier cet ouvrage indispensable et, au risque d'heurter le bon goût, dépasser son enseignement en inventant ces temps et ces mode qui manquent. En ce jour de soleil, pourquoi ne pas intimer aux cieux cet ordre rafraîchissant (mais peu populaire j'en conviens) : pleuvez (ou pleus - plus osé - si vous tutoyez les nuées).
Pour conclure, le troisième groupe étant celui des exceptions de conjugaison, je propose que les néologismes verbaux y soit rangés pour nous permettre d'inventer des conjugaisons audacieuses qu'interdisent les tristes verbes du premier groupe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
anlixelle
  18 mai 2018
Tout simplement essentiel... et à tous âges (pour certains verbes et/ou certains temps) !
Commenter  J’apprécie          120
Marti94
  03 juillet 2015
Le Bescherelle est ma bible.
Plus précisément « L'art de conjuguer, dictionnaire de 12000 verbes » m'a toujours accompagnée, à la maison et au travail. Bien qu'ayant fait des études supérieures j'ai toujours tendance à douter de mes conjugaisons et j'aime bien vérifier. Alors ce petit guide me rassure.
Il faut admettre qu'aujourd'hui c'est beaucoup plus simple avec le correcteur orthographique et Reverso. J'utilise donc moins mon Bescherelle mais quand même, il est toujours sur mon bureau.
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   18 octobre 2013
ADVERBES DE QUANTITÉ : Quand le sujet est un adverbe tel que "beaucoup, peu, plus, moins, assez, tant, autant, combien, que", ou des locutions apparentées : "nombre de, quantité de, la plupart", que ces mots soient suivis ou non d'un complément, le verbe se met au pluriel, à moins que le complément ne soit au singulier :
"Beaucoup de candidats se présentèrent au concours, mais combien ont échoué !"
"Peu de monde était venu."
REMARQUE : [...]
"Plus d'un" veut paradoxalement le singulier, alors que "moins de deux" veut le pluriel :
"Plus d'un le regrette et pourtant moins de deux semaines seulement se sont écoulées depuis son départ."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          231
Marti94Marti94   24 juin 2015
Le 3e groupe avec ses quelques 350 verbes est une conjugaison morte. A la différence des deux premiers groupes qui sont de type régulier, c’est lui qui compte le plus grand nombre d’exceptions et d’irrégularités de toute la conjugaison française.
Commenter  J’apprécie          30
ClioInoClioIno   26 septembre 2015
Puisse donc ce Bescherelle aider mieux encore que par le passé tous ceux, petits et grands, Français et étrangers, qui veulent maîtriser la conjugaison, y compris dans ses formes rares, et qui ont le souci de s'exprimer avec pureté et correction. [Préface de l'édition de 1990].
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : conjugaisonVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
319 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre