AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2080106880
Éditeur : Flammarion (18/02/2002)

Note moyenne : 4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Quand on voyage dans l'ABCdaire le plaisir d'apprendre fait ricochet.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
brigittelascombe
  12 mai 2012
Après avoir été déçue dernièrement par le Hugo (quant aux illustrations qui, à mon avis trop noires, ne rendaient pas bien compte du génie créatif de Victor Hugo), j'ai eu envie pour ne pas rester sur ma faim, de découvrir Victor Hugo sous un autre angle et j'avoue/ L'ABCdaire de Victor Hugo de Patrick Besnier (écrivain et professeur d'Université à la retraite) vaut le détour.
Outre une courte biographie rappelant, entre autres, son éducation dans la haine de Napoléon (figure omniprésente dans son oeuvre), les drames qui ont marqué sa vie, ses combats (notament contre la peine de mort), son génie, son exil à Jersey et sa "métamorphose en symbole" grâce à la popularité de ses personnages, c'est surtout l'abédaire qui est (à mon avis encore) intéressant.
Point par point, il retrace le portrait réaliste d'un érudit; esthète;génial mégalomane torturé enclin au spiritisme;immense écrivain, poète et académicien tenté par le pouvoir et la politique; d'un homme intime de Berlioz, admiré de Boyer, vénérant Corneille...;d'un visionnaire.
Ce document fort complet, enrichissant, émaillé de citations de Victor Hugo, d'extraits d'oeuvres ou d'articles de journaux, d'illustrations diverses et de photos est très plaisant à lire.
Mais ce qui m'a vraiment plu, étant ignorante de ce fait, c'est de découvrir le peintre Hugo, un peintre et dessinateur génial qui aurait eu un immense succés s'il avait exposé ses oeuvres publiquement (peut-être l'a-t-il fait d'ailleurs!!).
Le gai château qui part d'ombres torturées pour monter tout en finesse vers la lumière est de toute beauté, La vague ou Ma destinée (qui étonne par son modernisme) semble une noire trame laissant soudre de flamboyants éclairages à travers ses filets, Souvenir d'Espagne fait penser à un bronze terni à polir pour lui redonner son éclat initial; et Carte de voeux, "lavis et rehauts d'aquarelle" (représentant sa maison au centre des lettres de son nom), bien qu' étiquetée "EGO HUGO" par Patrick Besnier, est sublime
Vite une rétrospective de ses tableaux!
En tous cas je recommande cette collection d'ABCdaire chez Flammarion qui touchent aussi bien à l'art (Cézanne, Chagall..), qu'à la littérature (Balzac, Colette, Prévert, Proust..), l' Archéologie et aux civilisations, Histoire,religions,sciences,nature,patrimoine,art de vivre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Anais31
  29 mai 2016
L'ABCdaire de Victor Hugo et un livre très complet avec de très belle images et beaucoup d'informations.
Ce que j'ai appréciée c'est qu'il y a une courte biographie de Victor et beaucoup de texte sur ses oeuvres, ses amis, ses inspiration...
Je vous recommande fortement ce livre.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Anais31Anais31   19 avril 2016
Quasimodo le monstre, la bohémienne Esméralda, Jean Valjen le bagnard au grand cœur, Gavroche, le sinistre Javert: racontés par Victor Hugo, ce sont eux qui semblent aujourd'hui nous le raconter, mais par quelles adaptations, réductions ou schématisations de toutes sortes ! Prenons simplement Cosette: pieds nus dans le froids et l'humidité, avec ses grands yeux tristes, accrochée à son immense balai, elle est aussi tragique et aussi légendaire que la petite sirène d'Andersen. Mais si émouvante et si répandue soit-elle, elle n'épuise pas l'œuvre de Hugo. Il faut même se demander quels rapports cette image et sa gloire universelle possèdent avec des livres complexes et abondants. Cosette ne sert-elle pas à nous dissimuler Victor Hugo et les question qu'il pose ? Derrière les images se trouve une histoire plus compliquée et plus passionnante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
brigittelascombebrigittelascombe   12 mai 2012
Appartenir au monde des génies,c'est rompre définitivement avec l'esthétique classique,avec l'art conçu comme divertissement ou pure jouissance.Il s'agit plutôt de redire la grandeur de l'esprit humain dans sa quête vertigineuse.
Commenter  J’apprécie          40
brigittelascombebrigittelascombe   12 mai 2012
Pour Hugo,l'admiration se substitue à la critique,toujours menacée d'être basse ou mesquine (voir Zoïle).Admirer c'est toujours prendre le risque de se perdre en ce que l'on admire;critiquer,au contraire,c'est se mettre soi-même en valeur.
Commenter  J’apprécie          30
Anais31Anais31   06 mai 2016
Mais ce type de héros primitif et monstrueux l'occupera toute sa vie: c'est une figure centrale, obsédante de nombreuses œuvres. Les difformités multiples que cumule Quasimodo, borgne, sourd, bossu, boiteux, ou bien le visage déchiré de Gwymplaine ont assuré le succès de Notre-Dame de Paris et de L'homme qui rit. Mais si ces corps martyrisés, ces formidables figures d'un pittoresque cruel fascinent tant les lecteurs, c'est qu'ils posent la questions: "Qu'est-ce qu'un monstre ?" Le monstre que nous avons si souvent tendance à exclure de l'humanité, n'est-ce pas plutôt celui qui l'accomplit et le réalise avec un excès, une générosité qui la rendent plus visible, plus touchante ? En ce sens, Quasimodo ou Gwynplaine vont ou bout de l’humanité, et même au-delà; de l'homme qui rit, Hugo écrit: "Il se sentait surhumain et tellement monstre qu'il était dieu."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
brigittelascombebrigittelascombe   12 mai 2012
Dans Opium, Jean Cocteau rapporte ce trait:" Péguy,hugolâtre,m'énumérait ses oeuvres.'Il doit en rester encore,répétait-il.Voyons,voyons!' et il récapitule,il cherche.Il oubliait Les Misérables".
Avec Victor Hugo,on oublie toujours quelque chose.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Patrick Besnier (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Besnier
Henri de Régnier, de Mallarmé à l'Art Déco.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
49 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre