AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2715241607
Éditeur : Mercure de France (17/03/2016)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Jadis objet de luxe, aujourd'hui le livre se prête, se corne, se met dans une poche, se donne, se jette...L'essor du numérique peut-il vraiment mettre un terme au règne de ce très bel objet, matériel sinon sensuel ?
Des bibliophiles aux bibliotoqués, promenade parmi les livres en compagnie de Paul Valéry, Albert Cim,Jules Lemaître, Charles Nodier, Gustave Flaubert et bien d'autres...
Textes choisis et présentés par Olivier Bessard-Banquy.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
sabine59
  07 avril 2016

Si , comme moi, vous aimez avoir l'objet- livre entre les mains, le toucher, le sentir, même un vieil exemplaire jauni de "Paroles" de Prévert, si vous n'aimez guère la liseuse et préférez entreposer des piles de livres un peu partout chez vous ( et pas forcément dans une bibliothèque !), alors ce petit livre vous plaira et vous intéressera...
Je l'ai trouvé par hasard en librairie, publication récente ( mars 2016) , j'avais déjà entendu parler de cette collection bien sympathique éditée par Mercure de France.Eh bien , pour 8 euros, voilà une lecture enthousiasmante et documentée, qui présente des textes d'auteurs très variés, ici essentiellement des libraires ou bouquinistes, des gens du métier, dira-t-on.Et Olivier Bessard-Banquy commente chaque texte qu'il a choisi pour cette sorte d'anthologie du livre.
Il y est question de la différence à établir entre bibliophiles et bibliomanes( certains ont même tué pour obtenir l'oeuvre rare convoitée !), des aspects amusants- mais épuisants- de la vie d'un libraire au quotidien,des découvertes des bouquinistes,de tout un monde délicieux et passionnant.
Cette promenade parmi les livres et sur les quais du Pont-Neuf, se fait en compagnie d'auteurs ou chroniqueurs aussi variés que Philippe Meyer, Eric Chevillard, Paul Valéry, Charles Nodier et d'autres que je ne connaissais pas, notamment du 19ème siècle.
Certains textes sont très humoristiques, particulièrement celui de Philippe Meyer.Parlant du libraire au quotidien, il écrit, à propos d'un client:" Un trintagénaire un peu chiffonné qui se cherche un polar dont il a oublié le titre, le nom de l'auteur, et bien sûr la maison d'édition mais dont il est sûr que l'action se passe en Australie.Ou alors en Finlande.En tout cas, on lui en a dit le plus grand bien et il veut le lire ce week-end, c'est-à-dire tout de suite."
Eric Chevillard n'est pas en reste, lui dont le personnage, Crab vit au milieu des livres , qui s'accumulent dans sa baignoire ou son four...
Ce livre m'a donné envie d'acheter d'autres titres de cette collection ( non, je n'ai pas d'actions chez cet éditeur...), présentant de très nombreux thèmes, comme " le goût d'Amsterdam", " le goût de l'amitié" ou, celui qui me tente le plus " le goût de la poésie française"...
Terminons avec cette remarque très juste du commentateur: "Si la lecture usuelle, pratique, ne peut que se développer sur écran, la lecture sensuelle ne peut que se poursuivre sur papier, en raison du plaisir physique lié à sa matérialité,même si de temps à autre- et encore- les livres sentent mauvais et même si - cela reste à prouver- cette chimie est dangereuse.Il faut d'ailleurs bien mourir de quelque chose et mourir de lire n'est pas la plus détestable des perspectives."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
etreneant
  23 juillet 2018
Magnifique. A relire!
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
boubiboubi   05 janvier 2017
Il a toujours quelque chose à offrir, quelque chose à donner. (9)
...le livre fatigué d'avoir été trop lu... (10)
Je l'ouvre : il parle... je le referme, il redevient une chose des yeux (17)
Les livres retiennent toujours un peu de leur essence originelle et s'enrichissent de nouveaux arômes qui s'effaceront avec le temps... (19)
La réalité du papier disparaît derrière le symbole, le texte, la représentation ou le signe dont il est le support. Paradoxalement, c'est sous ses formes les plus insignifiantes et les plus dérisoires, sous son aspect de détritus, que sa présence redevient visible : prospectus, sachets déchirés, vieux emballages, lambeaux d'affiches, papiers de bonbons et papiers gras, tracts abandonnés, enveloppes ouvertes, presse périmée... Le papier fait écran à sa propre beauté, il nous embarasse, il déborde de nos boîtes aux lettres, il traîne sur les trottoirs, il fait désordre; on le froisse, on le jette, on le brûle. (24)
Agréable sous la main, charnel, physique... (24)
...de toutes les jouissances, celles qui proviennent de l'amour des livres sont.. les plus facilement et les plus longtemps renouvelables... Pour le livre, il ne faut que le livre. (27)
...lisez-les dans un volume, sur du papier et dans des caractères qui leur soient contemporains, la lecture vous en deviendra facile. (29)
... le combat pour le livre n'est jamais perdu (46)

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
zazalebzazaleb   08 avril 2016
Crab ne range pas les lits de sa bibliothèque dans sa bibliothèque. Chez Crab, il ya des livres partout,hormis sur les rayons de sa bibliothèque.(...)Par paresse vraisemblablement, Crab préfère acheter un livre neuf plutôt que de blanchir celui de la veille, en sorte que vous ne le verrez jamais deux jours de suite avec le même livre -souvent il change plusieurs fois de livre dans une même journée, pure coquetterie, où manière plutôt mesquine et tape à l'œil d'étaler sa richesse." Éric Chevillard, le fantôme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Olivier Bessard-Banquy (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Bessard-Banquy
Pourquoi publie-t-on tant de livres aux rentrées littéraires ? .Mais pourquoi les éditeurs publient-ils autant de livres ? En effet, les ventes se limitent régulièrement à quelques centaines d'exemplaires, notamment pour les premiers romans. Découvrez les réponses d'Olivier Bessard-Banquy, universitaire spécialiste des lettres et de l?édition contemporaine.
autres livres classés : bibliophilieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
312 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre