AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782863644102
120 pages
Éditions Parenthèses, Marseille, 1987 (22/11/2018)
3.5/5   3 notes
Résumé :
Il y a le paysage décor, marchandise esthétique. Et il y a l'autre, le paysage profond, essentiel, nécessaire. Un paysage certes reflet et dépôt des dégradations que lui inflige l'activité humaine ; mais néanmoins, dans le même temps, miroir d'aspirations, de pratiques et de désirs pour l'habitabilité du monde. Les signes se multiplient aujourd'hui de nouveaux rapports à la campagne et à la ville. Des formes de vie différentes cherchent à s'expérimenter, des géograp... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Après un premier chapitre dédié à la définition du paysage, Jean-Marc Besse développe les actions sur et avec le paysage pour finir dans un troisième chapitre par l'éducation au paysage.
Le paysage, qui est géographie autant qu'histoire, est constitué de relations ; la nature, le territoire, la vue s'assemblent et ainsi se transforment. Les humains sont plongés dans le paysage et y participent. Les humains et leurs sociétés appartiennent à un monde qu'ils n'ont pas créé et auquel ils participent. L'air, l'eau, les plantes ne viennent pas à nous dépouillés et stériles mais riches de leurs interactions.
Le paysagiste, l'architecte, l'expert qui veut ou doit agir sur le paysage doit prendre en compte un réseau complexe de données : en plus de ce qui relève de la topographie, la biologie, le climat, il doit examiner des données sociales, culturelles, économiques.
Le livre de Jean Marc Besse aurait pu être estampillé de la mention « à réserver aux spécialistes » tellement ce livre m'a semblé pointu dans son domaine. C'est un livre que j'ai lu puis parcouru muni du matériel du bon élève crayon gris, gomme, dictionnaire. Une lecture fastidieuse mais intéressante. Un essai didactique et formateur qui a toute sa place dans la réflexion actuelle sur l'aménagement des territoires ruraux ou urbains et qui prend en compte les nécessités écologiques et les changements climatiques.
Je remercie Babelio et les éditions Parenthèses pour La nécessité du paysage et le soin mis dans l'expédition du livre.



Commenter  J’apprécie          333
« Nous parlons mal du paysage. Nous en parlons beaucoup pourtant, mais pour le plus souvent l'oublier dans nos actions et nos pensées » Ainsi débute cet essai intitulé « La nécessité du paysage »
Il n'y a pas un mais plusieurs paysages dans nos rapports à la ville et à la campagne qui évoluent sans cesse. Dans une démarche pluridisciplinaire, l'auteur de cet essai nous ouvre des horizons nouveaux pour nous aider à appréhender des expérimentations nouvelles.

Le premier chapitre s'intitule « Définir le paysage »
Grâce au paysage, la nature et ce dont elle est composée entre en relation étroite avec ce monde humain et social dans lequel nous évoluons. Ce paysage, nous contribuons à sa perpétuelle transformation. Comment évoluent nos espaces habités ?
L'auteur parle de « grammaire élémentaire » pour définir les diverses manifestations de la dimension territoriale.

Dans le second chapitre « Agir avec le paysage » il est question de l'attitude de l'homme dans le paysage. Savez-vous que, lorsque vous vous promenez, vous éprouvez une jouissance désintéressée par rapport au paysage ? Mais, au-delà de la promenade, l'auteur pointe les formes d'actions dans le paysage : agir sur et agir avec.

Le troisième chapitre « Eduquer au paysage » nous entraine vers les enjeux économiques, sociaux, écologiques dans les actions paysagères. L'auteur croise l'épistémologie de la description et celle du projet de paysage. J'ai trouvé ce chapitre plus ardu à lire que les précédents.

Malgré certains termes techniques, j'ai eu de la curiosité à lire cet essai. Je regrette seulement qu'il ne soit pas émaillé d'exemples concrets pour aider le profane à mieux cerner le propos.

Je remercie Babelio et les éditions Parenthèses pour la lecture de ce livre.
Commenter  J’apprécie          41
Une lecture ardue mais très intéressante .D'après Jean-Marc Besse, le paysage n'est pas un tableau figé,une nature morte. Au contraire, il est en constante évolution. Il dépend de nous, il fait partie de nos vies, individuelles comme sociales.Les paysagistes sont un des acteurs de cette transformation, mais architectes, géographes, historiens, scientifiques, artistes , littéraires ..., nous avons tous un rôle dans l'élaboration du paysage
C'est un livre très pédagogique car après avoir expliqué ce qu'est le paysage, il envisage les moyens d'agir sur lui.Il ouvre de nombreuses pistes pour réfléchir à l'aménagement du territoire. Dans nos campagnes reculées où l'on cherche des solutions pour "vivre autrement", il serait sûrement utile de le faire lire aux décideurs locaux .
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Nous parlons mal du paysage. Nous en parlons beaucoup pourtant, mais pour le plus souvent l’oublier dans nos actions et nos pensées
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : territoiresVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (10) Voir plus




{* *}