AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782756100791
311 pages
Éditeur : Léo Scheer (03/05/2007)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 7 notes)
Résumé :

maternA est l'un des chefs-d'œuvre d'Hélène Bessette, publié pour la première fois en 1954 et jamais réédité jusqu'à aujourd'hui. maternA avec un A capital final car " le A est l'enfance de la vie " écrit l'auteur. Ainsi toutes les héroïnes portent-elles des noms se terminant en A. Ce détail poétique au sein d'un roman de trame classique symbolise le style d'Hélène Bessette : ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
alzaia
  08 novembre 2014
Materna est mon troisième bessette… j'ai été dès le début happée par la musicalité du « dire » dans ce roman… Puis j'ai lâché…. Puis j'ai voulu persévérer et j'en suis ravie… C'est un livre (une oeuvre aussi) très très particulière… C'est une expérience autant d'écriture que de lecture : unique, exceptionnelle et inimitable… Pour ma part j'ai ressenti une impression de grande théatralité et j'en ai lu une bonne partie à haute voix… On a l'impression d'ouvrir un « petit théâtre » et de le refermer sur des personnages plus que sur des phrases…Ce jeu avec le « A » tout au long du roman, en plus d'intriguer, s'inscrit très fortement dans la lecture… Ca n'est pas le plus facile d'accès à mon avis (« N'avez-vous pas froid » par exemple est plus classique) de part sa grande, sa vraie exploration des moyens littéraire ; Bref ne pas s'attendre à lire un « bon roman » ou un « grand » ou même un « mauvais » mais plutôt s'attendre à lire une auteure qui explore de tout son possible la liberté du dire (pour la forme) tout le cynisme et la cruauté sociétale de son époque (pour le fond)…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MarianneDesroziers
  15 octobre 2010
Dans cet excellent roman, Hélène Bessette fait parler des femmes en A : toutes travaillent dans la même école maternelle et le moins que l'on puisse dire c'est que de la directA (directrice) aux adjointes, elles ne sont pas très charitables avec lolA, la jeune institutrice qui ose réclamer des pauses et prétend faire un mariage d'amour. Hélène Bessette se serait inspirée de son expérience professionnelle et aurait mis beaucoup d'elle dans cette lolA, moquée, rejetée (on dirait aujourd'hui qu'elle a subit le harcèlement au travail).
la suite sur : http://lepandemoniumlitteraire.blogspot.com/2010/10/materna-dhelene-bessette-leo-scheer.html
Lien : http://lepandemoniumlitterai..
Commenter  J’apprécie          30
ptiteComete
  21 décembre 2012
Trop bizarre... Pas réussi à le lire
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MarianneDesroziersMarianneDesroziers   12 octobre 2010
nous avons manqué nos vies,
nous avons déjà fait tant de bêtises,
nous avons déjà manqué plus d'un train,
nous avons gâché plus d'un matin (couleur de Quasimodo)
nous garderons sur nos visages aux lignes rompues le reflet de nos désespoirs.
Aussi :
Nous nous sommes penchés sur des livres illustrés
par des artistes
à la recherche de
L'IMAGE
avant le train manqué
avant la faute consommée
avant le matin qui n'aurait pas dû être
AVANT !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
alzaiaalzaia   26 septembre 2014
- Naturellement, hurle lolA, naturellement, elles se parlent comme vous et moi, avec la même liberté. Elles sont des femmes, elles lancent des mots, elles interprètent des mots, elles supposent des mots, elles prétendent, elles inventent des mots, elles placent des mots. Nous, n'attachons pas de valeur aux mots. Nous avons oublié à l'instant ce que nous disions tout à l'heure. Et vous prenez deux ou trois mots au hasard que vous offrez à la curiosité de BrittA qui les prend, les mélange et les rend tels qu'ils sont devenus à GrittA qui attend. Mais GrittA est l'InspectrA et demain notre vie est pesée dans la balance de vos potins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
alzaiaalzaia   26 septembre 2014
On les appelle : rapport de travail
Leur bavardage prend un prix.
Parce qu'elle est inspectrA.
Naturellement, hurle lolA.
DjeminA laisse échapper un mouvement
d'impatience et se recule involontairement.
- Ne dénigrez pas vos supérieurs, hurle DjeminA.
Ne dé-ni-grez pas votre DirectrA
S'IL VOUS PLAÎT.
car :
le dénigrement marche de haut en bas mais ne de bas en haut.
APPRENEZ-LE
Commenter  J’apprécie          40
alzaiaalzaia   26 septembre 2014
les paroles se sont entassées, les actions d'un instant se sont multipliées, le temps à passé.
Un temps sans âge. Un temps dur. Sans soleil.
Puis, en regardant en arrière, tous les personnages retournés ont vu qu'ils venaient de vivre un roman. Que la fin était là. Qu'il n'y aurait plus rien. (Puisque c'était un roman et que les romans ont une fin.)
Commenter  J’apprécie          30
alzaiaalzaia   26 septembre 2014
-Quant à votre lolA elle me demande si je lis Pearl Buck, ricane Brit. Vous savez ce que je lui ai répondu ? Je lui ai dit : Non.
- Ce qu'elle est spirituelle chante DjemA.
- Je sais, le cas échéant, poursuit BrittA me faire ignorante quand je ne le suis pas, simplement pour m'amuser.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Hélène Bessette (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hélène Bessette
Liliane Giraudon le travail de la viande éditions PO.l: où Liliane Giraudon tente de dire comment et de quoi est composé son nouveau livre "Le travail de la viande" et où il est question de garçons bouchers et de vegans, de Marseille et de trans, d'Hélène Bessette et de Meyerhold, de Paul Otchakovsky-Laurens et d'écriture, de Pierre Reverdy et de Colette, à l'occasion de la parution de = "Le travail de la viande" aux éditions P.O.L, à Paris le 20 novembre 2019 "Fruit de braconnages dans la vie de tout le monde, on peut lire ce livre dans le désordre, le parcourir comme un abattoir où sont débités des morceaux de textes. Traversée des genres ou extension, ce n'est pas un hasard si « Fonction-Meyerhold », adressé à celui qui paya de sa vie le fait d'avoir été au service du texte se place au coeur du dispositif. C'est lui qui rayonne comme centre des opérations. Fond d'écran, la ville de Marseille tient lieu de décor en tirage surexposé. Héroïque travesti, « Oreste pesticide » y redoute de curieuses mouches pornographes. Il mythologise la ville dans son aspect destroy et revisite sur un mode tragi-comique le tabou de la virginité comme les violences policières. La lettre à Reverdy affronte un sujet souvent passé sous silence : la collaboration avec l'Allemagne nazie de sa protectrice et amie des arts Coco Chanel. Le scénario « B7 : un attentat attentif » est inséparable de l'année 1946 où Hélène Bessette monte à Notre-Dame de la Garde avant d'accoucher de son deuxième fils. Pour ce qui est de la fille aux mains coupées, les mains ont été véritablement coupées."
+ Lire la suite
autres livres classés : femmesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Titres gruyère (1)

" Les Hauts de ...... " d' Émily Brontë

Manderley
Hurle-Vent
Tara

18 questions
519 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , titres , motsCréer un quiz sur ce livre