AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de gwendal


gwendal
  18 juillet 2019
En mai 2018 en marge des Imaginales, s'est tenu le premier colloque universitaire en lien avec la fantasy. Ce sera le cas toutes les années paires. Ce livre est donc une compilation des travaux réalisés durant ce colloque.
Comme souvent avec les ouvrages de compilation (comme avec les anthologies) il y a des différences de qualités, d'intérêts (et là c'est tout à fait personnel) et pour finir de pertinence dans "Fantasy et Histoire(s)".
La première partie qui donne la parole aux écrivains lors d'un table ronde est tout simplement passionnante. Réunir Fabien Cerutti, Jean-Laurent del Socorro, Estelle Faye, Jean Philippe Jaworski et Johan Heliot pour évoquer les rapports entre Histoire et fantasy et plus spécialement comment eux dans leurs oeuvres ils ont travaillé, ça m'a subjugué. Presque au point de souhaiter qu'il existe un podcast régulier de ce type sur différents sujets, mais je m'égare.
Les deuxième, troisième et quatrième parties rentrent dans le vif du sujet est deviennent du coup un peu plus pointues tout en restant abordable, quelques détours vers le dico m'ont été indispensable il faut être honnête. On passe de Tolkien à l'utilisation de la fée Mélusine dans les romans historiques, en passant par les Bardes, Harry Potter ou l'uchronie et le steampunk postcolonial. Il est fait mention dans ces sujets de liens entre l'Histoire et les histoires auxquels je n'aurais jamais pensé. Certains autres sont évident (Harry Potter et le fascisme par exemple) mais bien expliqués et amenant d'autres pistes de réflexion. Car oui, pour moi, ce livre c'est surtout l'ouverture d'une porte vers une dimension supplémentaire et un intérêt accru pour ce type d'ouvrage et de recherche. Les bibliographies à la fin de chaque articles vont permettre, à ceux qui veulent en savoir plus sur un sujet qui leur tient à coeur, de fouiller plus avant (parce que parfois les textes semblent tellement courts).
Dans ces trois parties j'ai seulement eu du mal avec celui sur la littérature polonaise, le sujet sans doute m'intéressait moins mais le style était plus âpres, plus scolaire, peut être un soucis de traduction aussi je ne sais pas.
Pour la dernière partie, j'ai adoré le texte sur Pirates des caraïbes, mais j'ai trouvé les deux autres très peu en rapport avec la fantasy, on est plus dans un rapport entre le jeu et l'Histoire et j'ai un peu décroché.
J'ai, grâce à cet ouvrage, découvert pas mal d'oeuvres que je ne connaissais pas et qui risquent d'augmenter ma PAL dans quelques temps.
Au final pour quelqu'un qui a peu l'habitude des essais universitaires et qui avait peur du coup d'être un peu paumé, je me suis vraiment trouvé happé par la pertinence et l'intérêt des propos tenus dans ce livre et je pense que je replongerai sans doute lors de la sortie des actes de celui de 2020. Merci à Babelio, à Actusf et à tout les participants de ce colloque pour ce bon moment enrichissant que j'ai pu découvrir grâce à l'opération masse critique.
Commenter  J’apprécie          71



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (7)voir plus