AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2754816534
Éditeur : Futuropolis (07/01/2016)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 25 notes)
Résumé :
L'Hypermarché est-il un ogre qui dévore et détruit tout sur son passage ou est-il source de développement ? Comment fonctionnent les filières d'approvisionnement ? Les producteurs locaux sont-ils les laissés-pour-compte de ce gigantisme ? Les clients sont-ils les victimes de la guerre économique liée au modèle de consommation ou en sont-ils les bénéficiaires ? Les hypermarchés sont-ils responsables de la malbouffe ? Le petit commerce et la vie des centres-villes son... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Titania
  09 octobre 2016
À Hénin Beaumont, un hypermarché s'installe dans les années 70 et modifie de façon insidieuse l'écosystème socio-économique de la région.
Cette BD raconte tout à la fois la petite et la grande histoire du commerce, en remontant très loin dans le temps avec les Phéniciens et les Carthaginois. Les jeunes du village, leurs espiègleries, leurs désirs et frustrations dans la société de consommation, sont les personnages principaux de cette histoire locale depuis les bancs de l'école .
C'est une BD agréable à lire, bien documentée avec de jolis dessins et de belles couleurs.
Toutefois , tout me semble convenu, depuis la perte de saveur des légumes, jusqu'à la montée du Front National, sur fond de faillite du petit commerce.
C'est également partial et partiel, comme les exemples historiques, il y avait du commerce avant les Pheniciens, et le choix de ne pas aborder le commerçe en ligne et le retour au local, le recyclage, les friperies et autre commerce d'occasion, et partage d'objets de notre temps qui est un peu revenu du mythe de la possession.
Bref, cette BD aurait besoin d'une suite ....le grand À , non pas comme l'initiale du supermarché Auchan , mais plutôt du grand géant du commerce en ligne qui ne va pas tarder à vous livrer cette BD en drone !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
tynn
  21 avril 2017
Combien de temps passez-vous "à faire votre plein" dans les grandes surfaces ?
Il faut avoir connu l'engouement populaire suscité par l'implantation d'un supermarché dans les années 60 pour comprendre le tournant économique qui se préparait. le succès fut immédiat: des produits à profusion, des dimensions marchandes aérées et des parkings, une autonomie dans les rayons, des promotions et des animations. Faire ses courses devenait un plaisir, un loisir effectué en famille.
Henin-Beaumont (Pas de Calais) a son supermarché depuis 1972.
Les auteurs effectuent une véritable enquête sociologique sur la grande distribution en choisissant une région économiquement sacrifiée après la fermeture des mines. Ils donnent la parole à tous les intervenants locaux, du directeur aux employés, des fournisseurs aux consommateurs, des acteurs de l'économie aux politiques pour une fresque sociale régionale au chômage endémique.
Le récit contemporain est étayé de rappels historiques sur la notion de commerce, remontant jusqu'aux cités phéniciennes. Une chronique de trente années de grande distribution pour comprendre les enjeux de consommation confrontés au chômage, aux petits commerces sacrifiés, aux évolutions des mentalités questionnant la "mal-bouffe", le "mal-produire", "le mal-consommé".
Un graphisme réaliste en plusieurs monochromies dédiées à chaque époque, des explications claires, un brin d'humour et de fatalisme, une documentation complémentaire en annexe...
Un bon essai graphique pour comprendre comment la France se retrouve en tête, en matière d'implantation d'hypermarchés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
alouett
  25 mai 2016
Rentabilité, profit, marketing… autant de termes poétiques que l'on entend maintenant partout.
Mais dans les années 1970, ce n'étaient encore que les prémices et l'implantation d'un hypermarché dans la banlieue d'Henin-Beaumont n'inquiète personne. le maire de l'époque a d'autres chats à fouetter (comme notamment de gérer la fusion entre sa ville et le village voisin), les habitants sont loin d'imaginer que cela changerait radicalement leurs habitudes d'achats et les commerçants loin de supposer l'impact économique sur leur activité.
Et pourtant… pourtant… dès son ouverture, les clients sont conquis par le fait d'avoir autant de choix en un seul lieu. Ils sont séduits par les événements proposés, les promotions appliquées, le coin discount qui permet lui aussi de faire de bonnes affaires. Les prix sont cassés et les premières boutiques des centres-villes commencent à fermer.
Mais ce n'est pas tout car dans cette région fortement impactée par le chômage suite à l'arrêt de l'activité minière, ce nouvel employeur est à même de recréer de l'emploi. Et pire encore, le secteur est en expansion permanente puisque l'hypermarché compte à ce jour 750 salariés (devant ainsi le premier employeur privé de la région) pour un chiffre d'affaire annuel hallucinant.
Mais si on prend un peu de hauteur et que l'on regarde les choses autrement, l'implantation du Grand A est également synonyme d'endettement, de fermeture des commerces de proximité, de diktat commercial, de malbouffe… Les grandes enseignes imposent à tous leurs règles, elles font la pluie et le beau temps. Pour les petits producteurs, contraints de se mettre au pas, n'ont que peu d'alternatives : soit ils s'adaptent, rejoignent une coopérative et changent leurs techniques de production… soit ils ferment boutique.
(...) Lire l'article complet sur le blog : https://chezmo.wordpress.com/2016/05/23/le-grand-a-betaucourt-loyer/
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Melieetleslivres
  05 mars 2019


Les auteurs, Xavier Bétaucourt et Jean-Luc Loyer ont grandi dans le Pas-de Calais. Ils connaissent donc bien "le terrain" et les enjeux économiques d'un hypermarché, dans cette région sinistrée, avec un taux de chômage record, dû à la fermeture des Mines après qu'elles aient encouragé l'immigration en masse d'ouvriers et de mineurs Polonais, puis Italiens, puis Algériens et Marocains, ceux-là juste avant la fermeture de ces Mines.
Un hypermarché, du côté d'Hénin-Baumont, ville tenue par le FN qui surfe sur le racisme grandissant, les malheurs des centre-villes désertés par les commerces qui ne peuvent pas lutter... Un hypermarché, ville à la périphérie de la ville..
C'est une histoire de commerce. Les auteurs remontent loin, avec Pline l'Ancien, les Marchands du temple, planches du passé couleurs sépia..
Les auteurs passent ensuite de l'autre côté du miroir, pour en apprendre plus sur cette ville dans la ville. Les producteurs qui passent à la moulinette de la direction de l'hyper, les conditions de travail, les paris faits pour tenir les plus bas prix, ce qui entraine une disparition des petits commerces, les animations pour attirer les gens, qui viennent aussi là pour se distraire, les questions sur la qualité de l'alimentation, des fruits, des prix resserrés pour ne rien perdre, la surveillance, les vols, les employés corvéables à merci, la "motivation des troupes"... tout est abordé. C'est intéressant, touffu, tendre, et en bonne Chti que je suis, j'ai retrouvé la gentillesse et la chaleur des gens même dans l'adversité, le labeur, les pièges de la grande distribution.
Les couleurs utilisées sont sourdes, car l'on n'est pas du côté du clinquant, mais du côté de la vie cachée de l'hyper, qu'on aura reconnu : Auchan, né dans le Nord, de la famille Mulliez, inventeurs également de Décathlon, Kiabi et autres enseignes. Tout un monde dévoilé dans cette BD : la machine infernale à écrabouiller les petits, quels qu'ils soient.
Les auteurs ont rencontré un directeur d'hypermarché, qui leur a dévoilé tout ce qui se passe (ou presque). Ils ont également fait des recherches, et une annexe de 7 pages donne des explications sur certaines planches..
Un travail d'investigation fort bien mené, Messieurs.

Le grand A - Xavier Bétaucourt et Jean-Luc Loyer, ed Futuropolis, 2016, 135 pages, 20€.

Lien : https://melieetleslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
romain29
  16 janvier 2016
Enquête intéressante qui a le mérite de mettre à jour des chiffres et des pratiques au grand public. Pour avoir travailler dans le milieu de la grande surface j'ai été déçu par la façon dont les auteurs ont essayé de rendre le directeur de supermarché plus humain. Je ne connais pas non plus de centre ville ou les commerces ferment avant Noël, peut-être que esce là une spécificité de la région Nord Pas de Calais. D'une manière générale le sujet est traité de façon équilibré et sûrement trop équilibré à mon goût.
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (4)
BulledEncre   12 septembre 2016
Un livre surprenant, instructif, drôle et touchant qui donne un information objective sans (trop) de parti pris.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
ActuaBD   26 février 2016
Une enquête fouillée avec ses témoignages parfois saisissants, doublée de rappels historiques. Pas de grosses révélations pour les habitués des magazines de reportage, mais une belle somme journalistique.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest   12 janvier 2016
Même si l'exercice se limite à un état des lieux, cette enquête documentée a le mérite de lever le voile sur l'impact de l'hypermarché, bien au-delà de son secteur d'activité.
Lire la critique sur le site : BDGest
BDZoom   07 janvier 2016
Entre profits et progrès, production et saturation, soldes et incitations à l’achat, voici en vérité se dessiner l’extraordinaire et impitoyable histoire du commerce contemporain.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ZilizZiliz   28 octobre 2018
Août 1930, New York, Etats-Unis.
Un dénommé Michael J. Cullen reprend à son compte une idée déjà florissante dans le pays. Il ouvre une chaîne de ce qu'on appelle déjà 'supermarchés'.
En effet, s'il n'invente rien à proprement parler, les quelques modifications qu'il va apporter à ses 'stores' grande taille vont bouleverser l'histoire du commerce.
Parce qu'il a une petite idée, le malin.
Il amasse de nombreuses marchandises avancées par un ami grossiste. Pas de vitrine ni de comptoir. Les cartons de lessive, les caisses de conserve et les casiers de bouteilles sont empilés les uns sur les autres.
Pour baisser les prix, la présentation est succincte et le libre-service de rigueur.
Au même moment, dans l'Oklahoma, Sylvan N. Goldman a eu la même idée.
Même si le pays est au coeur d'une terrible dépression.
Il est soucieux d'accroître les achats de sa clientèle désargentée.
Mais voilà, le libre-service se heurte, à son avis, à un petit problème. Les achats ne se limitent pas seulement à une contrainte budgétaire.
Les ménagères n'achètent que ce qu'elles peuvent porter dans leurs paniers. Les courses sont lourdes. [...]
Comment aider le consommateur à réduire le poids de ses courses et comment l'encourager à multiplier ses achats, sans pour autant enfreindre la logique nouvelle du libre-service ?
[...]
Goldman racontera qu'il a eu un flash un jour en voyant une chaise pliante. La solution était là, devant ses yeux.
Pourquoi ne pas placer l'équivalent de 2 paniers sur un châssis pliant, l'un en haut et l'autre beaucoup plus bas ? En y fixant une roue à chacun des 4 pieds...
Il se mit donc au travail et, quelques semaines plus tard, naissait l'objet qui allait modifier la face du monde.
Le Caddie.
Engin magique qui multipliait donc la capacité d'achat du consommateur, sans encombrer pour autant l'espace de stockage du magasin.
Hélas, cette révolution est de courte durée. Passé la curiosité médiatique, Goldman s'aperçoit que son invention bouscule trop les habitudes.
Les clients, sans doute effarouchés, boudent ses engins.
Mais il n'est pas homme à se laisser faire.
Il embauche aussitôt de 'faux clients' qui montreront l'exemple et surtout comment utiliser les Caddies.
(p. 78-79)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
ZilizZiliz   24 octobre 2018
[ 1972 - première grande surface de ce coin ]
- C'est comment, maman, c'est comment ? Raconte !
- C'est un endroit immense et merveilleux. Où on trouve de tout, et en grande quantité ! Pas comme à la Coop ! Regardez-moi ça, les enfants : des paquets énormes de pains au chocolat et de la lessive en baril de 10 kilos !
- Ouah !
- En plus, il y a une galerie marchande énorme avec un restaurant et une animalerie ! Et même un bowling !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
alouettalouett   25 mai 2016
Faut créer l’événement ! Marquer les esprits. Si les enfants aiment, ils voudront revenir… forcément, ce sera avec leurs parents
Commenter  J’apprécie          20
alouettalouett   25 mai 2016
… et si on regarde objectivement dans le bassin minier, il y a deux pôles d’animation : le Louvre-Lens et ici. Acheter est un plaisir, non ?
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3414 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre