AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782302052987
56 pages
Éditeur : Soleil (08/06/2016)
3.43/5   14 notes
Résumé :
Plus on est sous contrôle, plus ce qu'on dissimule est inavouable. Au St Mary's Hospital, Alice tente de percer le secret de son directeur, le docteur Skinner. Que cache cet homme maniaque, autoritaire et froid qui voue sa vie à son travail ? Le jour où elle apprend que Skinner a fait admettre en néonatalogie un nourrisson abandonné à la naissance, et qu'il s'intéresse tout particulièrement à sa santé, elle est loin d'imaginer qu'elle a mis les pieds en terrain miné... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
bdelhausse
  18 mars 2017
Changement d'équipe, au scénario et au dessin, mais Jean-Luc Istin reste à la manoeuvre dans les dialogues. On récapitule, donc, on a un nouveau dessinateur, un nouveau scénariste et celui-ci fait équipe avec le créateur Istin pour composer les dialogues.
On peut en effet sentir une inflexion dans le ton de l'histoire. On va vers du plus gore, on pousse un peu les limites, on voit "plus grand", avec le Docteur Skinner et son terrible secret depuis 4 ans (dont on avait un avant-goût dans l'épisode précédent): maintenir sa femme dans le coma pour arriver à la ramener à la vie à force de corruption, de greffes, de détournement d'organes, de pression sur des médecins radiés, etc.
Alors? Est-ce Skinner qui est à l'origine de l'épidémie de zombies?
Visiblement pas. Mais un jeu de pouvoir se crée entre lui et Alice, accord tacite pour ne rien dire des agissements de l'autre...
On se doute que l'on va passer tout le monde en revue et que le moins probable des suspects sera celui (ou celle) qui aura tout déclenché... Comme dans toute mauvaise série télé qui se respecte.
On notera avec un plaisir non dissimulé que l'influence des séries télé m'a semblé moins prégnant dans ce 4è tome. Il est temps que le cordon ombilical soit coupé (humour vu la présence active de nourrissons zombies dans ce tome).
Mais du côté des dessins, je n'ai pas accroché. Il y a des changements. C'est moins net, moins léché, il y a des imprécisions dans les mouvements... Je ne suis pas convaincu. Sans compter l'une ou l'autre faute d'orthographe... dont le Giggs des pages intérieures ou le "vous nous avez plongez" de la page 40...
Par contre, le gore est bien là (d'aucuns diraient "enfin"). Des bébés mangés, ou qui se transforment en zombies... cela apporte un petit côté "adulte", mais qui m'a semblé assez mal géré, vu que les rouages de l'intrigue sont toujours un peu poussifs. Car, et même si elle est le personnage central, tout faire tourner autour d'Alice Matheson empêche la série de prendre réellement de l'ampleur.
Bref, j'irai jusqu'au bout des 6 épisodes, mais si aucun changement majeur ne survient pas, je jetterai l'éponge. Et pourtant, je suis un grand fan de zombies (mais ceux-ci n'apportent plus rien de neuf au récit).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
okka
  12 septembre 2016
Qui est Morgan Skinner ?
Sa fiche perso nous apprend qu'il est directeur d'hôpital et que son secret se trouve chez « lui » dans un lit médicalisé.
Sur la 1ère de couverture il est debout, face à un bébé dans une couveuse… serein, il nous regarde, tandis que derrière lui une vitre le sépare de zombies qui voudraient la franchir. Ont-ils envahi l'hôpital ? …
C'est la nouvelle année, les gens fêtent cela chez eux, obligé par le couvre-feu, pendant que dehors quelques militaires patrouillant tuent quelques zombies titubants, ivre d'infecter d'autres humains pour se répandre.
On découvre un homme prêt à tout, même tuer pour essayer de sauver son Amour avec un grand A. Alice est similaire mais également son contraire. Une femme seule sans amour qui tue et est prête à tuer ceux à qui son chantage ne marcherait pas.
Est-ce la folie des hommes ? Ou simplement pousser la recherche au maximum pour découvrir de nouvelles opportunités en dépassant les codes tabous. Transformer des zombies en militaires tels certains jeux vidéo. Mais aussi, sacrifier son enfant pour essayer de sauver son créateur, créatrice. Les enfants peuvent servir à cela, mais à être fermé sur un sujet il en devient un tabou.
L'histoire se centre sur le directeur Skinner, et un petit bébé. Un être d'une valeur inestimable pour les yeux du directeur.

C'est assez hallucinant que lorsqu'un humain dans un scénario zombie est blessé par l'un d'eux, donc il devient contaminé. Il préfère garder le silence et mentir en disant que tout va bien au lieu de dire la vérité, et demander au passage à être tué, sachant qu'un remède n'existe pas.
Serait-ce dû à la peur de mourir ? D'être inconscient du risque qu'ils commettent ? Ou inconscient que c'est fatal ? Ou tout simplement que ces gens dans leur quotidien se mentaient tous les jours pour se persuader, convaincre que leurs mensonges réconfortants soient vrais que tout allait s'arranger ? (même si les zombies restent de la fiction, cela reste valable).
À la page 13, un oubli du coloriste (ou peut-être fait exprès) de blanchir le docteur Brian Roden qui est de couleur noir, le tout dans une salle plongée dans l'obscurité.
En tout cas le tome 4 donne envie de lire la suite, de savoir jusqu'où cela va finir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Radwan74
  09 septembre 2020
Comme l'indique le titre de l'album, nous allons en savoir beaucoup plus sur le directeur de l'hôpital, Morgan Skinner, et découvrir ce qu'il cache.
L'histoire s'étoffe et devient de plus en plus passionnante au fil de la parution des albums. les intrigues sont nombreuses mais les informations sont distillées avec suffisamment de rythme pour garder le suspense et faire avancer l'histoire.
Un album qui se révèle le plus gore de la série avec une contamination qui a lieu au service néonatologie... même si encore la partie "zombie" est un peu sous exploitée... mais au profit d'un récit plus travaillé et palpitant, ce qui est un bon point.
Une série qui s'enhardie donc et qui développe donc une histoire passionnante et qui, j'espère, aura une fin réussie... à voir dans les 2 prochains albums de la série...
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
Sceneario   23 août 2016
Un opus particulièrement vampirique qui donne un éclairage morbide sur un autre personnage, Skinner, qui, on le conçoit, n'a rien à envier à l'inquiétante infirmière Alice Matheson.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BulledEncre   01 août 2016
La vie, la mort, le zombie. Un trio des plus mordants !
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
okkaokka   12 septembre 2016
p.44.

- J’espère que vous êtes fiers de vous ! On aurait pu sauver les infirmières si vous n’aviez pas été aussi lâches.

- On n’est pas des lâches, infirmière Rays ! On ne fait qu’obéir aux ordres en préservant le reste de l’hôpital.

- Si ça vous aide à mieux dormir la nuit de penser ça. En attendant j’ai deux amies qui viennent de crever par votre faute. J’imagine ce que vous auriez fait si elles avaient été vos femmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
okkaokka   12 septembre 2016
p.22.

PUTAIN, comment voulez-vous que je sois raisonnable alors que vous agissez comme si vous alliez me trucider dans les prochaines minutes ! Vous me faites marrer avec vos missions de sécurité et de protection des civils… Pas à moi ! Vous êtes des putains de malades mentaux qui tripez sur le fait d’identifier des ennemis pour pouvoir leur tirer dessus… Voilà la vérité ! C’est le pied, non, tous ces zombies à flinguer et la loi martiale décrétée ?!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
okkaokka   12 septembre 2016
p.11.

- J’imagine bien ce que cela a de révoltant pour un chercheur civil tel que vous Dr Roden. Mais ces morts ne ressentent plus rien. Si je parviens à trouver le moyen de les contrôler, nous n’aurons plus besoin d’envoyer des vivants se faire tuer au combat. Nous épargnerons beaucoup de vies, soyez-en sûr !

- Les morts qui protègent les vivants ! Quelle belle utopie !
Commenter  J’apprécie          20
okkaokka   12 septembre 2016
p.24-5.

L’homme pense… Réfléchit… Parle d’idéaux et pourtant … Pour ce que j’en vois, même s’il dit souvent le contraire, il n’est rien d’autre qu’un animal. Un animal qui cherche à survivre quel qu’en soit le prix. Maladroitement, avec malignité, désespérément, ridiculement, il fera tout ce qu’il peut pour rester en vie.
Commenter  J’apprécie          20
Radwan74Radwan74   09 septembre 2020
Je l'ai vu dans le regard de ceux que je tue. J'ai vu leur désir de survivre.
Dans un premier temps, mes victimes supplient que je les aide.
Dans un second temps, elles m'insultent ou me menacent.
Et dans un troisième temps, elles cherchent à comprendre. Leur regard est alors rempli d'incertitudes.
La nature humaine a ceci de comparable à la nature animale, elle s'accroche à la vie jusqu'à son terme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Stéphane Betbeder (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Betbeder
Créatures
autres livres classés : zombiesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4143 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre