AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1091371067
Éditeur : les cow-boys & les indies (16/10/2012)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Je ne t’aime plus, Fran. Pire, je te déteste. Pas à cause de tes mensonges, pas à cause de ta méchanceté, pas à cause de ta froideur, pas à cause de tout le reste, pas à cause de la trop longue liste. Simplement, je te déteste de m’avoir fait te détester, toi que j’ai aimée plus que tout au monde. » Avec Fran, dominatrice, nymphomane et calculatrice, Katz a tout pour être heureux. Au lieu de ça, il s'abîme dans ce couple qui ne vit plus que dans l'illusion depuis de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Sea
  26 janvier 2019
Attention talent
Perversités fatales
Katz vit une situation intenable. Il est prisonnier de son désir pour une femme qu'il n'aime plus. Sa femme est Fran. Il ne parvient à bander qu'en sa présence, et pourtant Katz aime une autre femme. Cette autre femme est Angela.
Angela aime aussi Katz et veut de tout son corps et de tout son coeur jouir avec lui, par lui, grâce à lui. Pour lui elle invente des solutions originales mais violentes et perverses pour que son désir pour elle remonte.
Au départ Katz et Fran vivent ensemble depuis quelques années, ils forment une famille avec leur fils Nino. Katz ne peut se résoudre à continuer ainsi, il ne l'aime plus, elle, Fran, beaucoup trop orgueilleuse à son goût. Il ne peut se séparer de Nino.
Le drame est là, Katz veut que Fran l'aime pour ce qu'il est, il veut être aimé dans l'absolu. Fran est pour lui, trop calculatrice, trop fausse pour cela. Aimer vraiment quelqu'un et le laisser libre de ces choix voilà ce qu'attends Katz. Alors quand il décide de plaquer sa vie professionnelle qui rémunère fortement leur ménage, Fran, lui laisse quelques mois pour quitter la maison. Fran ne prouve pas assez à Katz qu'elle l'aime plus qu'il ne le pense. Lui pense qu'elle aime surtout son porte-monnaie et tout ce qu'ils représentent.
A partir de ce moment Katz n'aime plus Fran, mais continue à la désirer et même à obéir à leurs petits jeux amoureux parfois pervers auxquels ils ont pris l'habitude de jouer. Ils s'aiment comme cela, sans se rendre comptent que cela les abîment, cela abîme surtout Fran.
Katz pense que Fran aime surtout l'image de leur couple de ce qu'ensemble ils dégagent, il pense qu'elle aime leur réussite. Katz n'est pas satisfait et il en aime une autre. Il aime Angela, une étudiante, comme lui, qu'il rencontre en prenant des cours pour devenir correcteur. Angela il l'aime, il veut parvenir à la faire jouir. Alors il décide de quitter Fran. Alors Fran souffre le martyr et décide de se venger par amour.
J'aime ce roman. C'est mon coup de coeur littéraire de ce début d'année 2019. Je prends une claque. le langage et l'ambiance tout est inédit pour moi. Je lis ce roman comme je regarde une série un peu nunuche à la télévision, vous savez les séries pour ados parfois. L'auteur décrit à la perfection tout le cheminement mental et physique d'une rencontre amoureuse et d'une rupture amoureuse.
L'auteur explique aussi le dégoût de soi, les amours multiples et les confusions liés aux mélanges de sexes et de sentiments. Il explique la jalousie, les désirs de meurtre, les jeux pervers de l'amour à trois.
Je m'attache tellement et m'identifie même aux personnages c'est presque oppressant. Ce roman, sous des aspects romanticos banals, cache de terribles manipulations entres les êtres terrestres.
Il y a une tension d'amour et de sexe qui vous envahit quand vous lisez ce roman. Je vous conseille de lire les Corps terrestres, mais attention, il faut avoir le coeur bien accroché et ne pas s'attendre à une histoire seulement à l'eau de rose. Je remercie Monsieur Laurent Bettoni et pense lire d'autres de ses histoires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Reddy
  03 janvier 2013
C'est un livre fort, bouleversant. le personnage masculin s'expose comme on a rarement vu un homme exposer ses doutes, ses fragilités, ses espoirs. Certains passages sont si touchants et expriment tellement bien ce que l'on a tous vécu un jour ou l'autre qu'on se veut à soi-même de ne pas les avoir écrits. L'auteur ne nous prend pas au dépourvu : il décrit crument l'amour physique et nous questionne sur le désir, l'amour, la servilité que parfois le sexe engendre. Au-delà de l'histoire des personnages, il y a une réflexion sur les relations humaines, les relations intimes, le couple (ce qui le fait, ce qui le défait), sur l'amour et les choix que l'on a à faire dans la vie et qu'il faut assumer.
Commenter  J’apprécie          41
mickaelferriz
  18 mars 2013
Le livre surprenant dans toute sa splendeur. de l'érotisme à tout va mais parfaitement maîtrisé. de l'érotisme, que dis-je, de la pornographie, on peut le dire, mais des personnages vivants lancés dans une vie visiblement compliquée. Non, sérieusement, c'est un travail d'une extrême complexité que l'auteur nous a livré. Un grand auteur.
Commenter  J’apprécie          20
epra
  02 avril 2014
Longtemps que je n'avais pas été happée ainsi.
Un sujet maintes fois traité mais pas de cette façon là.
Très intéressant voire instructif...
Intime !
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   05 juillet 2013
La grosse faute, ce n’est pas la virgule mal placée, n’est-ce pas, ne devenez pas des « virgulards » ; la grosse faute, ce n’est pas ne pas savoir écrire « occurrence » avec deux « c » et deux « r », vous n’avez pas le temps pour ces conneries quand vous êtes en bouclage et que le rédac. chef vous attend pour le bon à tirer ; la grosse faute, c’est le contresens, l’erreur dans le titre ou dans la légende photo.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   05 juillet 2013
Un incident précipite les événements. Un incident qu’ordinairement j’aurais considéré comme anodin devient, en ces circonstances, la goutte d’eau qui fait déborder le vase.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   05 juillet 2013
Je ne t’aime plus, Fran. Pire, je te déteste. Pas à cause de tes mensonges, pas à cause de ta méchanceté, pas à cause de ta froideur, pas à cause de tout le reste, pas à cause de la trop longue liste. Simplement, je te déteste de m’avoir fait te détester, toi que j’ai aimée plus que tout au monde.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   05 juillet 2013
J’ai l’énorme défaut d’être un homme, comme un peu moins de la moitié de l’humanité. J’en suis vraiment navré. J’ai l’énorme défaut masculin de dire ce que je pense et d’agir en cohérence avec mes sentiments.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   05 juillet 2013
Après tout, si l’on sait tirer quelque enseignement des épreuves qu’on affronte au cours de son existence, on finit par connaître la valeur des choses, par savoir avec une lucidité effrayante ce qu’on perd, par savoir ce qui est grave ou sans importance.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Laurent Bettoni (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Bettoni
Interview : Laurent Bettoni (partie 1)
autres livres classés : désillusionsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
284 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre