AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782374482132
Éditeur : Xo Editions (17/09/2020)

Note moyenne : 3.99/5 (sur 233 notes)
Résumé :
Voulez-vous vraiment connaître la vérité ?
Le dernier message pourrait vous plonger dans des abysses d'angoisse et de folie...

Île d'Iona, à l'ouest de l'Ecosse. des plaines d'herbes brunes parsemées de roches noires. Et au bout du " Chemin des morts ", la silhouette grise du monastère.

Derrière ces murs suppliciés par le vent, un pensionnaire vient d'être retrouvé assassiné. Son corps mutilé de la plus étrange des façons. C'est ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (76) Voir plus Ajouter une critique
tutesvuquandtaslu
  06 janvier 2021

Je suis une grande fan de sa fameuse trilogie et j'étais ravie de découvrir une nouvelle héroïne, cet auteur aime les femmes fortes. ⁣

Nous découvrons pourtant ici une femme à qui l'on a fait croire qu'elle était faible, que son physique ne convenait pas et qui a subi tant de stress qu'elle s'est rabattue sur la nourriture. ⁣
Grace prouve en un an que ces gens là ne la connaissent pas et se confine à un régime drasrique et du sport quotidien (elle est trop forte, c'est mon modèle cette nana) ⁣

Voici pour le personnage principal. ⁣

Le deuxième personnage pourrait être le deuxième rôle féminin que nous rencontrons mais pour moi, ce deuxième personnage est l'Écosse. ⁣
Un pays que je rêve de découvrir et dont Nicolas Beuglet m'a permis d'imaginer grâce à ses magnifiques descriptions. ⁣
Un pays sauvage que l'on dirait inaccessible mais qui sait être généreux avec les bonnes personnes. ⁣
Et puis, cette ville, Inverness, seuls les fans d'Outlander peuvent comprendre ! ⁣

L'histoire en elle-même ne m'a guère emportée mais les 100 dernières pages ont été lues en retenant mon souffle. ⁣

Les thèmes et la conclusion abordés font froid dans le dos. Leur réalité en est, d'autant plus, terrifiante. ⁣


L'avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          654
gruz
  17 septembre 2020
Dernier message en date, mais certainement pas dernière lecture d'un écrivain devenu incontournable et qui surprend à chaque fois par le choix de ses thématiques incroyables (mais vraies).
Le roman commence comme un thriller « standard », sur l'île d'Iona en Écosse, avec un meurtre étrange dans un monastère. Dit comme ça, on a l'impression d'une intrigue lue et relue.
Mais ce serait mal connaître Nicolas Beuglet, capable de mêler comme personne thriller d'action et profondeur du propos. Et, croyez-moi, ce livre va vous stupéfier.
L'auteur pose ses pions, au travers d'un récit impossible à anticiper, le lecteur se retrouvant en plein brouillard. Mais il le tient par la main, ne se disperse pas, avance avec lui dans l'obscurité.
Assez peu de personnages, et uniquement de nouvelles têtes. Pas de Sarah Geringën, l'héroïne de ses trois précédents romans. Quel plaisir de découvrir ces nouveaux protagonistes, avec encore des femmes fortes de leurs failles, avec du caractère et des valeurs, des doutes et de la volonté. L'inspectrice écossaise Grace Campbell vaut largement la place laissée par Sarah (et elle n'est pas la seule…).
Pas facile de se renouveler, tout en gardant son ADN, sa vision des choses, sa patte. Avec le dernier message, l'objectif est pleinement atteint. Tout au long de ces 400 pages, et après la dernière page tournée, j'en suis venu à penser que c'est le roman le plus maîtrisé de l'auteur.
Complot, son deuxième livre, avait été pour moi une révélation, par son thème d'une richesse, d'une dimension et d'une puissance inédites. Je peux utiliser les mêmes mots pour cette nouvelle histoire.
Les romans de Beuglet vont à mille à l'heure, sans temps morts. Des thrillers ébouriffants, au rythme endiablé. Mais ils sont tellement plus que ça !
La somme de recherches pour développer ses idées ahurissantes (mais toujours crédibles) ne peut qu'impressionner. Parce que tout est minutieusement travaillé, les concepts les plus fous sont tous basés sur des investigations et des arguments pointus. C'est l'énorme valeur ajoutée de son univers. Et le mot « message(s) » du titre n'est pas un vain mot.
Cette intrigue est à la fois intemporelle et totalement ancrée dans notre temps. Il serait criminel d'en dire un mot de plus. Parce que résumer en quelques mots la richesse du propos et dévoiler de telles surprises ne pourrait que gâcher l'énorme plaisir de lecture qui vous attend.
Quand le divertissement vous pousse à la réflexion, pendant la lecture et longtemps après le point final… L'auteur pousse loin les théories et ses spéculations très étayées. le champ des analyses donne le vertige et on se sent véritablement enrichi.
Ce roman me fait penser à ceux de l'américain Glenn Cooper, des romans diablement distrayants mais follement ambitieux. L'écrivain français n'a rien à lui envier, tant il contrôle cet équilibre précaire à la perfection.
Cette invitation sur les terres écossaises (mais pas que), n'est à rater sous aucun prétexte. Vous voilà prévenus, le dernier message qui vous est adressé risque fort de changer votre vision du monde. Une aventure réjouissante, inédite et surprenante, menée par un Nicolas Beuglet dont le talent et l'intelligence ne peuvent vous laisser de marbre.
Lien : https://gruznamur.com/2020/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          473
michfred
  04 novembre 2020
J'ai été,  je l'avoue, une très mauvaise lectrice de ce polar intelligent, bien orchestré,    montant lentement en puissance et fondé sur des théories scientifiques inconnues de mon petit niveau en la  matière-  mais tout à fait passionnantes.
Une succession de semaines éprouvantes ont mis à mal mes capacités de concentration et d'immersion dans ce livre plein de qualités structurelles et intellectuelles, que j'ai lu poussivement, je l'avoue,  le cerveau en vrac et le reste en capilotade, quelques pauvres minutes avant de sombrer dans un sommeil de manutentionnaire surexploité...
J'ai retrouvé un bout de cervelle et de ténacité vers la fin.
Aussi puis-je affirmer que le dernier message a sûrement bien des choses à délivrer à  des  lecteurs plus performants, plus concentrés,  plus assidus que votre servante. ..
Big bang ou big bound? Régression intellectuelle due a l'extinction de la race humaine  ou à une déprogrammation de q.i. orchestrée en haut lieu? Ce thriller , commencé comme une version moderne et écossaise du "Nom de la Rose" - un meurtre atroce commis dans une abbaye-  embraye  progressivement vers une vaste problématique scientifique.
Le duo d'enquêtrices qui se forme,  improbable et bien trouvé,   rend la quête de ces deux femmes que tout oppose aussi  attachante que leur amitié. 
 Bref il y a tous les ingrédients d'une lecture palpitante.
Je  n'étais juste pas la bonne lectrice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          414
umezzu
  25 janvier 2021
Nicolas Beuglet, après trois romans avec l'inspectrice norvégienne Sarah Geringen, introduit dans le Dernier message un nouveau personnage principal, l'inspectrice écossaise Grace Campbell. Il y a un an, elle a un peu raté une intervention et, depuis, mise de côté, elle se morfond en regardant avec désespoir sa silhouette un peu enrobée.
La voilà appelée par son chef pour mener discrètement une enquête sur un meurtre commis dans un monastère. La voilà à affronter les tempêtes de l'ouest écossais jusqu'à l'île d'Iona, où un inconnu qui faisait retraite depuis un an et demi dans une petite communauté de moine a été trucidé d'une manière horrible.
Qui était cet inconnu qui avait manifestement trouvé refuge dans cette abbaye ? de quoi s'entretenait-il avec les plus érudits des moines locaux ? A quoi correspondent les équations mathématiques découvertes dans sa cellule ?
Les thrillers de Nicolas Beuglet cachent sous leurs dehors mystérieux des données scientifiques exactes et un état des théories qui y sont liées. le succès suit et ce quatrième roman semble très apprécié, si on en croit les critiques publiées sur Babelio. de fait, la partie scientifique, développée essentiellement à partir du quatrième quart de l'ouvrage, est très intéressante.
Pourtant ce roman pèche un peu, voir beaucoup, sur l'aspect thriller. Beuglet enchaîne les scènes, déplace son héroïne d'un pays à l'autre (remerciant au passage un de ses collègues qui a déjà écrit une série sur le même pays), développe une amitié qui tient vraiment à coeur à son inspectrice… de quoi attirer et captiver le lecteur. Certes... Mais quand on écrit un roman policier de ce type, la moindre des chose est de rester un minimum crédible. Là, nous trouverons une policière qui parcours des kilomètres, suite à l'appel de son chef, arrive avant tous les autres, et intervient seule dans un lieu fermé. Où sont le reste de l'équipe, médecins légistes, officiers de police, agents techniques ? Ne vous inquiétez pas, ils arriveront quand ils seront utiles à l'intrigue, mais pas avant.
Spoilions un tantinet. Grace va faire de la spéléologie là où personne n'est passé, alors qu'elle n'avait jamais pratiqué ce genre de sport. Elle va rencontrer le fils de l'ambassadeur américain en Écosse. L'idée d'indépendance écossaise est à la mode, mais pour le moment M. Beuglet, les États-Unis se contentent d'un Consulat général à Edinbourg. Je vous passe quelques autres réussites sur les conditions d'admission dans un avion dans un aéroport, les conditions des trajets sur la glace… Autant d'incohérences qui passent dans un film d'action, lorsque le spectateur reste scotché sur ce qu'il voit à l'écran. Dans un livre, le lecteur un minimum attentif se dit qu'on lui fait avaler n'importe quoi.
Et c'est vraiment dommage, car il y a de l'idée dans ce roman. de quoi faire réfléchir aussi. Bref, en terme de fond, la présentation faite par Beuglet vaut le détour, mais la forme est discutable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
RChris
  13 novembre 2020
L'inspectrice Grace Campbell a été mise à l'écart pour avoir fait échouer une arrestation.
Cette enquête pourrait signer sa réhabilitation.
Cette nouvelle héroïne porte en elle des secrets cachés derrière la porte blindée de son appartement qui font que nous devrions la revoir.
Je ne sais pas si l'office du tourisme appréciera la description faite de l'arrivée de Grace sur l'île écossaise d'Iona, où les éclairs zèbrent le ciel et les roulements de tonnerre font vibrer le sol... Ces éléments déchaînés n'invitent pas à la visite.
Ce thriller débute par l'histoire classique d'un meurtre sordide, elle ira en se complexifiant par l'adjonction de thèmes sociétaux et scientifiques.
Et comme l'enquête ne suffit pas, ce roman est une aventure permanente construite pour nous garder en apnée de l'Ecosse au Groenland.
Le dernier message se rapporte à un sujet universel que l'on n'envisageait pas en s'engageant dans cette lecture.
Mais peut-être que le “trop plein” d'aventures et le “trop plein” de thèmes brassés tempèrent un peu mon enthousiasme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340

Citations et extraits (49) Voir plus Ajouter une citation
fabien2830fabien2830   24 janvier 2021
Elle l’entendit s’humecter les lèvres et chercher ses mots.
— Sur l’île d’Iona.
À l’instar de tous les Écossais, Grace connaissait cette minuscule île à l’extrême ouest du pays. Un lieu réputé pour sa sérénité.
— Cela s’est produit dans le village ?
— Non.
Grace commença alors à comprendre le malaise de son supérieur. Il n’existait qu’une seule autre construction humaine sur l’île en dehors du bourg.
Un endroit où ce genre de choses n’arrive jamais. Ou n’aurait jamais dû arriver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
fabien2830fabien2830   24 janvier 2021
Elliot Baxter soupira profondément.
— Un homicide, lâcha-t-il.
Grace décela une forme d’inquiétude qui n’était pas courante chez son
responsable.
— Le type a été retrouvé il y a à peine une heure dans une chambre,
poursuivit Elliot. Le visage boursouflé, le crâne fracassé, avec… D’après le
premier témoignage, une espèce de liquide épais et blanchâtre coulait de
son nez.
Commenter  J’apprécie          30
bagus35bagus35   23 janvier 2021
Malheureusement pour lui,la mort avait commencé à emplir la pièce de cette inévitable odeur qui vous étreint la gorge et vous sature l'estomac de sa bouillie puante.
Commenter  J’apprécie          90
bagus35bagus35   23 janvier 2021
S'élançant sur chaque versant, les vertes herbes gorgées d'humidité laissaient surgir ,ici et là,de cassantes roches moussues,dont les plus élevées se mêlaient à la chape des nuages dilués à l'encre noire .
Commenter  J’apprécie          50
amanlineamanline   20 janvier 2021
Grace regagna le salon. Entre-temps, un chat roux s’était lové à sa place, sur le fauteuil le plus près de la cheminée. Il la considéra de ses yeux ronds et elle lui rendit la pareille, sachant d'avance qu'elle partait perdante pour ce duel. Le félin finit par bâiller en dévoilant sa petite langue rose à la façon d'un serpentin. Puis, comme si cet exercice l'avait épuisé pour la journée, il fourra son museau entre ses pattes et se rendormit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Nicolas Beuglet (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Beuglet
Voulez-vous vraiment connaître la vérité ? Le dernier message pourrait vous plonger dans des abysses d'angoisse et de folie…
Île d'Iona, à l'ouest de l'écosse. Des plaines d'herbes brunes parsemées de roches noires. Et au bout du « Chemin des morts », la silhouette grise du monastère.
Derrière ces murs suppliciés par le vent, un pensionnaire vient d'être retrouvé assassiné. Son corps mutilé de la plus étrange des façons. C'est l'inspectrice écossaise Grace Campbell qui est chargée de l'enquête. Après un an de mise à l'écart, elle joue sa carrière, elle le sait.
Sous une pluie battante, Grace pousse la lourde porte du monastère. Elle affronte les regards fuyants des cinq moines présents. de la victime, ils ne connaissent que le nom, Anton. Tous savent, en revanche, qu'il possédait un cabinet de travail secret aménagé dans les murs. Un cabinet constellé de formules savantes…
Que cherchait Anton ? Pourquoi l'avoir éliminé avec une telle sauvagerie ? Alors qu'elle tente encore de retrouver confiance en elle, Grace ignore que la résolution d'une des énigmes les plus vertigineuses de l'humanité repose tout entière sur ses épaules…
Après les succès du Cri, de Complot, de L'île du Diable…
Un thriller époustouflant
Avec le Dernier Message, Nicolas Beuglet met en scène sa nouvelle héroïne, l'inspectrice écossaise Grace Campbell, jeune femme solitaire et mystérieuse.
+ Lire la suite
autres livres classés : ecosseVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2014 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..