AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782374481340
Éditeur : Xo Editions (19/09/2019)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 322 notes)
Résumé :
Le corps recouvert d'une étrange poudre blanche…
Des extrémités gangrenées…
Un visage figé dans un rictus de douleur…
En observant le cadavre de son père, Sarah Geringën est saisie d'épouvante. Et quand le médecin légiste lui tend la clé retrouvée au fond de son estomac, l'effroi la paralyse.
Et si son père n'était pas l'homme qu'il prétendait être ?
Des forêts obscures de Norvège aux plaines glaciales de Sibérie, l'ex-inspectrice ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (103) Voir plus Ajouter une critique
Elodieuniverse
  22 septembre 2019
Quel plaisir de retrouver l'inspectrice Sarah Geringën! Elle se retrouve, dans cet opus, dans une enquête qui la touche personnellement. Mais, Sarah ne peut enquêter de manière officielle depuis son arrestation (cf le tome précédent) alors elle va mener l'enquête de manière officieuse. Ce livre est inlâchable et je l'ai lu presque d'une traite! Chaque chapitre appelle le suivant et il est difficile de s'arrêter avant de savoir le fin mot de l'histoire. On en découvre un peu plus sur la sombre personnalité de Sarah grâce à Christopher, qui est journaliste. Sarah va être bouleversée par ses découvertes, par la personnalité complexe de ce père inaccessible. On part dans une enquête qui nous mènera jusqu'à Moscou et dont la tension est palpable à chaque page. Une forêt hostile, un manoir énigmatique et isolé, une île du Diable effroyable... C'est un thriller qui nous parle de culpabilité, de vengeance et d'épigénétique (La transmission des souffrances). Basé sur des faits historiques réels, ce livre est aussi captivant qu'effrayant.(...)
Ma page Facebook au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          520
umezzu
  09 janvier 2020
Ce thriller met en scène pour la troisième fois l'inspectrice de la police norvégienne Sarah Geringën, ancienne des services spéciaux. le lecteur l'avait laissé à la fin de Complot, emprisonnée pour un crime qu'elle n'avait commis. L'affaire était claire, mais il faudra à la justice un an pour envisager la libérer.
Un jour avant sa sortie annoncée, la voilà tirée de sa prison par son ex-chef. Le père de Sarah a été retrouvé mort dans sa maison. Manifestement assassiné, sans que la cause de la mort ne soit claire. Son corps est entouré de poudre blanche et ses doigts violacés ont subi une terrible torture…
Sarah n'a jamais été très proche de ce père réservé. Sa mort est-elle liée à son passé, que finalement elle ne connaît pas vraiment ? Assistée d'un flic débutant, Sarah va tenter de comprendre ce qui a pu se passer.
Les deux précédents romans de Beuglet ont connu un grand succès. L'auteur en reprend le style alerte et très visuel. Le rythme est là. Le livre se lit d'une seule traite. Mais, si la forme est réussie (comme peut l'être un bon film d'action), l'intrigue part dans l'invraisemblable. Les références au cinéma (Alfred Hitchcock en tête, les lecteurs comprendront…) et à H.G. Wells (un roman qui se passe dans une île…) ne manquent pas, mais tout cela n'est guère logique. Beuglet dégaine en postface les références scientifiques qui justifieraient selon lui son scénario, difficile d'y croire. Scénario est d'ailleurs le terme qui qualifie le plus ce roman. Après, le cri et Complot, voici la saison trois de la série Inspecteur Geringën. Pas la meilleure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
mariecloclo
  09 janvier 2020
J'ai lu et apprécié les 2 premiers volumes des aventures de Sarah Geringën, policière norvégienne. Je me réjouissais donc en abordant ce 3ème volume.
Sarah a purgé une peine d'un an de prison et lorsqu'elle sort c'est pour apprendre une nouvelle ahurissante : son père a été assassiné dans des circonstances étranges. Elle ne peut pas mener l'enquête elle-même mais de jeunes officiers travaillent avec elle. Son père a toujours été une personne étrange, réservée, froide et pas expansif du tout avec ses enfants et son épouse. Sarah n'a absolument aucune idée de qui aurait pu vouloir le supprimer. Petit à petit, elle et son équipe vont remonter dans le passé de son père, notamment son origine russe.
En effet, Nicolas Beuglet évoque un fait historique réel et horrible, c'est l'affaire de Nazino en 1933, la déportation massive de 6000 russes sur une Ile de Sibérie et à cause de la misère et la famine extrême, certaines personnes ont pratiqué le cannibalisme.
Mon avis est un peu mitigé pour ce roman. le suspens est bon, avec des retournements de situation, on ne s'attend absolument pas à ce dénouement. J'ai aimé aussi l'aspect historique très documenté et un aspect scientifique juste abordé vers la fin du roman : l'épigénétique.
Mais ce qui ne va pas avec ce roman, pour moi, c'est le côté trop superficiel de l'intrigue. Les thèmes sont juste esquissés, les personnages pas très approfondis, tout m'a semblé survolé, presque bâclé et ça c'est dommage.
Je suis restée un peu sur ma faim.
Pas mal mais un peu décevant par rapport aux précédents volumes. Enfin, c'est juste mon avis !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
Killing79
  27 septembre 2019
Depuis quelques années, le monde du thriller français accueille de nouveaux membres. Comme je suis un fan de ce genre que j'aime intercaler dans mes lectures, j'essaye de me tenir à jour. Et comme les nouveaux arrivés se transforment assez souvent en de belles surprises, ma wish-list et ma bibliothèque ne cessent de croître. Nicolas Beuglet en est un parfait exemple.
« L'île du diable » est la troisième aventure de Sarah Geringën mais l'auteur parsème le texte d'allusions aux précédents épisodes afin de ne pas trop perdre le nouveau lecteur. Pour cette nouvelle affaire assez personnelle, l'héroïne est baladée de lieu en lieu au fil des indices qu'elle trouve. L'enquête qui paraît basique au départ, part très vite sur les sentiers de l'Histoire et de la science. On apprend aux détours des investigations, des vérités sur un passé assez sordide et sur des expériences scientifiques assez troublantes.
Sur la forme, les chapitres très courts se succèdent à un rythme élevé. La narration ne souffre d'aucun temps mort et le roman est un vrai page-turner. Une fois commencé, on ne s'arrête plus. Nicolas Beuglet semble vouloir créer des polars aussi palpitants qu'instructifs.
Je peux dire que j'ai aimé ce premier contact avec l'auteur. Je regrette juste la brièveté du livre qui entraîne un manque de profondeur sur les théories abordées. En effet, les sujets sont intéressants et auraient mérités un traitement plus poussé. J'ai aussi souffert d'un manque de connaissances, donc d'empathie envers Sarah. Mais pour cela, je ne peux m'en prendre qu'à moi-même. J'aurais dû lire les deux premiers tomes (plus denses) pour étoffer le personnage. Par conséquent, je vais tenter de corriger ces lacunes en inscrivant ces lectures dans mon planning de lecture.
Avec cette aventure efficace et surprenante, Nicolas Beuglet fait son entrée sur mon étagère Thriller !
Lien : http://leslivresdek79.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Ninis47
  25 septembre 2019
Je vais commencer par remercier Mélanie de XO Editions pour cet envoi et la confiance qu'elle m'a, une nouvelle fois, accordée.
Nous retrouvons une nouvelle fois Sarah, quelques mois après l'affaire du Vatican qui la conduite droit en prison. Après avoir purger sa peine, elle sort de prison et le jour même on lui annonce le meurtre sordide de son père. Sarah va tout faire pour être mise sur l'enquête et résoudre ce crime, mais pour cela, elle va devoir plonger dans la vie de son père. Un père qui a toujours été secret et discret, mais elle n'imaginait pas à quel point et où toute cette affaire allait la conduire.
Après avoir lu Complot pendant mes vacances (dont il va falloir que je vous parle car il a été un vrai coup de poing pour moi), j'étais impatiente de retrouver Sarah et Christopher et de voir comment ils allaient se remettre de l'affaire qui s'était conclue au Vatican.
Nous retrouvons une Sarah totalement différente, son séjour en prison l'a changé, elle a pris conscience de beaucoup de choses et elle a beaucoup appris sur elle même. Elle ne veut plus être avec Christopher persuadée qu'elle lui apportera plus de mal que de bien. Elle sait que certaines choses de son passé doivent être étudier pour qu'elle puisse enfin retrouver la paix. le meurtre de son père va totalement perturber tout ça, ou au contraire l'aider à avancer et à trouver des réponses. J'aime toujours autant ce personnage qui n'a rien à envier à certains personnages masculins d'autre thriller. Elle est courageuse et sait prendre les décisions qui s'imposent. Bien qu'elle ait payé les pots cassés de l'affaire précédente, elle fonce toujours tête baissée, suivant son instinct coûte que coûte. C'est une héroïne extrêmement charismatique, éclipsant presque tous les autres personnages autour d'elle, les rendant fades.
Christopher est beaucoup moins présent dans ce tome ci. Il fait une enquête en parallèle de celle qui occupe Sarah, ils ne se croisent donc pas beaucoup. Cependant, il n'a toujours qu'une seule idée en tête: Sarah et comment l'aider au mieux.
Comme dans le cri et Complot, Nicolas Beuglet mène son thriller d'une main de maître. Son écriture est fluide, addictive, incisive. Les chapitres sont courts et cela donne un excellent rythme de lecture. Mais ce qu'il faut vraiment souligner, c'est le travail de recherche qu'il effectue pour écrire ses romans. Rien n'est laissé au hasard, son récit et ses connaissances sont en béton armé, ça en est bluffant. Tout est parfaitement étudié et maîtrisé, les faits historiques, scientifiques ou bien la psychologie des personnages en fonction des situations qu'ils affrontent. Je veux vraiment lui rendre honneur pour ça car on sent bien que son roman est parfaitement abouti, de la première ligne à la dernière, il n'a pas écrit ça au lance pierre.
L'histoire est très bien rythmée, très addictive et je n'avais vraiment pas vu venir certains événements ou certaines révélations. J'ai adoré l'enquête, où elle emmène nos personnages, et comment ces derniers évoluent. le tension est permanente car on ne sait jamais ce qui va arriver aux personnages, il y a très peu de temps morts, tout s'enchaîne rapidement, et je n'aurais pas été contre quelques pages de plus!! Et la fin... Nicolas Beuglet termine son récit sur un énorme cliffhanger et maintenant je n'ai qu'une envie, vite découvrir la suite et retrouver Sarah et Christopher... Mais pour cela, je crois qu'il va falloir que je patiente un petit peu!!!
Dernière petite chose, même si ce roman peut se lire indépendamment des deux autres, car l'enquête est indépendante, pour mieux comprendre les personnages, leurs réactions, leurs psychologies, il vaut mieux les avoir lu (Même si Nicolas Beuglet a eu l'excellente idée d'en faire un résumé au début). ça serait vraiment dommage de passer à côté de ces deux autres savoureux thrillers ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150

Citations et extraits (43) Voir plus Ajouter une citation
ElodieuniverseElodieuniverse   17 septembre 2019
Sarah commençait à comprendre qu'elle allait devoir accepter une hypothèse qu'elle avait refusé d'envisager depuis le début. Car elle ne voyait qu'une explication à ce meurtre. Une explication tout aussi effrayante que le visage déformé du cadavre: son père n'était pas celui qu'il prétendait être.
Commenter  J’apprécie          180
mimo26mimo26   17 septembre 2019
Dans Le Cri, l’inspectrice norvégienne Sarah Geringën enquête sur la mort mystérieuse d’un patient de l’hôpital psychiatrique de Gaustad à Oslo. Au cours de son périple, elle fait la rencontre du journaliste français Christopher Clarence. Elle l’aide à sauver le jeune Simon que Christopher venait d’adopter. Durement mis à l’épreuve, Sarah et Christopher tombent amoureux. Pour Sarah, c’est inespéré. Tourmentée depuis toujours par une culpabilité dont elle ne connaît pas l’origine, elle ne croyait plus avoir droit au bonheur.


Dans Complot, dont les événements débutent un an après ceux du Cri, le couple a emménagé ensemble et Sarah croit avoir trouvé un peu de sérénité auprès de Christopher et Simon, quand elle est appelée d’urgence sur une scène de crime hors du commun. On lui demande d’enquêter sur l’assassinat de la Première ministre du pays. Elle met alors au jour un complot millénaire et révèle la façon dont certains hommes sont parvenus à confisquer le pouvoir aux femmes à travers les âges. Malheureusement, dans la confusion des derniers instants de son enquête au Vatican, elle est accusée d’avoir assassiné le pape. Incarcérée, Sarah se renferme sur elle-même et va jusqu’à rejeter Christopher, pour éviter qu’il gâche sa vie à l’attendre.

L’Île du Diable commence un an après cet emprisonnement…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AelaAela   15 octobre 2019
La marque épigénétique se transmet de génération en génération. Une transmission que l’on a retrouvée chez les descendants des survivants de l’holocauste. Leurs enfants et petits-enfants portaient tous des modifications démesurées du gène NR3C1 gérant l’anxiété.
Commenter  J’apprécie          150
Lilou08Lilou08   13 novembre 2019
Elle baissa la tête et ne mit guère de temps à reconnaître la substance qui tachait le sol : du sang. Du sang frais.
Sarah recula, se rappelant le cri effroyable qu’elle avait entendu depuis sa chambre. Et alors elle distingua, sur quelques arbres qui encerclaient l’herbe souillée, une dizaine de photos clouées aux troncs. Sur chaque arbre, le portrait d’une personne âgée surmontait celui d’une personne plus jeune. Lorsque Sarah reconnut deux visages, celui de son père et le sien, elle comprit ce que cela signifiait. Ces portraits étaient ceux de déportés de Nazino et d’un de leurs descendants.
Se refusant à imaginer ce qui se jouait dans cette salle, Sarah pressa le pas vers une porte opposée à celle qu’elle avait empruntée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Piuma_bookworldPiuma_bookworld   19 septembre 2019
« Timshel ». Ce mot de la Bible se traduit par « Tu peux ». C’est un mot à la fois grisant et terrifiant parce qu’il dit une chose fondamentale sur l’homme: contrairement aux animaux qui fonctionnent à l’instinct, l’homme est libre de choisir ses actions. Il est libre de faire le bien ou le mal. Or faire le bien demande un effort. Et c’est lorsque l’homme fait cet effort qu’il devient pleinement humain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Nicolas Beuglet (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Beuglet
Voulez-vous vraiment connaître la vérité ? Le dernier message pourrait vous plonger dans des abysses d'angoisse et de folie…
Île d'Iona, à l'ouest de l'écosse. Des plaines d'herbes brunes parsemées de roches noires. Et au bout du « Chemin des morts », la silhouette grise du monastère.
Derrière ces murs suppliciés par le vent, un pensionnaire vient d'être retrouvé assassiné. Son corps mutilé de la plus étrange des façons. C'est l'inspectrice écossaise Grace Campbell qui est chargée de l'enquête. Après un an de mise à l'écart, elle joue sa carrière, elle le sait.
Sous une pluie battante, Grace pousse la lourde porte du monastère. Elle affronte les regards fuyants des cinq moines présents. de la victime, ils ne connaissent que le nom, Anton. Tous savent, en revanche, qu'il possédait un cabinet de travail secret aménagé dans les murs. Un cabinet constellé de formules savantes…
Que cherchait Anton ? Pourquoi l'avoir éliminé avec une telle sauvagerie ? Alors qu'elle tente encore de retrouver confiance en elle, Grace ignore que la résolution d'une des énigmes les plus vertigineuses de l'humanité repose tout entière sur ses épaules…
Après les succès du Cri, de Complot, de L'île du Diable…
Un thriller époustouflant
Avec le Dernier Message, Nicolas Beuglet met en scène sa nouvelle héroïne, l'inspectrice écossaise Grace Campbell, jeune femme solitaire et mystérieuse.
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1942 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..