AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 978B08P4YVJ3Q
28 pages
XO Editions (25/11/2020)
4/5   149 notes
Résumé :
Et si on se projetait en 2022 ? Qu’en sera-t-il de la pandémie, du vaccin, des restrictions de liberté ?
Dans cette fiction, Nicolas Beuglet déroule le scénario qu’il redoute.
Histoire, dit-il, d’éveiller les esprits…
Glaçant.
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après Ça n'arrivera pasVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (52) Voir plus Ajouter une critique
4

sur 149 notes
Difficile de ne pas céder à la thèse complotiste en lisant cette nouvelle. Il est préférable effectivement de se dire que « ça n'arrivera pas », mais il y a de forts risques de devenir paranoïaque en imaginant la mainmise de l'état sur les libertés tel que le montre Nicolas Beuglet, d'autant plus que techniquement, tous les moyens mis en oeuvre dans ce récit glaçant sont opérationnels ou le seront : informations et messages via le smartphone, reconnaissance faciale, détection des personnes contact, projet de passeport vaccinal et même si on ne prend pas la température des gens à distance, on a quand même l'impression que Big Brother n'est pas loin, ça fait froid dans le dos.

Cette nouvelle n'est pourtant pas écrite par hasard, elle est le fruit d'une réflexion profonde qui va au-delà du simple constat amenant chacun à se dire, comme nous avons pu le penser, que si on voulait installer une dictature, le terreau nécessaire est prêt. Entre les lignes, l'auteur nous mets en éveil et nous invite à réagir avant qu'il ne soit trop tard plutôt que nous voiler la face en se disant « : ça n'arrivera pas ! »

Un récit très bref mais concentré et auquel on peut être amené à penser quotidiennement
Lien : https://1001ptitgateau.blogs..
Commenter  J’apprécie          731
C'est court et glaçant.

On est dans l'anticipation, mais proche. Quelques mois tout au plus. L'épidémie a eu des conséquences dramatiques sur notre vie quotidienne, accélérant vraisemblablement un processus déjà en marche, à savoir la montée des régimes totalitaires. Toujours est-il que les deux personnages principaux, père et fille, font partie des rebelles, refusant de se faire vacciner. Non par conviction sectaire, tous les autres vaccins existant et recommandés ont été faits, mais parce que celui-là est un prétexte pour restreindre le champ des possible : fréquentation des milieux d'enseignement, travail, déplacements , tout est compliqué si on n'a pas l'appli et le certificat de vaccination.

C'est une version très noire et pessimiste des évolutions possibles de cette année déstabilisante, unique si l'on considère l'origine de tout ce bazar, mais ils eut bien d'autres périodes dans la vie des humains où tous les repères étaient à reconstruire (je pense aux périodes de guerre en particulier). Ce qui est singulier cette fois, c'est que la planète entière est impliquée, et cet aspect là n'est pas du tout pris en compte. Quant au mode de gestion et de contrôle des faits et gestes de la population, cela existe déjà dans certains pays.

L'année qui vient fera la part des choses, et nous révélera si l'auteur est un visionnaire ou un parano complotiste….

Merci à Netgalley et à XO Editions.
Lien : https://kittylamouette.blogs..
Commenter  J’apprécie          663
Je remercie XO Editions pour avoir mis, en accès libre sur net galley, la nouvelle Ça n'arrivera pas de Nicolas Beuglet.
Et si on se projetait en 2022 ? Qu'en sera-t-il de la pandémie, du vaccin, des restrictions de liberté ?
Dans cette fiction, Nicolas Beuglet déroule le scénario qu'il redoute.
Histoire, dit-il, d'éveiller les esprits…
Ça n'arrivera pas est une nouvelle courte mais littéralement glaçante.
Nous sommes à Paris, en 2022. Jean Cassini, écrivain, vit avec sa fille Maïa en marge de la société car ils ne se sont pas fait vacciner contre la COVID-19. La jeune fille ne peut plus aller à l'école, elle est scolarisé à la maison mais cela devient compliqué car ses amies refusent de la voir étant donné qu'elle n'est pas vacciné.
Jean ne peut pas aller n'importe où, il y a des caméras partout et tous savent qu'il n'est pas vacciné. Personne ne peut l'ignorer car tout le monde a une application de traçage...
C'est certes de l'anticipation mais cette nouvelle m'a laissé un goût amer en bouche. J'espère de tout coeur que cela restera bien une nouvelle d'anticipation et que cela n'arrivera jamais !
La fin fait plus que froid dans le dos, non vraiment j'espère que ce n'est bien qu'une nouvelle sortie de l'imagination de Nicolas Beuglet et pas ce qui risque d'arriver un jour ou l'autre !
Malgré le sentiment de malaise persistant suite à la lecture de cette nouvelle, je mets cinq étoiles... en espérant vraiment que ça reste une fiction...
Commenter  J’apprécie          318
En 2022, le vaccin est obligatoire pour travailler, accéder à l'école ou simplement faire ses courses sans difficultés. Malgré cela, le principe de précaution s'applique partout. Les élèves ne vont plus qu'un jour par semaine au lycée.
Jean n'est pas anti-vaccin, mais il refuse que la situation sanitaire soit le prétexte à une société de contrôle. Ce postulat de base me surprend, je peux comprendre la méfiance envers un vaccin arrivé si rapidement, encore que les milliards d'euros ou de dollars investis ainsi que la perspective d'un gigantesque marché pour les laboratoires aient bien dû aider.
Le vaccin est notre seule chance d'en finir avec l'urgence sanitaire, de descendre protester de nouveau dans la rue. Pourquoi alors lier le refus du vaccin à un refus du contrôle ?
Je ne vous en dévoilerai pas plus. Sachez simplement que l'histoire racontée est tellement proche de ce que nous vivons que c'en est glaçant. Encore quelques mesures et nous y sommes. C'est le point fort de la nouvelle.

Lien : https://dequoilire.com/ca-na..
Commenter  J’apprécie          360
Nicolas Beuglet et les éditions XO, nous propose avec cette nouvelle, une fiction, qui ne le restera malheureusement peut-être pas, un véritable pamphlet, couchant sur papier (ou plutôt nos écrans puisqu'elle est numérique) nos peurs et nos angoisses pour demain dans les suites que donnera le gouvernement à la gestion de la crise sanitaire, prétexte à gommer peu à peu le premier des trois mots composant la devise de la république française.
Nous sommes en 2022, Jean, un écrivain vit avec sa fille Maïa dans leur appartement, n'ayant pas souhaité qu'ils soient vaccinés, ils vivent en marge de la société avec très peu de contacts sociaux. Sortir de chez soi est une véritable épreuve, les rues sont truffées de caméra à reconnaissance faciale et les applications téléphoniques signalent à ceux que vous croisez que vous êtes une menace car non vaccinés....
À quelques jours du démarrage des premiers vaccins en Europe, et après un conseil des ministres où un projet de loi, propose de conditionner certains déplacements à la possession d'un passeport de vaccination, la nouvelle de Nicolas Beuglet s'éloigne de plus en plus de la science-fiction. Ça n'arrivera pas... ou pas.

Lien : https://imaginoire.fr/2020/1..
Commenter  J’apprécie          310

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
- Tu as raison, ma chérie, je vais écrire une histoire comme ça. Aujourd’hui le rêve est interdit parce qu’on nous dit en permanence que le pire peut arriver à tout moment, qu’il faut être prudent, méfiant. On nous rend pesants pour qu’on ne s’envole plus, pour qu’on ne regard plus que nos pieds, qu’on ne pense notre vie qu’à court terme et qu’on ne vise plus aucun horizon. Sauf que l’âme humaine se meurt si elle ne peut regarder au loin. [Jean]
Commenter  J’apprécie          82
Pourquoi tu n'écrirais pas une histoire qui se passe dans le monde d'avant ? Tu raconterais comment on vivait sans masque et sans risque d'épidémique toute l'année, tu raconterais comment les gens se rassemblaient parfois par milliers pour chanter, danser, discuter sans se poser de questions sur une contagion.
Commenter  J’apprécie          90
- Pourquoi n’écrirais-tu pas une histoire qui se passe dans le monde d’avant ? Tu raconterais comment on vivait sans masque et sans risque épidémique toute l’année, tu raconterais comment les gens se rassemblaient parfois par milliers pour chanter, danser, discuter sans se poser de questions sur une contagion. Parce que moi, j’ai déjà oublié ça. [Maïa]
Commenter  J’apprécie          70
"Monsieur Jean Cassini, déclara le premier policier en consultant un écran fixé à son poignet. Il y a deux heures et trente-deux minutes exactement, les baromètres de surveillance épidémique de la rue des Acacias ont détecté chez vous une température supérieure à trente-huit degrés. En tant que citoyen non vacciné, vous êtes considéré comme cas potentiel infectieux et contraint d’effectuer un test immédiat."
Commenter  J’apprécie          50
Une douceur printanière effleurait la peau, préparant la nature aux chaleurs de l’été qui se profilait. Dans la rue, les passants déjà habillés en tenue légère portaient leur masque en vaquant à leurs occupations.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Nicolas Beuglet (49) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Beuglet
Le cri
autres livres classés : pandémiesVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs (407) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4963 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..