AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226137904
Éditeur : Albin Michel (02/05/2003)

Note moyenne : 2.88/5 (sur 24 notes)
Résumé :

« Femme nue, femme noire, vêtue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté... Ces vers ne font pas partie de mon arsenal linguistique. Vous verrez : mes mots à moi tressautent et cliquettent comme des chaînes. Des mots qui détonnent, déglinguent, dévissent, culbutent, dissèquent, torturent ! Des mots qui fessent, giflent, cassent et broient ! Que celui qui se sent mal à l'aise passe sa route... ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
zabeth55
  12 janvier 2015
Voilà un livre que j'ai choisi pour sa couverture (et son auteur que je trouve assez agréable) et qui se révèle être, oh surprise, un livre érotique.
Irène Fofo, une jeune femme à peine sortie de l'enfance a deux passions : la kleptomanie et le sexe.
D'une belle plume, Calixthe Beyala nous entraîne au coeur d'un bidonville africain où règnent la misère, la violence et la dépravation.
Mais à travers ce tableau pessimiste pointe tout l'amour que l'auteur porte à l'Afrique et aux africains.
Un livre auquel je ne m'attendais pas du tout mais que j'ai lu d'une traite et plutôt bien aimé.
Commenter  J’apprécie          290
PegLutine
  09 août 2014
La couverture de la version poche est très belle et assez envoûtante... J'étais donc d'autant plus déçue par le contenu. Je ne pense pas être particulièrement pudibonde ou coincée, j'aime quand les scènes érotiques voire pornographiques donnent la chair de poule, mais là non, c'est juste pas possible. Une invraisemblable histoire de bébé mort dans un sac à main volé par l'héroïne, des scènes de sexe juxtaposées qui lassent très vite, une jeune fille qui semble se réjouir de n'être qu'une magnifique poupée gonflable aux yeux d'hommes tellement ternes et honteux qu'on en deviendrait lesbienne... Bref, désolée mais là j'abandonne... le résumé parle d'"une fable mélancolique (...) à l'humour corrosif"... On n'a pas lu le même bouquin!
Commenter  J’apprécie          90
Charybde2
  18 mars 2013
Un roman maladroit se voulant pornographiquement provocateur, là où un honnête essai serait efficace.
Auteur controversée, tant pour ses engagements que pour ses plagiats, Calixthe Beyala publiait ce court roman en 2003 comme une nouvelle provocation, inscrivant délibérément son personnage de femme libérée / libératrice (par le sexe débridé), au sein de la ville africaine engoncée dans ses routines et ses certitudes, dans le franc registre de la pornographie.
Malheureusement, le résultat n'est à nouveau pas à la hauteur de l'intention, le style à la fois complaisant et artificiel provoquant très rapidement le naufrage du propos dans de pesantes et maladroites redites. La verve et la gouaille, le sexe tout-puissant et son revers sordide, y semblent comme affectés et trop construits.
Aussi légitimes (ou discutables) que puissent être les engagements de l'auteur, il reste que la forme romanesque maladroite à nouveau adoptée est inadaptée à des propos qu'un essai provocateur serait sans doute plus à même de véhiculer, en épargnant ainsi la patience du lecteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Gwordia
  14 avril 2012
Si la lecture de cette jaquette m'a laisser à penser un instant que j'allais me plonger dans un combat de femme digne d'Une si longue lettre de Mariama Bâ, je n'ai malheureusement trouvé qu'une accumulation de scènes érotiques même pas menées de mains de maître. Exit la plongée au coeur de l'Afrique, au revoir la courageuse lutte d'émancipation et bonjour faciles enchevêtrements de mots de peaux. Franchement décevant.
Lien : http://gwordia.hautetfort.co..
Commenter  J’apprécie          70
Alicia1231
  19 février 2015
Un classique de la littérature camerounaise, à découvrir, ou à redécouvrir. On s'attache, et on déteste dans le même temps, cette héroïne représentative de la jeunesse africaine matérialiste et ambitieuse, au coeur empli d'espoir et de rêves.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
zabeth55zabeth55   12 janvier 2015
Vous verrez : mes mots à moi tressautent et cliquettent comme des chaînes. Des mots qui détonnent, déglinguent, dévissent, culbutent, torturent ! Des mots qui fessent, giflent, cassent et broient ! Que celui qui se sent mal à l’aise passe sa route.
Commenter  J’apprécie          222
GwordiaGwordia   23 mars 2011
Quinze ans. Oui, j'ai attendu quinze ans pour lier connaissance avec le sexe dans ces ruelles nauséabondes aux odeurs de pots de chambre. J'ai attendu quinze ans dans ce bidonville où l'homme semble avoir plus de passé que de futur... Quinze ans pour enfin connaître l'amour... Ou, du moins, croiser les chemins de ces petites pattes d'adolescents bouillonnant d'hormones qui savent, qui ne savent rien, qui se laissent porter par la griserie de leur propre vertige : "Tu me sens ? Hein ! Dis, tu me sens ?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
GwordiaGwordia   23 mars 2011
Je sais que tout le monde est capable de dire, de faire des choses, même les plus folles, dès lors qu'elles sont exigées par la personne qui possède les clefs de notre bien-être financier, sexuel ou psychologique.
Commenter  J’apprécie          30
GwordiaGwordia   23 mars 2011
Il me regarde, un regard de grand large. Son visage est en pagaille, mais magnifique. Dans son ébahissement, chacun de ses muscles faciaux semble se mouvoir, comme ces herbes de rivière. Son grain de peau est à faire éclater de jalousie une lune pleine et la fossette sous son menton me submerge d'une émotion si vive que j'ai envie de mélanger les couleurs du monde. Je le mangerais tout cru !
Commenter  J’apprécie          10
AlicanteAlicante   10 janvier 2014
La vraie beauté n’existe qu’en s’appuyant sur la laideur. Tout comme l’amour n’existe qu’en fonction de son inverse, la haine. La fidélité n’a de sens que si l’on expérimente l’infidélité… On a besoin de rires et de chagrins.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Calixthe Beyala (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Calixthe Beyala
Calixthe Beyala - Le Christ selon l'Afrique .Calixthe Beyala vous présente son ouvrage "Le Christ selon l'Afrique" aux éditions Albin Michel. Rentrée littéraire Février 2014. http://www.mollat.com/livres/beyala-calixthe-christ-selon-afrique-roman-9782226256010.html Notes de Musique : Africa Format B
autres livres classés : afriqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'Afrique dans la littérature

Dans quel pays d'Afrique se passe une aventure de Tintin ?

Le Congo
Le Mozambique
Le Kenya
La Mauritanie

10 questions
265 lecteurs ont répondu
Thèmes : afriqueCréer un quiz sur ce livre