AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782862745244
187 pages
Éditeur : Le Cherche midi (01/10/1997)
4.2/5   5 notes
Résumé :
On me dit secret et taciturne, incapable de me mélanger au monde ni de goûter les joies simples d'un repas entre amis ou d'une soirée conviviale. Je ne sais pas m'amuser ni profiter de ce qui réjouit les autres. Mon bonheur, je le cueille au pied des cyprès, à l'ombre des croix de pierre, dans la solitude des allées sans fin. Cela dure depuis l'enfance. »

L'homme qui se raconte ainsi au jour le jour, une année durant, n'est ni croque-mort, ni fossoy... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
cascasimir
  17 décembre 2019
Un silence de mort se fait quand on parle de l'auteur...
Vous pouvez le croiser, au cimetière du Père-Lachaise, (le teint blafard et habillé de noir), en train de renseigner un touriste ou d'admirer un ange de la mort, sculpté dans la pierre.

Un "taphophile", un amoureux des cimetières... Ce n'est ni un croque mort, ni un zombi (un mort vivant), ni un fantôme, mais... il aime à laisser divaguer (son esprit ) sa silhouette parmi les tombes.

L'auteur aime dévorer les pages nécrologiques, avant de faire sa marche (funèbre ?) au cimetière du Père Lachaise, son favori.
"J'avais 6 ans lorsque le Père Lachaise m'a piégé."

C'est un connaisseur et il est invité, dès qu'il pleut, dans les "caveaux, privés de porte et susceptibles d'offrir un abri (comme le mausolée Gourgaud)". Il est vrai que leurs locataires ont si peu de visites... Et beaucoup aiment à rencontrer de bons vivants... pour leur raconter les nouvelles du monde.

Car, Bertrand Beyern nous raconte les derniers potins. Quand on relève les tombes en expulsant leurs occupants, il y a parfois un os...
Si, si ! ..." un morceau de tibia ou de fémur échappe aux fossoyeurs. Les fouineurs du Père Lachaise regroupent ces débris infortunés, dans leurs catacombes clandestins. "
C'est la substantifique moelle de son message: le cimetière est interdit aux chiens! :-(

Ne lisez pas ce livre original, quand vous êtes fatigué (au fond du trou?), vous n'aimerez pas ce plaisir curieux, à vous sentir vivant en vous promenant ainsi, parmi tous ces morts.

" Les vers gravés contribuent aussi à faire oublier les vers rampants."
Envers et contre tout?

Une dernière "bière", avant de... partir?
Le gisant du journaliste Victor Noir, avec son érection post-mortem. Considéré comme un symbole de fertilité, de nombreuses curieuses viennent s'y frotter, comme des chattes...
Humour macabre!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          759

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
cascasimircascasimir   18 décembre 2019
Le sarcophage portant le nom illustre de Molière contient-il ses ossements?
Est-il vrai que la baronne russe Demidoff a laissé un codicille promettant une fortune en roubles, à qui viendrait la veiller pendant un an dans son mausolée ?
Si oui, ce pactole a-t-il connu le même destin que l'emprunt russe?
Commenter  J’apprécie          320

autres livres classés : témoignageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
199 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre