AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782211229104
40 pages
Éditeur : L'Ecole des loisirs (07/09/2016)

Note moyenne : 4.46/5 (sur 47 notes)
Résumé :
L'autre jour un truc terrible est arrivé dans mon bain. C'est Berk, mon doudou, qui me l'a raconté. J'ai posé Berk sur le bord de la baignoire et je suis allé dans ma chambre, le temps que l'eau finisse de couler. Le problème, c'est qu'il a glissé, et PLOUF !
« Berk se noie ! » a crié Trouillette ma tortue.
Drago, Poulp et Aspiro étaient prêts à tout pour l'aider mais qu'est-ce que le doudou-chouchou essayait de leur dire avec la bouche remplie d'eau... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
cascasimir
  19 juin 2020
L'Express.fr et AFP, du 18/06/2020: "Aucun danger pour l'eau potable après la découverte de traces du Coronavirus, dans l'eau."...

Alors, Doudou Berk a pris un bain ( il s'appelle Berk, pas Beurck!) en fait, il a glissé du bord de la baignoire. Plouf!

Il a fait glouglou, en voulant saluer les jouets, autour de l'eau.
- Berk se noie! Crie Trouillette, la tortue.

- Attention, gléglégligliglanglin, fait Berk.
Drago n'ose pas entrer dans l'eau, c'est trop chaud.
Aspiro, l'éléphant bleu va ouvrir l'eau froide, et fait tomber le shampoing et ça à commencé à mousser, mousser...

On ne voit plus Berk. Il a été étouffé par la mousse!
-Ca va, ça va! Mais attention, chéchéchichichancheuchin!

Poulp et Drago ont mis un canot, à l'eau, pour sauver Berk.
On tire sur la bonde, pour évacuer l'eau et ça s'est mis à tourner, tourner ! Les 3 amis sont dans l'eau.

-C'est la fin, la baignoire les avale. Gémit Trouillette.
Aspiro saute à l'eau et bouche le fond de la baignoire avec son gros derrière. Et il a aspiré l'eau du bain, de toutes ses forces, jusqu'à gonfler comme un ballon.

Berk est sain et sauf !
-Tu nous a fait peur!
- "Je voulais juste vous dire, attention...
Attention, j'ai fait pipi, dans le bain ".

Ooh BEURCK! Si ce n'est pas de la pollution...
"Traces infimes du Coronavirus, dans 4 des points de prélèvement, par le laboratoire "L'eau de Paris."
Peut-on se laver avec de l'eau en bouteille, plate ou gazeuse? Non, avec de la bière alors?

Je veux bien faire, comme un petit minet, mais je ne suis plus assez souple...
"Eau, tu n'es pas nécessaire à la Vie. Tu es la Vie." Saint Exupéry, Terre des hommes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          742
dedanso
  11 novembre 2017
J'aime décidément beaucoup Julien Béziat que j'avais découvert avec son fameux Mange-doudous.
Nous retrouvons ici Berk le canard-doudou crasseux et coloré, toujours aussi intrépide. Oui mais voilà : il est malencontreusement tombé dans le bain ! Vite, ses amis doudous et Trouillette la tortue (madeleine de Proust !) tentent de lui venir en aide.
Beaucoup de rythme et d'humour dans cet album coloré.
Les illustrations en pleines pages amplifient le rythme des mots par un effet de redondance. Je regrette juste les effets artistiques qui m'avaient fait reconnaître le style de Sonia Delaunay dans le Mange-doudous et que je n'ai pas retrouvé ici.
Le lecteur rigolera lors des interventions inaudibles de Berk et, surtout, lorsque le sens de ce charabia sera dévoilé. Berk le canard porte bien son nom !
A découvrir absolument !
Commenter  J’apprécie          270
letilleul
  04 novembre 2019
Julien Béziat devient le roi des histoires de doudous ! Ici nous partageons les aventures de canard doudou qui oublié au bord de la baignoire tombe dans l'eau du bain. Ses amis l'éléphant, le dragon, la tortue tentent successivement de sauver Berk de la mousse envahissante et des terribles dangers du tourbillon de l'eau. Cette histoire en randonnée fonctionne une nouvelle fois grâce à sa chute humoristique qui va en faire un classique des histoires pour les 2-3 ans !
Commenter  J’apprécie          160
Athanase45
  02 juillet 2018
Dans son livre consacré à l'album, intitulé sobrement Lire l'album [1], Sophie van der Linden note que ce qui est sans doute le premier livre placé entre les mains d'un enfant, bien avant qu'il ne parle et a fortiori qu'il ne lise, est d'emblée une école de l'image. L'enfant apprend d'abord à lire les images, qui sont les premières à lui faire signe, bien avant les chiffres et les lettres.
Cet album, souvent, va être tenu à quatre mains : deux petites, encore maladroites, pressées de se glisser entre les feuilles, en avant, en arrière, de les froisser - « attention ! » - voire de les déchirer - « oh non, regarde ce que tu as fait ! » - et deux grandes qui aident l'enfant à apprivoiser ce drôle d'objet coloré, dépliant, qui semblait inerte lorsqu'il était sagement posé sur son étagère, en deux dimensions, mais qui tout à coup s'ouvre en 3D, s'anime et se multiplie, aussi fragile qu'un papillon, aussi inusable qu'un galet. Notons au passage une première caractéristique de l'album qui découle de cette situation : il a deux destinataires, un enfant et un adulte. L'album doit donc s'adresser et plaire aux deux et son créateur aura dû, pour y parvenir, déployer son art à deux niveaux d'écriture, aussi bien d'ailleurs dans le registre des mots que dans celui des images.
Deuxième caractéristique de l'album : il y a un rapport d'interdépendance entre les images et le texte. Cette interdépendance s'exprime de plusieurs façons, elle n'est presque jamais de simple redondance entre le texte et l'image, tenus pourtant de s'illustrer l'un l'autre. L'image « dit » parfois des choses que le texte ne peut articuler ; de son côté le texte peut délimiter l'image, la compléter ou en révéler certains aspects absents ou invisibles. Texte et image sont comme deux puissances qui se sont alliées et se fondent dans le livre, sans jamais se confondre. D'ailleurs entre texte et image, il peut y avoir une distance, ironique, celle qui s'exerce à plein dans la caricature de presse mais qui prend généralement des teintes plus douces dans l'album. le texte est aussi une sorte de guide au royaume des images : c'est Roland Barthes qui formule le plus clairement cette fonction : « le texte, écrit-il, dirige le lecteur entre les signifiés de l'image »[2].
Troisième caractéristique de l'album. L'interdépendance du texte et de l'image que je viens d'évoquer a partie liée avec le rapport de dépendance de l'enfant à l'adulte. Si l'image est accessible à la simple vue, l'écrit est un trésor encore caché que seul peut délivrer la voix de celui qui sait lire. C'est donc avec le concours de l'adulte, qui peut d'ailleurs être une grande soeur ou un grand frère, que l'enfant met en place sa lecture du monde via l'album, ou plus exactement sa découverte du monde en tant que chose à décrire, à mettre en paroles, paroles qu'il saura un jour retrouver dans les mots. L'apprentissage de la lecture commence donc bien en deçà de la rencontre des mots écrits : dans la face à face avec l'image. C'est ainsi que l'enfant de nos contrées apprend à se représenter une girafe et à dire le mot « girafe » bien avant qu'il puisse en croiser une dans la vie réelle. Ce monde imaginaire, qui s'enrichit tous les soirs et flotte au-dessus de son lit avant qu'il ne s'endorme, se constitue peu à peu en lui, paroles et images entrelacées, sons et couleurs, enrichi de tout ce qui est perçu avant même de pouvoir être nommé.
Cet imaginaire en voie de constitution est à la racine de son autonomie à venir et de sa curiosité, en bref de tous ses apprentissages futurs. Hors de l'album, point de salut. Cette autonomie vis-à-vis de l'adulte s'ébauche très tôt, quand l'enfant commence à se raconter des histoires dans sa tête, en jouant seul ou avec d'autres. Et quand il se saisit lui-même des livres pour « lire comme un grand » lors même qu'il en est encore incapable et qu'il ne fait que mimer cette activité.
Ces bonnes paroles étant dites, passons aux travaux pratiques et ouvrons l'album de Julien Béziat, intitulé le bain de Berk, publié en septembre dernier par Pastel, filiale belge de l'école des loisirs. Ou plutôt : examinons-le. Sur la couverture, il y a de l'eau, beaucoup d'eau, d'où émerge un bec jaune, deux yeux, une tête coiffée d'un bonnet. Au dos, sur ce qu'on appelle la 4ème de couverture, cinq paires d'yeux nous dévisagent, émergeant de ce qui semble être le bord d'une baignoire, ce que confirme le petit texte exclamatoire qui sert d'appât au jeune lecteur en lui faisant soupçonner une bêtise, texte à dire d'une voix bien adulte : « Mais qui a encore mis de l'eau partout dans la salle de bains ! ».
C'est bien évidemment la porte d'une salle de bains que l'on ouvre en tournant la page pour entrer dans le bain de Berk le canard. L'incipit de l'album, en français ses premiers mots, annonce en même temps un drame et une structure narrative complexe : « L'autre jour, un truc terrible est arrivé dans mon bain. C'est Berk, mon doudou, qui me l'a raconté ». le narrateur, vraisemblablement un enfant, rapporte une histoire que lui a racontée son doudou. Les doudous, comme chacun sait, parlent. La baignoire apparaît par la porte entrebâillée. Sur un bord sont posés trois jouets de bain inertes, comme tous les jouets de bain du monde. Les deux pages suivantes déploient les acteurs du drame à venir : non pas trois mais quatre jouets de bain et le doudou Berk posé à la hâte sur le bord d'en face. L'histoire va réveiller ses cinq personnages mais je ne vous révélerai pas la suite, vous laissant la découvrir. Je dirai seulement que Julien Béziat développe un récit proprement haletant, qui se termine dans un éclat de rire… éclaboussant, c'est le moins qu'on puisse dire. Vous relirez ce livre cent fois sans vous lasser.
Je n'ai qu'un conseil à donner à celui qui lira l'histoire le bain de Berk à voix haute : qu'il s'entraîne auparavant en répétant plusieurs fois :
« gléglégligliglangleuglin », « chéchéchichichancheuchin » et « blébléblibliblanbleublin »
[1] Lire l'album, Sophie van der Linden, L'atelier du poisson soluble, 2006.
[2] In L'Obvie et l'Obtus, Essais critiques III, p. 31 cité par Sophie van der Linden, p. 90
Pour écouter cette chronique et le livre "lu" (si tant est qu'on puisse "lire" à la radio un album privé de ses images !) :
Lien : http://littejeune.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sabrinaaydora
  13 février 2018
Nous avons tous au moins une fois fait parler nos doudous ou autre jeu lorsque nous étions petits. Et peut être même qu'il s'agissait de longue discussion où ce dernier prenait plaisir à nous raconter sa journée. Un film d'animation avec des jouets en personnages principaux, on retiendra "Toys Story" pour le plus connu. Mais peut être qu'il s'agit tout simplement de la magie de l'imaginaire.
"Le bain de Berk" est une histoire racontée par un enfant. Chacun peut s'identifier, car on ne précise pas s'il s'agit d'un garçon ou d'une fille. Ce jeune narrateur nous explique que son doudou Berk lui a raconté une drôle d'histoire !
Un jour qu'il a laissé couler l'eau du bain, Berk est tombé dans la baignoire. Tous les autres jouets ont eu peur qu'il ne se noie ou ne se fasse mal : Drago le dragon, Poulp le poulpe, Aspiro l'éléphant et Trouillette la tortue ne comprennent pas ce que leur dis Berk et tentent de l'aider du mieux qu'ils peuvent. Entre plusieurs péripéties, ils finissent par rejoindre Berk qui leur annonce fièrement qu'il voulait juste les mettre en garde... Je vous laisse savourer la chute qui nous a bien fait rire !
Une petite histoire légère et drôle, sans être moralisatrice, mêlant aventure et camaraderie.Elle fera le plaisir des petits, et des grands. Les dessins sont très doux, tout en rondeur, la colorisation harmonieuse. Ils sont d'ailleurs très représentatifs des dialogues, avec une Trouillette mimant le tableau "le Cri" parce qu'elle était effrayée.
C'est surtout une histoire sur l'amitié, l'entraide. Un doudou tombé dans l'eau, et tous les jouets rivalisent d'adresse pour trouver une solution pour le sortir de là. C'est aussi de l'humour un peu potache, mais qui fait rire les enfants, et je l'avoue l'adulte aussi. le plus drôle étant surtout la réaction du petit : un fou rire et l'imagination qui galope pour en parler encore une fois mis au lit.
En bref :
Une belle histoire, pleine d'humour pour un bon moment en famille.
Lien : http://lecturedaydora.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
PalmyrePalmyre   08 octobre 2017
L'autre jour, un truc terrible est arrivé dans mon bain.
C'est Berk, mon doudou, qui me l'a raconté.
Commenter  J’apprécie          110
dedansodedanso   11 novembre 2017
Berk s'est alors mis à appeler : "attenglion, gléglègligliglangleuglin !"
"Qu'est-ce qu'il dit ?" a demandé Poulp.
"Il est en train de cuire !" s'est lamentée Trouillette.
"Tiens bon ! a dit Aspiro, l'éléphant. Je vais mettre du froid."
Commenter  J’apprécie          40
LapetitedocLapetitedoc   06 mai 2019
"C'est la fin la baignoire les avale !"
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Julien Béziat (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julien Béziat
Comme chaque dimanche, la vidéo des contes de Gersende, une sélection de livres spéciale Pâques !
Les livres dans l'ordre :
"La petite poule rousse" de Byron Barton, L'école des loisirs. "Le bain de Berk" de Julien Béziat, L'école des loisirs. "Le petit pêcheur et le squelette" de Chen Jiang Hong, L'école des loisirs.
autres livres classés : bainVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16061 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..