AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2915830894
Éditeur : L'Echappée (19/11/2014)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Des habitants de zones urbaines ou rurales vivent sans voiture, sans télévision, sans téléphone portable, sans lave-linge et même parfois sans frigo... tout en étant investis dans la vie locale et en soutenant que l'on est plus heureux en possédant moins. Parmi eux, des jeunes parents intégrés professionnellement refusent l'engrenage des carrières, de l'argent, de la consommation et choisissent plutôt la solidarité et l'épanouissement intellectuel et social. D'autre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
cyan
  13 février 2016
Vivre la Simplicité Volontaire est un recueil de témoignages parus dans le journal La Décroissance sur plusieurs années.
Nous retrouvons ici une sélection de témoignages marquant recueillis par les journalistes du journal au fil des années et rassemblés ici sous plusieurs thématiques chères aux objecteurs de croissance: « se modérer », « déserter », « militer », « bifurquer », « oeuvrer ». Ces témoignages sont suivis d'un court essai intitulé Eloge de la Simplicité et d'une bibliographie non-exhaustive.
Les personnes qui se confient ici sont des gens comme vous et moi qui ont choisi un mode de vie décroissant, c'est-à-dire, en gros (parce qu'il y a là beaucoup de cas particuliers), qu'ils refusent de consommer à tout va et de participer à une croissance économique nocive à la fois pour la planète et les gens. (...)
Certains témoignages m'ont plus parlé que d'autres, certains interviewés m'ont été plus sympathiques ou m'ont plus touchée. Des gens ouverts, qui expliquent leur parcours et comment ils ont changé leur vie, en quoi cela les a libérés, etc. Certains autres m'ont agacée: ceux qui se plaçaient dans une démarche « anti-tout », notamment cette grand-mère qui déteste tout, de l'ascenseur au lave-linge, en particulier « les bourgeois ». Quelques-uns m'ont aussi semblé méprisants et/ou donneurs de leçons. Mais globalement j'ai découvert des gens intéressants, impliqués, ouverts, qui n'ont pas choisi la voie de la facilité, mais qui y trouvent plus que leur compte.
Je partage certaines convictions, d'autres pas (le jour où je me passerai d'eau courante et d'électricité n'est pas près d'arriver), mais l'essentiel est que j'ai appris beaucoup de choses, réfléchi à des idées qui ne m'avaient pas traversé l'esprit jusque là, constaté que je me complique la vie sur de nombreux points. Les témoignages rassemblés dans ce livre sont ceux de personnes qui sont allés très loin sur le chemin de la décroissance, carrément à l'extrême pour certains d'entre eux. Je suis plus modérée, je pense qu'on peut trouver un juste milieu entre l'hyper-consommation et l'extrême simplicité. Mais ce livre m'a donné à réfléchir et c'est ce que j'en attendais. (...)
Lien : https://bienvenueducotedeche..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JFN66
  26 août 2015
Tout le monde devrait s'inspirer de ce lire et chacun doit pouvoir se remettre en question après la lecture de ce livre.
Commenter  J’apprécie          50
Charlotte89
  12 octobre 2016
Inspirant ! :)
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BibliotekanaBibliotekana   06 décembre 2018
[...] l'envahissante automobile qui engloutit en moyenne 6000 à 8000 euros de budget de son conducteur chaque année, entre achat, carburants, assurances, réparations, péages, stationnements... Ce qui signifie qu'un Français qui gagne 1712 euros par mois (le salaire médian, selon les statistiques de l'INSEE) consacre plus d'un trimestre de travail à l'alimentation de cet objet dévorant, qui lui permet en retour de rouler jusqu'à son poste. Alors que la publicité fait miroiter à l'acquéreur d'une voiture la possibilité de rouler "toutes griffes dehors", d'aller où il veut et de faire ce qu'il veut, de ne pas respecter les règles mais de les fixer lui-même et d'éprouver le plaisir de conduire, en bref d'être un surhomme au-dessus de la mêlée mécanique, puissant et affranchi, la réalité ressemble davantage à celle d'un endetté engoncé dans les bouchons qui stresse pour trouver une place de stationnement et enrage devant le prix du plein d'essence. L'automobiliste dépendant, emprisonné dans une boîte en tôle qui lui pompe ses ressources, gagne un salaire pour tourner en rond...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BibliotekanaBibliotekana   06 décembre 2018
Le sens de l'existence ne s'achète pas dans un rayon de supermarché.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : décroissanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
119 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre