AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070491841
187 pages
Gallimard (16/05/1989)
3.25/5   4 notes
Résumé :
Trouver sa nécrologie dans son journal du matin, n'a jamais empêché de mourir...
après. Il arrive même que ça aide. Confondre Picasso et son ombre n'a jamais empêché une galerie de tableaux de faire fortune. Plus on a de faux plus on rit. Mais confondre un violon avec une résidence secondaire, ça ne pardonne pas. Surtout lorsque Verdi s'en mêle. Musique, maestro...
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Villebard
  30 avril 2021
Pas si mal. On revit l'époque, sans téléphone portable, avec des bistrots ouverts….




Commenter  J’apprécie          10
aureliestrega
  22 décembre 2014
Un très bon roman policier. Très intelligent et sarcastique. L'intrigue est très complexe au départ puis elle trouve une explication progressive. Pas de gentils flics ou de grands méchants, que des personnages moyens qui basculent plus ou moins dans leurs travers. Très sympa!
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   08 janvier 2018
Pour tuer le temps, à défaut de mon imprésario, je vais écrire un roman policier. Un de ces livres dont Claudel disait « qu’il s’adresse aux couches les plus basses de la bêtise humaine ». Encore un qui a tout compris !
Non, pas policier. Ce genre littéraire est mort avec Agatha Christie. Plutôt un roman noir. Halte, mon frère ! Impossible. Lui aussi a disparu, enterré avec Chester Himes. Aujourd’hui ne survivent que les romans couleur de meulières brunes et de briques sales comme en pondent X… et Z… Pas de noms, s’il te plaît, si tu tiens à ta peau…
Noir, gris, saignant ou à point, je vais quand même l’écrire, ce livre ; le polar, c’est la vie et lorsqu’on dit : « C’est la vie ! », les ennuis ne sont pas loin. Et puis, il faut bien que violence se passe.
Autopsie d’un polar :
1° Où le situer ?
2° Avec quels personnages ?
3° Quelle action ?
4° Et surtout… qui copier ? Chandler ? Hammett ? Manchette ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   08 janvier 2018
Les boursiers sont comme les médecins. Moins ils en savent et mieux ils réussissent. Un médecin analphabète (Dieu merci, il y en a !) ne confond pas les maladies, les symptômes et les médicaments. Il les ignore. Évitant ainsi la confusion des genres, il ne fait pas d’âneries. La nature aidant, le malade garde une chance.
À la Bourse, c’est absolument pareil. Ne comprenant rien à l’économie, ignorant tout de l’industrie, mélangeant chimie et alchimie, contour et marcher dedans, pétrole et lotion capillaire, les boursiers conseillent selon leurs connaissances, semblables à celles des médecins. Mais là, il arrive que le malade meure. Ne pas confondre Pénicilline et Creusot-Loire. Chacun ses facultés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   20 août 2016
Pour tuer le temps, à défaut de mon imprésario, je vais écrire un roman policier. Un de ces livres dont Claudel disait « qu’il s’adresse aux couches les plus basses de la bêtise humaine ». Encore un qui a tout compris !
Non, pas policier. Ce genre littéraire est mort avec Agatha Christie. Plutôt un roman noir. Halte, mon frère ! Impossible. Lui aussi a disparu, enterré avec Chester Himes. Aujourd’hui ne survivent que les romans couleur de meulières brunes et de briques sales comme en pondent X… et Z… Pas de noms, s’il te plaît, si tu tiens à ta peau…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   20 août 2016
Un visage harmonieux qui rit par tous ses pores. On a envie de sourire lorsqu’on la voit. Des yeux marron sous des sourcils effilés vous saluent d’un air ironique. Elle connaît son charme, en joue, n’en abuse pas. Étudiante en psycho, à Paris VIII, elle subsiste grâce aux chèques mensuels de son père, charcutier dans un village chaleureux du Beaujolais. Sa pension lui donne une relative décontraction à l’égard de ses études.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
picturapictura   03 octobre 2014
Je relis. Ça va. Mais il faut une femme là-dedans. Une histoire sans femme c’est une femme sans histoire. Où va-t-il fantasmer, mon lecteur, et sur quoi ?
Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
Video de Joseph Bialot (2) Voir plusAjouter une vidéo

Joseph Bialot : C'est en hiver que les jours rallongent
Olivier BARROT, depuis le café "Le Rostand" à Paris, présente le livre "C'est en hiver que les jours rallongent" (éditions le Seuil) de Joseph BIALOT. L'auteur parle de son livre avec Barrot.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2238 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre