AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 275605299X
Éditeur : Delcourt (07/05/2014)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 8 notes)
Résumé :
« Les premières déesses païennes n'avaient-elles pas les nichons à l'air ? » Guillaume Bianco questionne les fondements de notre culture pour trouver les réponses à un sujet qui mérite qu'on s'y attarde... les seins. Les notes se succèdent pour comprendre le grand mystère féminin et construire à travers les anecdotes véridiques de l'auteur un récit drôle, sensuel, parfois même érotique...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
mfgaultier
  20 avril 2015
Guillaume Bianco est un auteur de BD plutôt accompli avec plus d'une vingtaine d'albums à son actif. Sa série Ernest & Rebecca cartonne chez les jeunes ainsi que Billy Brouillard ou encore Gloupik. Avec ce petit livre au format poche de la collection Shampooing chez Delcourt, il ose enfin parler de sa folle passion pour les seins, sujet un brin casse-gueule mais qui se révèle ici loin d'être casse-bonbon !
Contrairement aux apparences, qui sont souvent trompeuses, ce livre n'est pas de nature érotico-pornographique, autrement-dit une seule main n'est pas nécessaire pour le parcourir ! Non, il ne s'agit pas d'un livre émoustillant, quoiqu'en écrivant cela, je réalise que des paires de seins figurent quasiment à toutes les planches, ce qui peut se révéler perturbant. Disons plutôt que l'album est tout bonnement désopilant !
Avec les Seins, Guillaume Bianco réalise un tour de force : celui de réaliser (et d'achever) une BD en racontant la relation complexe et passionnée qui le relie aux attributs féminins. Si la tâche n'est pas aisée pour son personnage qui perd souvent ses moyens devant tous ces seins dénudés, le dessinateur, lui, reste bien concentré sur son sujet.
Et c'est parti pour un récit plutôt bien foutu. En choisissant d'abord de détailler « quelques situations authentiques, à la portée érotique incommensurable », l'auteur plante le décor. Il imagine ensuite les réactions de groupies devant son nouveau livre (qui tranche carrément avec sa production antérieure) avant de faire un cours d'ethnologie, indispensable vu le sujet. Et de terminer par quelques « anecdotes coquines » et toutes personnelles sur la question, qui ne seront pas exemptes de « conseils pratiques » : tout un programme…
Résultat : les dessins, bidonnants, m'ont fait bien rire. Et les fréquentes intrusions dans le récit d'un autre auteur de BD, Lewis Trondheim, sont poilantes : loin de soutenir Bianco dans ses efforts, il ne cesse de le houspiller, ne croyant pas une seconde à la réussite du livre. Heureusement que l'auteur tient fermement son cap et ne dévie jamais de son sujet !
Ces premiers « carnets secrets de Guillaume Bianco » consacrés aux seins sont une petite pépite à caresser du regard. Les garçons en ressortiront raides dingues d'avoir pu mater des tas de jolies et diverses poitrines, sans être nullement traités d'obsédés sexuels. Et les filles alors ? Elles ressortent gonflées à bloc et liront – avec force gloussements – ce petit livre qui leur fera pénétrer le mental d'un sacré énergumène, qui ressemble tellement à tous ses confrères dit du sexe fort. Je vous engage donc, pour conclure enfin, à suivre sans réserve aucune la pente du désir tout à fait sain de lire « les Seins »…

Lien : http://blogs.lexpress.fr/les..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Little_Daisy
  26 septembre 2014
Qui a dit que les hommes qui aimaient les seins étaient des pervers ? Surement pas moi car je les comprends ! Voici une bande dessinée qui célèbre nos divins mamelons alors autant s'en vanter un peu, non ?
Avec humour, galanterie et un peu d'envie G. Bianco nous dévoile sa vision à lui des seins, il les catalogues, les compare aux sandwichs de chez McDo (merci du cadeau hein) et surtout il en rêve ! Non ce n'est pas un ouvrage pornographique, non ce n'est pas juste une moquerie sexiste écrite par un homme, non ce n'est pas un macho de première qui veut faire un livre genre « les mecs parlent aux mecs et on se comprend ». C'est juste un homme qui n'a pas honte de parler des seins de manière simple, marrante et surtout vraie.
Un petit petit moment de bonheur, un instant de fun et surtout une idée de génie.
Merci G. Bianco d'avoir fait ça et merci Delcourt d'avoir publié Les Carnets Secrets de Guillaume Bianco !
Lien : http://chickon.fr/2014/08/03..
Commenter  J’apprécie          60
Blog_Oceane
  30 janvier 2018
J'ai lu du 29/01/2018 au 30/01/2018.
J'avais emprunté ce livre à ma médiathèque car je trouvais le dessin assez sympa et vu le titre, je pensais que cela serait une BD érotique. Il s'avère qu'il s'agit plus une BD marrante traitant sur les seins que de l'érotisme. Si vous cherchez de l'érotisme totalement, passez votre chemin. Cependant, il y en a un peu surtout à travers l'auteur qui montre son côté très accro.
Le dessin semble un peu brouillon mais je le trouve assez sympa pour un livre humoristique surtout à travers les filles.
Pour conclure, je m'attendais à une BD adulte mais il s'avère qu'avant tout, il s'agissait d'une BD humoristique.
Ma note : 7.5/10
Commenter  J’apprécie          00
lesmiscellaneesdepapier
  19 avril 2015
Résumé : Quand l'esprit de Guillaume divague, il dessine des seins. Il a donc décidé d'en faire un carnet, reprenant avec beaucoup d'humour et d'affection cette « passion » qu'il décrit parfois, comme un amant parfois, comme un enfant.
Le mot de la fin : Ce livre m'a fait beaucoup sourire, j'aime particulièrement son explication sur l'origine préhistorique de l'obsession des hommes pour les seins. En tant que femme ce livre ne m'a pas paru insultant mais plutôt bon enfant on aurait presque envie de répondre à son livre comme ses fans fantasmées. C'est tellement mignon, comment refuser de donner une sucrerie à un enfant ? ;)
Lien : http://lesmiscellaneesdepapi..
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (3)
BulledEncre   20 juin 2014
Un premier tome qui aurait gagné à être moins brouillon mais qui reste distrayant.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDSelection   03 juin 2014
Ces pages sont souvent drôles et il s'en dégage également une certaine poésie, véritablement ou faussement naïve.
Lire la critique sur le site : BDSelection
BDGest   16 mai 2014
Sans réelle tenue - même les illustrations à la construction dépouillée (pour ne pas dire inexistante) manquent de piquant -, ces Carnets secrets auraient peut-être gagné à le rester. Vivement le prochain tome de Billy Brouillard.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
mfgaultiermfgaultier   20 avril 2015
– Mais qu’est-ce que vous avez tous avec ça, vous les mecs ? Z’êtes-obsédés ou quoi ?
- J’essaie juste de comprendre… Je fais un bouquin sur le sujet afin de… «
- C’est juste des mamelles ! Pas de quoi en faire tout un cinéma !
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Guillaume Bianco (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guillaume Bianco
http://www.librairiedialogues.fr/ Adeline nous propose ses coups de c?ur du rayon Bandes dessinées : "La recomposition des mondes" d'Alessandro Pignocchi (Le Seuil), "La maison de la plage" de Séverine Vidal et Victor L. Pinel (Marabulles), "L'Extraordinaire Abécédaire de Zoé Marmelade" de Guillaume Bianco et Marie Pommepuy (Soleil). Réalisation : Ronan Loup. Questions posées par : Laurence Bellon.
Retrouvez nous aussi sur : Facebook : https://www.facebook.com/librairie.dialogues/ Twitter : https://twitter.com/dialogues Instagram : https://www.instagram.com/librairiedialogues/
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Questionnaire Billy Brouillard.

Comment s’appelle le chat de Billy ?

Harry
Le chat
Freddy
Tarzan

5 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Billy Brouillard, Tome 1 : Le don de trouble vue de Guillaume BiancoCréer un quiz sur ce livre