AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9781539113171
394 pages
CreateSpace Independent Publishing Platform (14/09/2016)
4.19/5   53 notes
Résumé :
Deux trajectoires, une rencontre. Elle n’est pas d’ici. D’ailleurs chez elle, c’est nulle part. D’un côté Alep, de l’autre Marseille. La Syrie, la France. Elle… et moi… Elle voulait juste une main tendue, juste un peu d’aide… Je ne suis pas la bonne personne et cette nana enfermée dans le coffre de ma voiture l’ignore. Je devais mourir, elle voulait vivre. Mauvaise personne, au mauvais endroit, au mauvais moment… Certains appellent ça le Destin… Ce qui va se passer ... >Voir plus
Que lire après Après moi le délugeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
4,19

sur 53 notes
5
13 avis
4
7 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
Un roman chorale dans lequel on retrouve beaucoup d'émotions négatives telles que la colère, l'humiliation, la honte, la culpabilité, l'injustice, la soumission, l'abandon...
Beaucoup d'émotions qui font que lorsqu'on ne sait plus les gérer et que celles ci sont plus importantes que tout alors on sombre et l'on ne sait plus comment faire pour s'en sortir.
Faut - il prendre la fuite pour se sortir d'une situation inextricable?
Suicide ou survie coûte que coûte?
Ce sont les questions de deux destins de vie qui vont être amenés à se croiser mais qui restent les mêmes choix à  faire pour nos deux personnages principaux.
Une rencontre bouleversante.
Un thriller d'une très bonne qualité et dont l'écriture sait nous tenir en haleine et malgré certains passages violents dont on pourrait se passer de lire lorsqu'on a une petite âme sensible.
Cela dit, j'aime beaucoup l'écriture de cet auteur qui sait faire dans la finesse psychologique et qui a l'art de nous déstabiliser avec ses romans.
Commenter  J’apprécie          210
Le dernier thriller de Matthieu Biasotto que j'avais dans ma PAL.
Encore un page-turner.

Il commence sur une partie de l'histoire dans le premier chapitre et on revient en arrière en se demandant si c'est la fin, le milieu et comment replacer la rencontre décisive car tout oppose les deux personnages principaux.

Matthieu Biasotto alterne les chapitres de l'un à l'autre.

D'un côté, Axel, agent immobilier criblé de dettes et qui préfère plonger dans une bouteille que dans les solutions pour s'en sortir. Avec une petite amie, bimbo, qui aime vivre dans l'opulence plutôt que dans l'amour. Et avec des collègues qui ont des dents qui rayent le parquet.

De l'autre, Zeina 15 ans, qui échappe à l'enfer de la Syrie destination l'Italie avec sa mère.

C'est en France, à Marseille, que va se faire leur rencontre. Deux destins qui vont se percuter de plein fouet.
Tous les oppose et malgré tout, ils vont se sauver l'un l'autre.

La plume est fluide mais parfois agressive, vulgaire, violente. Par ses mots qui grincent, qui pulsent, Matthieu Biasotto fait passer son histoire et son message.

Je referme ce roman et me dit que même si Matthieu Biasotto est passé à la romance, je ne pourrai pas me passer de sa plume.

Commenter  J’apprécie          170
"APRES MOI LE DELUGE" Matthieu Biasotto
Encore une lecture forte en émotions.
Pour les lecteurs, les amoureux des textes chargés d'histoires, les boulimiques des émotions, les insatiables des mots et pour tous les autres, en quête de révélation sur qui nous sommes et ce que nous faisons de nos vies, chaque jour.
Je peux vous garantir que les fans de la patte "Biasotto" seront comblés.... pour les nouveaux lecteurs (et donc "les futurs fans").... ce livre ne vous laissera pas insensible...
Une plume affutée au service d'un thème d'actualité, une prise de risque calculée dans un environnement des plus hostiles.
Une rencontre entre deux personnages que tout sépare, un homme écorché, déchiré, que tout pousse à l'irréparable, qui a tenté de réussir sa vie mais en perdant de vue l'essentiel. Une enfant venu d'un pays où règnent le chaos et l'horreur.
On suit un homme Axel, agent immobilier à Marseille, qui vit dans un monde qui n'est peut-être pas taillé pour lui et qui se bat pour s'en sortir. Jusqu'à ce qu'il n'ait plus la force de le faire ! Et se rende à l'évidence....
Nour et Zeina, une mère et sa fille qui vivent à Alep en Syrie, une ville bombardée d'un pays en guerre. Elles vont quitter le pays afin de sortir de cette terreur, de cette angoisse permanente.
Zeina va rencontrer Axel, Axel va rencontrer Zeina !
Deux destins croisés que tout opposent et pourtant, leur rencontre va tout changer. Les voilà réunis et ensemble vont nous porter dans une histoire poignante.
Cette rencontre va bouleverser le cours de l'histoire, de leurs histoires. Et au service de ces deux destins croisés, Matthieu BIASOTTO, qui fait glisser sa plume sur le feuille pour délivrer une tonne de messages sous-jacent, et c'est aux lecteurs d'en prendre plein la figure, plein le cerveau, plein le coeur.
Après moi le déluge…
Le déluge... faut-il le vivre pour se rendre compte de TOUT CE QUI nous entoure....
Faut-il toujours avoir le nez dans le "caca" pour prendre conscience de ce que nous "gâchons" à longueur de journée ?!
Devons-nous vivre notre vie par procuration ?! Est-ce que nous ne pouvons pas, tout simplement, réaliser que notre vie n'est que le résultat de ce que NOUS décidons d'en faire....
Prenons conscience que les plus belles rencontres, sont celles que nous provoquons... mais aussi que certaines rencontres imprévues, parviennent à bousculer nos "pseudos certitudes"....
Au-delà d'un style d'écriture qui ne cesse de m'étonner, ce livre résonne en moi comme tous les autres...
Lisez-le pour qu'il résonne aussi en vous....
Matthieu : Merci d'être qui tu es !
Bonne lecture....
Commenter  J’apprécie          80

j'ai eu le bonheur de lire le dernier roman de Matthieu Biasotto " Après moi le déluge " . je rédige cette chronique avec grande émotion car ce roman est tout simplement fabuleux. Je voulais absolument partager ce moment avec vous et vous donner l'envie de l'acheter dès que possible car il est un rayon de soleil, comme la météo va se dégrader cela va être nécessaire...

hier je regardais les informations en préparant le déjeuner et un sujet retient mon attention: Alep ville de Syrie sous les bombardements, un bébé est extrait des décombres, un homme nous supplie nous, le reste du monde, de faire quelque chose..." Nous mourrons " dit-il " Nous mourrons" ... Et sa voix se brise , et mon coeur se déchire...Cela me replonge dans le roman de Matthieu Biasotto .. Où les histoires se mélangent, s'entrelacent, se contaminent...
Sous le soleil de Marseille la vie n'est pas toujours plus belle... Axel en sait quelque chose, il arrive à un tournant de son existence où tout part à vau l'eau et où l'espoir déserte son quotidien...Sous le soleil de Alep l'espoir a lui disparu depuis longtemps et la vie est plus moche que n'importe où ailleurs.... Zeina et Nour vont fuir car c'est la seule solution et qu'en Europe peut-être....l'espoir pourra renaître... le roman nous offre deux parcours semés d'embûches, deux combats qui semblent perdus d'avance...Les lignes droites parallèles dans l'absolu ne doivent jamais se croiser et pourtant il arrive qu'elles dévient et se percutent.. pour le meilleur comme pour le pire... C'est très certainement là le roman le plus bouleversant que j'ai lu cette année. D'une beauté incroyable ce récit très dur laisse la part belle au thriller et satisfera bien des lecteurs ....Merci Matthieu Biasotto de me chambouler les neurones ça fait du bien un électrochoc :)


Sachez toutefois que ce roman au parti pris narratif très audacieux va vous dérouter c'est le moins que l'on puisse dire... Quand j'avais lu Harper j'avais déjà expliqué combien cet auteur m'avait surprise en m'amenant sur des sentiers que je ne foule jamais et ce avec délectation...Cette fois il a fait encore plus fort, il m'a emmenée dans un univers qui m'est totalement étranger et je n'ai pas couru non, j'ai cavalé à perdre haleine...Je suis sous le choc, sous le charme de cette écriture belle à tomber. J'ai appris dans ce roman des choses que j'aurais préféré ignorer qui ont bouleversé ma petite vie tranquille et pour longtemps.. Les larmes n'étaient pas loin , la révolte était bien là.. Je ne suis pas sortie indemne de ce roman mais n'est-ce pas ce que nous aimons finalement ? être remués jusqu'aux tripes ? Merci Matthieu Biasotto pour cet immense cadeau qu'est ce roman , ce drame, cette incroyable aventure qui te tenait tant à coeur et je le comprends...
Commenter  J’apprécie          60
Matthieu Biasotto fait partie de ces auteurs dont je sais à l'avance qu'il y a de fortes probabilités que j'adhère aux mots qui vont défiler devant mes yeux, et ce Après moi le déluge ne fait pas exception à la règle, j'irai même jusqu'à dire qu'il s'agit là d'une de mes plus belles lectures issues de sa plume. Dans un registre et un cadre qui pourraient s'assimiler à « Entre deux monde » d'Olivier Noreck, il a su me toucher et m'émouvoir comme rarement sur le sujet, tout en gardant au final une note plus que positive. Et ça, c'est tout l'art de cet auteur et c'est aussi ce qui fait sa patte si particulière.
Petite alerte tout de même aux âmes sensibles, ce roman par certains côtés et certaines scènes sont durs, très dur. Ses mots vous touchent au plus profond et il est difficile de ne pas succomber émotionnellement tant ils sont choisis avec soins et font mouches.
Malgré le sujet sensible, Matthieu Biasotto sait en tirer un côté positif et vous orienter en ce sens pour que votre dernier ressenti le soit, positif. En fait, pour toute situation et quel que soit le cadre, il y a toujours le moyen de voir une lumière, tout dépend finalement de là où on regarde. A force de le lire, j'ai compris que c'est vraiment le c'est le cheval de bataille de cet auteur et c'est ce qui me plait tant avec sa plume. (PK en force 😉 )
A la fin de la lecture et quand on regarde dans son ensemble le scénario, on pourrait se faire la réflexion comme quoi certains détails de l'histoire sont trop gros, que les ficelles sont visibles de loin. Mais l'avantage de lire sa plume, c'est qu'on ne se pose jamais la question pendant qu'on le lit. On se laisse complètement porter par ses mots et on ne se pose pas de question. On se laisse littéralement porter par sa plume et on vit ce qu'on lit. Et ça, ça n'a pas de prix tellement c'est bon.
Si jamais vous ne connaissez pas cet auteur et que vous avez l'envie de passer un excellent moment, je ne peux que vous conseiller de vous procurer de toute urgence l'un de ses romans et entre autres avec ce Après moi le déluge qui est une valeur sûre, je vous le garantis.

Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Les affaires vont mal en ce moment, je cravache comme un malade pour tenter de redresser la barre. Je me donne parfois l’impression d’être sur le Titanic et d’écoper l’eau à l’aide d’un gobelet alors que le bateau va de toute manière sombrer, que je le veuille ou non. Agressé par l’alarme du téléphone, j’émerge difficilement. Brouillard complet à la sortie du coma, la machine est rouillée, j’ai de l’acide sous les paupières et du mercure dans les artères. Un bon mal de tête en prime, qui se manifeste dès les premières secondes par la sensation d’avoir un liquide chaud dégoulinant depuis le haut du crâne jusque sur ma nuque trop raide. Mon agenda surchargé ne m’offre qu’une paire d’heures, c’est tout ce qu’il me reste pour récupérer. On me dit que c’est peu, je réponds que je n’ai pas le choix. En attendant, je serre les dents et me ruine la santé en me disant qu’un jour où l’autre le business ira mieux. Début de torticolis, je me défroisse avant de m’asseoir au bord du lit, mes jambes pèsent une tonne lorsque je touche le sol. Comme d’habitude, je n’ai pas réussi à cesser de penser. Mon cerveau tourne en boucle, je ressasse tout ce qui me bouffe, je n’ai pas trouvé le bouton « marche-arrêt ». Il faut que je quitte le matelas, ma poitrine se serre et mon cœur cogne fort. Trop fort.
Commenter  J’apprécie          70
On peut courir pendant des années, s'étourdir , s'enivrer, s'enfoncer dans des mauvais choix ou dans l'illusion d'avoir bien fait. On peut se mentir éternellement mais, quoi qu'il arrive, le passé finit toujours par nous rattraper.
Commenter  J’apprécie          90
Deux trajectoires, une rencontre.
Je ne suis pas quelqu’un de bien, je ne suis pas la bonne personne, elle voulait juste une main tendue, juste un peu d’aide…
Ce qu’il y a de pire chez moi, cette gamine enfermée dans le coffre de ma voiture l’ignore. Je me déteste et elle ne sait pas encore à quel point. Je devais mourir, elle voulait vivre.
Mauvaise personne, mauvais endroit, mauvais moment… Certains appellent ça le Destin… Ce qui va se passer par la suite m’appartient. Ça va tout changer, à jamais. On peut courir pendant des années, s’étourdir, s’enivrer, s’enfoncer dans des mauvais choix ou dans l’illusion d’avoir bien fait. On peut se mentir éternellement mais, quoi qu’il arrive, le passé finit toujours par nous rattraper.
Commenter  J’apprécie          20
Moi, tout ce que je voulais, c'était vivre... Vivre normalement avec ceux que j'aime, pas survivre comme une fugitive avec la peur au ventre.
Commenter  J’apprécie          100
Pendant ce temps… Moi, je surnage dans ma petite vie merdique et étriquée. Jour après jour, pour mener un combat perdu d’avance…
Commenter  J’apprécie          100

Video de Matthieu Biasotto (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Matthieu Biasotto
Découvrez trois sorties littéraires immanquables d'août dans notre nouvelle vidéo !
---------------------- Les livres dont on vous parle dans cette vidéo : - L'Unité Alphabet de Jussi Adler-Olsen : http://bit.ly/2KorquD - le supplément d'âme de Matthieu Biasotto : http://bit.ly/2OE0wlG - La tête sous l'eau d'Olivier Adam : http://bit.ly/2MdjMot
Rejoignez notre Bookclub Bookeen : http://bit.ly/2ASauI7 et ne manquez pas notre article sur les 10 immanquables d'août : http://bit.ly/2LZAfjn
---------------------- Vous pouvez également venir parler littérature et lecture numérique avec nous sur : - Twitter : https://twitter.com/Bookeen - Facebook : https://www.facebook.com/Bookeen - Instagram : https://www.instagram.com/bookeen_cafe/
---------------------- Musique de fond : I Will Not Let You Let Me Down (Instrumental Version) by Josh Woodward (licence CC) http://bit.ly/2qSEksB
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (181) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2786 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}