AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de gabrielleviszs


gabrielleviszs
  01 août 2015
Je ne connaissais pas cet auteur, et encore moins ses écrits, mais grâce à Emilie, j'ai eut la chance de les découvrir. A savoir que l'auteur a une manière particulière de proposer ses livres d'abord en téléchargement gratuit, puis sous format papier sur son site. http://matthieubiasotto.com/

Déjà, j'adore la couverture et une fois la lecture terminée, j'ai compris certains détails plus facilement.

Gabriel est un homme de 40 ans qui ne sait plus où il va, à part au fin fond d'un gouffre. Sa femme, Delphine, tente de le réanimer, mais rien n'y fait. Elle fait ce qu'elle peut et tente le tout pour le tout pour qu'il revienne comme avant : un homme plein de vie. Qu'a-t-il bien pu se passer ? Aucune idée, mais il se trouve que les personnages sont déjà en plein tourbillon dépressif lorsque nous arrivons à leurs côtés. Tout s'enchaîne rapidement, un peu trop rapidement. Alors que Delphine comptait le quitter, des personnes entrent chez eux, et la tuent, froidement, mécaniquement, sans l'ombre d'un regret. Pour Gabriel, ce n'est qu'un cauchemar qui va débuter. le premier coup de feu va le plonger dans une détresse bien plus profonde que tout ce qu'il a connu et l'entrainer dans un engrenage des plus malsain.

L'histoire est tordue, tout comme certains personnages. J'ai beaucoup aimé par ailleurs la manière de faire de l'un d'entre eux pour arriver à ses fins. Cette enveloppe kraft, que contient-elle ? Pourquoi est-elle en plein milieu de tout ce bordel ? Autant utiliser les mots qu'il faut et c'est un vrai bordel organisé. Trop de personnes veulent récupérer cette satanée enveloppe. Un trophée, voila ce à quoi elle me fait penser, un véritable trophée à accrocher, à mettre en vitrine. A croire qu'il y a une pièce unique, et c'est ce qu'il y a en quelque sorte. Mais cela, il faut le lire pour le découvrir.

Beaucoup d'indices sont lachés de ci de là, qui amènent le grand final. Des retours en arrières, avant la mort de Delphine sont montrés, tandis que Gabriel se doit d'avancer pour comprendre ce qui se passe. Plus nous avançons dans la lecture et plus les éléments arrivent, tel un puzzle dont les pièces seraient dispersées. Il se met en place et bien avant la fin, j'ai découvert ce qui c'était réellement produit. Cela n'est pas compliqué lorsque l'on arrive à un certain point de l'histoire, mais c'est agréable et éprouvant de voir comment l'auteur nous fait arriver à son but ultime.

Concernant les personnages, Delphine est pleine de vie, mais la détresse de son mari la rend plus vulnérable, plus agressive aussi. Elle ne sait plus quoi faire. Des morceaux de son passé reviennent pour la montrer las de cette vie. Quant à Gabriel, cet homme a un passé lourd, mais peu décrit. Son père est évoqué, une certaine rancoeur existe, mais pas assez développé à mon gout. C'est un peu la sensation que j'ai eut sur certains points et à d'autres beaucoup trop de détails. D'autres personnages sont présents, donnant une sensation d'angoisse aux lecteurs. Entre le meilleur ami de Gabriel et sa petite amie Sophia, il y a beaucoup de points à éclaircir par contre. Pas concernant leur relation, mais concernant ce qui se passe dans leurs têtes. Certaines questions restent sans réponses, malheureusement.

Comme je l'ai dit plus haut, l'histoire est tordue, je dirais même machiavélique. Un enfer pour les personnages restant, une course contre la montre avant le fameux "grand final". L'intrigue est sombre, palpitante avec une psychologie humaine déroutante. Une des questions que je me suis posé fut : comment une personne sensée être saine d'esprit peut faire cela ? J'ai admiré le personnage de Delphine, me disant qu'elle a eut du cran de faire ce qu'elle a fait, malgré les conséquences dramatiques. J'ai même eut l'impression de lire une partie de ma propre vie, ce qui fait peur, je l'admet et je me suis posée la question de savoir si je ferais pareil qu'elle ou non. La réponse ne sera pas donnée ici.

J'ai beaucoup aimé la morale de cette histoire : qu'il faut savoir profiter de l'instant présent avant qu'il ne soit trop tard. L'auteur donne matière à réflexion de ce que nous vivons nous-mêmes, savoir se poser des questions au moment opportun. Sans oublier que le récit se laisse lire tout seul. Plus j'avançais et plus j'avais envie de connaître la fin, même si a un moment donné, je me doutais de ce qui s'était produit. le savoir réellement est encore meilleur. Il a suffit d'un claquement, d'un coup de feu pour que Gabriel comprenne que sa vie devrait être différente. Se serait bien que nous aussi nous nous en rendions compte plus facilement, sans user d'armes.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/kraft-matthieu-biasotto-a118358842

Lien : http://chroniqueslivresques...
Commenter  J’apprécie          90



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (5)voir plus