AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791034801978
Éditeur : Evidence Editions (17/05/2017)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 11 notes)
Résumé :
C'est la catastrophe à Aglot : les morts se relèvent ! Ils détruisent tout sur leur passage. Anthony, nouveau gardien à la prison de la ville, et Emilie, l'une des détenues, vont coopérer pour survivre. Entre tensions et révélations, ils vont tenter de percer le mystère de cette invasion. Réussiront-ils à sauver les citoyens, et envisager un avenir heureux ?
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
gabrielleviszs
07 août 2017
Je remercie Delphine ainsi que la maison d'éditions Evidence pour la découverte de ce titre.
La couverture ainsi que le titre nous laisse une très grosse idée sur le fait que nous allons tomber sur des zombies. Je dois avouer que je n'ai lu le résumé que là, maintenant, au moment même où j'ai écris cet avis.
Émilie est en prison, pour un crime/délit qu'elle n'aurait pas commis. Se retrouvant dans une cellule d'isolement, pour cause de bagarre, elle entend du bruit de l'autre côté de la porte. Anthony, gardien de la paix depuis un mois assiste à ce qui s'apparente à un massacre dans cette prison. Il va récupérer la jeune femme et chercher un moyen de se sauver de cet enfer. en cours de route, ils vont tomber sur la directrice qui a échappé aux zombies. Pourquoi des créatures pareilles dans notre monde sain de corps et d'esprit ? Qui restera en vie ?
J'aime beaucoup les histoires de Zombie, particulièrement celles de Denis Labbé, ce sont les premières avec lesquelles je me suis éclatée et par conséquent, lorsque j'en vois d'autre, j'ai envie de découvrir ce que d'autres auteurs ont bien pu penser sur ces bestioles-là ! Ce que je peux dire, c'est que l'histoire, le concept même de la façon dont ces créatures sont arrivées est différent de la plupart des livres lus. Les personnages vont devoir trouver d'où ils viennent, pourquoi ils sont là et surtout vont-il réussir à survivre ?
Nous découvrons les personnages dans le pire élément qui soit, à savoir la survie. Allons-nous tomber dans le glauque et les voir s'entredéchirer, ou au contraire voir une solidarité ? Lorsqu'ils vont découvrir comment c'est arrivé et ce qu'il faut faire, les éclats entre certains personnages vont s'atténuer pour montrer une force. Il y a bien entendu des pertes humaines, je regrette juste le manque de détails de certaines scènes. Suivre ce qui se passe par le regard d'Émilie et d'Anthony ne permet pas toujours de voir réellement ce qui se produit. Les scènes les plus monstrueuses passent en retrait avec juste le résultat. Par contre pour le final, nous avons la totalité, mais il m'a manqué un peu plus de descriptions (et j'avoue de scènes macabres). Vu que je suis sur le côté un peu négatif de l'histoire, les zombies m'ont parus trop peu virulent. Pas ou très peu de surprises avec eux, juste la façon dont ils ont débarqués.
Concernant les personnages, le fait de devoir rester en vie les modifient très rapidement. Anthony semble être un petit jeune qui a changé un certain nombre de fois de travail, pour atterrir ici. Un peu naïf sur les bords, le fait de devoir se servir de son arme le rend plus sûr de lui. Il prend plus de décisions et montre qu'il est un homme. Émilie est une jeune femme qui paraît forte. Nous en apprenons plus sur elle. A se demander lequel des deux était le plus naïf. Il y a Tatiana qui est une dure à cuire. Si elle se trouve en prison c'est pour une raison bien précise. Sa rancoeur va se changer en quelque chose de moins négatif, mais ce n'est pas pour autant qu'elle va oublier. Et les autres qui vont montrer de quoi ils sont capable, ou non.
J'ai lu cette histoire à des garçons 13/16 ans. (Dès que j'ai parlé de Zombies aux filles, c'étaient niet !) Je n'avais pas osé plus petit, je ne pense pas que plus jeune cela passerait, à moins de rectifier certains termes sur le vif. J'ai eu plusieurs réactions. Il y a ceux qui ont aimé comment les zombies sont arrivés. Les plus jeunes ont apprécié le fait qu'il n'y ait pas trop de violence. Par contre les plus grands auraient aimé plus de sang, d'abomination, de mangeurs en actions. Pas facile de contenter tout le monde.
En conclusion, une petite histoire qui se lit très rapidement. L'originalité tiens dans la façon dont ces créatures apparaissent. Elle n'est pas effrayante et manque de descriptions à mes yeux. Les chapitres sont courts et défilent vite. Il y aurait eu plus de pages, j'aurai été ravi. Dans tous les cas, j'ai passé un agréable moment de lecture (c'est étrange d'indiquer cela alors qu'il s'agit de Zombies, mais ils ne sont pas si "méchants" que cela malgré tout)
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-survivants-d-aglot-delphine-biaussat-a130958388
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sonfiljuliesuit
02 juillet 2017
Proposé par les éditions Evidence "Les survivants d'Aglot" de Delphine Biaussat nous entraîne vers une catastrophe à la suite de laquelle les morts se relèvent ! L'histoire débute avec un duo atypique, Anthony, nouveau gardien à la prison de la ville et Émilie, l'une des détenues, vont devoir coopérer pour survivre.
Ceux qui me suivent, savent que je suis assez friande de lecture de ce genre et les zombies m'attirent comme un aimant ! Et je dois dire que cette couverture m'a intrigué. le thème des zombies est un thème largement utilisé ces dernières années, ce qui va faire la différence, c'est la plume de l'auteur et comment il a décidé de le traiter !
Pour le coup, Delphine Biaussat, présente une idée somme toute, originale tout en ancrant le récit dans notre temps ! Ici point de manipulation génétique ou de fuite de virus... Ce qui donne un côté fantastique au récit...
Pour une fois, les zombies, ne riment pas avec survies... Mais avec Pourquoi ??? Enfin si, nos héros devront survivre pour trouver LA réponse ? Ils vont essayer de comprendre, de trouver une solution, plutôt que de trouver une nouvelle façon de vivre.
Un récit court, qui embarque facilement le lecteur avec des personnages bien campés. Malgré leur incompréhension des évènements, leur personnalité va s'étoffer au fur et à mesure des découvertes.
Un roman pas tout à fait abouti et qui laisse le lecteur sur sa faim. Une écriture simple, un peu familière, mais néanmoins agréable.
L'auteur, Delphine Biaussat, présente une lecture originale et revisite le genre et ce n'est pas pour me déplaire, même si je reste une grande fan de l'hémoglobine des zombies...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Tristhenya
21 juillet 2017
Le début de cette histoire se déroule dans une prison située dans la petite ville d'Aglot. Nous y faisons bien vite la connaissance d'Anthony, gardien de prison depuis peu de temps et Émilie, une prisonnière.
Une nuit, alors que cette dernière est dans une cellule d'isolement pour mauvaise conduite, des bruits et de l'agitation se font entendre en dehors des murs. Anthony, fini par la rejoindre, choqué par les scènes auxquelles il a assisté à l'extérieur.
Les morts se sont réveillés et ils dévorent tout le monde sur leur passage ! Après une nuit de réflexion au sein de la sécurité de leur cellule close, nos deux protagonistes décident de s'allier afin d'essayer de sortir vivants de la prison.
L'auteure, Delphine Biaussat, as une manière très fluide d'amener son histoire et de nous présenter ses personnages. En effet, l'écriture se fait à deux tons. Nous découvrons tour à tour le point de vue d'Anthony, ainsi que celui d'Émilie sur cette situation cauchemardesque.
J'ai trouvé l'écriture de ce roman très « visuelle ». En effet, pendant ma lecture je me suis très facilement imaginé le déroulement de l'histoire dans ma tête. Rythmée, entraînante et emplie de multiples rebondissements, je ne me suis pas ennuyée une seconde !
Emilie et Anthony, sont deux personnages attachants, même s'ils sont dans l'ensemble assez peu détaillés. Cependant, malgré la courtesse de cette histoire, ils gagnent tout de même en force de caractère face au chaos qu'ils doivent traverser.
Le post-apocalyptique gagne un petit côté fantastique à partir du moment où les personnages commencent à se poser des questions sur le pourquoi et le comment du réveil des morts. Parallèlement à leur survie ils vont, donc, enquêter sur l'élément déclencheur des événements.
J'ai été très surprise pas la fin ! Pour une fois, nous avons droit à une explication sur l'élément déclencheur de cette invasion zombie ! Ça m'a vraiment beaucoup plu, parce que c'est assez rare d'avoir des informations sur « l'origine » des choses dans ce genre de romans.
Pour terminer, j'ai beaucoup apprécié cette lecture ! Mais elle m'a laissé un goût de trop peu. 128 pages à peine, ce n'est pas grand-chose et je dois dire que je n'aurais pas craché sur une grosse centaine de pages en plus. 😉
/*\ Rendez-vous sur mon blog pour lire l'intégralité de cette critique ^^ /*\
Lien : http://www.chibigeeky.be/sur..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MaissamB
30 juin 2017
Merci aux éditions Evidence et à Delphine Biaussat pour leur confiance et l'envoi de ce service-presse. Les survivants d'Aglot est une courte nouvelle retraçant les aventures d'un groupe de survivants devant affronter des zombies.
Avant toute chose, j'avoue n'avoir jamais été friande des zombies, ils me fichent une trouille bleue. La quatrième de couverture m'a pour autant bien intéressé et j'ai décidé de tout de même tenter cette lecture pour me faire mon propre avis. le récit est à deux voix, on suit les aventures d'Émilie, une prisonnière accusée à tord et Anthony, un surveillant pénitentiaire. Ce que j'ai particulièrement aimé, c'est que l'histoire commence vite. Au bout de quelques pages, on comprend que quelque chose cloche dans la prison. le lecteur découvre l'abomination à travers les yeux d'Émilie et son incompréhension est le lot de tous.
L'écriture est simple et agréable, elle n'a pas fait obstacle à la compréhension de l'histoire. Je me suis attachée au personnage d'Émilie que j'ai trouvée très sympa. Dès le début de la nouvelle, on découvre qu'elle est calme, intelligente et gentille mais qu'elle ne se laisse pas pour autant marcher sur les pieds. J'ai trouvé le personnage d'Anthony sympa aussi mais il ne m'a pas touchée plus que ça. Au début, il avait surtout l'air d'un jeune crédule et naïf, ne souhaitant qu'être dans les bonnes grâces dans sa patronne et devenir ainsi irréprochable. Cependant, après l'invasion de zombies il a vite pris les rênes et a mené sa petite patrouille armée.
Chose étrange, les zombies ne m'ont pas effrayée plus que ça. Chose bien, au premier abord puisqu'ils me terrifient de base – dans les films et jeux vidéos, mais je les trouvais un peu trop plats. J'aurai aimé qu'ils soient un peu plus terrifiant, qu'ils prennent réellement les héros par surprise. J'avais l'impression que les protagonistes pouvaient se déplacer tranquillement dehors, en pleine journée, sans craindre de rencontrer une horde de créatures dévoreuses de chaire. A plusieurs reprises, l'auteure décrit les zombies comme étant « lents », et je pense qu'au fond de moi, j'espérais les voir un peu plus vif – dans les jeux vidéos et films, j'ai toujours eu l'habitude de voir des zombies rapides lorsqu'il s'agissait d'attraper un homme. Par moment, je me demandais même comment les personnages du livre faisaient pour mourir et se faire transformer par des zombies aussi lents.
Un dernier point : la fin. Honnêtement, je ne m'y attendais vraiment pas. Je ne spoilerai pas mais je suspectais un virus spécial ou une épidémie pathologique pour l'origine de la transformation des zombies. La cause est toute autre et rajoute un petit quelque chose de spécial à la nouvelle.
Les survivants d'Aglot a été pour moi une bonne découverte, je n'avais jamais lu quelque chose traitant de véritables zombies – car ils m'avaient toujours effrayé. Sur le coup, j'avoue cependant avoir été quelque peu déçue par la description de ces créatures que j'aurai aimé un peu plus abominables. Il n'empêche que c'est une nouvelle agréable dans la mesure où les pages défilent rapidement et qu'elle fait passer le temps. Je pense qu'elle pourrait davantage plaire aux plus jeunes et à tout ceux qui veulent passer une lecture empreinte d'intrigue et de rebondissements en tout genre.
Lien : https://lentredeuxmondes.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
casscrouton
13 juillet 2017
J'ai apprécié ma lecture des Survivants d'Aglot !
Nous rencontrons Emilie, détenue à la prison d'Aglot, alors qu'elle est au mitard. Un jour, un gardien vient la chercher et l'informe : Les zombies ont envahi Aglot, toute la population de la prison est morte ou transformée. Commence alors un périple pour se sauver et sauver Aglot !
Les survivants d'Aglot est un roman qui m'a séduite pour plusieurs raisons. Tout d'abord, j'ai apprécié un fait original lorsque l'on traite du thème des zombies dans un roman. Ici, ce n'est pas uniquement de la survie mais avant tout de la compréhension. C'est-à-dire que les personnages cherchent une solution, ils ne se contentent pas de tuer du zombie sans réfléchir mais au contraire, ils essaient de chercher la cause des événements. J'ai bien aimé ce côté-là parce que ça nous permet d'assouvir notre curiosité contrairement à beaucoup d'autres ouvrages du genre. de plus, la cause de tout ça était tout bonnement impossible à deviner et originale !
J'ai également aimé l'histoire en raison du suspens présent. On se demande donc tout au long de l'histoire ce qui a bien pu provoquer du jour au lendemain cette invasion de zombie mais on s'interroge également sur les raisons qui font qu'Emilie est en prison. C'est un personnage tout ce qu'il y a de plus sympathique et innocent dans sa manière d'être, ce qui rend son statut de détenue très mystérieux. On se questionne aussi sur l'animosité que Tatiana, une autre détenue d'Aglot, ressent envers Emilie. Qu'est-ce qu'Emilie a bien pu faire pour déclencher une telle haine ? Toutes ces questions trouvent une réponse à la fin du roman et c'est satisfaisant !
Concernant la longueur du roman, je suis partagée. D'un côté, je me dis que c'était tout de même un peu court et que ça aurait mérité encore plus d'action et de rebondissements pour tenir le lecteur en haleine plus longtemps. D'un autre, je me dis qu'au contraire, l'avantage de ce roman est que l'on nous raconte l'histoire, les faits, les tenants et les aboutissants, sans fioriture, sans s'attarder sur des millions de retournements de situation qui n'auraient que pour objectif de retarder le dénouement et ce n'est pas plus mal d'aller droit au but comme ça.
Ce que j'aurais aimé par un roman plus long, ç'aurait été des personnages un peu plus complets et complexes. En l'occurrence, on apprécie Emilie, on s'attache à Anthony et même à Tatiana quelque part. Cependant, aucun lien profond ne se fait véritablement parce que leurs caractères n'ont pas vraiment de reliefs, de traits distincts. Il n'y a pas de véritable émotion qui se dégage de chacun à mon sens.
En définitive, malgré ces derniers points, Les survivants d'Aglot est un roman original qui traite le thème des zombies en l'incluant dans un autre domaine bien connu que je n'évoquerai pas ici pour ne pas spoiler. C'est un livre à découvrir si vous aimez ce genre d'univers !
Lien : http://www.casscrouton.fr/su..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs07 août 2017
— Des morts vivants… Des zombies… Oui, c’était ça, je pense.
— Impossible ! je réplique catégoriquement.
Ce qui s’est passé est horrible, mais ce que Charlène avance est complètement farfelu.
— Si. C’était ces… choses.
On nage en plein cauchemar. Ceci est une histoire racontée au coin du feu pour effrayer les plus jeunes. Je n’arrive pas à l’imaginer.
— C’est impossible, Charlène. Vous avez dû mal voir. Les zombies n’existent pas. On n’en voit que dans des films afin de fasciner et faire trembler de peur les spectateurs.
— Je les ai vus de mes propres yeux. Ils étaient terrifiants. Et je les ai vus… attaquer, mordre, bouffer, tuer… Et il y en a plusieurs qui sont devenus des leurs, finit-elle dans un chuchotement.
Je tente d’imaginer la scène. Ce n’est pas possible, pourtant Charlène est quelqu’un qui a la tête sur les épaules, et qui ne va pas mentir pour se rendre intéressante. À moins que tout ça l’ait rendue folle et qu’elle se mélange les pinceaux entre la réalité et son imagination. Mais comment une personne saine d’esprit pourrait-elle ainsi perdre la raison ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs07 août 2017
Je parcours des yeux la minuscule pièce où je me trouve. Il faut bien l’avouer, celle-ci est minable. Le mitard, qu’ils appellent ça ! Ma cellule habituelle, c’est le Ritz, comparé à… ça.
Je ne peux m’empêcher de grimacer de dégoût. En plus d’être un trou de souris, cet endroit est sale et poussiéreux. Il n’y a quasiment aucun meuble. Elle ne possède qu’une couchette, une petite table, un tabouret, un lavabo, et des W.C. La première me provoque un mal de dos terrible qui me donne envie d’expulser ma rage ; la deuxième...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TristhenyaTristhenya21 juillet 2017
J’ouvre lentement les yeux, et je reste immobile durant plusieurs minutes. Mon regard est absent et vide. Pendant un bref instant, j’oublie où je me trouve. Mais le plafond et les murs me rappellent à leur bon souvenir. La dure réalité de la vie !
– Encore ce satané cauchemar, dis-je en grognant.
Depuis que je suis prisonnière en ce lieu obscur qui déprimerait n’importe qui, il ne se passe pas une semaine _ que dis-je ! Une nuit _ sans que je refasse le même rêve. Je revis le jour de mon procès. Je me rappelle du moindre instant, du moindre détail. Il y avait beaucoup de monde pour assister à ma descente dans les abysses. Jusqu’à ce jour, j’ai eu beau crier mon innocence, peu ont eu l’air de me croire. Surtout pas le juge et les jurés. Le visage du premier était dur et sans aucune pitié. Pour lui, j’étais coupable et complice du délit commis en ville.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : zombiesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Delphine Biaussat (1)Voir plus




Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
4479 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre
. .