AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848781130
Éditeur : In Octavo (17/09/2010)

Note moyenne : 3.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :

Alors voilà, j'ai osé : j'ai ouvert les Carnets d'Evolène et j'ai copié, écrit, tracé, tapé, la nuit, le jour, tous ces mots, toutes ces notes boulimiques, cette logorrhée insolite. Aujourd'hui, j'espère lui dessiner un visage nouveau, celui de la femme d'avant, celle que j'aurais pu aimer, la femme qui est dans mes pensées chaque jour, chaque nuit depuis vingt ans. Docteur R.

Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
camille_alivreouvert
  27 décembre 2011
(Billet écrit en juin 2011)
Juin 1976. Une jeune femme âgée de tout au plus trente ans se présente dans un éminent hôpital parisien avec une prétendue lettre de transfert en provenance de Cuba. Elle n'a aucun effet personnel, souffre d'une amnésie sévère, ne peut décliner son identité ou sa date de naissance. Elle est comme amputée de son passé. Tout au long de son séjour à l'hôpital, sa pathologie fascine le docteur R. qui la traite. La jeune femme que R. a rebaptisé Evolène lui inspire un sentiment quasi-amoureux. Neuf mois plus tard Evolène disparaît comme elle était apparue. Elle laisse derrière elle des carnets et fragments de correspondance qui font transparaitre une grande conscience d'elle-même malgré la maladie. L'écriture est-elle un remède à l'absence de la mémoire ?
Vingt ans plus tard le docteur R se souvient...
Apprenant le décès de son ancienne patiente, il décide de rendre publics les écrits qu'elle avait laissé ainsi que ses propres notes afin de redonner à Evolène un visage.
Ton visage entre les ruines ne ressemble à aucun autre roman... C'est un livre savant qui repose sur une bonne connaissance des maladies mentales et dont le vocabulaire est recherché. le portrait de la jeune femme est esquissé au travers de matériaux maniant des styles différents : les notes du docteur relatant leurs rencontres et les écrits de la jeune femme qui eux-mêmes appartiennent à trois époques différentes. Tout cela est un peu déroutant au premier abord mais pas inintéressant, loin de là.
Les écrits et interventions de la jeune femme, malgré leur côté parfois déconcertant du fait de la maladie restent intelligents et surtout beaux. de leur fait, le texte est empreint de poésie.
Et surtout la langue que manie l'auteure est absolument superbe, je me suis d'ailleurs surprise plusieurs fois à en lire des passages à voix haute pour mieux de laisser porter par la musique des mots.
Ton visage entre les ruines (sorti lors de la rentrée littéraire 2010) est le premier roman publié de Laurence Biava.
Une belle découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
chamellia
  14 février 2011
Un roman différent de ce que l'on trouve habituellement. Une sorte de reportage, un assemblage singulier de documents pour reconstruire l'histoire d'un personnage énigmatique, recoller son visage et l'aider à comprendre.
Ce support inhabituel permet à l'auteure une gymnastique des styles en nous proposant 4 parties bien distinctes. On peut y voir une collection de bribes semées sur le papier par Evolène, notre insaisissable héroïne, ou par Laurence Biava elle-même, frôlant parfois de justesse un narcissisme presque nécessaire.
La poésie se mêle à la détresse, nous laissant face à nous-mêmes et à cette question de mémoire. Qu'est-on, sans elle? L'écriture est-il le seul remède à cette disparition?
C'est en tout cas celui que choisit Laurence Biavat, et elle le fait bien.
Lien : http://twistnjoy.over-blog.c..
Commenter  J’apprécie          30
Grenouille
  24 février 2011
Un livre très étrange, ou la plongée est déroutante, mais cependant envoutante. Deux voix différentes s'opposent : les souvenirs du médecin, et ce qu'il a recopié des carnets et lettres de sa patiente. Patiente dont on ignore jusqu'au nom, puisque rongée par l'amnésie, et cherchant à se battre contre la maladie.
Cette opposition entre le voix est au début déstabilisante, mais on s'habitue petit à petit. Les passages du médecin sont remplis d'amour et d'admiration pour cette pauvre jeune femme, tandis que son témoignage à elle est terriblement poignant : on y suit aussi bien l'évolution de la maladie, ses symptômes, les doutes et difficultés qu'elle apporte, mais on y trouve également des phrases magnifiques, pleines d'images et absolument fascinantes.
C'est peut-être d'ailleurs cette opposition qui est la plus difficile à surmonter : la beauté contre la douleur, plutôt que la différence entre le médecin et la malade.
Lien : http://moi.j.essaie.over-blo..
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Laurence Biava (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurence Biava
Emission LE LIRE ET LE DIRE - 29 mars 2011.
Chronique de Laurence Biava à propos de "Tu verras" de Nicolas Fargues ( éditions POL).
autres livres classés : amnésieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Laurence Biava (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelques répliques célèbres de la SF

« La vie... ne me parlez pas de la vie. »

Arthur
Marvin
Zaphod

16 questions
43 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre