AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9788087664216
3487 pages
Éditeur : e-artnow (12/07/2012)

Note moyenne : 4.44/5 (sur 45 notes)
Résumé :
La Bible: La Sainte Bible - Ancien et Nouveau Testaments. Edition: Louis Segond 1910Pour améliorer votre confort de lecture, cette édition de la Bible (Louis Segond, 1910) propose des Tables des Matières détaillées et faciles d'emploi. Ceci est la version française de la Bible, également connu sous le nom de la version Louis Segond de 1910. La version 1910 est la traduction protestante la plus lue au cours du xxe siècle. 
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
majero
  03 août 2016
Bible (première partie suite limite longueur de critique par babélio)
La première moitié est un extraorddinaire témoignage historique de 2 millénaires du peuple d'Israel.
J'ai moins apprécié les psaumes, proverbes et autres prophètes.
La traduction littérale crée une atmosphère d'autenticité et de fraicheur.

genese (-1000000ac à -1600ac)5*
Je connais peu de conteurs capable d'évoquer autant en quelques heures. Depuis la création du monde, Adam et Eve, Noe (2347ac), Abraham et sa femme Sarah stérile,
destruction de Sodome et Gomorre,
Isaac quasi sacrifié, Jacobs volant à son frère le droit d'ainesse, esclave de Laban puis retournant dans son pays (Quelle émotion dans les retrouvailles avec son frère Isaeu),
Joseph vendu par ses frères et, devenu bras droit du pharaon, les retrouve et les accueille pour les sauver de la famine. (+-1600ac)
Quelles histoires merveilleuses, quelle fraicheur, quelle authenticité dans cette traduction littérale.
exode (-1600ac à -1400 )3*
Le nouveau pharaon, effrayé par le développement des hébreux, les humilie, les force à travailler pour lui, fait périr les premiers nés mâles,
sauf que Moïse est caché, envoyé floter sur le Nil et récupéré par la femme du pharaon.... Fléaux, fuite d'Egypte , noyade des armées du pharaon,
mane céleste au milieu du désert, Moïse sur la montagne reçoit les commandements de Dieu.
Après le veau d'or, 3000 infidèles périrent!!!!
Mais la suite est un ramassi de règles sacrificielles et autres (loi du tallion, sabbat, ), consécration de sonfrère Aaraon,
construction du tabernacle..... pas trop intéressant.
Lévitique 3*
Aaron et tous ses descendants sont consacrés 'sacrificateurs' par Moïse. S'ensuivent des dizaines de règles quant aux sacrifices à réaliser en fonction de sa faute
et de ses moyens, les animeaux comestibles et interdits, le sabbat, la vente d'un terrain qui peut retourner à l'ancien propriétaire....
Les sacrificateurs doivent également décider en fonction de la forme et de la couleur quelles plaie (lèpre, teigne..) rendent impurs
et les impurs doivent quitter le village. La mise à mort récompensera le blasphème, l'adultère (l'homme aussi), l'inceste, l'homosexualité, la zoophilie...
Nombres 3*
Pas facile pour Moïse de conduire dans le désert 12 tribus, 1 million d'âmes, et de leur donner à manger et à boire.
Vers le pays de Canaen, la route est bloquée par le royaume des amoreens, trop grands pour être attaqués et il faut contourner et se battre,
en exterminant tous les mâles. Mais les femmes ennemies corrompent les israeliens en leur faisant adorer d'autres dieus et une purge tuera 24000 infidèles
Deutéronome reprend le theme de l'exode. (1500-1450 ac) 3*
Pas facile pour Moïse de conduire dans le désert ses 12 tribus, 1 million d'âmes, et de leur donner à manger et à boire.
Ils en ont marre de manger cette pauvre mâne tombée du ciel et la route vers le pays de Canaen,
est bloquée par le royaume des amoreens, trop grand pour être attaqué et il faut contourner et se battre,
en exterminant tous les habitants des 60 villes conquises. On sent que Moïse a pris du gallon, se sent investi d'une mission, et au nom de l'Eternel, guide le peuple.
Les mêmes loi du tallion, adultère, lapidations...aussi des règles pour laisser les restes aux pauvres et aux étrangers,
et se termine par la mort de Moïse qui verra la terre de Canaen mais n'y entrera point.
Josué 3* (1450 ac)
Héro de guerre, traversa le jourdain et conquis les territoires jusqu'à l'Euphrate, exterminant jusqu'au dernier
les amoréens et autres habitants puis répartissant les territoires entre les tribus d'Israël.
Juges 4* (1450 - 1100 ac)
Prise de Jéricho et autres derniers combats et massacres pour que les dernières tribus héritent aussi d'un territoire.
Nettoyage par le vide (rappelant l'extermination des juifs en 40.....)
Mais Dieu punit les tribus infidèles qui se mettent à adorer d'autres idoles et les soumets au amoreens et autres rois, d'où ruses et combats
C'est ici que Samson tirera la force de ses cheveux.
Luttes intestines et presqu'exterminationde la tribu de Benjamin.
Ruth(4*)
Belle petite histoire d'amour de celle qui sera grand mère d'Isaï, père de David
1 Samuel (4*)
Samuel,promis par sa mère stérile au temple et au sacrificateur Elie, fâché contre ses fils qui couchent avec les servantes du temple et
Dieu les punit et ils sont battus par les Philistins eux-mêmes bien embêtés avec l'arche sacrée qui provoque des
crises d'émoroïdes dans tous les endroits où on la met et donc ils veulent la rendre aux israélites
mais ceux-ci exigent comme cadeau de pardon que chacun des 5 princes offre.... une hémoroïde en or;-)))
Saul, élu premier roi d'Israel, extermine les amaleks qui avaient barré la route à Moïse, mais n'écoute pas Samuel, ne tue pas tout le bétail et
est abandonné par l'Eternel.
Samuel, déçu, cherche un autre roi. L'Eternel l'envoie chez Isaï et voilà, David est appelé pour jouer de la harpe chez Saul, qui le prend comme porteur d'arme, puis
contre les Philistins, le berger David s'en va avec sa fronde contre le géant Goliath.
Or Saül est jaloux du succes de David et le poursuit pour le tuer. David se sauve et mêne des raids contre les philistins et autres, ne laissant aucun survivant.
Saül et 3 de ses fils, cernés par les philistins et pour éviter d'être capturé vivant se jette sur son épée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Behemoth
  07 février 2020
Je voulais savoir de quoi il retournait pour pouvoir me forger ma propre opinion, aussi ai-je courageusement lu page à page l'intégrale de la Bible, à savoir les 74 livres ! (39 ancien Testament+27 Nouveau Testament + 8 Deutérocanoniques). Eh bien, quelle expérience !
La Bible est très intéressante d'un point de vue culturel, de par ses nombreuses références baignant notre quotidien. D'un point de vue historique également, bien que, ayant été écrite par une quarantaine d'auteurs différents, sur une période s'étalant sur 1500 ans, il est normal que l'on y trouve quelques incohérences. Par contre, Victor Hugo aurait dit « Un livre qui contient toute la sagesse humaine, éclairée par toute la sagesse divine ». Euh, il a lu le bouquin ?
Certes, Jésus prône l'amour de son prochain en proposant de « tendre l'autre joue ». Mais ça, c'est dans les Évangiles du Nouveau Testament. Or, à eux quatre, les Évangiles ne représentent en volume que 8% de la Bible. Et le reste alors ? Eh bien en ce qui me concerne, ce « reste » a constitué une expérience très pénible car de toute ma vie, c'est le livre le plus glauque et le plus haineux qu'il m'ait été donné de lire !
Je respecte toutes les religions et je ne souhaite surtout pas polémiquer ici. Mais j'avoue que j'ai un peu de mal à comprendre. En fait, je pense qu'il ne doit y avoir qu'1% des croyants qui se sont embêtés à lire l'intégrale comme moi pour essayer d'y voir plus clair ! Tellement déprimant ! Croire en un Dieu, appartenir à une communauté, aimer et aider son prochain, prier...c'est parfait. Par contre, je ne comprends pas le choix de l'Eglise concernant les écrits constituant son canon. Cela reste une énigme pour moi 🤔
En effet, en me référant strictement aux écrits et en restant tout à fait factuel par rapport à cette lecture, force est de constater que Dieu est juste décrit comme un Tyran génocidaire, sadique, barbare, sanguinaire, cruel, misogyne, homophobe, jaloux, raciste, impulsif, capricieux, belliqueux, rempli de fureur qui ne cesse de vomir sa haine sur les humains qu'il a lui-même créés et qui n'avaient rien demandé. Son passe-temps préféré : menacer, engendrer la crainte par le chantage de représailles, puis persécuter et commettre exactions et exterminations. La condition de la femme est absolument déplorable et Dieu fait preuve de racisme et d'homophobie.
Pourquoi tant de haine ? A cause du péché originel : Adam mange la pomme, fruit de l'arbre de la connaissance. L'homme était donc sensé demeurer un éternel neuneu ignare soumis en esclave à Dieu sans se poser de questions ?
En signe d'amitié, Dieu fait alliance avec les hommes. Comment ? En demandant à tous les hommes et petits garçons de se mutiler le sexe (circoncision) et de lui offrir leurs prépuces. (Idée originale ou fétichisme glauque ?).
Ensuite, Dieu s'adonne aux génocides à répétition : le Déluge, Sodome et Gomorrhe, Babylone, Jéricho et autres villes nombreuses. Il commande au peuple élu de se rendre en Égypte où il y est réduit en esclavage pendant 400 ans. Mais Dieu intervient ensuite pour libérer son peuple du joug de l'Égypte. Il fait s'abattre les 7 fléaux sur le pays, ravageant les récoltes et tuant bon nombre d'habitants et de bêtes.
Le peuple élu quitte l'Égypte en suivant Moïse avec l'épisode de la mer rouge (où Dieu anéantit l'armée égyptienne), puis Dieu les guide à travers le désert. Mais comme le peuple élu ne l'a pas assez craint, il les fait errer durant 40 ans dans le désert (où toute la première génération mourra sauf 2). Seuls leurs descendants verront la terre promise. En effet, même le très courageux Moïse qui s'est sacrifié à conduire son peuple dans le désert durant 40 ans, doit mourir en les regardant, du haut d'une montagne, passer le Jourdain pour entrer dans la terre promise.
Une fois son peuple en terre promise, Dieu les envoie ravager les 7 nations qu'il leur a destinées en exterminant hommes, femmes et enfants, pour voler leurs terres et leurs biens afin que « le peuple d'Israël n'ait pas à construire ses maisons et à planter ses propres vignes ». Seules les jeunes vierges sont « épargnées » et emmenées comme butin de guerre, pour leur propres « besoins ».
Une fois son peuple installé, en remerciement, Dieu envoie tous ses maux sur le peuple d'Israël car ils ne l'ont pas assez craint. Il engage Nabuchodonosor comme mercenaire pour ravager Israël et déporter son peuple à Babylone, puis pour détruire Tyr et l'Égypte, avant de se retourner contre lui en envoyant le peuple d'Aquilon détruire Babylone.
L'ensemble des livres des prophètes constitue un déluge inouï de fureur où Dieu vomit sa haine à chaque ligne (voir citations). Dieu ordonne au prophète Osée de se marier à une prostituée et de lui faire des enfants qu'il appellera "sans miséricorde" puis "pas mon peuple". Puis Dieu persécute la pauvre femme. Il ordonne au prophète Ézéchiel de manger pendant 360 jours son pain en le recouvrant d'excréments humains. Ce dernier s'offusque en disant à Dieu qu'il lui a toujours obéi en tout. Dieu, dans sa grande miséricorde, l'autorise alors à manger son pain en le recouvrant… d'excréments de boeuf (!?). de même, Job obéissant strictement aux lois de Dieu durant toute sa vie, ce dernier décide de le mettre à l'épreuve en le torturant encore plus que les autres. Dieu massacre donc toute sa famille et ses amis, brûle tous ses biens et l'afflige d'une maladie immonde qui lui inflige les pires souffrances. Et c'est comme ça durant des centaines et des centaines de pages. Juste un grand n'importe quoi de délires de psychopathe ! Mais comment l'Église a-t-elle pu inclure de telles immondices d'incitation à la haine dans son canon ????
J'avoue que ça me dépasse. Certes, il y a des passages où j'ai pu me détendre un peu, en apprenant notamment que les anges (possédant d'1 à 3 paires d'ailes), les géants, les dragons, les centaures et les licornes existent vraiment. Et puis l'apparent délire de l'Apocalypse de Jean (qui n'est qu'un style littéraire de l'époque parlant de la révélation divine), s'avère en fait très intéressant d'un point de vue symbolique.
Encore une fois, je respecte, et tant mieux si ces écrits apportent quelque réconfort à certains. Je pense que l'immense majorité des croyants souhaitent faire le bien autour d'eux. Je pense que la majorité des Chrétiens se réfèrent plutôt au Nouveau Testament qu'à l'Ancien. de même, je pense que la plupart des Juifs adaptent leur lecture de la Torah au monde moderne actuel. Mais je suis triste de voir que ce livre pris à la lettre est encore de nos jours à l'origine de guerres, d'homophobie, de la condition subalterne de la femme dans la société et de tant d'intolérance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
JeanAugustinAmarDuRivier
  30 octobre 2017
Amis lecteurs, il apparaît limpide qu'une des responsabilités qui ne se délègue pas est bien celle de lire la bible soi-même.
Pourquoi cela ?
L'une des raisons évidente est qu'il est possible de lire cet ouvrage extraordinaire. En effet, comment ne pas être sensible au fait que des écrits réalisés sur plusieurs dizaines de siècles nous soient accessibles.
Ensuite, quel effort ! Quelle continuité ! Quelle endurance ! Quelle motivation !
Il n'y a pas d'équivalent dans l'histoire de l'humanité où une succession d'écrivains sur une aussi longue période de temps aient prêté leurs concours à l'achèvement de l'ouvrage et à sa disponibilité à chaque époque. Ceci dans des contextes qui sont loin de ressembler à un long fleuve tranquille.
En conséquence de quoi, le message contenu dans la bible mérite un intérêt pour avoir suscité une telle entreprise.
Ces remarques immédiates font donc de la bible un ouvrage à part.
Mais comment la lire ? Selon quelle démarche ? Avec quelle grille de lecture ? Dans quel état d'esprit ?
La période multiséculaire embrassée par l'ouvrage implique que son message :
1) Se dégage des airs du temps, des mentalités des époques, des systèmes politiques du moment,
2) Demeure compréhensible, fut compris par chacun d'entre nous quel que soit le corpus de connaissance du moment
En conséquence, le message important de la Bible est véhiculé par la Bible sans l'obligation de recourir à une myriade d'autres ouvrages de référence.
Ceci n'empêche pas certains de recourir aux ouvrages historiques sur telle ou telle période, mais ce n'est pas nécessaire pour sa compréhension.
Le message de la bible s'adresse donc à l'humanité dans son ensemble et à chacun de la multitude des membres qui la compose à travers les âges et à travers les lieux.
Considérons l'inspiration divine de l'œuvre et ce qu'elle implique. Dieu étant qui il est, sa façon de considérer, par exemple, la vie et la mort sera bien différente de celle d'un homme. En particulier, parce que Dieu peut insuffler la vie à la matière inanimée. Les êtres humains ne peuvent que reproduire la vie ou la supprimer à titre individuel. Par ailleurs, de la même façon qu' un enfant n'a pas conscience qu'il peut mourir, de la même façon l'humanité n'a pas tout à fait conscience qu'elle peut disparaître. Son sentiment d'éternité perdure alors que chacun de nous est mortel.
Une autre conséquence de l'inspiration divine de la Bible concerne l'état d'esprit de ses écrits. L'intention des écritures est celle de l'esprit saint de Dieu. En conséquence, la grille de lecture est celle des saveurs du fruit de cet esprit : amour, joie, paix, foi, bonté, bienveillance, patience, maîtrise de soi.
Ces préliminaires étant posés, voici quelques leçons que j'ai pu apprendre :
dans le jardin d'Eden, le bien et le mal étaient déterminés par Yahvé de façon aussi naturelle que la gravitation pour la chute d'une pierre. Cela étant l'une de ses fonctions régaliennes non délégable aux hommes. Ceci n'obérait pas notre capacité de décision, ni notre libre-arbitre. Dans ce contexte, le rôle de l'humanité, réduite à deux personnes, était de s'occuper de ce jardin et de l'étendre à toute la terre. Le succès semblait assuré. Le pêché originel nous a fait dévier de cet objectif. Cette tentative d'usurpation d'une position pour laquelle nous n'avons aucune aptitude du fait de notre nature - l'image de Dieu n'est pas Dieu - a introduit un risque majeur, une incertitude due au fait que l'humanité pouvait non seulement continuer à exercer son libre-arbitre, mais aussi faire désormais comme bon lui semblait. Cette catastrophe, cette décision malheureuse, se produisit sous l'influence, la séduction de Satan, le diable, un ange imbu de lui-même, orgueilleux qui n'a pas tenu bon dans la vérité et a mis en cause la légitimité de Dieu a régner avec la tromperie de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.
Autrement dit, les conditions pour que l'humanité vive éternellement collectivement et, à terme, de nouveau, à titre individuel, dans une terre transformée en paradis étaient clairement qu'en toute liberté et conscience, elle décide que les lois fixées par Dieu sont légitimes et qu'il fallait y obéir. En d'autres termes, pour vivre, l'humanité doit témoigner son amour pour Dieu en décidant d'obéir à ses commandements. C'est-à-dire d'aimer son prochain comme soi-même.
Viennent ensuite une multitude de péripéties qui montrent des études de cas de vie réelle bien choisis pour illustrer tantôt les renoncements tantôt les rapprochements de notre parcours chaotique. Dieu ne nous a pas abandonnés dans nos errements. Dans son amour, il nous a envoyé son ambassadeur Jésus, le dernier Adam, son fils bien-aimé. Il est le chemin et la vie et la vérité, l'image parfaite de Dieu à l'instar du premier Adam. Puisque contrairement au premier Adam, Jésus n'a pas dévié alors il demeure vivant et l'image la plus nette de Dieu qu'il nous est donné de voir. En effet, nul ne peut voir la face de Dieu et rester en vie. Il y a donc un intercesseur permanent entre Dieu et nous qui comme grand-prêtre permanent transmets nos requêtes, nos prières à Dieu à titre individuel et pour l'humanité toute entière.
Saurons-nous tirer un profit salutaire de ce message et de ces enseignements ?
Ceci va-t-il ou pas nous faire revoir notre stratégie pour la lutte pour la vie le fameux Struggle for life et nous conduire à ne pas confondre les véritables luttes avec des courses à l'échalote ?
Bonne lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
bdelhausse
  03 janvier 2015
J'ai noté que j'avais lu la Bible et c'est un gros mensonge. Je dirai trois Ave et deux Pater pour expier ma très grande faute.
J'ai parcouru la Bible. J'en ai lu de larges extraits, surtout dans l'Ancien Testament et l'Apocalypse. C'est édifiant. Récit historique d'un côté flirtant souvent avec le révisionnisme, où un père couche avec ses filles, où les protagonistes pour servir leur dieu font preuve de cruauté et de sectarisme... Et vision sous influence de l'autre. On peut en effet douter de l'intérêt de telles lectures.
Mais, entre ces deux parties, on trouve un des plus formidables messages d'amour que l'on puisse trouver, et qui a servi de prétexte aux peuples du globe pour s'entretuer sur l'air du "mon dieu est meilleur que le tien".
Envisageant de placer la Bible dans les 6 "romans" que j'emporterais sur une île déserte, surtout au vu de son épaisseur (histoire de ne pas s'ennuyer avant que Vendredi ne se pointe), il m'a donc fallu placer le livre dans ma liste. Voilà. Et j'ai préféré opter pour cette édition-ci.
Pour le reste, j'espère que mon humour ne vexera personne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          78
Marymay
  23 avril 2016
Ce livre n est pas seulement un livre. C est aussi une parole qui parle à notre coeur, qui apporte la paix. On peut la lire et la relire en y puisant toujours quelque chose de nouveau. A travers sa lecture, un lien se crée entre Dieu et nous. C est difficile à exprimer mais c est réel.
Commenter  J’apprécie          66

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
EtyEty   05 juillet 2014
Jean 3:16-21 Louis Segond (LSG)

16 Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.
17 Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.
18 Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.
19 Et ce jugement c'est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises.
20 Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées;
21 mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu'elles sont faites en Dieu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
BehemothBehemoth   07 février 2020
"La famine s'abattra sur vous et les pères mangeront la chair des fils, des filles et de leurs amis".

"De leurs propres mains, les femmes compatissantes ont fait cuire leurs enfants. Ils sont devenus leur nourriture dans la ruine de la fille de mon peuple".

" J’exterminerai jusqu’au dernier de votre race ".

"Revêtez-vous de cilices et souffrez".

" Publiez la guerre sainte, le jour du Seigneur est proche, dans la vallée de carnage".

" Assemblez le peuple comme les brebis du troupeau pour la boucherie et préparez-les au carnage ".

" Vous expérimenterez mes quatre fléaux : la famine, les épées, les bêtes sauvages et la peste ".

"David a fait ce qui était agréable à mes yeux [...] il a débarrassé le pays des efféminés".

"Il n'est pas de coutume en Assyrie qu'une femme ayant parlé mal à un homme, reste pure en s'éloignant de lui"

"La femme doit être soumise à son mari en toute chose".

"Le Christ est le chef de tout homme, l'homme est le chef de la femme et Dieu est le chef du Christ. Toute femme qui prie ou qui prophétise sans avoir la tête voilée déshonore sa tête car c'est comme si elle était rasée. Car si une femme n'est pas voilée, qu'elle se coupe les cheveux. S'il est honteux pour une femme d'avoir les cheveux coupés ou rasés, qu'elle se voile la tête. L'homme ne doit pas se voiler la tête parce qu'il est l'image et la gloire de Dieu, mais la femme est la gloire de l'homme, car l'homme n'a pas été tiré de la femme mais la femme a été tirée de l'homme, et l'homme n'a pas été créé pour la femme, mais la femme pour l'homme. C'est pourquoi la femme, à cause des anges, doit avoir sur sa tête la marque de la puissance de l'homme. La nature-même ne vous enseigne-t-elle pas que c'est une honte pour un homme de laisser croître ses cheveux, mais que si la femme les laisse croître c'est une gloire pour elle, parce que les cheveux lui ont été donnés en guise de voile".

"Que les femmes se taisent dans les églises car il ne leur est pas permis de parler, mais qu'elles soient soumises comme le dit aussi la loi. Si elles veulent s'instruire sur quelque chose, qu'elles interrogent leur mari à la maison, car il est honteux pour une femme de parler dans l'église".

"Que la femme reçoive l'instruction en silence avec une entière soumission. Je ne permets point à la femme d'enseigner ni de prendre autorité sur l'homme mais elle doit demeurer dans le silence car Adam a été formé le premier, Eve ensuite et Adam n'a pas été séduit mais la femme ayant été séduite est tombée dans la transgression. Cependant, elle sera sauvée par la maternité si elle persévère dans la foi".

" Que les femmes soient soumises à leurs maris, telle Sarah qui, en obéissant à Abraham, l'appelait Seigneur"

"Si un homme meurt sans enfant, son frère épousera sa femme et lui donnera des enfants "

"S'il n'y a pas effusion de sang, il ne peut y avoir de pardon"

...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
denis76denis76   17 décembre 2019
C'est toi, Dieu, qui nous as éprouvés, affinés comme on affine un métal ;

tu nous as conduits dans un piège, tu as serré un étau sur nos reins.

Tu as mis des mortels à notre tête ; nous sommes entrés dans l'eau et le feu, tu nous as fait sortir vers l'abondance.

( Psaume 65.)
Commenter  J’apprécie          120
denis76denis76   17 mai 2020
Qui donc aime la vie et désire voir des jours heureux ?
Alors préserve ta langue du mal et tes lèvres de paroles trompeuses.
Détourne-toi du mal et fais le bien, recherche la paix et poursuis-la.

P 34
Commenter  J’apprécie          75
denis76denis76   29 juin 2020
Dieu parle et convoque la terre...

"Tes holocaustes sont constamment devant moi....

...A celui qui veille sur sa conduite, je ferai voir le salut de Dieu."

( psaume 50 ).
Commenter  J’apprécie          50

Videos de La Bible (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de La Bible
Émission « L'autre scène ou les vivants et les dieux », par Claude Mettra, diffusée le 15 mars 1976 sur France Culture. Un débat mené par Claude Mettra entre l'écrivain exégète André Chouraqui, poète et traducteur de la Bible, le Révérend Père Fontaine, professeur d'hébreu au Centre d'études Istina, et l'historien Philippe NEMO, au sujet du ‘Cantique des cantiques’. Sont abordés les différentes interprétations possibles du "Cantique des Cantiques", les problèmes de traduction, l'explication de certains mots, les différents thèmes de ce poème et les allusions à l'histoire d'Israël.
autres livres classés : religionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

JÉSUS CHRIST et les Évangiles

Quel est le lieu de naissance de Jésus?

Ramallah
Philistie
Bethléem
Samarie

20 questions
263 lecteurs ont répondu
Thème : La Bible : Le Nouveau Testament de La BibleCréer un quiz sur ce livre

.. ..