AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211107826
Éditeur : L'Ecole des loisirs (31/08/2006)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Comme elles en ont l'habitude, Emma et sa sœur Sophie vont promener leur petit frère le long de la route, vers l'étang et la forêt. « On va voir les canards, lui disent-elles, on revient dans cinq minutes. » Mais à leur retour, elles ne trouvent qu'une poussette vide. Et une seule chaussure de leur frère. Où est-il passé ? Que s'est-il passé ? Les questions se bousculent dans la tête d'Emma. Mais les recherches, les appels à témoins, les invocations ne donnent rien.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
c.brijs
  19 février 2015
Deux soeurs, Emma et Sophie, promènent leur petit frère, Odilon, aux abords de la forêt. Elles s'éloignent de lui quelques minutes pour se rendre à l'étang tout proche. A leur retour, la poussette est vide !
En voilà un point de départ plutôt angoissant, surtout quand on a été marquée comme moi par les disparitions d'enfants qui ont secoué la Belgique dans les années 90. Habiter à quelques pas du lieu où a été kidnappée Elizabeth Brichet, ça laisse des traces...
Ce n'est donc pas sans appréhension que je me suis lancée dans cette lecture qui, au final, s'est avérée moins anxiogène que prévu.
L'auteure centre son récit sur la survie des deux soeurs, Sophie, la cadette, et surtout, Emma, l'aînée, la narratrice. Même si leur entourage proche ne leur adresse aucun reproche, elles se sentent coupables. Si elles ne s'étaient pas éloignées, si elles avaient pris plus attention à cette voiture rouge au comportement bizarre, si elles n'étaient tout simplement pas sorties... Avec des si, leur petit frère serait là. Mais on ne peut revenir en arrière. Ce n'est que des années plus tard qu'elles pourront relativiser :
"(...) la plus grosse faute avait été commise par ceux qui nous avaient pris Odilon. Eux avaient commis un crime ; nous, nous n'avions commis qu'une négligence."
Mais pour l'heure, elles doivent tenter de faire face, chacune à leur manière. Pour oublier, la cadette se réfugie dans la nourriture. L'aînée, quant à elle, souffre de troubles du sommeil et tombe endormie à tout bout de champ. Si l'une se force à oublier, l'autre veut se souvenir, garder à tout prix un lien psychique avec Odilon. Dès le départ, elle s'investit d'une mission : retrouver leur petit frère et le ramener dans son foyer.
On les suit ainsi durant plusieurs années, l'angoisse chevillée au coeur. S'y enchaînent des moments sous haute tension. C'est notamment le cas lorsque Sophie craque et finit par raconter aux gendarmes ce qu'ils veulent entendre. (Un passage qui m'a fait penser à l'excellent A la brocante du coeur de Michel Cormier.) Ou lorsque Emma doit subir les suspicions et propos calomnieux de sa meilleure amie. Ou encore lorsqu'on sent poindre entre les lignes toute la détresse des parents...
Heureusement, pour contrebalancer, il y a des moments d'espoir : les chansons qu'écrit Emma - des mots pour dire les maux -, son amour de la littérature, sa rencontre amoureuse avec Florian, l'aide qu'il lui apporte dans la concrétisation de son projet...
En bref, ce récit psychologique vous tient en haleine du début à la fin. Avec beaucoup de talent, l'auteure nous rappelle cet adage : "Un seul être vous manque et tout est dépeuplé !" Derrière la trame dramatique de son histoire, elle pose aussi cette question de foi : rêver à l'impossible peut-il rendre l'impossible possible ? On aimerait y croire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
AliceNeverland
  13 avril 2015
C'est un livre qui m'a immédiatement fait envie, par sa thématique assez dure. J'étais curieuse de savoir comment l'auteur pouvait développer une histoire aussi sombre tout en gardant le carcan « Littérature jeunesse ».
Emma et Sophie ont l'habitude de sortir promener leur petit frère Odilon, et de descendre à la mare voir les canards. Sauf que la poussette ne peut rouler dans les bois, et elles la laissent donc sur le bord de la route. Pourtant la mare n'est pas loin, et elles ont fait vite… Sauf qu'à leur retour, la poussette est vide, et Odilon a disparu… Les recherches et les battues commencent, les interrogatoires de la gendarmerie s'enchainent. Comment continuer à vivre, à grandir et à se construire quand la culpabilité nous ronge, quand les souvenirs s'effacent, et quand vos plus proches amis vous soupçonnent ?
C'est un thème peu habituel pour un livre jeunesse que l'on retrouve ici, et j'avais encore une fois peur de tomber dans le « trop romancé » que l'on retrouve à chaque fois quand ce genre de sujet rude est abordé pour les plus jeunes.
Pourtant, j'ai été transportée dès la première page, et j'ai eu constamment les émotions à fleur de peau. Emma est bien trop jeune pour porter un tel fardeau sur les épaules, et sa douleur est si forte qu'elle se perçoit à travers le texte. Et malgré tout Gisèle Bienne a su sélectionner les bons mots pour ne pas tomber dans la dramaturgie. Tout est parfaitement bien dosé, les sentiments vont et viennent, entre souffrance, douleur, espoir et joie..
Retrouver le petit frère est un superbe livre sur la construction d'une vie malgré une culpabilité qui ronge les personnes. de la maman aux grands-parents, en passant par la meilleure amie, les voisins ou les gendarmes. Tous ont leur propre vision du drame et il est très intéressant de constater comment ces mêmes faits sont interprétés de mille et une façons.
Emma, le personnage principal, m'a énormément touchée. Cette histoire l'a marquée plus que n'importe qui d'autre, on la voit sombrer, couler à pic, puis se ressaisir, et retrouver l'envie de vivre, petit à petit, de continuer sa vie et de faire des projets malgré ses doutes et ses peurs. Et surtout, elle ne cesse jamais d'espérer. Et cet espoir est beau, magnifique, une véritable poésie qu'elle parvient à retranscrire dans les chansons qu'elle continue à écrire pour son petit frère disparu.
C'est un livre à la portée de tous, pour les jeunes comme pour les adultes. le vocabulaire choisi est relativement simple, mais cette simplicité reste forte en émotions. La fin m'a légèrement déçue, même si elle permet à l'historie de ne pas finir en drame, elle reste néanmoins tout simplement irréelle. Mais elle garde cette vision comme quoi, il faut toujours continuer à espérer… Une très agréable découverte qui m'a faite découvrir une bien jolie plume !
Lien : https://aliceneverland.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
virginiedelattre
  02 juillet 2015
Après une balade le long de cette route si souvent empruntée... Après un passage à cet étang si souvent admiré... Elles reviennent et le petit frère n' est plus-là.
Elles s'appellent Emma et Sophie, elles sont soeurs et leur petit frère Odilon n' est plus là... Une chape de peur, d' angoisse leur tombe dessus, que faire, attendre, le rechercher, prévenir les parents... parents qui finissent par arriver accompagnés de la gendarmerie...
Une battue, des recherches et Odilon reste introuvable....

Le récit que nous propose Gisèle Bienne est un récit sur la culpabilité, sur comment vivre avec ce poids si lourd de la culpabilité. Sentiment d' autant plus fort pour l' aînée des deux soeurs...

"Je me demandais une nouvelle fois qui était la plus coupable des deux, la petite ou la grande soeur? La grande obligatoirement. "

Elle aurait du faire attention c'est elle la plus grande... Mais il aborde aussi le thème de l' absence, si pesant qu' elle-ci en devient omniprésente ( la poussette dans le grenier, la petite chaussure dans le placard,...)

Le personnage d' Emma est très bouleversant, c' est elle l' aînée. Elle a beaucoup de mal à assumer le quotidien de cette nouvelle vie, la culpabilité qui la ronge la rend malade, le regard des autres (ses parents, les voisins, les copains de classe, les gendarmes,...) elle refuse d' oublier Odilon. Pour ce faire elle reste en contact avec lui par la pensée et des chansons qu' elle lui écrit... avec cet espoir un peu fou de le retrouver et ainsi pouvoir lui chanter

"Rêver à l' impossible est dangereux...."

Un récit bouleversant. Un petit bémol toute fois pour la fin, qui à mon sens, perd un peu de la véracité qui faisait la qualité de l' écriture et du texte. Dommage.

Lien : http://biblioado.canalblog.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Silikani
  03 novembre 2015
Lorsqu'une simple promenade quotidienne devient un affreux cauchemar pour une famille française tranquille, tout le monde devient à fleur de peau et tente à sa façon d'accepter le drame.
Emma, aînée de la fratrie supporte une culpabilité dévorante, celle d'avoir quitté des yeux le petit frère pour accompagner sa soeur Sophie à l'étang, à quelques centaines de mètres de la poussette. Emma et Sophie en deviennent malades.
L'aînée des deux filles ne perd pourtant pas espoir et attendra, non sans peine, sa majorité, 4 ans plus tard, pour enfin partir à la recherche du petit.
Le texte est beau et emprunt d'émotion.
C'est avec soulagement que nous acceptons le dénouement de l'histoire mais aussi avec déception car les retrouvailles sont tellement faciles que ça en est trop irréaliste.
Commenter  J’apprécie          20
Anarya
  03 février 2015
Gisèle Bienne nous brosse le portrait d'une famille – et notamment d'une jeune fille, Emma – à qui une chose terrible est arrivée : la perte d'un enfant, d'un frère. Comment se reconstruire et continuer à vivre après une erreur aussi terrible ? Car il s'agit bien de la négligence de Sophie et Emma qui a conduit à la disparition d'Odilon. Toutes deux vont avoir des réactions très différentes, devant les gendarmes, leurs parents, ou leurs amis. Et pourtant, elles vont continuer à grandir avec cette perte, l'une « choisissant » d'oublier, l'autre faisant tout pour garder un contact avec son petit frère, quitte à cultiver un espoir fou. J'ai trouvé l'écriture de Gisèle Bienne très belle, même si certains dialogues entre ados m'ont paru un peu vieillots, et le personnage d'Emma est très touchant. Sa volonté de réparer sa faute, de rester persuadée que, lorsqu'elle aura sa majorité, elle retrouvera son frère, en font une héroïne à laquelle on s'identifie volontiers et que l'on va suivre avec intérêt. Sans vous révéler la fin, j'ai cependant trouvé la résolution de l'enquête un peu facile. Elle fonctionne bien, surtout quand on lit le roman d'une traite, mais il y a tout de même une part de chance qui me semble peu réaliste. Enfin…il s'agit d'un roman ! Et d'un joli roman. :)
Lien : http://bobetjeanmichel.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Ricochet   28 avril 2015
Un roman parfaitement maîtrisé sur un sujet sensible, dont la puissance évocatrice touchera durablement le cœur des lecteurs.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
JuinJuin   28 juillet 2018
La disparition d'Odilon date déjà de plusieurs mois. Combien exactement, je ne me souviens plus ou ne veux plus me souvenir. J'ai dû répondre à tant de questions depuis qu'il n'est plus là. Parler de dates, d'heures, donner, redonner les détails de l'histoire me paniquent.
( p 47)
Commenter  J’apprécie          50
Video de Gisèle Bienne (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gisèle Bienne
Jérôme Garcin a choisi de nous lire un extrait poignant de "La ferme de Navarin" de Gisèle Bienne. Ce récit évoque cette ferme de champagne où l`écrivain génial du "La Prose du Transsibérien", engagé volontaire dans l`armée française, perdit sa main droite le 28 septembre 1915. Gisèle Bienne a enquêté sur les lieux où Cendrars laissa sa main d`écrivain, un endroit qu'elle appelle "l`extrême banlieue des morts dans quelques vestiges d`un goulag oublié au milieu des labours".
autres livres classés : négligenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
67 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre