AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Bernard Sallé (Éditeur scientifique)
EAN : 9782869307995
275 pages
Payot et Rivages (02/06/1994)
3.72/5   18 notes
Résumé :
Il se passe des choses étranges dans les forêts de Virginie, au fond des canons de la sierra Nevada, dans les camps des chercheurs d'or, au sein de la meilleure société de San Francisco et même dans la boutique la plus ordinaire d'une bourgade du Massachussetts. Si l'on en croit Ambrose Bierce, on ne peut même plus se fier à la mort pour faire se tenir tranquilles les gens, qu'on les ait assassinés ou non. Et même chez les vivants, les inventeurs et les médecins von... >Voir plus
Que lire après De telles choses sont-elles possibles?Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
À la lecture de ce recueil, on pourrait presque qualifier Ambrose Bierce "d'Edgar Allan Poe du Far West". Car ses histoires de revenants, d'objets maudits, et d'expérimentations occultes ont pour décors des ravines désertes, autrefois fouillées par les chercheurs d'or, des demeures anciennes de San Francisco, des criques isolées en face du Pacifique. Les atmosphères sont invariablement réussies. Les chutes sont plus classiques, mais nous somme à la fin du 19ème siècle, ça se lit très bien pour l'époque. Et cerise sur le gâteau, une courte nouvelle, "un habitant de Carcosa" évoquant les ruines d'une mystérieuse cité et l'horreur décadente. Une curiosité littéraire qui influencera Chambers, puis Lovecraft...
Commenter  J’apprécie          60
Un recueil de nouvelles fantastiques bien décevant. J'ai eu du mal à finir ces 23 histoires tant elles se ressemblaient et se confondaient. La mécanique et les sujets abordés sont souvent les mêmes ; la narration est parfois bancale, parfois pompeuse ; et finalement on reste sur des récits de fantômes très classiques. Et c'est tout à fait normal puisque Ambrose Bierce est un des pionniers de la littérature fantastique, il pose donc les bases du genre avec ces récits. Mais aujourd'hui, rien à faire, ça sent un peu le vieux. En revanche si l'on n'a jamais lu d'histoires de ce genre ça peut être une bonne porte d'entrée !

Bon et puis j'en ai quand même apprécié 3 qui sortent du lot : "Le Maître de Moxon" parce que c'est une histoire d'automates et que j'adore ça ; "Le royaume de l'irréel" pour son ambiance et parce qu'ENFIN on a le droit à un sujet différent, et "Un habitant de Carcosa", meilleure nouvelle du recueil selon moi qui anticipe un peu l'horreur cosmique de Lovecraft.
Commenter  J’apprécie          00
Vingt-quatre nouvelles sur la mort et surtout sur la vie après la mort.
Des nouvelles terrifiantes, pleines de phénomènes étranges et inexpliqués. Malgré le sujet, ces nouvelles peuvent être drôles ou ironiques.
Une lecture pas déplaisante pour les amateurs du genre.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Cette histoire n'est pas une histoire d'amour. Je ne suis pas romancier, et l'amour tel qu'il est véritablement ne peut être dépeint dans une littérature qui est sous le joug d'une dégradante tyrannie, laquelle "oriente" les lettres au nom de la Jeune fille ou plutôt, sous la loi de ces fallacieux Ministres de la Censure qui se sont attribué eux-mêmes le devoir de surveiller son innocence, l'amour,
"...sanctifiant son juvénile autel,
Tandis que, dépassée, expire la morale",
dépérit devant les fades repas et l'eau distillée d'un prude approvisionnement.
Commenter  J’apprécie          31
...Et je ne suis jamais revenu sur sa tombe à elle, parce que je ne voulais pas le rencontrer ici.
- Le rencontrer ? Pourquoi, Gopher, mon pauvre ami ? Il est mort !
- C'est bien pourquoi j'ai peur de lui !
Commenter  J’apprécie          40
N'importe qui peut raconter n'importe quelle sorte d'histoire : la faculté de raconter est l'une des aptitudes élémentaires de notre race. Mais l'art de décrire est un don.
Commenter  J’apprécie          30
Aussi je prétends qu'un nom, même si on se le donne soi-même, vaut mieux qu'un numéro. Sur le registre du champ des osselets, j'aurai bientôt les deux. Beau cadeau !
Commenter  J’apprécie          30
La pauvreté et le zèle sont les deux meules d'un moulin. Il est dangereux de faire le troisième dans cette sore de sandwich.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Ambrose Bierce (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ambrose Bierce

"Remède à la mélancolie" sur France Inter - "Épigrammes" d'Ambrose Bierce
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (51) Voir plus



Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
19959 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

{* *}