AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782913039698
192 pages
Éditeur : Le Bélial' (24/10/2013)
4/5   18 notes
Résumé :
Au sommaire :
- Editorial, par Olivier Girard
- Trois récits de Ray Bradbury
- Des nouvelles de Jean-Philippe Depotte et Christian Léourier
- Une biographie de Ray Bradbury, par Pierre-Paul Durastanti
- Fahrenheit 451 : l'autodafé ou le bonheur ardent, Xavier Mauméjean
- Mars la Rouge, ou comment Ray Bradbury révolutionna la SF soviétique, par Patrice Lajoye
- Un écrivain à Hollywood, par Sophie Corradini
- Lec... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
BlackWolf
  26 janvier 2014
Depuis quelques mois je me suis lancé dans la lecture des différents Bifrost qui traînaient dans ma bibliothèque. Je continue donc avec ce numéro 72 qui est consacré à un auteur connu et reconnu, Ray Bradbury auteur prolifique, dans le milieu de l'Imaginaire pour des oeuvres telles que Fahrenheit 451, L'Homme Illustré, Les Chroniques Martiennes, mais qui a aussi publié de nombreux écrits dans différents genres. Un auteur que j'ai pas mal lu durant mon adolescence et dont il serait intéressant que je me replonge dans son oeuvre avec un regard aujourd'hui différent. À noter aussi la très belle couverture illustrée par Adrien Police. Ce magazine contient trois nouvelles de Ray Bradbury, ainsi que deux autres textes, de Christian Léourier et de Jean-Philippe Depotte.

Le Cercueil de Ray Bradbury : Voilà une nouvelle qui va plonger le lecteur dans une rivalité fraternelle entre l'ainé riche, malade et proche de la mort qui construit sa dernière invention et le plus jeune sans emploi qui vit au crochet de son frère et qui va chercher à voler le dernier travail de son frère pour enfin pourvoir profiter de sa vie. Une jalousie dévoilée de façon cynique et efficace par l'auteur, qui se révèle sympathique malgré son côté tout de même très prévisible. Rien d'exceptionnel, mais un texte qui se lit bien et divertit.

Le Réveil des Hommes blancs de Christian Léourier : La meilleure nouvelle du magazine, selon moi, qui nous plonge dans l'univers habituel de l'auteur celui de Lanmeur. Un texte qui nous fait découvrir une planète qui a été abandonnée et redécouverte par les hommes de Lanmeur, qui vont alors chercher à la coloniser. Mais la planète a-t-elle vraiment été abandonnée? On se retrouve vraiment happé par ce texte efficace et attachant qui nous présente une planète vraiment intéressante. Un récit qui, comme à son habitude avec l'auteur, se révèle vraiment humain montrant l'Homme dans ses plus grandes qualités, mais aussi dans ses pires défauts. Après tout l'Homme restera toujours égal à lui-même. Un texte sur la tolérance, le respect et l'acceptation des autres. Mais surtout un univers toujours aussi riche et fascinant à découvrir au fil des pages, le tout présenté à travers une plume dense et poétique. Cette nouvelle a d'ailleurs gagné le Prix des lecteurs de Bifrost 2013, catégorie nouvelle francophone et elle est disponible gratuitement en ebook jusqu'au 21 février.

Un Petit Voyage de Ray Bradbury : de nouveau une courte nouvelle de Bradbury nous présentant une vielle femme, fervente croyante, qui croit acheter un ticket pour rejoindre une fusée et rencontrer Dieu. Je n'ai pas vraiment accroché à ce texte qui me parait le plus faible du magazine. On y retrouve bien le côté cynique déjà présent dans la première nouvelle, mais l'ensemble n'a pas réussi à me convaincre et surtout se révèle extrêmement prévisible même dans sa chute. Je pense que ce texte est aussi un texte d'époque qui devait plus toucher son lecteur au moment où l'espace se révéler beaucoup plus mystérieux que maintenant, ce qui permettait sûrement de mieux comprendre la fascination de cette vieille dame et donc de plus facilement s'accrocher à elle.

Le Pacha de Jean-Philippe Depotte : J'avoue je possède deux livres de l'auteur qui sont dans ma PAL et que je n'ai pas encore lu, honte à moi. Je profite donc ainsi de cette nouvelle pour découvrir sa plume. On retrouve ici une nouvelle, mélange de conte et de théâtre, qui nous présente un maître et son valet partant en mission pour l'Empreur. Un récit fortement tinté d'aspect historique cohérent et efficace ou vient se mélanger le mystère. L'univers mis en place sombre, violent et magique est vraiment intéressant. le tout se révèle bien mené, avec des rebondissements efficaces et dialogues réussi, mais la fin, prévisible et avec quelques légères incohérences selon moi, empêche ce récit d'être excellent. Ça reste tout de même un bon texte qui me donne envie de découvrir d'autres récits de l'auteur.

La Grande Roue de Ray Bradbury : Sûrement ici la meilleure nouvelle de Ray Bradbury publiée dans ce magazine. En grande partie, il faut bien l'admettre, par l'ambiance un peu sombre, angoissante et pleine de frissons avec cette fête foraine, cette grande roue mystérieuse et cette pointe de fantastique, qui fait que j'ai clairement accroché à cette histoire. Cette ambiance m'a même rappelé certains romans d'horreur de mon adolescence. Un texte efficace et prenant ou deux enfants vont tenter d'aider une vieille dame qui vient de perdre son enfant de ne pas se faire dépouiller. Certes la chute reste prévisible mais l'ensemble est vraiment captivant et parfaitement maîtrisé pour plaire au lecteur.

Concernant le reste du magazine on retrouve un article sur le mythe des hommes-poisson que j'ai trouvé un peu léger même s'il permet de découvrir un manga et un roman sur ce thème qui ont l'air vraiment intéressant. On retrouve aussi un dossier vraiment complet sur Ray Bradbury que j'ai trouvé vraiment passionnant et m'a permis de découvrir un auteur encore plus hétéroclite que je le pensais. Enfin toujours un article scientifique, cette fois sur les exoplanètes, qui se révèle captivant. Dans l'ensemble, même si j'ai trouvé que deux des nouvelles de Bradbury étaient un peu anecdotiques, on a là un bon magazine qui m'a donné envie de replonger dans la bibliographie de l'auteur de Chroniques Martiennes. À noter que le Bifrost 73 spécial Lovecraft est déjà dans ma PAL.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
ACdeHaenne
  21 avril 2014
La première nouvelle proposée, signée Ray Bradbury, date de 1947. le Cercueil nous narre les facéties d'un inventeur jouant un dernier tour à son frère qui vit à ses crochets. En guise d'amuse-gueule, ce court texte fort sympathique est tout à fait alléchant. C'est ensuite au tour de Christian Léourier de nous offrir une histoire. le Réveil des Hommes Blancs se déroule dans le monde qu'il a créé, Lanmeur. Je connais peu ce cycle, que j'ai découvert grâce à Bifrost et son numéro 65. L'auteur nous propose ici une belle rencontre entre un colon et un être primordial. Très joli texte à deux voix qui peut être une belle porte d'entrée pour un monde plus vaste. A suivre, donc. La nouvelle suivante de cet opus bifrostien est de nouveau issue de la plume de Bradbury. Là encore un très court texte (six pages), mais contrairement au Cercueil, je n'ai pas du tout aimé Un Petit voyage. Cette histoire abracadabrante de voyage vers Mars pour femmes d'un certain âge sent un peu le renfermé. Ce qui n'est pas du tout le cas de la nouvelle qui vient juste après. le Pacha est signée par un Jean-Philippe Depotte que, à ma très grande honte, je découvre ici. Il faut dire qu'il s'agit-là de sa toute première nouvelle publiée. le Pacha est un conte philosophique, à la manière de Voltaire, où Jacob et son Maître devisent de la guerre en cours contre les Ottomans, alors que ce dernier est missionné par l'Empereur. Cette nouvelle est une merveille d'orfèvrerie littéraire, une pâtisserie fine où l'on déguste chaque mot. Bref, un régal. La dernière nouvelle, La Grande roue, est encore de Ray Bradbury. Datant de 1948, ce récit n'a pas pris une ride. Même si je découvrais là la nouvelle, l'histoire m'était familière. En effet, elle se situe, à quelques détails près, dans l'intrigue principale du long-métrage La Foire des ténèbres (1983), scénarisé par Ray Bradbury himself, d'après son roman éponyme datant de 1962. Pas de surprise pour moi, mais une belle histoire quand même, un beau texte sur l'enfance.
En conclusion, voilà bien encore un très bon Bifrost. Je suis tout particulièrement fier d'avoir été, même modestement, collaborateur de ce numéro. Bien sûr, je ne touche pas le moindre pourcentage sur les exemplaires vendus (vous en doutiez ?). Je vous invite quand même très fortement à vous le procurer.
A.C. de Haenne
Lien : http://les-murmures.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
axelreaute
  26 janvier 2019
Le Cercueil de Ray Bradbury : Voilà une nouvelle qui va plonger le lecteur dans une rivalité fraternelle entre l'ainé riche, malade et proche de la mort qui construit sa dernière invention et le plus jeune sans emploi qui vit au crochet de son frère et qui va chercher à voler le dernier travail de son frère pour enfin pourvoir profiter de sa vie. Une jalousie dévoilée de façon cynique et efficace par l'auteur, qui se révèle sympathique malgré son côté tout de même très prévisible. Rien d'exceptionnel, mais un texte qui se lit bien et divertit.
Le Réveil des Hommes blancs de Christian Léourier : La meilleure nouvelle du magazine, selon moi, qui nous plonge dans l'univers habituel de l'auteur celui de Lanmeur. Un texte qui nous fait découvrir une planète qui a été abandonnée et redécouverte par les hommes de Lanmeur, qui vont alors chercher à la coloniser. Mais la planète a-t-elle vraiment été abandonnée ? On se retrouve vraiment happé par ce texte efficace et attachant qui nous présente une planète vraiment intéressante. Un récit qui, comme à son habitude avec l'auteur, se révèle vraiment humain montrant l'Homme dans ses plus grandes qualités, mais aussi dans ses pires défauts. Après tout l'Homme restera toujours égal à lui-même. Un texte sur la tolérance, le respect et l'acceptation des autres. Mais surtout un univers toujours aussi riche et fascinant à découvrir au fil des pages, le tout présenté à travers une plume dense et poétique. Cette nouvelle a d'ailleurs gagné le Prix des lecteurs de Bifrost 2013.
Un Petit Voyage de Ray Bradbury : de nouveau une courte nouvelle de Bradbury nous présentant une vielle femme, fervente croyante, qui croit acheter un ticket pour rejoindre une fusée et rencontrer Dieu. On y retrouve bien le côté cynique déjà présent dans la première nouvelle, mais l'ensemble n'a pas réussi à me convaincre et surtout se révèle extrêmement prévisible même dans sa chute. Je pense que ce texte est aussi un texte d'époque qui devait plus toucher son lecteur au moment où l'espace se révéler beaucoup plus mystérieux que maintenant, ce qui permettait sûrement de mieux comprendre la fascination de cette vieille dame et donc de plus facilement s'accrocher à elle.
Le Pacha de Jean-Philippe Depotte : On retrouve ici une nouvelle, mélange de conte et de théâtre, qui nous présente un maître et son valet partant en mission pour l'Empreur. Un récit fortement teinté d'aspect historique cohérent et efficace ou vient se mélanger le mystère.
La Grande Roue de Ray Bradbury : Sûrement ici la meilleure nouvelle de Ray Bradbury publiée dans ce magazine. Un texte efficace et prenant où deux enfants vont tenter d'aider une vieille dame qui vient de perdre son enfant de ne pas se faire dépouiller. Certes la chute reste prévisible mais l'ensemble est vraiment captivant et parfaitement maîtrisé pour plaire au lecteur.
Concernant le reste du magazine on retrouve un article sur le mythe des hommes-poisson. On retrouve aussi un dossier vraiment complet sur Ray Bradbury passionnant. Enfin toujours un article scientifique, cette fois sur les exoplanètes, qui se révèle captivant.

Lien : https://www.blog-o-livre.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Malahide75
  31 janvier 2018
J'aime lorsque Bifrost s'attaque aux grands noms de la SF. Car généralement, les articles qui leur sont consacrés permettent de dépoussiérer les mythes.
C'est le cas de ce numéro 72 dédié à Ray Bradbury. Les plumes de Bifrost analysent et étudient en profondeur la vie et l'oeuvre de l'auteur, dont on ne connaît souvent que Fahrenheit 451 et les Chroniques martiennes.
En plus de porter un regard neuf et intéressant sur l'ensemble de ses textes, souvent moins mis en avant, Fahrenheit 451 fait l'objet d'une analyse plus poussée sous la plume de Xavier Mauméjean. Un article éclairant !
Au sommaire également, les traditionnelles nouvelles, de Bradbury himself. Trois textes très sympathiques, montrant bien le versant fantastique de l'auteur.
Mais surtout, il faut ici saluer le texte de Christian Léourier, proprement magnifique.
Un bon cru.
Commenter  J’apprécie          10
TwiTwi
  16 mars 2014
Bifrost nous offre pour son 72ème numéro un dossier Ray Bradbury bien achalandé : une biographie de l'auteur, un article sur Fahrenheit 451, un autre pour le moins inattendu et très intéressant sur l'influence de Bradbury en Russie, un papier sur la trilogie hollywoodienne, le traditionnel guide de lecture et la bibliographie complète de l'auteur. Il y a de quoi se mettre sous la dent !
Rajoutons à cela cinq nouvelles de bonne facture, dont trois ont été écrites par Bradbury himself.
Lien : http://ledragongalactique.bl..
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ArnoTArnoT   17 avril 2020
Le désespoir de voir le temps couler de plus en plus vite, poussé par le poids écrasant des souvenirs, y rend infiniment séduisant un produit qui promet de le ralentir.
Commenter  J’apprécie          00
DesimoniDesimoni   01 mai 2021
Il faut sans cesse se jeter du haut d'une falaise et se fabriquer des ailes durant la chute. (p. 2)
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3735 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre