AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203156694
Éditeur : Casterman (22/11/2017)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 28 notes)
Résumé :
L'ensemble des sources numériques a disparu brutalement de la surface de la Terre et le monde est paralysé. Les autorités découvrent que le seul survivant d'un équipage rentré d'une mission sur Mars est habité par un alien qui a accès à toutes les données perdues. Les Etats, les entreprises, les mafias et même des particuliers se jettent sur les traces de l'astronaute et de son extraterrestre.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
umezzu
  10 décembre 2018
Une éternité que j'avais lu une BD de Enki Bilal. J'évitais de m'y replonger, ses dystopies étant des plus sombres.
Pourtant, le hasard m'a mis cette BD entre mes mains et j'y ai retrouvé beaucoup de ce qui m'avait fasciné il y a bien longtemps chez Bilal. Un scénario intelligent et ambitieux, et des dessins à l'avenant.
Bilal imagine un monde qui connaît une panne internet majeure. L'informatique a disparu. Les données se sont enfuies. A une époque où tout le monde a perdu la volonté de garder en mémoire des informations, puisque internet est partout, le monde est en crise : c'est le BUG. Impossible de simplement s'appeler au téléphone : qui connait encore le numéro de ses correspondants ?
Mais un astronaute de retour de la station spatiale, rapatrié en urgence sur terre suite à une série d'incidents, connait lui le processus inverse. Habité par un organisme inconnu, lui sait tout sur tout. Google et Wikipedia faits homme.
Un beau sujet, une belle réalisation.
Commenter  J’apprécie          281
sabine59
  09 mars 2018
Une amie, fan de Bilal, m'a prêté cette édition de luxe, en format plus grand, superbe! J'ai beaucoup de lacunes en BD, mais je savais qu'Enki Bilal était très connu et apprécié.
Et je comprends pourquoi: les dessins sont impressionnants , mélange de réalisme et d'imaginaire, j'ai particulièrement aimé l'expression des visages, et les tons de gris et brun qui dominent dans les vignettes, en accord avec l'aspect sombre du propos.
Nous voici en 2041, et le 13 décembre. Alors que Gemma attend avec impatience le retour de son père, Kameron Obb, en mission sur Mars, un bug paralyse la terre entière, tous les systèmes informatiques ne fonctionnent plus, c'est la panique et même le suicide de certains jeunes qui ne supportent pas de ne plus être connectés.
Dans ce monde assez apocalyptique, on apprend que Kameron Obb ,atteint d'une tache bleue ,a développé des capacités hors normes. Un magma numérique s'est emparé de son cerveau. Lui n'a qu'une obsession: retrouver sa fille, qui a été enlevée, pour obtenir son père en échange, très convoité par différents états: les chinois, les islamistes et même la Corée du Nord veulent se l'approprier...
Ce livre 1 plonge le lecteur dans l'angoisse, les visages en gros plan et souvent tourmentés des personnages s'accordent bien à cette vision pessimiste d'un futur proche. Je ne suis pas très friande de science-fiction mais j'avoue avoir suivi avec un certain intérêt cette histoire, même si ce genre littéraire n'est décidément pas fait pour moi.
Un magnifique travail graphique et une présentation malheureusement assez crédible de l'avenir. Un album attirant pour la novice que je suis!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
nanek
  15 décembre 2018
Sombre projection ou il semble que l'Homme est soumis à l aliénation de l'intelligence artificielle. il se voit déposséder de ses facultés mémorielles lors d'un bug planétaire, car entièrement possédé par la machine. Un homme de retour d'une mission sur Mars, infecté, est en capacité de se rappeler , sorte de disque dur de l'humanité. Celle-ci fait face à un chao mondial ou tous les vils intérêts se révèlent et se confrontent dans une course pour recouvrer le pouvoir de se reconnecter. Lui veut retrouver sa fille.
Les dessins sont beaux, servant à rajouter à cette atmosphère déjà pesante , un chao réussi où l'avenir de l'humain n'est guère réjouissant.
Commenter  J’apprécie          150
NathalieBC
  04 janvier 2019
2041: un bug planétaire détruit, en un instant toutes les données numériques. Evidemment c'est la panique car, comme dans Ravages, les humains sont devenus totalement techno-dépendants, surtout ceux qui se sont fait "augmenter".
Grâce à de vieux appareils et à de vieux pilotes (comme dans Space Cowboy) les spationautes de la station internationale récupèrent les membres d'une mission privée sur Mars, enfin ce qu'il en reste: un seul navigateur vivant et semblant posséder, dans un parasite, toutes les datas. du coup, ce "surhomme" intéresse tous les acteurs de la géopolitique mondiale: les Etats, les entreprises, les mafias.
C'est très intéressant mais difficile à comprendre. Vivement le tome 2 (en mai) !
Commenter  J’apprécie          40
HUBRISLIBRIS
  15 août 2018
HUMANITÉ AU TRÉPAS DE SON HISTOIRE.
Une impossibilité à se connecter à ses sites favoris. Une incapacité de dialoguer via les plateformes numériques. Les banques de données sont à l'arrêt. le système est mort. C'est la panique qui gronde dès les premières planches. Une avalanche de conséquences pour ce monde où le numérique est devenu couronne de la société. Des ascenseurs qui ne fonctionnent plus, des voitures automatisées bloquées, des systèmes de sécurité en panne. Bug nous immerge à une possibilité effrayante ; que toutes les données soient effacées, que l'Histoire compilée dans des pc's soit réduite à néant. C'est une paralysie de la société. Un gouffre pour une civilisation qui ne jurait que par un nouveau dieu - le numérique.
DÉCONNECTER LE CORTEX.
Plus de téléphone aux multiples applications. Plus de possibilité de consulter son chemin sur un autre format qu'une carte papier. Etre capable de regarder l'autre dans les yeux, se souvenir que nous vivons avec autrui. le bug oblige à lever les yeux d'un écran devenu noir. le bug permet une délivrance vis à vis d'appareils toujours plus gourmands. Et pourtant, c'est la panique qui agite les hautes sphères, le gouvernement, toutes ces tentacules trempant à la sécurisation de données sensibles. Tous sont concernés, tous sont paniqués. Pourtant, d'anciennes techniques émergent, comme ce journal qui permet de relayer les informations - un journal baigné de fautes, en raison d'un stylo que plus personne ne tient, de phrases que plus personne ne prend le temps d'écrire sans correcteur.
UN POLICIER D'ANTICIPATION.
Pourquoi. Qui. Comment. En parallèle de la panique planétaire s'ouvre le récit d'un homme Kameron Obbs. Astronaute qui semblerait être la clé du mystère. Les personnages s'articulent autour de lui, l'histoire se met lentement en place, permettant ainsi de présenter tout un univers original et pourtant si peu éloigné du notre. D'un graphisme toujours aussi singulier, Enki Bilal parvient à susciter l'effroi, le questionnement. Un premier tome étonnant, surprenant. A la dernière âge, une seule hâte, connaitre la suite !

Lien : https://hubris-libris.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (2)
LaPresse   24 mai 2019
Enki Bilal nous tient en haleine avec ce nouvel album aux teintes de bleu et de gris. Et oui, malheureusement, ce livre 2 se termine abruptement par le mot « suite ».
Lire la critique sur le site : LaPresse
LaPresse   20 décembre 2018
Imaginez que le web se vide de son contenu. Et que les derniers humains à avoir des connaissances en mémoire sont des hommes et des femmes octogénaires.
C'est le scénario dystopique imaginé par Enki Bilal, qui a démarré l'année en force avec cet album de science-fiction illustré avec art.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
mikaelunvoasmikaelunvoas   01 avril 2018
Nous sommes bel et bien vidés de toutes nos substances informatiques. Des plus gros serveurs à la plus petite clé USB... L'humanité est dans la merde et on imagine mal à quel point.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Enki Bilal (76) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Enki Bilal
"La mémoire est en danger" Enki Bilal analyse les risques de la dépendance aux nouvelles technologies dans BUG, sa nouvelle série évènement.
?http://bit.ly/BugT2
autres livres classés : bleuVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Enki Bilal - la trilogie du "Coup de sang"

Que désigne le "Coup de sang" ?

une guerre
un groupuscule terroriste
un tsunami
un bouleversement climatique

10 questions
23 lecteurs ont répondu
Thème : Enki BilalCréer un quiz sur ce livre