AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782355932441
80 pages
Éditeur : Pascal Galodé Editions (24/11/2012)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Le 16 novembre 1664, au terme d’une grossesse difficile et périlleuse, Marie-Thérèse, l’épouse du roi Louis XIV accouche, en public, au palais du Louvre, d’une fille, à la peau noire, provoquant un
scandale à la cour. L’enfant, déclaré officiellement mort huit jours plus tard, sera vite extrait, pour être expédié, dans le plus grand secret, dans un proche couvent de religieuses. Ainsi commence l’histoire, incroyable, mais vraie, de la Mauresse de Moret…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Zebra
  22 juin 2013
Alain Decaux donne le ton : "Nous avons la preuve, par des textes contemporains très précis, que la reine de France mit réellement au monde une petite fille noire". Stupéfaction ! Mensonge, invention, tissus de fausses révélations, sottise : qu'en penser ?
Très adroitement, ménageant un suspense qui va grandissant au fil des pages de ce minuscule ouvrage (67 pages que vous avalerez d'une seule traite), Serge Bilé, journaliste à France Télévisions, lève le voile sur cet aspect fort méconnu de la vie du Roi Soleil.
Quels sont les faits ? le 16 novembre 1664, au terme d'une grossesse difficile et périlleuse, Marie-Thérèse, l'épouse du roi Louis XIV, accouche, en public, au palais du Louvre, d'une fille à la peau noire. C'est le scandale à la cour et l'enfant est déclaré officiellement mort quelques jours plus tard. Il est exact que la reine s'était vue offrir un adolescent noir, originaire du Bénin, lequel lui servait de page : Nabo (c'était son nom), avait le privilège de pouvoir entrer dans la chambre de la reine avant son petit-lever. Il est tout aussi exact qu'après la naissance de cette fille, Nabo disparait sans laisser de traces. En outre, une religieuse à peau noire résidait au couvent de Moret, à 40 km des appartements royaux, et les grands du royaume (dont Mme de Maintenon en personne) lui rendait souvent visite. Et l'on sait que le roi avait des faiblesses régulières envers la plupart des femmes qu'il croisait : on en voudra pour preuve le nombre incalculable d'enfants qu'il aura fait "mettre à l'ombre". Enfin, cette enfant qu'on appellera la Mauresse, recevra une pension à vie de 300 livres de la main du roi. Et pour conclure, si la Mauresse accepte de prononcer ses voeux et de se taire à jamais, c'est en posant toutefois ses conditions : elle pourra continuer à aimer Hélène (une jeune religieuse hébergée au couvent), en paix, et elle pourra, aussi souvent qu'elle le voudra, recevoir pendant sa vie de religieuse cloitrée de bien "douces perspectives".
Quelles sont les hypothèses en présence ? La reine aimait beaucoup le chocolat, et l'abus de cet aliment aurait occasionné la naissance d'un enfant à la peau noire : sottise. La reine se faisait des "idées noires" pendant sa grossesse, ce qui expliquerait la couleur de la peau de l'enfant : autre sottise. La reine aurait eu des faiblesses, aurait couché avec Nabo et il s'en serait suivi la naissance que nous évoquons : ça n'est pas impossible et ça pourrait expliquer que le roi, se sachant cocu, ait tout fait pour se débarrasser de Nabo (il se dit qu'il aurait pu être le fameux "masque de fer"). le roi aurait couché avec une domestique noire et il y aurait eu naissance d'une fille à peau noire : peu probable dans la mesure où les allées et venues du roi comme de ses visiteurs et visiteuses étaient "sous surveillance". La reine aurait accouché d'une enfant qui serait restée plusieurs minutes sans oxygène, ce qui aurait provoqué une cyanose (coloration bleue-violette de la peau) ; cette enfant bleue-noire aurait effrayé la cour, laquelle aurait fait expédier l'enfant dans le plus grand secret dans un couvent, ce qui était une pratique courante à l'époque quand on voulait supprimer quelqu'un sans pour autant attenter à sa vie : ça n'est pas impossible. Est-ce que le roi aurait accepté cette mise à l'écart, jugeant que "mieux valait, pour la paix du royaume, que la fille du roi et de la reine de France reste pour toujours dans le couvent de Moret et demeure à jamais dans l'obscurité" ? très probablement.
Vous voulez connaitre la vérité ? Alors, dévorez ce petit livre, truffé de faits, d'hypothèses et de témoignages variés et vous saurez si l'enfant :
— aurait été abandonnée par des bohémiens et recueillie par la reine ;
— était la fille d'une domestique noire et d'un ouvrier travaillant tous deux dans le château royal ;
— était la fille du roi et de celle qui est devenue ensuite soeur Gabrielle ;
— était la fille du roi et de la camériste espagnole de la reine ;
— était la fille de la reine, mais non du roi…
— était une vraie petite négresse, soeur jumelle du fils des Maures de la Ménagerie, que Mademoiselle de la Vallière (devenue carmélite), aurait, pour nuire à la reine, remplacé dans le berceau royal ...
Un scénario palpitant, un suspense à couper le souffle, des personnages incroyablement présents, une écriture limpide, un style direct, juste ce qu'il faut de détails et un balancement régulier entre les faits et leur possible interprétation : une pépite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          464
tristantristan
  23 décembre 2017
Travail intéressant du journaliste pou un texte court et facile à lire.
Commenter  J’apprécie          20
boubou35730
  10 juillet 2015
livre très court qui nous emmène sur les traces de la mauresse de Mauret: une none fille de louis XIV? fille de Marie-Thérèse d'Autriche?..... le mystère sera-t-il résolu?
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ZebraZebra   22 juin 2013
page 22
[...] "Louis XIV était galant, mais souvent il poussait la galanterie jusqu'à la débauche ; tout lui était bon, pourvu que ce fussent des femmes, les paysannes, les filles de jardiniers, les femmes de chambre, les dames de qualité. J'ai vu la première femme de chambre de la reine mère, la Beauvais, cette créature borgne, qui a appris au roi à coucher avec les femmes" raconte ouvertement sa belle-sœur, la princesse Palatine. [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          233

Video de Serge Bilé (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Bilé
Un document unique sur un drame jusqu’ici méconnu de la seconde guerre mondiale : la déportation des Noirs, africains et antillais, dans les camps de concentration. Témoignages de survivants recueillis en Allemagne, Belgique, Espagne, France et Sénégal.
autres livres classés : noirsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox