AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Louis Pedinielli (Directeur de publication)
ISBN : 2200248016
Éditeur : Armand Colin (12/05/2010)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :

Quand et à quelles conditions peut-on dire qu’il y a harcèlement moral ?
Quels mécanismes psychiques celui-ci met-il en œuvre ?
Qu’est-ce qui lie ou distingue ses formes « privée » et « professionnelle » ?
Dans quelle mesure est-on fondé à le considérer comme une pathologie sociale, voire à lui attribuer une dimension politique ?

 Le présent ouvrage, appuyé sur l’expérience clinique, propose l’approche rigoureuse et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
okka
  30 avril 2016
Incompréhension, solitude, abandon.
Ces 3 mots sont le vécu du harcelé.
Incompris par son entourage, personne ne cherche à le comprendre. Il est seul face à ce qu'il lui arrive, et se sent abandonner. Aucune fraternité, aucune compassion pour lui.
Les gens, les non harceleur, ne voient pas le mal qu'on lui fait, et, par leur inaction, lui font du mal, en ne l'aidant pas.
Quasi tout le monde (pour ne pas dire TOUT le monde) de n'importe quelle profession, est un potentiel harceleur.
Qu'il soit médecin, psychiatre, professeur, directeur, policier. … l'État même. Mais aussi un père, une mère, un frère, une soeur,... Homme ou femme. Petit ou grand.
Ce sont les gens de pouvoir qui ont le plus de facilité d'harceler une personne.
Et plus ils en ont, moins le harcelé voudra, pourra agir, de peur des représailles. Mais surtout il est seul contre une masse de gens, soutenus par des gens encore plus puissants. La minorité subit toujours la majorité, surtout quand cette dernière est complètement stupide, ignorante, et mauvaise.

Ceux qui subissent le « rôle » du harcelé sont souvent les « faibles, les gentils, les innocents ». Des gens qui ne vous feraient pas ça. Des gens avec du potentiel en eux, écrasés par les harceleurs.

Personne n'agit pour les aider. Car c'est « normal ». Normal car c'est quotidien. Chaque jour, les mots, les gestes ont un rapport avec le harcèlement moral.
Car les humains pensent que : « voir c'est croire ». Et les attaques invisibles causées sur le psychisme, sur l'âme des harcelés, les ruinent comme une ville bombardée durant la guerre.
C'est comme à l'époque où le médecin Ignace Philippe Semmelweis avait dit que ne pas se laver les mains avant une opération pouvait contaminer le patient et le tuer... Personne ne le croyait. Car personne ne voulait « croire sans voir de leurs yeux » ce phénomène microscopique.
La compassion, c'est de voir avec l'âme, avec le coeur. Et avec tout ce qui se passe chaque jour... il n'y a pas beaucoup de bonnes personnes...
Mais ce n'est pas le tout, il faudrait que tout le monde prenne conscience de ça : Éduquer pour que ça n'arrive plus. Être ouvert à ceux qui en souffrent car ce n'est pas eux qui viendront, dans la majorité des cas, demander de l'aide. Car ils ont été condamnés au silence.
Il faudrait qu'il y est de lourdes peines pour ces harceleurs qui détruisent des gens, et les poussent au suicide.

Ce livre est surtout intéressant pour les gens harcelés... les autres n'étant pas touchés par ça, ne peuvent le ressentir aussi fortement que les harcelés. Voir pas du tout.
Mais les psychologues, psychiatres sont au courant, de tout cela. Et …bah non, … ils n'agissent pas en haut de l'échelle avec leur titre pour appuyer leurs dires.
Donc ce livre n'apporte pas « LA » solution. Juste un éclairage sur ce qui est quotidien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
emdicanna
  18 mars 2018
Ce livre m'a accompagnée dans une situation de harcèlement professionnel que j'ai vécue. Il m'a permis de mieux comprendre ce qui se passait, et donc de mieux me battre. J'en suis sortie beaucoup plus forte, bien que mon dos ait durement réagi...
Commenter  J’apprécie          20
ommar
  16 mars 2016
tres bien
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
okkaokka   17 mars 2016
(p.70)

Le Processus
1.1 Agressions psychologiques directes.


[...] il y a les agressions qui jouent plus directement sur l’annihilation de la victime : intrusion dans l’intimité et la vie privée, déni de l’agression et de la souffrance

[...] par l’absence de compassion de l’ensemble du groupe qui assiste au harcèlement. C’est ce sentiment d’abandon qui peut conduire aux pires extrémités la cible d'un harcèlement moral. Il s’agit surtout d’exclure du groupe, et en cela, le harcèlement moral est proche de la torture
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
emdicannaemdicanna   18 mars 2018
Le harcelé est surtout une personne qui résiste à l'influence collective, et refuse d'abdiquer sa personnalité au profit du groupe, dont il met en danger la survie. De plus, si le harcèlement moral se met en place, c'est que non seulement l'entourage ne réagit pas, mais encore que le harcelé n'a pas assez de soutiens d'envergure pour faire peur au harceleur, qui s'estimera alors sous le régime de l'impunité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
okkaokka   18 mars 2016
(p.117)

3.2 Harcèlement et résilience

pour pouvoir rebondir tout être victime d’une agression a effectivement besoin d’être reconnu socialement comme victime de cette agression
Commenter  J’apprécie          90
okkaokka   17 mars 2016
(p.79)

Les maltraitances que la société dénonce sont davantage des maltraitances physiques (coups, violations sexuelles) que des maltraitances psychologique qui, pourtant, répétées sur la durée, sont la mise en œuvre d’un véritable processus de harcèlement moral.
Commenter  J’apprécie          50
emdicannaemdicanna   19 mars 2018
Au fondement de toutes ces agressions, il y a une "crise de l'autorité". (...) D'une certaine façon, le futur harcelé n'a pas reconnu l'autorité du futur harceleur et ne l'a pas légitimée. De même, le futur harceleur dénie toute autorité au futur harcelé. Le véritable problème est que l'un comme l'autre n'entendent pas de la même façon le rapport d'autorité (...). Un harceleur entend par "autorité" ce qui est en réalité une forme de domination qui use à la fois de la persuasion et de la coercition. De cette définition, il ressort que le pouvoir, surtout s'il est incompétent, est toujours imposé au subordonné.
Un harcelé entend plutôt par "autorité" l'obéissance fondée sur la reconnaissance de compétence, par opposition à la contrainte et à la persuasion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Ariane Bilheran (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ariane Bilheran
A. Bilheran : le déni sur la sexualisation des enfants - Juillet 2018
autres livres classés : harcèlement moralVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
286 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre