AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 285815807X
Éditeur : Audie-Fluide glacial (05/10/2007)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 102 notes)
Résumé :
Lui, c'est Robert. On le reconnaît facilement: béret, bretelles, bedaine. Elle, c'est Raymonde, sa femme. À eux deux, ils forment un couple déprimant: les Bidochon. Déprimant, mais furieusement drôle. Depuis que Binet, l'un des auteurs du magazine d'humour Fluide glacial, raconte leur quotidien conjugal dans ses bandes dessinées, ils ont goûté à toutes les expériences du français moyen contemporain. Soit, entre autres, les habitations à loyer modéré, l'accession à l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
LydiaB
  31 août 2013
Comme tout jeune couple qui se respecte (j'ai dit « jeune couple » et non « jeunes personnes »), Raymonde et Robert démarre leur vie de mariés dans une habitation à loyer modéré (joli nom pour désigner ces cages à poule où le voisin vous entend éternuer (et pire si affinités). Ceci dit, ils s'en accommodent et sont plutôt ravis de leur cité qu'ils défendent bec et ongles contre toutes les réflexions que des jaloux pourraient faire. Et ce, jusqu'au départ de leurs voisins... Là, la donne change et Raymonde se surprend à rêver de luxe, c'est-à-dire d'une maison individuelle avec un jardin.

Encore une fois, cet album est vraiment représentatif des aspirations de l'être lambda. Bien sûr, c'est caricatural, évidemment, car on adhère justement à la BD grâce à l'humour, mais il y a quand même des vérités énoncées.
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
Commenter  J’apprécie          426
Crossroads
  28 mai 2012
HLM : Aaaaah les joies de la vie en communauté dans le respect et l'amour de son prochain !
Binet ne pouvait pas passer à coté du sujet traitant de la vie trépidante du beauf en milieu urbain ! Alors imaginez un troupeau de Deschiens devant cohabiter pour l'exécrable mais surtout pour le pire !
Un dessin toujours minimaliste croquant délicieusement les petits travers de nos contemporains par le biais de tableaux tous plus réalistes les uns que les autres . du joyeux mélomane , roi de la perceuse à percussion de 1200 W , apres 22h , au gentil démarcheur ne manquant jamais de vous importuner alors que vous etes systématiquement :
1- sous la douche
2 - au téléphone
3- sur le trone poussant férocement , le visage congestionné par l'effort titanesque puis décomposé à la vue de la seule et unique petite feuille de PQ restante , aussi fine que la cloison qui ne vous épargne jamais rien des prouesses vocales journalieres de votre délicieuse mais un tantinet crispante voisine nymphomane...
4 – occupés à sortir du four ce délicieux roti de porc mayo/chantilly/béchamel amoureusement mitonné , les doigts deja brulés au 5e degré , tout comme ledit roti d'ailleurs...
et tout ça pour vous vendre de véritables tapis d'Orient made in Roubaix...
De cette minuterie facétieuse se faisant systématiquement la malle au moment ou vous vous disiez justement que vous étiez en veine au bac à sable lilliputien , source de joie intarissable pour tous ces guillerets bambins confondant bien naivement magistral étron canin et magnifiques petits soldats de plombs !
Binet , fort d'une expérience personnelle apparemment traumatisante , n'omet rien de tous ces petits désagréments du quotidien susceptibles de pourrir la vie du moine zen le plus aguerri !
Mention spéciale au vide-ordure . Objet aussi décoratif que fonctionnel possédant la faculté rare de mettre tout le monde d'accord : quel est l'ignoble gland pervers à l'origine de ce supplice largement usité au siecle dernier ? Théoreme : tout corps délicatement largué du 20e fera passé , aux oreilles compréhensives mais néanmoins délicates du malchanceux locataire du 1er , la déflagration d'une mine antipersonnel pour un vulgaire pétard mouillé...Corps inéluctablement localisé entre 1h et 5h du mat' – sinon , c'est moins drole – et pouvant bien légitimement occasionner une passagere envie de meurtre...
Une bien triste vie faite de compromis et de cons promis ! Lassés par tant de bonheur , quelque chose me dit que les Bidochon n'allaient pas tarder à investir dans un coquet pavillon de banlieue , idéalement situé entre l'usine d'équarrissage et la boite de nuit techno-trash-musette «  bonne nuit les petits « ! Enfin , j'dis ça , j'dis rien...
Les Bidochon en HLM , à déguster , la chanson éponyme du Dr Renaud entre les esgourdes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
marina53
  21 septembre 2012
Premier nid d'amour pour les Bidochon: une HLM, autrement dit une Habitation à Loyer Modéré (ça fait plus classe) où il n'y a pas que le loyer , d'ailleurs, qui soit modéré!
Raymonde et Robert vont subir dans leur nid tous les soucis de la vie quotidienne en HLM: la fête chez les voisins, où tous les locataires, qu'ils le veuillent ou non, ont l'impression d'y être conviés; leurs vies intimes, les murs en bétons sur lesquels Robert aura bien du mal à accrocher le superbe canevas de Raymonde, le plancher non insonorisé où même une punaise fait écho chez le voisin du dessous, les odeurs de cuisson dans la cage d'escalier.... bref, toute une série de mésaventures tellement ancrées dans la réalité pour tous ceux qui ont habité ce type de logement.
Binet s'en donne à coeur joie dans ce troisième volet et dépeint à merveille le reflet de la société.
Les dessins sont plus travaillés que les deux premiers tomes et l'on a d'autant plus envie de suivre à nouveau les mésaventures de Raymonde et Robert.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Gwen21
  28 mars 2014
Un album proprement hilarant !
Pénétrer dans l'immeuble qui abrite le nid d'amour de Robert et Raymonde Bidochon, c'est prendre le risque de s'étrangler de rire et de devenir aussi voyeur et malveillant que leurs voisins ou... qu'eux-mêmes !
C'est tout un microcosme que construit Binet et dont le fonctionnement et la sociologie reposent entièrement sur la vie communautaire (comment pourrait-il en être autrement avec des murs épais comme du papier à cigarette !?) et son cortège de conflits de générations, de cancans, de voyeurisme, de querelles de voisinage ou de préséance.
Un régal !
Commenter  J’apprécie          290
Ziliz
  24 mars 2013
Qui n'a jamais connu les joies de la promiscuité : en cité U, en HLM, dans un immeuble mal insonorisé ? Vous n'ignorez rien des scènes de ménages, des cris sur les sales gosses, des ébats torrides de vos voisins, de leurs passages aux toilettes. Il y a les gens corrects (soi-même, forcément) qui sont discrets, et puis les autres, ces goujats, qui marchent avec des talons, bricolent le dimanche, font la bringue après 22h... Alors quand ça déborde, on se venge comme on peut, on ne lésine pas sur les mesquineries.
Bon, si Robert ne rechigne pas à s'attarder devant la porte n° 8 pour profiter des cris d'extase d'une dame comblée, globalement, ça l'énerve, le pépère. le summum, c'est ceux qui le narguent en annonçant fièrement qu'ils font construire "un pavillon à la campagne" - préfabriqué, avec un jardin à regarder à la loupe, et à quelques rues de là, mais qu'importe, "il fera bon y vivre", ils le sentent. En tout cas, ça ne pourra pas être pire, malgré les chiens, les bruits de tondeuses, l'autoroute ou la voie ferrée proche.
Encore une fois, on rit et on s'y reconnaît : qui n'a jamais pesté contre ses voisins et eu des envies de meurtre à leur encontre, hein !? C'est plutôt moins caricatural que d'habitude et moins graveleux que les premiers tomes (bien qu'il s'agisse du 3e) et que les 'Kador'. Raymonde est relativement effacée derrière son Robert ronchon, mais méfiez-vous de l'eau qui dort...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
CrossroadsCrossroads   28 mai 2012
On a souvent dit que le locataire d'HLM était un individualiste , refusant tout contact avec ses voisins ! Faux ! Le style de plancher de ce genre d'habitation lui permet , au contraire , de cohabiter en permanence avec ses voisins !
Commenter  J’apprécie          240
colimassoncolimasson   18 septembre 2012
- Soyez tranquille, docteur, je lui dirai « oui » à tout ! Mais oui ! Mais oui !
- … une tuberculose sanguinolente…
- Mais oui ! Mais oui !
- Une porcherie écoeurante rongée par les vers…
- Mais oui ! Mais oui !
- … calfeutrés dans des cocons qui feront de jolis petits papillons multicolores avec du rouge et du vert…
- Mais oui ! Mais oui !
- … pourriture comme de l’immonde matière fécale avec de grosses mouches et des…
- Mais oui ! Mais oui !
- …petites abeilles dans la campagne, cette belle campagne…
- Mais oui ! Mais oui !
- … que je ne connaîtrai jamais parce que j’ai eu le malheur d’épouser une nouille !
- Mais oui ! Mais… Ah mais non !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
miladomilado   01 juillet 2012
( Robert BIdochon à un gosse désirant que "papy Robert" pousse le tourniquet )...
- Dis-moi, bonhomme, tu sais ce que c'est la force centrifuge ?
- Non !!
- Eh bien, tu vas pas tarder à le savoir ! Hin Hin
Commenter  J’apprécie          80
anlixelleanlixelle   01 mars 2016
L'habitation à loyer modéré, construction résolument économique, a son plancher fait comme ceci :
Papier
Carton
Bristol
Buvard
C'est dire qu'un objet tombant sur le sol, si petit soit-il, est parfaitement perçu par les voisins du dessous.
Tic tic tic tic tic
- Alors, là, tout de même, ils exagèrent !
-Ça devrait être interdit de laisser tomber une épingle après dix heures du soir !
Commenter  J’apprécie          30
colimassoncolimasson   14 septembre 2012
- Alors là, tout de même, ils exagèrent !
- Ca devrait être interdit de laisser tomber une épingle après dix heures du soir !
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Christian Binet (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Binet
Haut-de-Gamme 2 ou quand le créateur des Bidochon "s'attaque" à la musique classique... Christian Binet offre aux amoureux de musique, de bande dessinée et d'humour, un album truculent sur la musique classique, sa passion. Haut-de-Gamme tome 2 chez Dargaud http://www.dargaud.com/bd/Haut-de-Gamme/Haut-de-gamme/Haut-de-gamme-tome-2-Ma-non-troppo (Musique par Christian Binet lui-même : Prélude en Ré bémol majeur pour cordes)
autres livres classés : hlmVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Au pays merveilleux des Bidochon.

Les Bidochon apparaissent pour la 1ère fois comme personnages secondaires dans quel magazine (n° 11) ?

Charlie Hebdo
Pif Gadget
L'Echo des Savanes
Fluide glacial
Le Chasseur français

10 questions
27 lecteurs ont répondu
Thème : Christian BinetCréer un quiz sur ce livre