AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258094089
Éditeur : Les Presses De La Cite (20/03/2014)

Note moyenne : 3/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Octobre 2010. Dans une banlieue résidentielle de Cardiff, des déménageurs découvrent une jambe humaine dans le congélateur débranché d’une maison dont la propriétaire, Elise Williams, est morte de vieillesse. Rapidement, une analyse ADN permet d’identifier la jambe, encore chaussée d’un escarpin : c’est celle d’une étudiante, Mary Langton, disparue cinq ans plus tôt. Tandis que les différentes parties du corps de la jeune fille sont retrouvées, disséminées dans le ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
emi13
  05 novembre 2014
Dans la banlieue de Cardiff, les déménageurs découvrent dans un congélateur une jambe humaine chaussée d'un escarpin .Il s'agit de Mary Langton .Petit à petit on retrouve toutes les parties de son corps. En découvrent les reste de la jeune fille ils ont retrouvé une main de plus c'est celle d'un homme .Quelles lien ont ses deux corps .L'inspectrice Fiona a une idée en tête ! Oui mais laquelle !!!!!!!!!!!!!!!
Commenter  J’apprécie          140
Laviniaa
  24 avril 2014
Ce roman est le deuxième d'une saga dédiée à une jeune enquêtrice, Fiona Griffith. Une enquêtrice un peu étrange, particulièrement attirée par les morts et au comportement hors-norme. Elle souffre en effet d'un syndrome rare, le syndrome de Cotard, qui la pousse parfois à ne plus sentir son corps, à s'en sentir parfois tellement détachée qu'elle a l'impression d'être morte. (Explication super simplifiée hein, pardon pour les vrais docteurs.)
C'est ce qui fait sa force.. ou peut-être sa faiblesse. Toujours est-il qu'elle s'engage corps et âme dans une nouvelle enquête sanglante: la cuisse d'une jeune fille disparue est retrouvée dans le congélateur d'une vieille dame morte quelques mois auparavant. Rapidement, d'autres morceaux refont surface dans le quartier. Ensuite est retrouvée la main d'un homme. Petit à petit, même schéma, même morceaux disséminés un peu partout.
Quel est le lien entre ces deux personnes? C'est ce que va tenter de découvrir la police de Cardiff..
Deuxième tome donc mais comme souvent dans ce genre de série, aucun problème pour la prendre en cours. Je n'ai jamais ressenti aucun problème de compréhension par rapport au premier non lu, tout est toujours très bien expliqué.
Maintenant, je dois avouer que je n'ai pas vraiment accroché avec ce roman. Plusieurs petites choses m'ont chiffonnée et m'ont empêchée d'accrocher totalement. L'histoire est pourtant sympathique mais traîne trop rapidement en longueur. Si la seconde partie m'a convaincue, j'avoue que la première m'a plutôt ennuyée à cause de son peu d'action. Je comprends le besoin de vouloir bien tout mettre en place mais je pense que tout est juste trop compliqué, trop alambiqué. Cela part rapidement dans des dizaines de directions et on s'y perd vite. Trop de personnages, de pistes à suivre, à un tel point que j'en suis vite venue à me demander qui était qui et qui faisait quoi. L'écriture d'Harry Bingham est pourtant efficace mais je pense que voulant bien faire, il nous envoie un trop-plein d'informations qui finit par malheureusement tout court-circuité. Beaucoup trop d'explications psychologiques, médicales, économiques, politiques, scientifiques, trop de domaines sont abordés et j'en suis ressortie un peu saoulée, presque lourde.
Quant à l'héroïne, autant j'ai trouvé très intéressant le fait qu'elle porte un tel fardeau, une maladie qui lui rend la vie quotidienne difficile, autant cela lui a malheureusement donné une manière d'être trop froide qui m'a empêchée de m'attacher réellement à elle. Pourtant, de gros efforts sont faits pour nous la rendre sympathique. Elle s'efforce profondément d'avoir une vie normale, d'avoir des réactions normales, d'avoir des relations normales.. Elle a un petit-ami, elle se fait presque une amie le long du roman et elle a une vraie famille qui l'entoure même si celle-ci est aussi un peu étrange. Un gros mystère entoure aussi son enfance puisqu'elle a été retrouvée sur la banquette arrière de son père, on suit donc parallèlement son enquête pour comprendre d'où elle vient. Malgré tout ça, je n'ai quand même pas réussi à accrocher totalement avec ce personnage.
Pour finir, je dois avouer que j'ai trouvé le dénouement trop gros et pas du tout crédible, rester avec ce goût de fin un peu absurde m'a peut-être rendue plus difficile que d'habitude, je l'avoue. Je ne doute pas quand même pas que cette ambiance glaciale saura trouver son public! le premier tome vient de sortir en poche aux Editions 10/18, pour ceux qui seraient tentés de faire la connaissance de Fiona.
Lien : http://mamantitou.blogspot.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
alanfre
  11 octobre 2018
Une lecture facile et rapide...Une enquêtrice, atteinte du syndrome de Cotard, est appelée sur une scène de crime particulière: un morceau de corps retrouvé dans un congélateur.....L'intrigue policière est relativement simple, parfois incroyable (elle fait quasiment toutes les découvertes, à quoi servent les autres?) mais elle a le mérite de parler de ce syndrome qui touche des ados et qui les fait se sentir mort....Ce livre lance aussi des filets vers d'autres enquêtes à venir, dont une sur ses origines. Enfin, l'histoire pointe aussi la duplicité des gouvernements européens qui soutiennent des entreprises "de mort" lorsqu'il s'agit de "sauver" des emplois locaux/nationaux dans des domaines de haute technologie.
Commenter  J’apprécie          00
aliasdam
  14 avril 2018
Un corps découpé en plusieurs morceaux est retrouvé parsemé dans un quartier résidentiel. Et quelques jours après un second corps fait son apparition. L'enquêtrice aussi cinglé qu'efficace Fiona Griffiths mène l'enquête.
Vent frais dans le thriller policier avec cet ouvrage à l'humour omniprésent, à l'intrigue efficace (malgré quelques raccourcis incompréhensibles). L'héroïne aux antipodes des poncifs habituels est pour beaucoup dans cette vive acclamation qui laisse une belle empreinte en mémoire.
Commenter  J’apprécie          00
Luna456
  30 septembre 2017
Je n'avais pas lu de policier depuis M.H.Clark.
Avec Harry Bingham, nous assistons à un renouveau du genre. L'héroïne est hyper intrigante//attachante. Les histoires (deux pour le moment) sont toujours bien ficelées.
Bref, je l'aime.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
emi13emi13   28 octobre 2014
Le syndrome de Cotard est généralement mortel. Et j'en souffrais .Et cet état est presque toujours associé à des traumatismes de la petite enfance .Et les deux premières années de ma vie sont un mystère total.
Commenter  J’apprécie          130
emi13emi13   27 octobre 2014
buzz est un homme très bien , mais il est à peu près aussi que moi qui suis coincée comme pas deux .
Commenter  J’apprécie          90
MPayetMPayet   04 avril 2015
La chaussure de la morte est en daim rose, semelle compensée, talon aiguille, bout rond et bride de cheville. Bien que je ne sois pas vraiment une fashionita, cet escarpin ne m'a l'air ni flambant neuf ni complétement démodé.
Commenter  J’apprécie          20
Luna456Luna456   30 septembre 2017
"Hume ne croyait pas au moi :> Il avait beau faire, il ne voyait rien de permanent. Quant il cherchait les contours de son être, il ne trouvait rien. Il n'y en avait pas." P510
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : pays de gallesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1727 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre