AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782824643953
327 pages
City Editions (16/03/2016)
3.79/5   14 notes
Résumé :
Dans la crasse des Docklands du Londres victorien, un enfant fait une incroyable rencontre avec un tigre évadé d'un zoo. Le jeune Jaffy Brown est irrésistiblement attiré par le magnifique animal qui va délicatement le prendre dans sa gueule sans lui faire le moindre mal.Cette rencontre fait entrevoir à Jaffy un monde merveilleux, exotique, et éveille l'envie de voyager, loin de la vie tracée pour lui. Des années plus tard, avec son meilleur ami, il s'engage donc sur... >Voir plus
Que lire après La ménagerie du bout du mondeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,79

sur 14 notes
5
3 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis
Jaffy a huit ans lorsqu'il croise un tigre en pleine rue. Naïf et courageux à la fois, le petit garçon caresse son museau et se fait attraper par la peau du dos, avant d'être sauvé par le propriétaire de cette bête exotique, Mr. Jamrach. Par pitié, Jamrach va engager Jaffy dans sa ménagerie, un endroit magique qui le fascinera pour toujours.. Pas assez pour le retenir pourtant. A quinze ans, il met les voiles avec son meilleur ami afin d'attraper un mystérieux dragon aperçu sur une île. Il est engagé sur un baleinier pour une aventure hors du commun..


J'ai mis une semaine à réussir à écrire sur ce roman. Il fallait digérer tout ça et encore maintenant je suis totalement perturbée à propos de lui. Je ne sais pas si je l'ai adoré ou détesté, je suis partagée entre fascination et dégoût total.

Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre en me lançant dans la vie de Jaffy. Je ne savais pas vers où allait aller l'auteure et je pense que j'aurais été plus motivée à le lire si j'avais su quel genre de chemin elle allait prendre. J'ai pas mal réfléchi s'il fallait laisser le suspense ici ou au contraire parler un minimum de l'histoire pour pouvoir parler de mon ressenti.. C'est compliqué mais j'ai décidé de parler au moins un peu de ce qu'il se passe dans le roman parce que j'aurais apprécié avoir une idée globale de ce qu'il raconte avant de le lire. Si vous ne voulez absolument rien savoir, passez votre chemin.

Au début nous suivons le jeune Jaffy sur les quelques années de son enfance. C'est bref mais suffisant pour qu'on s'attache déjà beaucoup à lui. le récit en lui-même commence réellement l'année de ses quinze ans, quand il convainc son employeur de l'envoyer avec son ami à la recherche d'un dragon qu'on aurait aperçu sur un île pour le compte d'un riche collectionneur. Vient ensuite le voyage normal d'un baleinier, la plongée dans cet univers est incroyablement glauque et sombre, d'un réalisme prenant, vraiment. On a un peu de mal maintenant parce que cette pratique existe beaucoup moins (enfin, encore trop malheureusement) mais là, on vit avec ces marins, on vit cette recherche intense de cette bête qui les rendra riche. Les scènes de pêche et de "découpe" sont.. dégoûtantes, franchement. Et ce n'est que le début de la fin, pour être honnête.

A vrai dire, le centre de l'histoire est la suite de toute ça, le naufrage du baleinier qui est en fait inspiré du naufrage de l'Essex, un vrai baleinier qui a fait naufrage en 1820. Cet événement a notamment inspiré Herman Melville pour son fameux Moby Dick et plus récemment on a pu le voir adapté au cinéma dans In the heart of the ocean. (Ce qui est rigolo puisque j'ai vu le film juste après avoir lu le livre encore une fois, sans savoir que c'était le même fond historique.. Dingue.)

Bref, je n'en dirai pas plus mais j'avais envie de dire que c'est cet événement majeur qui est le plus important et franchement le plus passionnant. Comme dit au début, c'est prenant mais en même temps incroyablement dégoûtant. Intense mais en même temps totalement immonde. J'avais besoin de lire malgré ma répulsion parce qu'il fallait absolument que je sache ce qui allait arriver à l'équipage et surtout à Jaffy! J'ai alors continué avec une curiosité malsaine, presque en fermant les yeux de peur des atrocités qui pouvaient encore arriver.. Et ça continue encore et encore, jusqu'au final qui est écrit avec une justesse qu'avec le recul je salue encore plus.

Ma conclusion, après réflexion, est - je pense - que j'ai adoré ce roman. Après tout, je lis pour ressentir des choses et ce livre m'en a fait ressentir des tonnes, j'ai vibré, j'ai pleuré, j'ai souri.. C'était incroyablement fort et étonnement incroyablement bon.

A découvrir donc. Surtout avec l'écriture de Carol Birch qui est d'une fluidité tellement agréable, on ne peut que se laisser porter par ce récit.. marquant.
Lien : http://mamantitou.blogspot.b..
Commenter  J’apprécie          90
Au XIXème siècle, le jeune Jaffy Brown fait par hasard la connaissance d'un importateur d'animaux exotiques. Un riche collectionneur passe commande d'un animal rare et fabuleux : un "dragon", dans lequel le lecteur reconnaîtra le redoutable varan.
Un baleinier servira de moyen de transport. Jaffy est de la partie avec son ami Tim. Ils embarquent comme mousses : Tim devrait aider à capturer le monstre, et Jaffy s'en occuper. La traversée, la chasse à la baleine, et la capture d'un "dragon" sont pleines de dangers...

Malgré une histoire qui semble a priori convenue, les rebondissements sont nombreux dans ce roman d'aventure initiatique sans mièvrerie.
Quelques scènes et descriptions (notamment les ressentis du narrateur) m'ont cependant paru trop longues, ce qui a un peu gâché mon plaisir.

Néanmoins, si vous êtes adeptes du genre, vous devriez apprécier.

• avis : 3.5/5
Commenter  J’apprécie          80
e dois vous dire que c'était mon tout premier roman de ce genre, je n'ai donc aucun élément de comparaison vis à vis de ce que j'ai vécu aux côtés de Jaffy, le héros de "La ménagerie du bout du monde". Je peux vous dire que je ne pensais pas que l'auteure allait m'emmener si loin dans son aventure. Et je suis bien contente de ne pas être passée à côté de ce récit. Je peux affirmer que c'est un chef-d'oeuvre tant sur le plan de l'histoire que sur l'ouvrage en lui même.

C'est d'ailleurs une des choses qui m'a décidé à accepter cette proposition de lecture. Si le résumé a su éveiller ma curiosité, la couverture de ce roman a fait le reste. Et une fois dans mes mains j'ai pu confirmer la beauté de ce roman. Qui trônera fièrement dans ma bibliothèque.

Si on parlait un peu du contenu de ce livre. Vous allez plonger au coeur d'une aventure extraordinaire, c'est peu de le dire. C'est l'histoire d'une vie, celle de Jaffy ! Qui va entrevoir le monde après sa rencontre avec un magnifique Tigre ! A partir de ce moment sa destinée sera toute tracée, et Jaffy est un rêveur et il croit au destin, tout ce qu'il va vivre, il est persuadé que c'était écrit pour lui.

Le début est un peu long, je suis vraiment rentré dedans une fois qu'il va travailler pour Jamrach. Une fois que sa vie va finalement prendre un sens. de cette rencontre va naître d'autres affinités avec Tim et sa soeur Ishbel. Jaffy va se lié d'amitié avec Tim au fil des années, une amitié assez particulière.

"C'était une chose curieuse entre Tim et moi. Je ne crois pas avoir eu avec lui une vraie conversation, du moins pas au sens où on l'entend habituellement, pas comme celle que je pouvais avoir avec d'autres. Skip, par exemple. Maintenant, Skip et moi pouvions bavasser pendant nuit et jour. Tim et moi, en revanche, ne parlions jamais. Mais nous savions toujours ce que l'autre avait à l'esprit."

Lorsqu'ils vont partir en mer sur un baleinier pour une expédition ils seront encore plus proche que jamais. J'ai adoré cette chasse au dragon, mais encore plus ce qui en découle...Mythes et légendes seront au rendez-vous.

Si j'ai trouvé ce récit magique et envoûtant, je l'ai trouvé aussi très dur ! Et je vais vraiment mettre l'accent sur le côté dramatique de cette histoire. Jaffy est vraiment un personnage que j'ai adoré par sa force de caractère. J'ai remonté le temps avec lui et j'ai suivi son histoire avec intérêt, j'ai été secouée par ce qu'il va vivre aux côtés des autres personnages qui apportent leurs lots de surprises.

J'ai été en admiration devant la richesse de cette histoire, Carol Birch m'a fait voyager c'est indéniable, elle a su mêler avec précision les descriptions des paysages, des animaux exotiques magnifiques mais aussi des situations pour la plupart dramatiques que l'équipage va vivre. Cette immersion dans le monde marin m'a plu, explorer tout ce qui se rapporte à une expédition de ce genre a été une belle découverte.

En bref, ce roman est un beau voyage initiatique, non seulement une belle aventure exotique mais surtout une aventure humaine formidable. Un énorme bond dans le temps qui m'a totalement fait sortir de mon quotidien "sur-connecté" :) J'ai pu me rendre compte des difficultés de l'époque, de la vie des marins et surtout de l'importance des choix que l'on fait dans la vie. J'ai été ravie de sortir de mon genre habituel parce que passer à côté de ce roman aurait été bien dommage.

Je conseille ce roman à tous les lecteurs qui cherchent à sortir des sentiers battus, qui recherche une histoire pleine d'émotion mais aussi une histoire pour laquelle il faut s'accrocher :) Au rendez-vous un voyage merveilleux, des décors et des coutumes exotiques, des personnages avec des caractères bien définis et une surtout une force monumentale pour surmonter tout ce qu'il va leur arriver.
Lien : http://chroniqueslivres.cana..
Commenter  J’apprécie          10
Être, petit enfant, passé dans la gueule d'un tigre, en être sorti vivant avec une seule égratignure au talon, puis avoir été conduit un jour à manger de la chair humaine et, pire, celle de son meilleur ami, voilà ce qu'a connu Jaffy dans le premier tiers temps de son existence...

Comment cela est arrivé et fut possible ?...

Pour le savoir Il vous faut lire « La Ménagerie du Bout du Monde » de Carol Birch.



Incipit : « Je suis né deux fois. La première dans une chambre de bois bercée par les eaux noires de la Tamise, la deuxième huit ans plus tard sur la Highway, quand un tigre m'a emporté dans sa gueule. C'est là que tout a vraiment commencé »...



En fait, tout ce qui va suivre nous prépare à une troisième naissance mais cela, on ne l'envisage pas tout de suite, il faut parcourir les pages et plonger dans cette aventure pas banale, toujours à la frontière du surnaturel, du sublime, du transcendant...



Du nettoyage de cages, et du comptage d'oiseaux rares, en arriver à la chasse aux dragons monstrueux en passant par celle à la baleine, voilà qui définit le parcours de ce jeune homme avide de connaissances, toujours en quête de sensations fortes, ce, en dépit des risques à prendre.

Et le premier d'entre eux est de perdre de vue les êtres aimés : sa Ma... sa mère, Madame Linver, la mère de Tim, Ishbel sa soeur espiègle et adorable à la fois, et bien sûr, le très altruiste et habile négociant gardien fournisseur d'animaux exotiques, M. Jamrach.



L'action se déroule au début de l'époque victorienne, l'Angleterre pavoisant alors sur toutes les mers du globe, une époque ou l'on a soif d'aventures et encore plus de sensations.

S'enrôler sur le baleinier Lysandeur tient de la sublime récompense de tous ses engagements et efforts, pour Jaffy qui rêvait depuis longtemps de voyages au bout du monde. Un embarquement qui donne le frisson car l'expédition n'a rien d'une promenade océane, il s'agit ni plus ni moins de traquer la baleine puis l'ayant capturée, la dépecer, chair après chair pour extraire d'un infâme et nauséabond conglomérat sanguinolent, une huile précieuse, mission première à laquelle s'ajoute alors celle bien plus dantesque de la capture d'un de ses fameux dragons vivants dans une des îles sauvages de l'Indonésie A la demande du richissime armateur M Fledge, Dan Rymer traqueur de fauves, s'engage à lui ramener ce mythique animal... et grâce à ses dons exceptionnels de gardien vigilant des bêtes réputées féroces, Jaffy doit faire partie de l'expédition.



Nous voici bien au-delà de « Moby dick » de Herman Melville ou bien de « Capitaines courageux » De Rudyard Kipling, l'épopée de l'équipage du Lysander et de deux de ses baleinières est tellement plus tourmentée.

On tente tout pour rester à flot dans cette onirique et terrifiante histoire. Au coeur des éléments, dans des abîmes de détresses, chaque vie est précieuse... si précieuse que rien n'est laissé au hasard sinon l'incongruité de la mort qui plane à chaque heure de dérive sur le plus « Pacifique » des océans...



L'Auteure, Carol Birch a écrit un roman captivant, rempli d'humanité en dépit de l'horreur que représente le cannibalisme. Pour étayer magistralement sa fiction, elle s'est inspirée de deux faits distincts :

- l'incroyable sauvetage, en 1857, d'un enfant de 8 ans que Charles Jamrach extirpe de la gueule d'un tigre.

- le naufrage, en plein Pacifique, du baleinier Essex en 1820, dont on ne retrouva, des mois après, que 3 survivants...



Vous vous demandez encore : Et ce fameux dragon réel ou légendaire l'ont-ils capturé en fin de compte ?...

Ah mes bons amis ! Pour le savoir, il vous faut absolument lire ce roman, ne croyez-vous pas ?… Moi, je sais que vous y prendrez bien du plaisir même si l'effroi parfois vous saisit...
Lien : http://www.mirebalais.net/20..
Commenter  J’apprécie          00

Quand j'ai acheté ce roman, je me baladais innocemment dans une grande surface, sans intention particulière d'acquérir quoi que ce soit. Mes pas m'ont conduit, par hasard, dans le rayon des livres…

Dès que je l'ai vu, il a fallu que je le prenne, voilà.

Sa magnifique couverture et son titre étaient une invitation au voyage et à la rêverie dans un autre temps.

Aujourd'hui je termine la dernière page avec un sentiment de gratitude envers l'auteure et ce magnifique cadeau qui est entre mes mains.

Carol Birch s'est inspirée de faits réels qui ont eu lieu au début du dix-neuvième siècle pour donner vie à des personnages fictifs. le principal est le petit Jaffy et c'est lui qui nous conte cette fabuleuse aventure du bout du monde.

Le récit est d'une grande richesse, dans les événements extérieurs bien sûr, mais aussi et surtout dans les émotions, les états d'âmes, les réflexions personnelles…

Ce que va vivre Jaf c'est avant tout un voyage intérieur, un rite de passage de l'enfance vers l'âge adulte, une épreuve terrible, un tour de force de la Vie.

Tout au long de ma lecture, j'ai trouvé qu'il se dégageait une grande mélancolie de ce récit. Quelque chose de tenace, qui donne envie de se rouler en boule et de pleurer, mais aussi un appel à la liberté et une invitation à suivre ses rêves, toujours…

Bonne lecture.



Lien : http://lebouddhadejade.blogs..
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Le propriétaire, Bob Barry, était un homme dur comme l’ongle et fripé comme un drap sale. Il jouait du piano, la tête renversée en arrière, et poussait la chansonnette de sa voix râpeuse comme du goudron.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : tigreVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus

Lecteurs (29) Voir plus



Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
599 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..