AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Lori Saint-Martin (Traducteur)Paul Gagné (Traducteur)
EAN : 9782752902917
360 pages
Éditeur : Phébus (10/05/2007)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 8 notes)
Résumé :

Celte histoire se déroule dans une île imaginaire - qui n'est pas sans évoquer le Sri Lanka -, quelque part au large de l'Inde. Une île au climat tropical, couverte d'une forêt au creux de laquelle règne une nuit encore plus profonde que la nuit. Elle est le théâtre d'affrontements meurtriers entre une armée gouvernementale et des rebelles qui luttent pour l'indépendance de leur ethnie. Un jeune instituteu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Carmendb
  15 septembre 2018
Arun était destiné à reprendre les rênes de l'imprimerie familiale mais il a préféré laisser cet héritage à sa soeur et à son beau-frère et suivre sa voie : devenir instituteur. Il arrive dans une petite ville, Omeara, au bord d'une baie étroite où « les terres environnantes se distinguaient surtout par leur rareté ». le logement de fonction est misérable et inconfortable, l'école ne vaut pas mieux.
le premier jour de classe Arun constate que seuls des élèves handicapés sont présents, les enfants valides restant chez eux pour aider aux travaux.
Mais pour un instituteur Arun connaît mal les lois de la physique (à moins que ce ne soit l'auteur !) : "Les glaçons fondaient rapidement et Arun dut prendre quelques gorgées généreuses pour empêcher le liquide de déborder."
Il fréquente quelques voisins, M. Jaisaram, le boucher, sa femme, qui n'a plus dit un seul mot depuis la disparition de son fils (mort ? parti ailleurs ?) et sa fille Anjani, Kumarsingh le commerçant ; il entretient des liens avec Seth, le militaire rencontré dans le train. Il découvre la réalité des « deux pour cent », et peu à peu ses certitudes se fissurent. Il croyait fortement à sa mission, mais des voiles se lèvent sur ce qu'il prenait pour des vérités, y compris l'accident d'avion où ont péri ses parents. Il n'en sortira pas indemne.
L'île est imaginaire, quelque part au large de l'Inde, mais les évènements qui s'y déroulent, les actes de terrorisme, la lutte entre ceux qui possèdent le pouvoir et ceux qui aspirent à leur indépendance, la misère des petites gens, font écho à ce que déroulent nos journaux à longueur d'années.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Danieljean
  02 avril 2016
L'action de ce roman se situe dans une petite île imaginaire proche de l'Inde. Imaginaire, elle l'est, ce qui le dispense de tout souci météorologique, historique ou géographique ; mais vraisemblable, elle l'est tout autant. Ces lieux pourraient parfaitement exister, ces événements pourraient parfaitement s'y produire. Une fin surprenante et forte vient donner de façon ultime une nouvelle dimension à cet excellent roman.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   02 avril 2016
Le plus souvent, nous faisions simplement partie du butin des guerres européennes. On nous échangeait et on nous cédait comme un quelconque terrain sans valeur. Ils se souciaient de nous, les habitants, comme de leur première chemise. Quant à nous, eh bien, nous avons caché notre haine sous le boisseau pendant cent cinquante ans, c'est tout. Fatalement, les salauds en ont un jour eu assez de nous ; nous étions devenus trop turbulents. Ils nous ont donc "donné" notre indépendance, ce qui est ironique, vu qu'ils ne nous l'avaient jamais vraiment enlevée. Ils avaient fait comme si nous n'étions pas là. Ils sont repartis avec leur drapeau. Aussitôt, nous avons repris nos couteaux, nos épées et nos fusils, et nous avons recommencé à nous entr'égorger à qui mieux mieux, comme un siècle et demi auparavant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   02 avril 2016
Il s'était cru capable de vivre dans un pays empreint de violence sans se laisser effleurer par elle, d'être là mais ailleurs, dans la marge, d'avoir un effet sur le lieu tout en demeurant insensible aux forces qui la régissaient. Et pourtant, (…) il y avait le sentiment d’être souillé, infecté.
Commenter  J’apprécie          00
DanieljeanDanieljean   02 avril 2016
La foi, c'est la peur rendue tolérable par la magie et la superstition.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Neil Bissoondath (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Neil Bissoondath
N. Bissoondath lit un extrait de Cartes postales de l'enfer
autres livres classés : écologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
118 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre