AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290227206
672 pages
Éditeur : J'ai Lu (08/01/2020)

Note moyenne : 2.62/5 (sur 64 notes)
Résumé :
On meurt tous un jour... pas forcément dès le premier chapitre ! C'est pourtant ce qui arrive à Henny. Mais elle se refuse à quitter notre monde sans avoir accompli une dernière tâche : retrouver, réconcilier et rendre heureux ses anciens amis. Drôle, farfelue et émouvante, Henny est l'amie qu'on rêve d'avoir à ses côtés... vivante de préférence !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
Coventgarden
  05 avril 2019
Alors là, quelle déception ! Voilà ce que c'est d'être attirée par une pub sans consulter mes amis babéliotes , ha !
Tout est dit !
J'avais tellement aimé "la bibliothèque des coeurs cabossés" que je m'y suis fiée et voilà, bim, la trahison.
En plus c'est un gros livre alors on se dit que ça va démarrer.
D'habitude, j'arrête au bout de 100 pages mais là j'en ai bien lu 200 avant de lire en diagonale pour enfin arrêter.
Quand prendre son livre fait soupirer c'est vraiment mauvais signe.
Henny meure au début, ok. Son fantôme rôde et rôde autour de ses amis mais il ne se passe rien. Pourquoi en faire un pavé ?
Ce bavardage est fatigant et lassant.
Bref, à éviter malgré la couverture bien sympathique.
Commenter  J’apprécie          280
StefEleane
  10 février 2019
Retrouvez la 3ème comédie de Katarina Bivald. Après, La bibliothèque des coeurs cabossés que j'avais découvert par l'intermédiaire de Gérard Collard et le jour où Anita envoya tout balader qui m'attend sagement dans ma bibliothèque, est paru le 07/02 aux Editions DENOËL l'histoire d'Henny.
Dans la petite ville de Pine Creek, un drame vient de se passer. Henny, une jeune femme pleine de vie vient de se faire percuter par un camion. Elle qui venait de retrouver l'amour de sa vie après 15 ans de séparation, est morte sur le coup. Mais son fantôme reste là. Impossible pour elle de trouver cette satanée lumière. Ce n'est pas grave, après tout elle est entourée de ses amis, de ce motel, des montagnes qu'elle aime plus que tout, de son père. Elle est heureuse et compte bien rendre heureux son entourage.
Des personnes que tu ne connais même pas te soutiendront et t'aideront, l'amour fera une entrée fracassante dans ta vie, et l'amitié se creusera un nid douillet. L'unique moyen de ne jamais être blessée, c'est de ne rien avoir à perdre, mais quelle triste manière de vivre sa vie. Nos coeurs sont capables d'encaisser plus que nous le croyons ; ils continuent à battre longtemps après que nous sommes partis en fumée.
Ce roman vous raconte l'histoire de 4 amis d'enfance. Vous avez :
. Henny, la gentille et compréhensive.
. Mackensie, la sauvage et vindicative homosexuelle qui essaie de trouver sa place dans une ville puritaine.
. Michael, l'amour d'Henny, qui se sent opprimer lui qui vit dans l'ombre de son frère ainé et un père distant. Il revient après 15 ans d'absence. Il a fait le tour du monde, a trouvé sa place dans son milieu professionnel.
Et Camilla, qui enfant est né garçon et qui va fuir cette ville pour enfin vivre. Elle revient pour pleurer son amie et reprendre sa place au motel.
Entre présent et flash back, Katarina Bivald vous raconte le combat d'une ville contre la différence, se cachant derrière un discours moralisateur.
Deux petits bémols pour moi pour cette lecture. La première est le nombre de pages, 576. Je pense que l'on peut en enlever beaucoup. Ce livre est beaucoup trop long et pour le coup il perd de son dynamisme. le second est le personnage d'Henny, je trouve que son fantôme ne sert à rien. Il n'influence pas les autres personnages, seul son souvenir le fait et il n'interagit nullement. Ce roman existerait très bien sans ce personnage en fantôme, mais uniquement en souvenir, ce qui allégerait le roman de quelques pages. Oui je reviens au numéro un.
Un bon livre en dehors de ça. L'auteur continue à offrir des romans feel-good de qualité. Une histoire d'amitié, de leçon de vie et d'ouverture d'esprit.
Lien : https://lesciblesdunelectric..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Clem_YCR
  26 février 2019
Je remercie les éditions Denoël, qui m'ont fait la surprise de m'envoyer le nouveau roman de Katarina Bivald. Je connaissais déjà l'auteure de nom, notamment grâce à la bibliothèque des coeurs cabossés, dont j'ai entendu beaucoup de bien, mais je n'avais jamais eu l'occasion de la lire.
Si vous avez parcouru le résumé de Bienvenue au motel des pins perdus (Bienvenue pour faire plus court), vous vous êtes rendus compte du sujet particulier : le personnage principal meurt dès le premier chapitre mais reste parmi les vivants. Je ne vous cache pas que j'étais assez réticente à découvrir ce roman, craignant de ne pas l'apprécier à cause de cette histoire de fantôme.
Et bien j'ai été surprise et j'ai apprécié chaque page et chaque message de ce petit pavé.
Bienvenue m'a parlé, m'a chamboulée parce que certaines pensées d'Henny font écho en moi. C'est un roman qui m'a beaucoup fait cogité, sur le sens de la vie notamment, et pas sûr que ce soit une bonne chose car je cogite déjà beaucoup trop ! le fait qu'Henny ait 34 ans à sa mort ajoute au tragique de la situation, et son âge proche du mien, m'a encore plus marquée.
C'est un sentiment ambivalent qui m'a accompagné durant ma lecture : d'un côté c'est vraiment cool d'être un fantôme, de pourvoir observer les gens sans être vu mais d'un autre c'est tellement triste de penser à tout ce qu'Henny ne pourra plus faire, ces moments dont elle ne sera plus que spectatrice, aux sentiments de perte et de vide que l'on ressent en suivant ses amis. Chaque ligne de bienvenue nous rappelle à quel point la vie est courte et à quel point on passe souvent à côté de l'essentiel entraîné par le rythme de la vie quotidienne, à la poursuite d'une chimère. Lorsque l'on fait les comptes et que l'on regarde en arrière comment ne pas regretter certains choix, certains moments heureux alors qu'on ne l'est plus aujourd'hui. C'est un sentiment de nostalgie qui nous envahi tout au long du récit : la nostalgie de l'innocence perdue, des moments où l'on était ensemble et où tout allait bien… Qu'est ce qui a fait que les choses ont changé ? Car tout change forcément un jour et c'est quelque chose qui fait peur mais contre lequel on ne peut rien. Malgré tout il faut avancer et chaque épreuve que l'on traverse nous construit ; Henny incarne la bonne amie par excellence, celle qui est toujours là, même au-delà de la mort, pour veiller sur les siens et vouloir leur bonheur. Mais qu'il est frustrant de la voir parler dans le vide et agir dans le vent, car personne ne l'entend et tout ce qu'elle fait pour améliorer la situation de ses amis reste vain : elle n'est plus là !
Bienvenue c'est aussi la prise de conscience d'Henny que le monde continue de tourner sans elle, nous naviguons au gré de ses souvenirs et des moments importants/décisifs de sa vie, elle va vers l'acceptation de sa vie et de sa mort.
Si j'ai bien aimé cette lecture, c'est que je trouve qu'elle reflète une vision des choses plutôt juste et que tout est bien décrit. J'ai eu plus d'une fois les larmes aux yeux devant certains réactions. Les sentiments sont à fleur de page si l'on peut dire, c'est plein de nostalgie et en même temps ça montre qu'il faut profiter de la vie, qu'on est constamment en train de courir après quelque chose sans profiter de ce qu'on a et qu'il ne sert à rien de vivre dans le passé.
Pine Creek est une petite ville bien à part qui semble un peu hors du temps. Elle est peuplée d'habitants originaux que nous apprenons à découvrir à travers le regard et les souvenirs d'Henny. Les personnages sont en fait très nombreux et plus ou moins détaillés en fonction de leur importance dans le récit.
La fin du roman est engagée vis-à-vis de la communauté LGBT ; si tout au long de Bienvenue nous entendons parler de l'Initiative 9, nous ne découvrons que progressivement l'incidence qu'elle a eu sur la vie d'Henny et ses amis et l'impact qu'elle a encore. J'ai été révoltée par les propos tenus notamment par le pasteur, appel à la haine et jugement de valeur ; par la passivité des habitants de Pine Creek ; par cette injustice et la loi du plus fort, du plus « moral ». Sentiment exacerbé par le fait que les personnes visées sont celles auxquelles nous nous sommes attachés au cours de notre lecture, que nous reconnaissons pour leurs qualités, leur combativité, leur gentillesse et non leur sexualité.
Bienvenue au motel des pins perdus c'est une histoire tragique et pourtant toute douce, sur l'amitié, l'amour, la vie et l'espoir. Un motel aux allures de refuge qui est ouvert à tous et permet à certain, par le biais de rencontres de revoir leur façon d'agir ou de penser, de se dépasser, de s'améliorer. J'ai particulièrement apprécié la relation M. Broek / Stacey, deux personnalités blessées et totalement opposées que j'ai trouvé très touchantes ensemble. Quels que soient les écueils rencontrés, l'être humain a cette capacité à rebondir et continuer d'avancer. Une belle leçon de courage et de partage.
Lien : https://sawisa.wixsite.com/y..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CSBlitaussi
  29 février 2020
De Katherina Bivald j'avais moyennement aimé La bibliothèque des coeurs cabossés. En lisant la quatrième couverture de page de Bienvenue au motel des pins perdus, je me disais que cela pouvait être marrante comme histoire et je trouve que pour se faire une opinion concrète d'un(e) auteur(e) il faut au moins avoir lu deux de ses livres.
Je pensais dès le début du livre que cela commençait sur un ton humouristique, puisque Henny Broek, l'héroïne de l'histoire, meurt en se faisant écraser par un camion. Son fantôme fait plein de commentaires sur ce qui se passe autour de son accident. C'était la seule partie amusante...
Après son enterrement et en tant que fantôme elle va assister à la vie "post-Henny" de ses proches. On peut penser que la présence de fantôme d'Henny va créer des situations rigolotes, mais que nenni. Quel ennui, il ne se passe rien à part les descriptions en longue et en large que Henny fait sur les différentes personnes de son proche entourage. Il y a des va et vient dans le passé et le présent des personnages, mais il ne se passe rien.
Au bout de 2/3 du livre, qui compte en format poche 702 pages, j'ai sauté des pages et j'ai lu en diagonal le restant de l'histoire.
Premier livre "Goulag" de 2020 en ce qui me concerne.
Challenge Multi-défis
Challenge Pavés
Challenge Plumes Féminines

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
TheLovelyTeacherAddictions
  20 février 2019
J'avais déjà lu un roman de Katarina Bivald avec La bibliothèque des coeurs brisés et on passe un bon moment de lecture avec ce roman très original. Henny Broek va quitter ses proches mais ne pourra pas leur dire adieu avant de les voir complètement heureux. Les thématiques abordées sont fortes et d'actualité et on a envie que les pensées évoluent pour un monde meilleur.

Le motel des pins perdus a été le théâtre de nombreuses choses mais l'intolérance est au coeur de cette intrigue. A Pine Creek , les esprits sont étriqués et il leur est intolérable de voir deux personnes du même sexe être heureuses ensemble. C'est le point de départ de messes basses et la religion vient ajouter une couche pour enfoncer Mackenzie ou encore Camila . On a souvent envie de secouer certains personnages pour leur ouvrir les yeux sur une réalité tellement désuète. Les habitants sont à l'image du motel car leur attitude sont d'un autre temps et l'ouverture d'esprit n'existe pas. L'auteur nous offre donc par le biais du fantôme de Henny un panel de personnages qui apportera sa pierre à l'édifice.

La meilleure amie de notre défunte héroïne est Mackenzie Jones. Elle aura du mal à faire face à la perte et elle sera dans un premier temps dans le dénigrement. Elle n'a jamais pu trouver sa place dans cette bourgade perdue au milieu de nul part et où elle n'a jamais été acceptée. Depuis le lycée, on la juge sur sa sexualité et non sa personnalité. Si avec Henny , elle a su faire front et continuer de maintenir à flot le motel, il n'en sera plus de même après l'enterrement. Heureusement des connaissances du passé vont resurgir pour l'épauler. C'est une forte personnalité qui a juste besoin d'être acceptée comme elle est pour aller de l'avant. Les ennuis seront de plus en plus chronophages mais aussi usant car l'étroitesse d'esprit enfoncera le clou.

Camila Alvarez faisait aussi partie du groupe d'amis et contrairement à Mackenzie, elle a quitté la ville qui l'étouffait. En apprenant la triste nouvelle, elle revient sur les lieux du crime et tente de se refaire une place. Les souvenirs sont là et on sent aussi qu'on pourra compter sur elle pour sauver le motel. Elle ne sera pas à court d'idées mais elle devra elle aussi faire face à l'attitude hallucinante de certains habitants. Michael Callaghan était aussi un élément du trio sacré mais il aura mis du temps à se rendre compte de la puissance de ses sentiments. Il a quitté la ville pour réaliser sa carrière de géologue et a préféré ses voyages à son amour pour Henny. Il revient en ville mais ne pourra pas profiter d'un bonheur retrouvé car la faucheuse va couper court à tous ses rêves. J'ai aimé ce personnage qui nous permet de redécouvrir Henny mais aussi d'en apprendre plus sur sa famille dysfonctionnelle.

Derek est son baratineur de frère et un sacré arnaqueur. Il a connu son heure de gloire en étant la star du football au talent indéniable. Mais aujourd'hui c'est un autre talent qu'il exploite tout en se laissant vivre. Vous imaginez bien que l'impact avec un mur est imminent et ce retourneur de veste va donner du fil à retordre. Tout est fait pour qu'on ne s'attache pas à ce personnage mais il a quand même réussi à me toucher malgré sa lâcheté et sa bassesse. Je pourrai aussi vous parler De Robert, le père d'Henny, qui est un sacré personnage aussi. On se pose des questions à son sujet mais on va aussi apprécier de le découvrir au fil des pages mais aussi de son installation au motel. Victime lui aussi des commérages, il essayera de porter sa pierre à l'édifice. le motel sera donc le terrain de jeu d'Henny qui essayera d'intégrer le bonheur qui a tant fait défaut à cet établissement si particulier. Elle tentera de mener sa mission avec les moyens du bord et on se demandera donc quel sera l'avenir de chacun des protagonistes .

Bref, si vous aimez les romans qui sortent de l'ordinaire, je vous conseille de lire Bienvenue au motel des pins perdus qui nous offre une pléiade de personnages avec des problématiques qui leur seront propre et qui aborderont aussi des thèmes forts et importants à mes yeux. Ce motel sera le théâtre d'événements marquants et on espère qu'il pourra renaître de ses cendres.
Lien : https://thelovelyteacheraddi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
AproposdelivresAproposdelivres   27 février 2019
De mon vivant, ma dernière pensée se tourna vers le corps de Michael.
Je me répète en boucle « le corps de Michael, le corps de Michael, le corps de Michael », comme s’il s’agissait d’un miracle devant lequel je doutais encore.
C’est alors que j’aperçois la forme au milieu de la route.
Cette route, je la connais dans ses moindres détails : l’asphalte qui prend un air encore plus craquelé sous le soleil de l’après-midi, le gravier le long du bas-côté, le parfum douceâtre des aiguilles de pin. Pour l’instant, je ne ressens qu’un léger étonnement. Je ne percute pas immédiatement que j’observe un corps, et la possibilité qu’il s’agisse d’un être humain ne m’effleure même pas l’esprit.
On dirait tout simplement un sac que quelqu’un a jeté là. Mais c’est sacrément gros, quand même. Je finis par avancer dans sa direction, tout en me demandant ce que je vais faire.
En tout cas, c’est trop gros pour être l’un des habituels animaux écrasés. Peut-être une biche, complètement immobile, et non en proie aux derniers soubresauts frénétiques qui précèdent généralement la mort. J’ai horreur de voir des animaux sur le point de mourir. Ils savent toujours que leur fin est proche, alors même que leur corps se débat mécaniquement, par instinct.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AproposdelivresAproposdelivres   27 février 2019
À vingt mètres de moi, un camion est immobilisé en travers de la route. Un homme âgé d’une quarantaine d’années se tient au capot, le regard rivé au sol. On dirait que ses jambes ne vont pas tarder à lâcher.
Il parvient néanmoins à avancer de deux pas chancelants en direction du bas-côté, avant de se pencher au-dessus des fougères. Je détourne les yeux, tandis qu’il hoquette, puis vomit.
Malgré tout, il trouve la force de retourner à son véhicule sans s’effondrer. Il est plutôt maigrelet et flotte un peu dans sa chemise. Les mains tremblantes, il sort son téléphone portable pour prévenir la police. Accident. Pine Creek. Près du motel. Après la sortie. Une… blessée.
Nous avons l’air bien isolés, au milieu des pins. Il vacille d’avant en arrière tout en marmonnant dans sa barbe. Je ne sais vraiment pas quoi faire pour lui. J’essaie maladroitement de lui tapoter l’épaule, comme pour m’excuser, mais c’est inutile.
C’est alors que j’entends ce qu’il murmure :
— Pas morte, pas morte, pas morte.
Un mantra. Une prière qu’il répète, encore et encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AproposdelivresAproposdelivres   27 février 2019
Ce n’est qu’en approchant que je distingue une jambe droite, indéniablement humaine, mais tordue dans un angle impossible. Encore sous le choc, je reconnais mon plus beau jean et ce qui reste de mon chemisier favori.
Les pois rouge pâle ressortent clairement, mais je n’arriverai jamais à nettoyer entièrement les parties blanches du tissu.
Je ne reconnais pas mes cheveux. Ma couleur châtain clair est tachée de gravier, d’huile de moteur et d’un liquide que je soupçonne être du sang. Le bras gauche forme un angle droit avec le torse, et le bras droit… a disparu.
D’instinct, je vérifie mon flanc droit. Mon bras est pourtant toujours là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LaRousseBouquineLaRousseBouquine   01 mars 2019
On naît nus, et plus on vieillit, plus on enfile d'habits, jusqu'à être vieux et quasi disparaître sous les châles, les pulls bien chauds et plusieurs couches d'écharpes et de chaussettes. Les illusions, c'est le contraire. A notre naissance, on en a des tas, puis la vie nous les ôte les unes les après les autres.
Commenter  J’apprécie          20
ecritureamoureuseecritureamoureuse   05 février 2019
Des personnes que tu ne connais même pas te soutiendront et t'aideront, l'amour fera une entrée fracassante dans ta vie, et l'amitié se creusera un nid douillet. L'unique moyen de ne jamais être blessée, c'est de ne rien avoir à perdre, mais quelle triste manière de vivre sa vie. Nos cœurs sont capables d'encaisser plus que nous le croyons ; ils continuent à battre longtemps après que nous sommes partis en fumée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Katarina Bivald (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Katarina Bivald
A l'occasion de la 11ème édition du salon international du livre en format livre de poche Saint-Maur En Poche, la libraire Mélanie Cheymol recevait sur la scène des déblogueurs l'auteur britanique Katarina Bivald...
Bienvenue au motel des Pins perdus de Katarina Bivald et Lucas Messmer aux éditions Denoël https://www.lagriffenoire.com/140743-romans--bienvenue-au-motel-des-pins-perdus.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : MotelsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La Passe-miroir 1.Les fiancés de l'hiver

Quel est le tout premier golem d'Ophélie ?

Ses gants
Son écharpe
Ses lunettes
Un miroir de poche

13 questions
623 lecteurs ont répondu
Thème : La Passe-Miroir, tome 1 : Les Fiancés de l'hiver de Christelle DabosCréer un quiz sur ce livre
.. ..