AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290136166
Éditeur : J'ai Lu (19/10/2016)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.49/5 (sur 1384 notes)
Résumé :
Traduit du suédois par Carine Bruy

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (498) Voir plus Ajouter une critique
Kittiwake
12 avril 2015
C'est presque malhonnête de tendre un tel piège à des lecteurs compulsifs, et c'est une pratique répandue, comme en témoigne la liste « Des livres-bibliothèque » proposée par Paroles : je veux parler des romans qui parlent de livres. Et ici c'est de best-sellers qu'ill s'agit, donc de livres lus par le plus grand nombre.
Est-ce que cela suffit pour faire un bon roman? Il faut tout de même un peu plus, une histoire qui se tienne, des personnages sympas, une construction habile.
Je ne boude pas mon plaisir :c'est tout à fait réjouissant d'assister au miracle des non-lecteurs qui découvrent la magie des mots, même si c'est pour se précipiter sur le deuxième tome du journal de Bridget Jones après avoir dévoré le premier. J'ai aimé aussi ce rapport particulier de Sara avec les livres et le classement qui en découle dans sa précaire librairie, selon des critères peu classiques. J'ai aimé le rôle des livres dans la création des amitiés ou des amours.
Très agréable aussi l'ambiance Amérique profonde, le bled paumé, subissant les effets dramatiques du marasme économique, avec ses effets curieusement positifs de solidarité, de construction commune d'un projet, juste pour survivre.
L'histoire d'amour est un peu plus banale mais elle a le mérite de créer un noyau central à l'intrigue.
Enfin des petits soucis de traduction sans doute, m'ont rendu quelques paragraphes incompréhensibles....

Avec le sentiment de m'être faite piégée par l'auteur, qui légitime mon addiction pour la lecture, je ne saurais cependant que conseiller ce livre.
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1324
cicou45
25 janvier 2016
Il y a des livres comme celui-ci que l'on voudrait ne jamais terminer, non pas parce que la lecture nous est lassante mais au contraire, parce que l'on accroche tellement que l'on sait pertinemment que, même si on venait à les relire, l'on ne retrouverait plus jamais la sensation de découverte et de pur plaisir que l'on a pris en le lisant pour la première fois. C'est ce qui s'est passé pour moi ici avec cet ouvrage-là ! Certes, la couverture et la quatrième de couv' m'annonçaient déjà que je ne pouvait qu'adorer ce qui allait se trouver à l'intérieur mais j'avoue que cela a même dépassé mes espérances :
Que vient faire Sara, une jeune femme, ancienne libraire en Suède, dans un petit bled paumé comme Broken Wheel où il n'y a absolument rien à voir ? Si je vous disais qu'elle vient rendre visite à une femme qu'elle n'a jamais rencontré de sa vie et qui pourrait très bien être sa mère, vous ne me croiriez pas ? Eh bien, pourtant, c'est bien le cas. Sara, après avoir entretenu une longue correspondance littéraire avec Amy Harris, l'une des doyennes du village appréciée de tous, s'est vite pris d'affection (réciproque il va sans dire) pour cette dernière au fil de leurs échanges épistolaires et se décide à venir lui rendre visite pour une période non définie. Cependant, quel ne sera pas son désarroi en arrivant lorsqu'elle découvrira, arrivée à destination, qu'elle arrive trop tard? Amy vient de rendre son dernier soupir mais cela ne fera pas changer d'avis Sara pour autant. Elle est là pour deux longs mois et est bien décidé à rencontrer chaque personne dont Amy lui a parlé au cours de ses lettres. Très bien accueillie par les gens de Broken Wheel par respect pour feu Amy, ses idées novatrices ne vont cependant pas plaire à tout le monde -du moins au départ. Persuadée que le monde tourne autour des livres et que sans leur existence, ce dernier n'aurait pas lieu d'être, Sara va tenter (pari on ne peut plus risqué) d'introduire un nouvel élan de vie dans cette ville "morte" en y introduisant quoi, devinez ? Des livres, bien entendu !
Et si les livres avaient le pouvoir de redonner espoir aux gens, de les faire se battre pour que leur ville à laquelle ils sont si attachés acquiert un rayonnement qui donne aux touristes de venir s'y attarder ? Et si les livres pouvaient bien plus que cela, et si les livres étaient capables de tout ?
Un livre vraisemblablement fait pour moi qui suis convaincue que tout cela est possible et qui, j'en suis certaine, à vous tous, amis lecteurs qui aimaient les livres autant que moi, ne manquera pas de vous laisser indifférent ! Bref, un véritable petit bijou mais qui n'a cependant fait qu'ajouter de nombreux livres à ma PAL tant les références littéraires y sont nombreuses et que je ne peux malheureusement pas me vanter d'avoir lu tous les livres mentionnés ici, affaire que je prend très au sérieux : mon défi est lancé !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          926
Lolokili
01 avril 2016
(Le billet qui sert à rien)
« T'as qu'à lire les cinquante premières pages, tu verras bien » qu'elle me dit, Nathalie.
La bibliothèque des coeurs cabossés, ma copine Nathalie elle a pas aimé. «Chiant, mal écrit, gnangnan, cul-cul, convenu» qu'elle a dit, un chouïa lapidaire.
C'était pas son jour à Nathalie.
En même temps je le sentais pas trop ce bouquin (c'est pas joli les apriori), même que ça faisait longtemps que j'avais pas pourri un best-seller (coucou le fakir) et que là y aurait peut-être eu matière à médisance, avais-je spéculé au plus profond de mon fort intérieur.
Et donc elle me tend le bouquin, Nathalie.
Ah euh… 480 pages quand même… Je sais pas pourquoi j'imaginais un opuscule minuscule (gaffe à la rime là, faudrait voir à pas s'égarer)
480 pages quoi… Je veux bien me gausser deux minutes mais j'ai pas que ça à faire non plus hein…
« T'as qu'à lire les cinquante premières, tu verras bien… » me suggère donc Nathalie.
« Pas con » que je lui réponds.

Quarante-quatre pages plus loin donc… voilà voilà. L'histoire continue de s'installer à grand renfort de phrases basiques aussi bavardes que superflues et la prose éminemment indigente me consterne déjà, sans grande perspective de rémission en vue. J'ai lu (entre autres) «…ses cheveux tressautèrent avec souplesse autour de sa tête...» J'ai ri... (fallait pas ?) et puis j'ai lâché l'affaire, en souplesse aussi.
Tant mieux (tant pis), pas de chronique assassine pour cette fois. Car si d'aucuns malveillants osent parfois débiner un ouvrage qu'ils ont à peine ouvert, moi tu me connais c'est vraiment pas mon genre.

Lien : http://minimalyks.tumblr.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9426
TheWind
25 avril 2015
Il y a des mots qu'on aime bien, qu'on chérit plus que d'autres sans savoir pourquoi. Des mots qui vous sourient, des mots qui vous attirent.
"cabossé" fait partie de ces mots que j'apprécie..Sans doute parce qu'il évoque les mots de mon enfance, parce qu'il résonne tendrement à mon oreille.
Je le rangerais volontiers dans la catégorie des "gros durs au coeur tendre", avec "dingue" et "paumé" comme dans la chanson d'HFT, avec " bousillé" et "écorché" comme dans la chanson d'Olivia Ruiz.
Sauf que, dans ce titre là, il côtoyait "bibliothèque" et "coeur". Deux autres mots qui résonnent autrement mais qui m'interpellent tout autant, et je ne crois pas que ce soit utile que je vous explique pourquoi...
Alors, quand on associe "cabossé", "bibliothèque" et "coeur" dans un seul et même titre, faut pas s'étonner de me voir rappliquer !
Titre accrocheur, première de couverture sympathique et l'histoire alors ? Fidèle à ses promesses ?
Eh bien, oui !
Dès lors qu'on fait connaissance avec Sara, une jeune suédoise, amoureuse des livres, on a aucun mal à s'identifier à elle. Tout comme elle, on se laisse gentiment adopter par les habitants de Broken Wheel ( Roue Cassée ! In french), village paumé où certains font figure de doux dingues, aux magasins abandonnés, aux enseignes bousillées, à l'avenir étiolé. Ici, contre toute attente, ce sont les livres qui apporteront l'espoir, l'étincelle de vie, la joie !
La joie du lecteur aussi, bien sûr, mais pas seulement ! Il y a aussi tous ces romans dont parle Sara, (Elle ferait une Babéliote géniale ) et dont on se dit : " Ah oui celui-là, moi aussi, je l'aime bien ! " ou alors " Je ne connais pas cet auteur..allez hop, je l'ajoute dans ma liste de livres à lire ! "
Voilà pourquoi je vais ajouter de ce pas à ma liste d'auteurs à découvrir Joyce Carol Oates et Harper Lee.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          799
Moonshine
23 février 2015
Il y a une chose qui m'énerve vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup dans la vie. Cette chose, c'est la phrase accrocheuse à la parution d'un livre qui nous dit « Si vous avez aimé La licorne aux paillettes, vous allez ADORER le petit poney arc-en-ciel ! ». (Je précise au cas où que ce sont des exemples tirés de mon imagination digne d'une gamine de 6 ans…). Bref, ce genre d'accroche, ça m'énerve. Pourquoi toujours éprouver le besoin de se faire de la pub en comparant notre livre à un autre plutôt que le vendre pour ce qu'il est vraiment ? Bref, comparer comme ça des livres pour les vendre ça m'énerve. Et ça m'énerve encore plus parce que je sais que pour certains je vais à chaque fois tomber dans le panneau et repartir avec. Oui, faible, je suis. Et je l'ai été il n'y a pas très longtemps avec le roman dont je vous parle aujourd'hui.
Alors que je venais chercher un livre commandé (Blackmoore pour ne pas le citer), j'ai bien fait attention d'éviter le plus possible de traîner dans les rayons pour ne pas être tentée. Mais, l'espace d'une nanoseconde mon oeil a accroché dans un coin une couverture sympa avec un gros bandeau rouge et plus particulièrement sur ce bandeau le mot « épluchures ». En moins d'une nanoseconde j'étais foutue. S'il y a bien un roman que j'ai adoré du début à la fin, c'est le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates. Et comme avec Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles de Suzanne Hayes & Loretta Nyhan l'année dernière, j'ai craqué…
Et même si ce genre de pratique m'énerve au plus haut point, je dois reconnaître que c'est quand même super pratique parfois parce que ce livre est une vraie petite perle, un petit bijou, le feelgood book par excellence, 482 pages de bonheur. Ce livre, c'est un livre pour toutes les amoureuses des livres et de la littérature. Je rajouterai que même si vous n'avez pas aimé le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates car épistolaire, il se peut que vous aimiez celui-ci. En effet, il ne s'agit pas d'un roman épistolaire à proprement parlé.
Tout commence par un échange de lettres entre Amy l'américaine de soixante-cinq ans et Sara la suédoise de vingt-huit ans. Un échange de lettres et de livres ! Alors quand la bibliothèque dans laquelle travaille Sara ferme, celle-ci décide de partir en vacances rencontrer Amy dans sa petite bourgade à l'abandon qu'est Brooken Wheel. Et c'est là que notre roman commence. Sara arrive, prête enfin à rencontrer celle qui est devenue son amie la plus proche au fil du temps. Ce qu'elle n'avait pas prévu c'est d'arriver en plein milieu de l'enterrement d'Amy … Que va-t-elle bien pouvoir faire seule, aux Etats-Unis avec un visa de tourisme, perdue au milieu de nulle part ?
Après quelques jours d'errances dans la « ville » à la recherche de quelque chose à faire, Sara a la lumineuse idée d'ouvrir une bibliothèque avec tous les livres que possédait Amy. Et de trouver pour chaque personne qu'elle rencontre le livre qu'il lui faut. Cela va constituer une sorte de thérapie pour elle, un moyen d'avancer mais surtout les habitants de Brooken Wheel vont s'apercevoir qu'ils ont autant besoin d'elle qu'elle n'avait besoin d'eux.
Je vous disais un peu plus haut que si vous n'aimiez pas les romans épistolaires vous aviez quand même de grandes chances d'aimer celui-ci, c'est tout simplement parce que ce n'est pas un roman épistolaire. Et oui. La correspondance entre Amy et Sara est bien présente mais sous forme de lettres entre chaque chapitre. Des sortes de parenthèses au cours du roman qui nous permettent de mieux connaître Amy, Sara et surtout les habitants de Brooken Wheel, de les voir sous un autre jour.
Ce livre, c'est aussi le roman parfait pour toutes les amoureuses de livres. Car des références littéraires, il y en a pratiquement à toutes les pages d'Eragon de Christopher Paolini à Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur d'Harper Lee en passant par Jane Austen et Bridget Jones d'Helen Fielding, Marian Keyes, … Bref, impossible d'échapper à un roman que vous avez lu mais aussi impossible de ne pas découvrir de nouveaux romans que vous aurez immédiatement envie de lire !
Vous vous reconnaîtrez dans le personnage de Sara, cette amoureuse des livres qui peut passer 5 heures de suite sans lever les yeux de son roman. Qui parlera livres avec amour, des étoiles dans les yeux et mieux que quiconque. Cette femme regardée parfois de travers, à cause, justement de sa passion et qui pourtant comprend bien mieux le monde qui l'entoure que ce que l'on pourrait croire. Une jeune femme qui a le coeur sur la main, qui sait écouter et qui va être adoptée par l'ensemble de la communauté de Brooken Wheel. A tel point que ceux-ci ne voudront plus la laisser partir et seront prêt à tout pour la faire rester.
L'écriture est douce, fluide, les pages se tournent toutes seules à toute vitesse. J'ai vraiment tout aimé dans ce roman. L'écriture donc, la trame principale, la correspondance entre Amy et Sara, les histoires de chaque habitant de Brooken Wheel qui s'insèrent parfaitement dans le roman et le font avancer mais aussi, la douce romance qui tisse sa toile délicatement autour de notre héroïne. Une romance amenée à touts petits pas, légère comme du sucre glace. Ce livre vous fera rire, sourire, il vous entoura d'un cocon de douceur et de bien-être. Un vrai feelgood book comme je les adore. (suite sur le blog)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          542

Les critiques presse (1)
LeFigaro23 mars 2015
C'est un livre qui donne envie de lire d'autres livres, car les personnages en parlent avec une telle conviction qu'ils emportent l'adhésion.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations & extraits (397) Voir plus Ajouter une citation
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker26 mai 2017
Les livres lui avaient servi de remparts, oui, mais pas seulement. Ils l’avaient protégée du monde extérieur en le réduisant à une espèce de vague toile de fond bien moins tangible que les aventures fictives dont elle se délectait.
Commenter  J’apprécie          20
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker26 mai 2017
Puis elle rédigea une nouvelle affiche : LES LIVRES D’AMY ET DE SARA. Leur amitié, immortalisée.
Commenter  J’apprécie          50
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker26 mai 2017
Il était plus de vingt-trois heures, mais Caroline était toujours éveillée. Elle n’arrivait pas à dormir. Elle fixait le livre, qui fixait en retour.
Touche-moi, disait-il.
Lis-moi.
Prends-moi.
Elle détestait ce maudit livre.
Commenter  J’apprécie          10
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker26 mai 2017
La collection d’Amy ne comportait aucun volume extraordinaire ou de valeur, mais elle avait réussi à transformer sa chambre en caverne de pur bonheur littéraire.
Commenter  J’apprécie          10
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker26 mai 2017
Réfléchis, Sara. Qu’est-ce qui pousserait quelqu’un à acheter un livre ? Qu’est-ce qui pousse les gens à regarder des films ? Est-ce si difficile que ça ?
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : livresVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2413 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
. .