AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2207117758
Éditeur : Denoël (15/01/2015)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.46/5 (sur 1804 notes)
Résumé :
Traduit du suédois par Carine Bruy

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (593) Voir plus Ajouter une critique
Kittiwake
  12 avril 2015
C'est presque malhonnête de tendre un tel piège à des lecteurs compulsifs, et c'est une pratique répandue, comme en témoigne la liste « Des livres-bibliothèque » proposée par Paroles : je veux parler des romans qui parlent de livres. Et ici c'est de best-sellers qu'ill s'agit, donc de livres lus par le plus grand nombre.
Est-ce que cela suffit pour faire un bon roman? Il faut tout de même un peu plus, une histoire qui se tienne, des personnages sympas, une construction habile.
Je ne boude pas mon plaisir :c'est tout à fait réjouissant d'assister au miracle des non-lecteurs qui découvrent la magie des mots, même si c'est pour se précipiter sur le deuxième tome du journal de Bridget Jones après avoir dévoré le premier. J'ai aimé aussi ce rapport particulier de Sara avec les livres et le classement qui en découle dans sa précaire librairie, selon des critères peu classiques. J'ai aimé le rôle des livres dans la création des amitiés ou des amours.
Très agréable aussi l'ambiance Amérique profonde, le bled paumé, subissant les effets dramatiques du marasme économique, avec ses effets curieusement positifs de solidarité, de construction commune d'un projet, juste pour survivre.
L'histoire d'amour est un peu plus banale mais elle a le mérite de créer un noyau central à l'intrigue.
Enfin des petits soucis de traduction sans doute, m'ont rendu quelques paragraphes incompréhensibles....

Avec le sentiment de m'être faite piégée par l'auteur, qui légitime mon addiction pour la lecture, je ne saurais cependant que conseiller ce livre.
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1475
Lolokili
  01 avril 2016
(Le billet qui sert à rien)
« T'as qu'à lire les cinquante premières pages, tu verras bien » qu'elle me dit, Nathalie.
La bibliothèque des coeurs cabossés, ma copine Nathalie elle a pas aimé. «Chiant, mal écrit, gnangnan, cul-cul, convenu» qu'elle a dit, un chouïa lapidaire.
C'était pas son jour à Nathalie.
En même temps je le sentais pas trop ce bouquin (c'est pas joli les apriori), même que ça faisait longtemps que j'avais pas pourri un best-seller (coucou le fakir) et que là y aurait peut-être eu matière à médisance, avais-je spéculé au plus profond de mon fort intérieur.
Et donc elle me tend le bouquin, Nathalie.
Ah euh… 480 pages quand même… Je sais pas pourquoi j'imaginais un opuscule minuscule (gaffe à la rime là, faudrait voir à pas s'égarer)
480 pages quoi… Je veux bien me gausser deux minutes mais j'ai pas que ça à faire non plus hein…
« T'as qu'à lire les cinquante premières, tu verras bien… » me suggère donc Nathalie.
« Pas con » que je lui réponds.

Quarante-quatre pages plus loin donc… voilà voilà. L'histoire continue de s'installer à grand renfort de phrases basiques aussi bavardes que superflues et la prose éminemment indigente me consterne déjà, sans grande perspective de rémission en vue. J'ai lu (entre autres) «…ses cheveux tressautèrent avec souplesse autour de sa tête...» J'ai ri... (fallait pas ?) et puis j'ai lâché l'affaire, en souplesse aussi.
Tant mieux (tant pis), pas de chronique assassine pour cette fois. Car si d'aucuns malveillants osent parfois débiner un ouvrage qu'ils ont à peine ouvert, moi tu me connais c'est vraiment pas mon genre.


Lien : http://minimalyks.tumblr.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12229
cicou45
  25 janvier 2016
Il y a des livres comme celui-ci que l'on voudrait ne jamais terminer, non pas parce que la lecture nous est lassante mais au contraire, parce que l'on accroche tellement que l'on sait pertinemment que, même si on venait à les relire, l'on ne retrouverait plus jamais la sensation de découverte et de pur plaisir que l'on a pris en le lisant pour la première fois. C'est ce qui s'est passé pour moi ici avec cet ouvrage-là ! Certes, la couverture et la quatrième de couv' m'annonçaient déjà que je ne pouvait qu'adorer ce qui allait se trouver à l'intérieur mais j'avoue que cela a même dépassé mes espérances :
Que vient faire Sara, une jeune femme, ancienne libraire en Suède, dans un petit bled paumé comme Broken Wheel où il n'y a absolument rien à voir ? Si je vous disais qu'elle vient rendre visite à une femme qu'elle n'a jamais rencontré de sa vie et qui pourrait très bien être sa mère, vous ne me croiriez pas ? Eh bien, pourtant, c'est bien le cas. Sara, après avoir entretenu une longue correspondance littéraire avec Amy Harris, l'une des doyennes du village appréciée de tous, s'est vite pris d'affection (réciproque il va sans dire) pour cette dernière au fil de leurs échanges épistolaires et se décide à venir lui rendre visite pour une période non définie. Cependant, quel ne sera pas son désarroi en arrivant lorsqu'elle découvrira, arrivée à destination, qu'elle arrive trop tard? Amy vient de rendre son dernier soupir mais cela ne fera pas changer d'avis Sara pour autant. Elle est là pour deux longs mois et est bien décidé à rencontrer chaque personne dont Amy lui a parlé au cours de ses lettres. Très bien accueillie par les gens de Broken Wheel par respect pour feu Amy, ses idées novatrices ne vont cependant pas plaire à tout le monde -du moins au départ. Persuadée que le monde tourne autour des livres et que sans leur existence, ce dernier n'aurait pas lieu d'être, Sara va tenter (pari on ne peut plus risqué) d'introduire un nouvel élan de vie dans cette ville "morte" en y introduisant quoi, devinez ? Des livres, bien entendu !
Et si les livres avaient le pouvoir de redonner espoir aux gens, de les faire se battre pour que leur ville à laquelle ils sont si attachés acquiert un rayonnement qui donne aux touristes de venir s'y attarder ? Et si les livres pouvaient bien plus que cela, et si les livres étaient capables de tout ?
Un livre vraisemblablement fait pour moi qui suis convaincue que tout cela est possible et qui, j'en suis certaine, à vous tous, amis lecteurs qui aimaient les livres autant que moi, ne manquera pas de vous laisser indifférent ! Bref, un véritable petit bijou mais qui n'a cependant fait qu'ajouter de nombreux livres à ma PAL tant les références littéraires y sont nombreuses et que je ne peux malheureusement pas me vanter d'avoir lu tous les livres mentionnés ici, affaire que je prend très au sérieux : mon défi est lancé !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1036
lyoko
  17 août 2017
La bibliothèques des coeurs cabossés, c'est un peu comme un roudoudou. C'est doux , sucré et puis ça apporte un peu de nostalgie , celle de l'enfance , des souvenirs.
J'ai plongé avec bonheur dans cette atmosphère bon enfant et à la fois nostalgique que nous décrit l'auteure.
Ce roman se lit très facilement, et j'ai été littéralement envoutée par cette amoureuse des livres qui me ressemble beaucoup en fait. J'ai apprécié toutes les références livresques et sourit souvent à celles-ci. Un petit rappel de romans ou d'auteurs que j'ai beaucoup aimé et que j'aime encore.
J'ai beaucoup apprécié ces personnages en général assez stéréotypés mais tellement sympas (trop parfois). C'est également le cas de cette petite ville qui meurt doucement mais donc l'amour de ses habitants dit tout d'elle.
J'avoue volontiers que la lecture de ce roman est aisée et reposante. Parfois un peu gnangnan il faut l'avouer. mais çà fait du bien aussi de lire des choses légères et de se régaler avec.
Une lecture sans prise de tête qui m'a fait un bien fou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          953
Souri7
  23 septembre 2016
Le livre PARFAIT !!!!!!!!
Ce livre est une véritable merveille ... c'est simple, je n'ai pas vu le temps passé
C'est une des rares fois où je me suis sentie transportée dans le récit et où je m'imaginais à la place de Sara
Franchement, ce livre est fabuleux !
Les personnages sont attachants, drôles, émouvants, délurés...
Les situations sont parfois à mourir de rire, à pleurer même...mais d'un positivisme incroyable
L'histoire nous transporte et sans que nous nous y attendions, nous sommes pris au piège et nous n'avons qu'une envie, connaître la suite !!!
C'est simple, ce livre à tout !
Si vous aimez lire ... il est fait pour vous
Si vous aimez les romances ... vous allez en avoir et entre personnages atypiques :LolLolLolLol:
Si vous aimez l'action ... vous allez être servie avec Grace et son fusil
Si vous aimez rire ... alors là, lisez de suite ce livre (entre la scène dans le bar le Square où le pauvre Carl doit se tenir loin des femmes, le barbecue improvisé suite à une question d'ordre vitale ... )

Si j'ai un conseil : À LIRE ABSOLUMENT !!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          838

critiques presse (1)
LeFigaro   23 mars 2015
C'est un livre qui donne envie de lire d'autres livres, car les personnages en parlent avec une telle conviction qu'ils emportent l'adhésion.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (445) Voir plus Ajouter une citation
SachenkaSachenka   18 décembre 2018
- Parfois, j'ai l'impression que la vie offre trop de choix, poursuivit-il. Ça en devient pénible.
Commenter  J’apprécie          180
myprettybooksmyprettybooks   21 janvier 2015
"Les livres ou les gens, me demandes-tu. Choix difficile, je dois dire. J'ignore si les gens signifient plus que les livres - en tout cas, ils ne sont ni plus sympathiques, ni plus drôles, ni source de davantage de consolation… Pourtant, j'ai beau tourner et retourner la question, au bout du compte, je me vois quand même contrainte de choisir les gens. Même si ma vie était en jeu, je ne saurais expliquer pourquoi j'ai le mauvais goût de préférer les gens. Quand on considère les chiffres bruts, les livres gagnent sans contestation possible - de toute ma vie, j'ai peut-être aimé une poignée de gens en comparaison aux dizaines ou centaines de livres (et là, je ne compte que les livres que j'ai vraiment adorés, ceux dont la simple vue vous réjouit, qui vous font toujours sourire malgré les aléas, ceux qui reviennent sans cesse comme un vieil ami et dont on se souvient où on les a "rencontrés" pour la première fois). Mais cette poignée de gens qu'on aime … en fait, ils valent tous ces livres. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
TheWindTheWind   19 avril 2015
Je n'ai jamais pu regarder Sur la route de Madison sans me demander si elle n'avait pas fait le bon choix en restant. J'ai vu de près ce qui arrive à la famille qu'on laisse derrière. Bien sûr, j'ai également vu ce qui advient de la femme qui reste et il y a des moments où j'implore Meryl Streep de tourner cette poignée et de s'enfuir sous la pluie. Contente-toi de courir, je me dis.
Commenter  J’apprécie          420
araucariaaraucaria   06 août 2017
Passer son existence à lire n'était pas déplaisant, mais ces derniers temps, Sara avait commencé à se demander si c'était réellement... une vie. Ces pensées lui étaient venues quand elle avait appris la fermeture imminente de Josephsson, et elle avait été choquée par leur intensité. Comme si dix-sept années de sa vie disparaissaient en même temps que cette librairie, comme si tout ce qu'elle avait jamais été se trouvait sur les rayonnages grisâtres d'une boutique poussiéreuse, dans ses clients qui achetaient quatre poches pour le prix de trois l'été et n'importe quel ouvrage relié et tape-à-l'oeil à Noël.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
PtitgateauPtitgateau   23 août 2015
Un jour, quand Tom était enfant, il est rentré en se plaignant de devoir lire Huckleberry Finn ! Huckleberry Finn ! Les critiques et ceux qui établissent les programmes portent une lourde responsabilité lorsqu'ils conduisent des gamins à considérer une histoire de révolte, d'aventure et d'impertinence comme une devoir pénible. Tu comprends ce que je veux dire ? Le véritable crime de ces listes n'est pas qu'elles excluent des livres qui mériteraient d'y apparaître, mais le fait qu'elles transforment de merveilleuses histoires en devoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Videos de Katarina Bivald (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Katarina Bivald
SMEP 2016 - Katarina Bivald
autres livres classés : livresVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3065 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..