AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B08WYZ5JNW
367 pages
Éditeur : Harlequin (14/04/2021)
4.37/5   38 notes
Résumé :
Quoi de plus excitant pour une esthéticienne que d’avoir un ours comme voisin ?
Une carrure de rugbyman professionnel, un regard de prédateur grognon et une aura virile : pas de doute, Timothy, le nouveau voisin d’Annabelle, a tout d’un ours. N’importe quelle personne saine d’esprit (et douée d’un instinct de survie) resterait discrète et éviterait à tout prix de le contrarier… Sauf qu’Annabelle est plutôt du genre à foncer dans le tas et, dès leur première r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
4,37

sur 38 notes
5
17 avis
4
6 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

florencem
  25 avril 2021
La couverture de Mon voisin est un ours était trop mignonne pour passer à côté, sans compter le titre qui personnellement m'a tout de suite fait de l'oeil. Kim du blog Kimysmile que je suis avait donné un avis très positif sur cette romance, et quand il s'agit de ce genre là, je lui fais entièrement confiance. Bien m'en a pris, j'ai passé un excellent moment avec Timothy et Annabelle.
Déjà, sachez qu'en lisant Mon voisin est un ours, vous risquez : 1) d'avoir une folle envie de galettes bretonnes, 2) de courir réserver un séjour dans cette belle région. Moi, personnellement, j'ai déjà acheté le nécessaire pour cuisiner les dites galettes. Mily Black et Déborah Guérand nous vendent donc bien la Bretagne, mais pas que. Si à première vue, je m'attendais à une comédie romantique, il n'en est rien pour moi. Oui, il y a de l'humour et un peu de légèreté, mais avant tout, ce sont des histoires de reconstructions que l'on découvre à travers les yeux de Timothy et Annabelle.
Nos deux héros, dont les points de vue s'alternent, s'installent en Bretagne pour un nouveau départ. Annabelle a fui un petit ami pervers narcissique qui l'a détruite psychologiquement. Elle cherche à se reconstruire loin de l'horreur qu'elle a quittée et qui la hante encore. Timothy lui se retrouve avec la garde exclusive de sa fille, Julie une adolescente de treize ans, et c'est aussi pour lui l'occasion de faire table rase. Son ex-femme ainsi que son père ont laissé des traces chez ce quarantenaire qui même s'il a toujours fait front a lui aussi gardé des marques de son passé. Les deux auteurs nous offrent dans Mon voisin est un ours le début d'une renaissance, et la rencontre de deux êtres malmenés par la vie qui pourront peut-être refaire surface grâce à une rencontre « électrique ».
Pas de pathos, pas de dépression au fil des lignes. Je vous l'ai dit même si pour moi ce n'est pas une comédie romantique, ce roman est plein d'espoir et de tendresse. Mily Black et Déborah Guérand se focalisent sur l'après, même si comme nos deux héros nous allons revivre certains événements du passé pour mieux comprendre leurs états d'esprit. Et j'ai aimé cette façon d'amener les différents sujets abordés. La maltraitance psychologique a encore du mal à être reconnue et entendue. On ne se doute pas assez de l'importance des mots que l'on prononce à un autre. Certains s'en délectent, d'autres n'ont conscience de rien. Mais il n'en reste pas moins que les mots font mal. Et ici, on en comprend toute la dimension, surtout avec Annabelle. Voir l'impact des réflexions de son ex sur sa vie de tous les jours est oppressant d'une certaine manière. Il a détruit une partie d'elle, et c'est tout un processus qui s'enclenche pour sortir de cet engrenage. Timothy lui a subi des remontrances très jeune, d'abord avec son père puis son ex-femme. On ne peut pas comparer les deux événements, mais on voit aussi clairement que certaines choses le font partir au quart de tour, car pour lui synonyme de souffrance. Et c'est dur de voir leurs démons ressortir, mais ce sont également des personnages solaires qui ont cette étincelle qui, on le sait, leur permettra de s'en sortir.
Et c'est là toute la beauté du roman. Une rencontre, une amitié, une complicité, une renaissance. le parcours est long et il n'y a pas de rémission totale au bout du chemin, car cela pourrait durer toute une vie, mais cette relation qui se forme entre nos deux héros est attendrissante, parfois drôle, et touchante. Les mots peuvent également faire du bien, panser les coeurs. Difficile de ne pas s'attacher d'ailleurs à Timothy, Annabelle et Julie. Trois personnalités fortes et mordantes, mais aussi adorables. La romance n'est pas tout le temps au centre de l'histoire, tout comme la reconstruction d'Annabelle, nous avons aussi un père et une fille qui ont besoin de se retrouver et de comprendre ce qu'ils ont besoin. Julie et Tim sont un duo d'enfer. J'y retrouve l'écho de la relation que j'ai avec mon propre père, et j'ai souri autant dans les moments complices que dans les drames que subissent les Kermarrec.
Les personnages secondaires sont aussi des pépites, et je ne parle ici que de ceux que je classerai dans la catégorie « alliés ». La mamé de Tim est un sacrée bout de femme que j'adorerai rencontrer. Certains clients d'Annabelle sont des perles, compréhensifs, attentifs et gentils tout plein. le meilleur ami de Tim et sa famille sont pour moi parfaits, tout comme Maïwenn et son franc parlé. Et j'en oublie…
Mais derrière tout cela, il y a aussi de la colère. J'en ai ressenti beaucoup et étrangement, ceux qui m'ont le fait le plus sortir de mes gonds n'étaient pas les bourreaux qui me faisaient, eux plus pitié qu'autre chose. Non, les proches qui ne veulent rien entendre. Les proches qui se taisent. Les proches qui accusent les victimes de faire un caprice. Les proches qui vous mettent plus bas que terre alors que vous chercher une main tendue. C'est malheureusement aussi une réalité, mais c'est quelque chose que j'ai du mal à concevoir… Pour moi, le pardon n'est plus possible face à cela. Alors oui, ressentir cette colère n'était pas agréable, mais c'est aussi la preuve que j'ai été touchée. Les auteurs ont également choisi de nous montrer cette aspect là, et je pense sincèrement que c'était un excellent choix, car sinon tout aurait été trop lisse.
Mon voisin est un ours est une très jolie romance, une histoire de reconstruction, d'acceptation aussi. Un roman qui prouve encore que les liens du sang ne font pas tout, et que c'est à nous de choisir les personnes qui nous font du bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
lenoute
  25 avril 2021
« Mon voisin est un ours (un poil agaçant) » est une comédie romantique qui traite de relation toxique, de reconstruction, de résilience et d'amour.
Annabelle est une esthéticienne de 31 ans. Elle a quitté Paris pour fuir son compagnon. Un pervers narcissique qui l'a détruite psychologiquement. Son voisin n'est autre que Timothy. Un quarantenaire grognon qui a eu la garde exclusive de sa fille Julie. Une jeune adolescente de treize ans.
Ils ont tous trois quitté leur ville pour s'installer à Saint Malo, pour reconstruire leurs vies. Ils ne se connaissent pas mais leur rencontre pourrait bien être électrique. J'ai passé un agréable moment en leur compagnie. Ce fut pour moi une lecture rapide, simple avec une touche d'amour, de drame et d'humour.
Commenter  J’apprécie          430
Saiwhisper
  09 mai 2021
La couverture de cette romance annonce assez bien le ton : on est sur une histoire d'amour douce et rigolote entre deux voisins ayant d'abord une relation frictionnelle. Un titre qui ne révolutionne pas le genre, mais qui est bien écrit et qui fait du bien. Dès la première rencontre, les deux narrateurs ne vont cesser de se chamailler. Pourtant, ils seront contraints de cohabiter, car l'un est le locataire de l'autre. Sans que l'on soit sur un « ennemies to lovers », le couple va s'envoyer quelques piques, tout en s'entraidant ou en apprenant à se connaître. Ainsi, bien souvent, chacun passera outre les petits conflits, ce qui est très rafraîchissant ! Ce cessez-le-feu, on le doit surtout à Julie, la fille de Timothy. Celle-ci est une adolescente adorable, intelligente et réfléchie. Régulièrement, elle va demander service à la jolie Annabelle, notamment la possibilité de pouvoir emprunter sa douche, car la nouvelle maison est en travaux. Constatant que sa locataire prend soin de sa progéniture, le père de famille va peu à peu mettre un peu d'eau dans son vin… Et quel régal de voir ce gentil géniteur râleur peu à peu se dérider. J'ai vraiment apprécié le rapprochement constant entre les personnages principaux. le tout m'a paru crédible, mignon, pétillant et plein de tendresse.
En plus du trio qui a su me toucher grâce à leur personnalité, j'ai grandement aimé les thèmes mis en avant. Si vous avez lu le résumé, vous vous doutez que l'on va aborder le changement de vie, le renouveau, la résilience, la reconstruction, la famille monoparentale, l'éducation, la garde d'enfant ainsi que l'entraide. Cependant, à mon sens, ce n'est pas la force du récit. Celle-ci se trouve plutôt du côté du fameux « taré d'ex » d'Annabelle. Contrairement à ce que je pensais, on n'est pas sur une rupture suite à une tromperie ou à une histoire classique ayant mal tourné. Annabelle a réussi à échapper à une relation toxique avec un pervers narcissique. Cet individu a eu un énorme impact sur sa psychologie, sa confiance en elle, mais également sur sa famille qui a complètement tourné le dos à leur fille… Ayant connu ce type de personne et étant intéressée par le sujet (je vous recommande d'ailleurs la très bonne BD « Tant pis pour l'amour : Ou comment j'ai survécu à un manipulateur » de Sophie Lambda), j'ai été ravie de voir ce thème dans ce roman contemporain. Il est important de sensibiliser les lecteurs à cette manipulation psychologique. de plus, le tout est bien traité, réaliste et bouleversant…
À la fois simple, adorable, drôle et avec sa dose de sensibilité, ce fut une très bonne lecture pour le week-end. J'ignore si j'en garderai un souvenir impérissable toutefois, j'ai savouré cette histoire le temps d'une journée. C'est tout ce que je désirais ! Si vous recherchez ce genre de livre avec de belles valeurs, alors n'hésitez pas à partir à Saint Malo !
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Marie-Nel
  20 avril 2021
J'ai fait la connaissance de personnages fort attachants. Tout d'abord, nous avons Annabelle, une jeune femme de 31 ans, qui a quitté Paris pour ouvrir son salon d'esthéticienne en  Bretagne. Elle est célibataire, elle sort d'une relation tumultueuse et toxique avec son ex, Tony, elle a subi beaucoup d'humiliations avec lui, il n'hésitait pas à la rabaisser avec des remarques assassines. Elle a beaucoup de mal à s'en remettre, elle a perdu confiance en elle. Et quand elle a vu que même ses parents et sa propre soeur le défendait lui et ne la croyait pas elle, c'en était vraiment trop et elle a préféré mettre des kilomètres entre elle et sa famille. le local et l'appartement qu'elle loue font partie d'une autre maison mitoyenne, qui vient d'être rachetée.  La première rencontre avec son nouveau propriétaire va plutôt être électrique…
Ce nouveau propriétaire, c'est Timothy, un grand mec baraqué de 39 ans . Lui aussi a quitté Paris, il est divorcé et vit seul avec sa fille, Julie. Il a acheté une maison en Bretagne où il vient s'installer pour créer son entreprise avec son meilleur ami, Erwann. Son ex-femme s'est sauvée à Dubaï, elle fait partie de ces influenceuses qui se montrent partout et elle ne pense plus à sa fille. Timothy va ainsi faire la rencontre de sa locataire, Annabelle. de par sa carrure et son physique imposant, il passe un peu pour un ours, alors que c'est un homme sensible et plein de bonnes intentions. Il rentre en conflit avec sa locataire et en même temps, il a envie de l'aider, surtout quand il voit qu'elle a de la clientèle masculine dans son salon d'esthétique. Julie va être celle qui va améliorer les relations entre les deux jeunes gens.
Annabelle a d'ailleurs un problème de taille...sa soeur Caroline va se marier et elle doit être son témoin. le souci est que le futur marié a pris comme témoin l'ex d'Annabelle. Et celle-ci ne se voit pas du tout aller à la réception seule, elle sait qu'elle n'aura pas la force de lutter contre son ex. Elle doit donc trouver quelqu'un avec qui y aller, mais elle n'a pas d'amis masculins…le voisin peut-être ?
 
Je vous rassure tout de suite, je ne vous ai pas raconté tout le roman, seulement le début. Toutes ces informations arrivent très vite, dès les premières pages, il reste ensuite à savoir si les relations entre les deux jeunes gens vont s'améliorer, avec tout ce que ça demande comme effort. Car Annabelle est une jeune femme blessée, brisée, par des mots et des remarques que son ex n'a pas arrêté de lui dire. Et Timothy est père.
Je me suis très vite attachée à chacun des personnages, qu'ils soient principaux ou secondaires. J'ai tout de suite eu envie de protéger, de consoler Annabelle, de la rassurer. Ce sentiment de protection ne concerne pas Timothy vu son gabarit, mais j'ai tout de suite été attendrie par ce père qui ferait tout pour sa fille. Cette dernière est elle aussi très attachante, heureuse de vivre avec son père et en même temps triste d'être ainsi abandonnée par sa mère. Elle veut le bonheur de son père, elle veut qu'il rencontre d'autres femmes, elle aime beaucoup Annabelle. C'est une jeune fille pleine de vie et très attendrissante.
 Bien sûr, on se doute très vite qu'il va y avoir un rapprochement entre ces deux personnages, je l'ai vu arriver dès le résumé, mais je pense que l'enjeu était surtout de voir comment ils allaient pouvoir faire pour s'apprécier, se rapprocher. le plus intéressant, pour moi, est le chemin qu'ils ont pris, car il faut qu'ils règlent chacun leur passé pour pouvoir vivre un avenir serein.
Alors, autant j'ai aimé les personnages cités ci-dessus, autant j'ai détesté les deux ex, Tony et Stéphanie. Pour moi, deux véritables têtes à claques. Tony est un homme suffisant, arrogant, destructeur. Stéphanie est une femme qui fait passer son plaisir personnel avant sa fille. Bref deux personnes qui m'ont hérissée !
 
Cet attachement est renforcé par le choix narratif des deux auteures, qui est celui que je préfère dans ce genre de récit. Elles ont en effet utilisé la première personne du singulier, je suis très sensible à ce « je » qui me permet de me mettre à la place des personnages, à rentrer dans leurs têtes et connaitre la moindre de leurs pensées. C'est une écriture très intimiste que j'apprécie. Et là, je me suis mise à la fois dans la peau d'une femme et dans celle d'un homme, et j'ai très bien réussi à distinguer les différences entre eux. J'ai appris dans une interview des auteures, que chaque personnage avait été écrit par une des auteures, ce qui me semble le plus logique pour bien travailler le personnage. Et donc Mily Black s'est occupée de Annabelle, et Déborah Guérand celui de Timothy. Se mettre dans la peau d'un homme me semble toujours difficile, il faut rester dans le côté très masculin, et surtout avec un personnage comme Timothy qui en impose, mais ce que j'aime aussi, c'est que l'auteure féminine met sa sensibilité dans l'homme qu'elle construit, ce qui donne au final un personnage masculin très intéressant.
Le style des deux auteures est très bon et se complète très bien. Je n'ai, franchement, senti aucune différence entre les deux. La lecture se fait avec avidité car on a envie de savoir ce qu'il va se passer, les problèmes sont nombreux à résoudre. Les chapitres alternent entre les deux personnages, une fois on est avec Annabelle, l'autre avec Timothy. J'aime beaucoup ce procédé car cela permet d'avoir un avis et une vision différents d'une même situation, d'avoir le ressenti de chacun des protagonistes. Et en plus, cette alternance donne beaucoup de rythme à la lecture, quand je quittais un personnage, j'avais hâte de revenir à lui pour savoir la suite. Je peux même dire qu'il règne un certain suspense dans l'histoire, bon, bien sûr, on n'est pas dans un polar, mais il se passe tellement de péripéties dans la vie de ces personnes que l'on se demande comment tout cela va se résoudre, et c'est ça qui donne la pointe de suspense et d'addiction.
Et bien sûr, comme dans toute comédie romantique qui se respecte, le côté comédie est bien présent avec des situations cocasses, beaucoup d'humour dans les répliques, dans les situations, qui amènent des bulles de légèreté dans des moments plus dramatiques. Surtout avec l'institut qui accueille des hommes qui veulent se faire épiler…ça crée quelques scènes assez dérangeantes. J'ai souvent souri, voir même ri, j'ai aussi été très émue. Ce livre est un cocktail d'émotions.
 
Et cet avis, même s'il est long, ne serait pas complet sans parler des valeurs et des messages que véhicule ce roman. Les auteures parlent avec beaucoup de justesse des relations toxiques, dans un couple, comme ici, mais moi j'ai connu ce genre de réflexions dans le cercle familial et c'est tout aussi dur à vivre. Elles ont très bien décrit les gestes et les phrases qui font mal, l'état dans lequel on est quand on les vit, de la perte de confiance en soi que cela provoque, du manque de positivité sur sa propre personne, bref, de la destruction lente et profonde que cela engendre. D'autres valeurs comme la confiance en soi, l'amour entre parents et enfants, dans la famille, le respect de soi et des autres ont leur place dans cette histoire.
 
Je pense que vous l'aurez deviné, vu comme j'ai encore été bavarde dans cette chronique, j'ai beaucoup aimé cette lecture, qui n'est pas si légère que le titre peut le sembler. Un titre très bien trouvé d'ailleurs. J'aime quand une lecture m'emmène vers des pistes de réflexion sur nos vies. L'humour est bien présent et fait du bien, la fin vaut le détour, je n'en dirais pas plus pour ne rien dévoiler, mais j'ai tout aimé. C'est une très belle découverte pour moi, j'ai appris dans une interview que Mily Black et Déborah Guérand travaillaient sur un nouveau roman à 4 mains, et je peux déjà vous dire que j'ai hâte de les relire, tellement ce roman ci m'a plu.
Je ne peux que vous conseiller ce livre, je suis persuadée que vous allez passer un très bon moment. Si vous aimez les romances, l'humour, avec des réflexions de vie, cette histoire est faite pour vous.

Lien : http://marienel-lit.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ludi33
  13 mai 2021
Annabelle s'installe à Saint Malo pour ouvrir son institut de beauté, mais surtout pour fuir Tony, son ex, un pervers narcissique qui n'a eu de cesse de la rabaisser. Elle tente de reconstruire sa vie loin de Paris et de son passé. Çà pourrait être le début d'un nouveau thriller domestique, genre au combien à la mode en ce moment. Mais non, c'est une romance, puisqu'Annabelle va rencontrer son voisin, et nouveau propriétaire, Timothy, le fameux ours du titre et finir par tomber sous son charme.
L'intrigue est plus profonde que le titre et la quatrième de couverture ne le laisse croire. En effet, la relation d'Annabelle avec son ex et sa reconstruction sont au centre du roman, entre le déni de ses proches, la terreur de se retrouver confrontée à lui, ou l'appréhension de se replonger dans une relation avec un homme. Mais Timothy n'est pas en reste avec une ex-femme égocentrique qui lui en faire voir de toute les couleurs.
Alors si l'histoire d'amour ne sort pas trop des sentiers battus, les intrigues secondaires offrent vraiment de la consistance au roman pour le faire sortir du lot. D'autant qu'en plus d'un couple vedette attachante, les autrices ont créé une galerie de personnages secondaires haute en couleur.
Bref, une romance qui vaut vraiment la peine qu'on s'y attarde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
florencemflorencem   26 avril 2021
- Si vous me touchez, je hurle ! me menace-t-elle en reculant.
- Et moi, je mords !
Oh putain, le con ! Pourquoi est-ce que je lui ai sorti ça ? À tous les coups, elle va me prendre au mot et appeler les flics !
Commenter  J’apprécie          110
rowenabookinerowenabookine   30 avril 2021
Il m’a fallu du temps pour comprendre que cet homme si ben sous tous rapports en société pouvait être le poison de mon existence.
Commenter  J’apprécie          20
rowenabookinerowenabookine   30 avril 2021
Ses mots me frappent, et j’ai l’impression d’être étendue sur le sol, roulée en boule pour parer la prochaine attaque.
Commenter  J’apprécie          10
rowenabookinerowenabookine   30 avril 2021
Elle me tourne autour à la façon d’une inspectrice des travaux finis sur un chantier
Commenter  J’apprécie          00
rowenabookinerowenabookine   30 avril 2021
J’ai envie de noyer cette femme dans une fosse septique !
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Mily Black (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mily Black
Le nouveau roman de Mily Black !
Prenez une jeune femme ? Louise ? timide et secrètement attirée par son patron ? Francis. Prenez le-dit patron et donnez-lui un caractère un peu moqueur, surtout auprès de son assistante. Donnez-leur un métier de rêve ? testeurs d?hôtel ? et envoyez-les en mission ensemble. Ah, et invertissez la valise de Louise (remplie, évidemment, de vêtements « biens sous tout rapport ») avec celle d?une jeune femme plus? sûre dans sa peau et libérée. Secouez bien et laissez le cocktail agir !
Plus d'infos sur le livre : http://www.editionsleduc.com/produit/903/9782368121122
+ Lire la suite
autres livres classés : pervers narcissiqueVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4109 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre