AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Aurélie Tronchet (Traducteur)
ISBN : 2811201564
Éditeur : Milady (21/08/2009)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 153 notes)
Résumé :

L'exorcisme n'est pas un job, c'est une vocation... une malédiction. Demandez à Morgan Kingsley qui est plus puissante que la plupart des démons. Enfin c'est ce qu'elle croyait, jusqu'à ce qu'elle se retrouve elle-même possédée, le comble pour une exorciste ! Mais pas par un simple démon. Celui-là est beau à mourir et de fait il pourrait bien entraîner la mort de son hôte. Car dans un monde o... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
Paroledunelivrophage
  18 août 2016
Salut la compagnie c'est encore moi qui fait des siennes avec une nouvelle chronique sur une nouvelle saga. Eh bien ouaip !!!! Ce n'est pas de ma faute, j'aime tout ce qui parle livre, plus en papier qu'en numérique, car ces derniers n'ont aucunes consistances ou d'odeur, et c'est ce que j'adore. Bref, j'espère pouvoir finir cette dernière chronique avant que cette fichue grippe ne me rattrape. Pendant le temps pluvieux et froid de mon île, c'est super pour lire et taper sur son ordi, mais malheureusement, facile pour attraper la grippe, et cela même si vous vous êtes couvert bien chaudement pour sortir. Bref, comme je le disais me revoilà pour vous parler d'une nouvelle série, et donc par conséquent de nouveaux, héros. Ou plutôt d'une héroïne qui à mon humble avis ne vous laissera pas indifférent. Et puis à coté de cela, vous retrouvez des créatures diaboliques ou démoniaques qu'elle ne cesse de côtoyer durant son quotidien. Et depuis le temps, tout le monde me connaît suffisamment pour comprendre que j'adore nos petites créatures surnaturelles. Qu'elles aient des ailes, des cornes, de grande dents, tant que cela sort de l'ordinaire, cela me suffit. Sans compter qu'une bonne vielle maint de fer dans un gant de velours est tout aussi captivant que l'habit ne fait pas le moine. Bien alors si vous êtes d'accord, allons à la découverte de ce livre.
Commençons donc par le commencement avec à la clef le synopsis de cette histoire. Morgan Kingsley est une jeune exorciste. Et ce métier comme elle le dit si bien n'est pas un job, mais une vocation, ou à la rigueur selon d'autre personne comme elle, une malédiction. Et comme le nom l'indique, elle exorcise des humains qui sont possédés par des démons, ou plutôt elle les tue s'ils ont prit un être humain comme hôte illégalement ou s'ils sont devenus incontrôlable. Elle est selon certain membre de cette confrérie plus puissante que ces êtres démoniaques. du moins c'est ce qui apparaît selon les statistiques. Mais c'est ce qu'elle pensait jusqu'à très récemment. Car depuis peu elle à découvert que l'une de ces créature démoniaque vie désormais en elle. le comble pour une exorciste de haut niveau. Mais ce n'est pas n'importe le quel qui la possède. Un sang royal, le roi en personne l'a possède, le plus beau et le plus puissant d'entre eux. Désormais hôte malgré elle, elle va tout faire alors pour rester en vie tout en évitant les traqueneurs lancés à ses trousses par de mystérieux ennemis qui tentent de supprimer leur roi Lugh. Ne pouvant se tourner vers les grandes instances, elle va alors aller trouver de l'aide avec Adam, un démon fidèle au roi. Néanmoins la situation va se compliqué un fois que son petit ami Brian sera Kidnappé puis torturé. Car dans ce monde où certains humains haïssent ces êtres d'un autre plan et où d'autres les idolâtres, celui de Morgan mène une guerre se succession dans son mode démoniaque. Et quand on est possédé par un superbe démon mâle, qui est en plus rebelle, et qu'en plus on veut vivre une vie aussi normal que possible,, que l'on a un petit ami plus que parfait, cette possession ainsi que cette petite guéguerre des clans entraînent bien des complications pour une exorciste chevronné qu'est Morgan.
Passons aux choses sérieuses, et découvrons ensembles les personnages qui vont jouer un rôle important dans cette saga.
Pour commencer, Morgan est une jeune femme qui exerce le métier d'exorciste. Comme son nom l'indique, elle exorcise les gens possédés par des démons rebelles ou incontrôlable. Oui un peu comme dans le film l'exorciste, en peut être plus civilisé. de par le fait de sa puissance, elle a le plus grand tau de réussite que ses collègues. de plus elle déteste profondément les démons et ne comprend pas pourquoi les humains sont tellement attirés par eux et acceptent de devenir leur hôte Néanmoins cela ne suffit pas vu qu'elle découvre un beau jour qu'elle est elle même possédé par l'un d'eux. C'est une femme forte qui ne se laisse pas abattre, et qui ne cherche de l'aide qu'en dernier recours. Néanmoins, comparé aux autres héroïnes de ce genre d'histoire, elle a tendance à réagir de manière irréfléchie, du genre à se jeter la tête la première dans la gueule du loup sans avoir au minimum un bon plan pour la sortir de ce pétrin. de même elle n'a pas autant d'humour que j'aurai aimé, et sans cette petite dose de drôlerie, j'ai levé la plus part du temps mes yeux aux ciel tant elle m'énervait.
Ensuite vient Lugh, le beau et sexy roi démon. Il est bon, gentil et sincère. Il sait à quel point Morgan ne comprend pas pourquoi les humains aiment à être possédé, et il va jouer justement le rôle du bon conseillé, afin que cette dernière l'accepte non seulement lui, mais aussi le fait d'être possédé. Comme une conscience qui parle dans votre tête, il va petit à petit la guider quand cela est nécessaire ainsi que la conseillé ou mieux la consoler. Il parait plus humain qu'un être humain lui même Malgré le fait qu'il ait besoin du corps de Morgan pour se cacher, il ne l'a laisse pas tomber. Bien au contraire, c'est comme s'il la portait sur ces épaules. Si la jeune femme est blessée physiquement, il va alors la guérir. Si elle pleure, il sera là pour la ''prendre dans ses bras''. A plusieurs reprises, j'ai eu l'impression de voir un amoureux et sa dulcinée. N'importe quelle femme s'attacherait à lui. Il contrôle les rêves de Morgane et lui crée des fantasmes dont elle peine à résister.Et puis quand ils se retrouvent dans ce monde onirique, aie caramba, c'est plutôt chaud, du moins à certains moments. Evidemment, beau comme il est il va tenter de séduire Morgane qui peine à le repousser. S'il lui apparaît ainsi dans ses rêves, c'est que tout simplement c'est la seule manière pour lui de communiquer avec Morgan. Et puis il faut se rappeler que d'une chose c'est un démon piégé par ses frères Raphaël et Dougal, car ce dernier veut le tuer pour s'emparer du trône et mettre le bordel sur la Plaine des Mortels (comme ils appellent notre monde).
Puis il y a un couple d'homosexuel plutôt sympathique avec Adam le démon et Dominique l'humain, et extrêmement porté sur le SM. Ils sont très tendre envers l'un et l'autre, très complices aussi, et surtout leurs démons, puisque ce sont des hôtes, sont très fidfidèles à Lugh. Alors imaginez vous leur surprise quand ils découvrent que ce dernier se cache dans le corps de la plus puissante exorciste du pays. Pour en revenir, au couple si Adam est très dur voir plutôt autoritaire ou encore très protecteur et que Dominique joue le rôle de la femme et donc très mimi, il faut dire qu'entre eux deux il y a énormément de tendresse, d'amour et surtout de confiance. C'est vraiment magnifique. Leurs caractères respectifs que tout opposent, sont tellement complémentaires qu'en réalité parfois on a l'impression que si on parle à l'un et bien on parle à l'autre en réalité. Ils sont capable de soulever des montagnes si nécessaire pour leurs seconde moitié, et sont loyaux autant envers eux même qu'envers leur roi. Je pense que c'est ce qui me donne tant l'impression qu'ils sont plus humains que démons.
Après vient Brian le petit ami de Morgane. Leur relation est tumultueuse même s'ils s'aiment. Tout comme sa chérie il a un sacré caractère, mais sait se taire pour éviter les conflits. Et puis pour l'instant j'ai souvent eut l'impression qu'il ne servait à rien d'autre qu'à donner une vie sociale à Morgan. C'est dure, mais c'est mon ressentit.
Puis bien entendu il y a Andy le frère de Morgane, hôte de Raphaël mais qui va se faire exorciser par la suite. Sa relation avec Morgane est assez compliquée, ils ne se comprennent pas bien même s'il y a de l'affection entre eux.
Enfin on finit par Raphaël le frère de Lugh. C'est un personnage très ambigu qui n'hésite pas à mentir, torturer, etc. C'est un démon méchant comme vous l'avez compris.
Maintenant que ces messieurs et ces dames nous ont été présentés quasi en détails, approfondissons un peu plus en profondeur le roman avec la plume de l'auteur, la romance entre les personnages et bien entendu le point essentiel à toute histoire l'intrigue du roman.
Tout d'abord, la plume de Jenna Black est assez légère voir parfois simpliste. Peu d'humour, mais assez vulgaire sur les bords. On s'attache assez facilement avec certains personnages et d'autres non, comme tous roman qui se respecte. A coté de cela, on se retrouve avec un univers très riche avec cette histoire de démon capable de prendre possession d'un corps humain que celui ci dise oui, ou non. Les pages défilent assez vites, beaucoup d'actions, de rebondissements, et les quelque révélations que l'on découvre sont très, très, choquantes. du moins dans le bon coté des choses. de plus l'histoire est plutôt intéressante, et je me demande comment va continuer l'auteur avec sa conception d'exorciste. Va telle continuer comme dans le filme l'exorciste, ou plutôt va t-elle en faire un happy end. Et puis on se retrouve avec de belles descriptions, mais surtout des explication fort simple qui nous aide à entrer dans ce monde démoniaque.
Ensuite les relations amoureuses entre les personnages sont à la fois simpliste et compliquées. On commence avec le couple Morgan et Ryan. Même si ces deux là sont très mignons ensemble, on sens qu'ils ne sont pas sur un pieds d'égalité. Et puis comme je l'ai dit un peut plus haut c'est comme si le jeune homme ne servait à rien. Il faut dire qu'il est peu présent durant le roman, mais d'un autre point de vu, il va réussir l'exploit de la faire réfléchir avant qu'elle ne commet un grosse connerie, car coté foncer tête baissée, Morgan est vraiment une reine dans ce domaine. Ensuite j'en arrive avec la relation Morgan Lugh. Oui on sais tous que ce n'est pas une relation amoureuse, mais quand même leurs relations s'y apparente, et vu comment les scènes qui sont décrites lors des réves de Morgan sont assez chaudes, cela ne m'étonnerais pas qu'il finissent ensemble. Bref, ils sont aussi attachants. le roi démon cherche par tous les moyens à attirer la jeune fille dans son lit dans le monde onirique, et pour cela il va lui faire vivre des fantasmes chauds bouillants. Mais à coté de cela, il va être un ami très proche, car il l'a console quand elle est triste, lui parle avant qu'elle ne fasse une connerie, lui apporte son soutient quand il le faut comme quand il l'a guérit si elle est blessée, ou encore l'aide à trouver des réponses quand elle cherche à comprendre quelque chose. Oui c'est assez déroutant, surtout qu'ils ne se retrouvent tous les deux qu'en songes. Enfin il y a Adam et Dominic. Oh que ces deux là ont une très belle relation. Ils se complètent tellement que l'on ressent à chacun de leur dialogue le tempérament du démon protecteur et de l'humain fragile et aussi doux que qu'une barbe à papa. Je jure que ce couple m'a donné des envie très particuliers, non pas de SM, mais d'avoir aussi une relation comme ils ont tous les deux. Il se cherchent quand ils ne sont pas ensemble et se chamaillent comme deux enfants et parfois leurs dialogues que l'on pourraient qualifier immatures sont en fait une façon pour eux de s'exprimer pour régler des conflits quasiment inexistants. C'est vraiment complexe et à la fois simples. Et oui pour moi, et je ne le dirais jamais assez, c'est vraiment magnifique.
Enfin quand au dernier point du roman, l'intrigue est fort simple à comprendre et à suivre. Morgan, exorciste en herbe, détestant les démons, ainsi que les humains qui leur servent d'hôtes, se voit être elle même possédée. Après quelques pistes et des rêves très, très chauds on apprend qu'en réalité c'est le roi des démons lui même qui se cache en elle. Mais elle ne comprend pas pourquoi ce dernier ne peut prendre possession de son corps et faire d'elle une marionnette, comme les autres démons le font avec leurs hôtes La raison, c'est que tout simplement, s'il fait cela, ses frères qui l'on piégés, pour qu'il arrive à de tels extrémités, sentirons sa présence et n'hésiterons pas à le poursuivre et ainsi à le tuer lui même et son hôte du coup, il atténue sa présence en créant une sorte de bulle qui ne permet à personne de découvrir sa présence Manque de bol, des démons à la solde de ses fréres, vont découvrir sa présence dans le corps de la donzelle et envoyer des hommes qui sont sous leur commandement à la recherche de la fille afin de l'exécuter. Mais n'y trouvant personne à l'appartement, c'est Brian qui va se faire enlevé. Bref, c'est une intrigue très bien menée. Elle est rythmée par les nombreuses actions et des rebondissements en tout genre. On s'y accroche et on vie par procuration ce que l'héroïne vie à ce moment là. Ce rythme soutenu du début jusqu'à la fin du livre, vous fait vibrer de bonheur. Parfois, c'est comme si que l'on menait une enquête policière, tant on cherche qui est le méchant de l'histoire. Alors préparez vous car l'action est vraiment intense.
En conclusion, c'est un livre que j'ai bien aimé. Simple et intense à la fois. Des personnages attachants, avec un caractère forts. de l'action très soutenue rythmée par des combats, du sexe, des dialogues parfois choquants, de l'amour, des révélations toutes aussi hautes en couleur. Bref, j'ai vraiment passé un excellent moment de détente avec Morgane, et j'ai bien l'intention de continuer ma descente dans les tréfonds de l'univers de Jenna Black en allant lire dés à présent le second tome de cette série. Alors à la prochaine pour lire ma chronique sur le second opus de cette saga.

Lien : http://le-petit-univers-litt..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Myiuki
  05 novembre 2012
Que dire de ce roman ? A vrai dire, je cherche encore mes mots. J'ai entamé la lecture de ce livre dans le cadre d'une lecture commune et je dois dire que c'est la motivation de ce défi qui m'a poussée à aller jusqu'au bout, sans ça, je me demande si je n'aurais pas refermé ce bouquin au bout de quelques pages. Il fait partie des rares livres de bit-lit édités chez Milady que je n'ai réussi à apprécier à sa juste valeur je pense. Je vais tenter de vous expliquer pourquoi.
Tout d'abord, je dois dire que ce que j'ai avant tout apprécié dans ce roman c'est son univers. Loin des vampires, loups-garous et autres bêtes à crocs, l'auteur nous plonge dans le fascinant monde démoniaque. Elle crée une toute nouvelle mythologie à ce sujet que j'ai été ravie de découvrir. Dans un premier temps, on apprend que les démons n'ont pas de corps physique et qu'ils doivent traverser ce qu'ils appellent la Plaine des Mortels pour prendre possession du corps d'un humain consentant afin de vivre sur Terre. Bien sûr, il y a quelques rebelles au principe, qui prennent illégalement possession de corps d'êtres humains. Ce sont ces démons-là que notre héroïne, Morgane Kingsley, est chargée d'exorciser. Ah la la, démons et exorcismes en tous genres, que demander de plus pour passionner un lecteur ? Pas grand chose je dois dire. Il est intéressant de voir le point de vue choisi par l'auteur pour développer son univers. Imaginer que des hommes et des femmes acceptent consciemment de céder leurs corps à des démons afin de devenir des personnes meilleures, laissant ainsi leur âme et leur conscience en sommeil, n'étant plus maîtres d'eux-mêmes, c'est assez flippant. Ca me rappelle un peu le concept de "Starters" d'ailleurs. Mais, c'est anecdotique. J'ai trouvé que cela soulevait pas mal de questions morales, reprises d'ailleurs par l'héroïne elle-même qui ne supporte pas l'idée que l'on puisse décider de son plein gré "d'héberger" un démon en soi. C'est vrai que c'est assez étrange tout ça. Mais, j'ai trouvé que c'était somme toute original, d'autant qu'on nous décrit les démons comme des êtres civilisés, si on peut dire, respectueux des lois, ou a peu près, prenant possession des corps humains pour rendre lesdits humains meilleurs, on nous les présente comme des agents de police, des pompiers, etc., en bref, comme des héros de la nation. C'est un réel décalage avec l'idée générale que l'on se fait habituellement des démons. Maintenant, il y a quelques règles du jeu à suivre, c'est intéressant de voir ce côté-là aussi, d'essayer de comprendre notamment comment tout cela fonctionne, la cohabitation, les exorcismes, les démons rebelles, les luttes de pouvoir, etc. J'ai été fascinée par les révélations faites tout au long du récit par l'auteur sur justement le mode de vie des démons, on apprend énormément de choses qui rendent toute cette mythologie crédible et passionnante. Elle a su attiser ma curiosité de lectrice de bout en bout. Découvrir les petits secrets des démons a été l'un des points forts de ce roman pour moi, j'ai adoré plonger dans ce nouveau monde, complexe, peut-être immoral sur certains aspects, et tenter de comprendre. Un vrai régal ! On se retrouve au milieu des bons et des méchants démons, on étudie leurs psychologies, leurs façons de penser qui sont différentes des nôtres, pour finir par "presque" les apprécier, c'est vraiment fascinant de voir à quel point l'auteur arrive à les humaniser en faisant basculer les idées préconçues. Là-dessus, rien à dire, c'est très bien fait !
Au-delà de la prise de conscience de ce nouvel univers, l'auteur nous invite à suivre une intrigue qui tient la route, palpitante par moments, un peu moins à d'autres, mais qui, en tout cas, à le bon goût de ne pas foncièrement lasser le lecteur. J'avoue que l'idée de voir la meilleure exorciste qui soit possédée par un démon c'est quand même assez cocasse et ça entraîne toute une série d'évènements intéressants qui arrivent à capter l'attention du lecteur. D'abord, on apprend que Morgane est possédée par un démon, Lugh, qui n'est pas n'importe qui, mais je ne vous en dis pas plus sinon je vais spoiler, que d'autres démons tentent de le tuer et donc d'envoyer Morgane sur le bûcher pour s'en débarrasser, ça ne laisse supposer qu'une chose : action ! Et il y en a dans ce roman, entre les pièges, les tentatives d'assassinat, les alliances et les rebondissements en pagaille, ce livre va très vite et on a pas le temps de vraiment souffler. Il se passe toujours quelque chose et de fait, on entre facilement dans cette intrigue dont on arrive fatalement à vouloir connaître la fin. C'est aussi le fait que ça tienne la route et qu'il y ait tant de zones d'ombres et de doutes qui tient le lecteur en haleine. On plonge dans l'inconnu sans savoir où tout ça vous nous mener, sans savoir qui est réellement l'ennemi, ça en devient limite paranoiaque et assez flippant par moments. D'autant que vous devez dissocier les hôtes humains des démons qui les habitent, c'est peut-être un peu dur à suivre niveau raisonnement par moments, mais, comme l'ensemble est bien expliqué, on finit par s'y retrouver. J'ai beaucoup aimé le fait que, jusqu'au bout, on ne sache pas qui était vraiment le méchant de l'histoire et de conclure qu'il ne faut pas se fier aux apparences. L'histoire vécue par Morgane dans ce premier tome nous met sous pression, à chaque instant, on sent qu'elle lutte, qu'elle mène un combat contre la mort, c'est assez suffocant aussi quelque part, en tout cas, cette sorte de voile sombre qui entoure l'intrigue tout au long du roman tient bien en place et enveloppe le lecteur dans une sorte de brouillard flippant qui le fait se poser énormément de questions. On ne sait plus à qui se fier, à qui faire confiance, quoi faire, où aller. J'ai trouvé que le suspens était bien entretenu par l'auteur qui nous amène doucement de révélation en révélation jusqu'à la toute dernière à la fin du roman. Il y a beaucoup d'émotions fortes qui se distillent tout au long du récit, on est happé par l'histoire, parce qu'elle nous fait peur par moments, parce qu'elle nous effraie mine de rien mais qu'on y voit malgré tout une sorte de lueur d'espoir que tout finira pas s'arranger. Ce qui m'ennuie dans ce genre de roman, c'est que sachant qu'il y avait un tome 2, je ne pouvais imaginer que Morgane allait mourir, sachant qu'elle s'en sortirait à la fin, ça a diminué l'angoisse que l'on peut ressentir en la suivant au fil du déroulement de l'intrigue, c'est dommage, limite, ça m'aurait plus surprise si elle ne s'en était pas sortie. Mais bon, c'est pas plus mal parce qu'après une fin pareille, on a forcément envie de connaître la suite. En bref, c'est un mélange d'action, de bagarres, de coups tordus, de trahisons, de rencontres pas très rassurantes, de quête de pouvoir et d'alliances plus ou moins éphémères que nous offre ce roman, de quoi nous occuper l'esprit et nous donner envie de connaître le fin mot de l'histoire.
Côté personnages, j'ai plus de reproches à faire. A commencer par l'héroïne du roman, Morgane. Je n'ai pas réussi à m'attacher à elle. Je ne sais pas vraiment dire pourquoi ... Elle m'a parue souvent un peu "bête", agissant de façon totalement irréfléchie, sans mesurer les conséquences de ses actes, elle m'a semblée aussi un peu égoïste sur les bords, et comment dire, un peu trop "excitée" les trois quarts du temps. Bizarrement, elle a des côtés aussi plus chaleureux, plus vulnérables, qui ont su me toucher par moments, mais ça n'a pas suffit pour redorer son blason à mes yeux. J'ai trouvé qu'elle manquait cruellement de la petite dose de punch, de la petite étincelle supplémentaire qui en aurait fait une héroïne à laquelle on s'attache facilement, sans réserve. J'avais trop souvent envie de la baffer pour pouvoir m'y faire. Heureusement, elle a autour d'elle des personnages qui relèvent un peu le niveau. Notamment Lugh, le démon qui a été introduit en elle contre son gré. J'ai beaucoup aimé voir leur relation évoluée, jusqu'à devenir amicale. Ce démon-là lui apprend à connaître son pire cauchemar, à l'apprivoiser, il lui ouvre les yeux en somme. J'aime bien ce personnage du démon ultra puissant et ultra sexy qui "vit dans sa tête", si on peut dire ça comme ça, qui la guide, la conseille, la console, il est quand même très "humain" pour un démon et ne la laisse pas tomber. Loin d'être égoïste, il pense à son bien-être et s'arrange pour la guérir quand elle est blessée ou pour la consoler quand elle ne se sent pas bien. Un vrai petit plaisir que de suivre leurs échanges dans les rêves de Morgane, c'est assez piquant par moments, j'aurais voulu néanmoins que ce soit un peu plus accentuer à ce niveau-là. Il y a de quoi faire beaucoup plus fort mais ça reste en lisière. Ensuite, il y a Adam et Dominic. Alors là, j'ai été scotchée par le fait de me retrouver face à un couple homosexuel. On en voit si peu en littérature que j'ai trouvé ça vraiment très impressionnant, un choix peut-être risqué de la part de l'auteur mais payant pour ma part. Voilà un couple qui sort de l'ordinaire et qui a su me toucher, vraiment, si j'osais je dirais qu'ils sont vraiment "mimi" tous les deux. Ce que je veux dire, c'est qu'ils véhiculent beaucoup de tendresse, d'amour, de confiance, c'est magique ! Ils sont l'antithèse totale de la relation de Morgane et Brian telle que je la perçois. Mis à part le côté SM, j'ai trouvé qu'Adam et Dominic apportait beaucoup de profondeur au texte par leur relation complexe mais tellement belle. Je pense qu'il est aussi intéressant de voir ce qu'ils sont prêts à faire l'un pour l'autre, ils sont dévoués loyaux, là aussi, ça ajoute à la petite part d'humanité des démons présents dans le roman. Ils sont bien plus que ce qu'ils prétendent. C'est sentimental sans tomber dans le guimauve, bref, j'ai adoré rencontrer ces deux héros pas comme les autres qui passent par beaucoup d'instants douloureux mais qui ne laissent rien ébranler leur attachement. C'est romantique à souhait. Mais je ne développe pas plus, il y aurait encore beaucoup de choses à dire sur eux, je vous laisse les découvrir !
Pour finir, je vous parlerai rapidement du style de l'auteur. J'ai trouvé que tout était écrit de manière très simple, voire simpliste par moments, il y avait pas mal de redondances, de répétitions d'actions, en bref, ça n'est pas de la grande littérature. Là aussi, il m'a manqué la petite touche d'originalité qui fait un style, qui le différencie de celui de son voisin. J'ai eu l'impression qu'il n'y avait pas vraiment de recherche dans les mots, dans les dialogues, ça reste assez plat tout ça, il y manque du peps, de la diversité. C'est dommage parce qu'on sent que l'ensemble est complexe et qu'il mériterait d'être un peu plus mis en valeur. le gros point noir qui m'a gênée dans ce roman, ce sont les incohérences dues à l'état d'excitation permanente de Morgane qui, même alors qu'elle est terrifiée, se retrouve à vouloir avoir des rapports sexuels. Ouais, ça m'a un peu trop rappeler Riley Jenson et du coup j'ai totalement décroché. En plus, le langage un peu cru par instants, ne m'a pas facilité la tâche. C'est peut-être un peu "too much" on va dire, entre ça et les scènes SM, je ne m'y attendais pas du tout et j'avoue que, même si ça ne m'a pas choquée à proprement parler, j'aurais préféré autre chose. Voilà, ça c'est un défaut majeur du style de l'auteur, on a quand même l'impression que c'est un peu "brute", ça mériterait qu'on arrondisse certains angles à mon avis. Parce qu'en dehors de ça, elle arrive facilement à nous captiver. Même si j'ai eu du mal à tourner les pages, notamment parce que je n'accrochais pas avec Morgane et que c'est la narratrice - pas de bol ! -, j'ai bien senti le potentiel du roman en lui-même. Il m'a manqué un peu de finesse, peut-être un peu plus de profondeur au niveau du personnage principal pour que j'arrive à me projeter complètement dans le récit. C'est un peu bancal je trouve parce qu'il y a plein de bonnes choses au final dans ce livre mais elles sont vite ternies par les défauts qu'on y trouve. C'est donc un style qui ne me convient pas qu'a adopté l'auteur car je trouve qu'il ne met pas du tout en valeur le concept. Après, c'est un point de vue, rien de plus. Je ne sais pas encore si je lirai le tome 2, pour l'instant ça me semble peu probable même si j'ai envie malgré tout de voir comment va évoluer la relation entre Morgane et Lugh. Voilà, ça c'est quand même un tour de force de l'auteur, bien que je n'ai pas accroché plus que ça avec cette histoire, elle me donne quand même envie de savoir ce qui se passe par la suite. C'est étonnant, je n'arrive toujours pas à comprendre comment elle y est arrivée. Je n'ai pas aimé le style, j'ai eu beaucoup de mal avec le personnage principal, les répétitions dans l'intrigue m'ont achevée, c'est un peu trop "direct" pour moi et pourtant je sais qu'un jour ou l'autre je lirai la suite. Si vous y comprenez quelque chose, faites-moi signe !
Pour conclure, je dirai que j'ai été malgré tout un peu déçue par ce roman, bien que j'ai beaucoup apprécié certaines des découvertes que j'y ai faites. A voir si ce style vous convient mieux qu'à moi, en tout cas, ça reste une série bit-lit à découvrir sans aucun doute rien que pour sortir un peu du cycle vampires/loups-garous. A vous de juger !
Lien : http://coeurdelibraire.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MissJZB
  31 août 2013
Morgane Kingsley est l'une des premières séries bit lit sorties en France, et j'avais comme une envie d'un retour aux sources du genre, il n'en fallait donc pas plus pour que je mette le nez dans cette saga.
Alors, évidemment, je m'y suis lancée avec quelques aprioris, et pour cause, on me disait : "Tu vas voir, c'est space, on accroche ou pas." Effectivement, le côté space, ne soyons pas langue de bois, tient au fait qu'on a droit à du SM "démoniaque", dirons-nous. Eh bien, c'est presque passé comme une lettre à La Poste, sans mauvais jeu de mots, car Morgane est un personnage agréable avec ses pensées très honnêtes, et j'aime bien qu'elle roule un peu des mécaniques, ça ne la rend que plus sympathique. Et puis, avouons-le, c'est une coquine qui fait plaisir à nos yeux sans s'en rendre compte, quand elle ne nous fait pas sourire avec ses réflexions cocasses.
Je trouve que Jenna Black écrit vraiment bien, sa plume est peut-être simple, pas lyrique, certes, plutôt analytique, mais toujours est-il qu'elle sait parfaitement doser, sans se répéter, les réflexions intérieures et les dialogues, tout en nous faisant bien avancer dans l'histoire et en nous réservant des rebondissements sympas et une fin qui a réussi à me surprendre.
Passons à l'univers. Des démons en cuir, encore des démons en cuir, et forcément leur pendant : les exorcistes. Plutôt rafraîchissant de ne pas avoir affaire à des canines et des poils, ceci dit, petit bémol, j'ai trouvé les manières d'exorciser et tout ce qui s'y rapporte trop léger et très survolé, au point qu'on avait l'impression que le badge d'exorciste était un vulgaire gadget de boîtes de céréales. C'est vraiment trop léger pour nous convaincre de leur efficacité, voire de leur utilité tout court, d'autant que Morgane l'avoue elle-même, les humains ne savent quasiment rien des démons et chaque exorciste a son style pour les "détruire", mouais. Bref, j'attends de vraies explications sur ce métier.
Concernant les démons, ils nous possèdent normalement si on dit oui, et on peut les faire dégager à coup d'exorcisme s'ils ne font pas les choses légalement. Côté caractéristiques, ils sont très mâles, dominants (plus S, donc), ils guérissent leurs hôtes et sont très forts, et toujours canons puisqu'ils choisissent leurs taxis humains sur leur physique.
Les personnages secondaires sont finalement peu approfondis, mais ça passe quand même. J'ai, malgré tout, souvent râlé sur le fait que les démons se ressemblaient tous niveau caractère, ce qui s'est heureusement amélioré en cours de lecture. Morgane a un petit ami de rêve, Brian, et elle fréquente pour les besoins du tome un couple homo formé par Dominic et Adam. Dominic est mimi, Adam, monsieur Démon par excellence, est très autoritaire et protecteur. Je l'aime bien, mais je n'arrive pas vraiment à saisir ce que l'auteure a voulu faire de la tension qu'il y a entre lui et Morgane. Lugh, le locataire indésirable, est plaisant, plus en nuances, et j'apprécie la tendresse de sa relation avec l'héroïne.
L'intrigue avance bien, à un très bon rythme, Morgane n'est pas une warrior puisque finalement on l'aide pas mal, mais elle sait paradoxalement se débrouiller quand ça sent le roussi, au sens propre comme au figuré. J'espère bien que son potentiel magique sera révélé au fil de la série.
Le SM, terminons par ça, est plutôt pas mal amené, car il y a toujours une espèce de recul analytique et émotionnel de la chose, qui nous pousse à être un peu indulgent quand ça pique gentiment nos principes.
La fin promet une série vraiment sympa, et malgré quelques petites incohérences par-ci par-là, on est curieux de découvrir la suite des aventures de cette exorciste pleine de contradictions, dont le cynisme nous séduit.
3.5/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DarkGarnet
  19 novembre 2009
J'ai d'abord ajouté ce livre à ma wishlist simplement parce qu'il fait partie de la collection Bit-lit de Milady. Je n'en avais alors lu aucun avis donc c'était par pure curiosité. Puis les premiers avis ont commencé à pleuvoir, il était question de scènes de sex très présentes, de SM, de ... disons que ça m'avait déjà un peu refroidi.
L'autre jour, en tombant sur un exemplaire en occasion, je me suis dit que j'allais quand même y jeter un oeil pour me faire mon propre avis.
En débutant ma lecture, je ne savais plus vraiment de quoi il était question (si j'ai lu la quatrième de couverture alors je l'ai bien vite oubliée), je pensais que c'était une énième chasseuse/tueuse de créatures surnaturelles. Très rapidement, j'ai pu constater que j'étais dans l'erreur et que j'avais, cette fois, affaire à une exorciste ! le thème de l'exorcisme, de la possession par des démons et des hôtes volontaires m'a bien emballé, j'ai donc poursuivi pour en savoir davantage.
Comme le disaient les critiques, il y a effectivement quelques scènes de sex, 2 (et demi!) sur les 80 premières pages, j'avoue que ça m'a un peu gonflé mais je ne suis pas du genre à fermer un bouquin sans l'avoir lu jusqu'au bout. Je ne peux dire si ces scènes sont tout à fait nécessaires à l'histoire ou à la construction des personnages, je me suis contenté de les lire en attendant impatiemment des scènes plus intéressantes.
D'un point de vue général, j'ai apprécié la lecture de ce premier tome, l'univers m'a semblé original et l'intrigue intéressante. L'héroïne m'a quelque peu agacé par la façon qu'elle a de prendre les mauvaises décisions aux mauvais moments, et son sale caractère ne m'a pas laissé de marbre non plus. Elle n'égale donc pas Anita et Mercy dans mon coeur de fan de bit-lit mais j'ai apprécié ce premier tome et je reste curieux de lire la suite de ses aventures :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MorganeTryde
  23 janvier 2015
Je viens de terminer le dernier tome de la saga intitulée Morgane Kingsley, écrite par Jenna Black.
Cette série de livres se compose de 5 bouquins et est éditée par Milady.
Parlons tout d'abord du genre littéraire.
Il s'agit de romans bit-lit (autrement fit de la fantasy urbaine) mêlant fantastique et érotisme. Un mélange que j'adore personnellement!
En gros, ça parle de quoi?
Morgane Kingsley est exorciste et déteste profondément les démons. Ceux-ci ont été légalisés par notre société et certains humains se portent volontaires pour devenir un hôte. Oui car être possédé par un démon c'est sympa pour plusieurs raisons dont la principale est d'avoir la possibilité de devenir un héros (les démons sont forts, jamais malades, etc.). le seul souci (et pas des moindres) c'est que, une fois possédé, l'âme humaine se retrouve au second plan. Seul le démon peut diriger le corps.
Certains démons sont sympas et prennent soin de leur hôte quand d'autres sont de vraies sous-merdes.
Bref, la vie de Morgane, jusque là plus ou moins pépère, prend un virage à 180° le jour où elle découvre qu'elle est possédée mais que son démon ne peut pas contrôler son corps.
Pourquoi? Qui est-il?
Il lui apparaît dans ses rêves, seule manière pour lui de communiquer avec elle. Evidemment, il est beau à tomber et tente de séduire Morgane qui peine à le repousser.
Finalement, elle découvre qu'il s'agit du Roi des démons, Lugh, piégé par ses frères Raphaël et Dougal. Ce dernier veut le tuer pour s'emparer du trône et foutre le bordel sur la Plaine des Mortels (comme ils appellent notre monde).
Je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler si vous avez envie de lire cette série.
A quoi faut-il s'attendre lors de cette lecture?
- du sexe, évidemment. Et même du sexe gay! Morgane a deux amis homo et assiste malgré elle à certaines scènes. Perso, ça ne m'a pas mis mal à l'aise. le style est légèrement vulgaire mais pas dérangeant. Et, il faut bien l'avouer, jusqu'à la fin on ne peut s'empêcher de se demander si Morgane finira par succomber aux charmes de son démon... (j'ai prié pour lire cette fameuse scène mais je me garderai bien de vous révéler si oui ou non elle finit par passer à l'acte).
- L'auteur parle en Je et au passé simple, si bien que l'on se retrouve dans la tête de Morgane.
- du suspens tant et plus. Chaque tome amène son lot de problèmes. La vie de Morgane est un gros foutoir et on se demande toujours comment elle va réussir à se dépêtrer de tous ses problèmes. L'auteur nous tient en haleine du début à la fin.
- Les personnages sont extrêmement attachants, surtout quand on choisit d'enchaîner les 5 livres. Il n'y en a pas trop ce qui permet de ne pas s'emmêler les pinceaux.
- Beaucoup de fautes d'orthographe. Ouais, disons que je suis un peu à cheval sur ça même si je fais moi aussi des erreurs.
Les personnages:
- Morgane Kingsley: la narratrice, l'héroïne principale. Même si elle m'a tapé sur le système à plusieurs reprises, je dois bien reconnaître que je l'apprécie beaucoup. J'ai particulièrement aimé la relation qui se développe avec Lugh, son démon.
- Lugh: le démon qui habite dans le corps de Morgane, le roi des démons. Il est bon, gentil et sincère. N'importe quelle femme s'attacherait à lui. Il contrôle les rêves de Morgane et lui crée des fantasmes dont elle peine à résister... Tout cela est bien sympathique, croyez-moi!
- Dominic et Adam: le couple de gay. Adam est un démon, tandis que Dominic est humain. Ils sont adorables et très amoureux. Ils développent une relation SM, ce qui gêne particulièrement Morgane et apporte à de nombreuses reprises des touches d'humour qui m'ont gentiment fait sourire.
- Brian: le petit ami de Morgane. Leur relation est tumultueuse même s'ils s'aiment. J'ai beaucoup aimé l'évolution de ce personnage.
- Andy: le frère de Morgane, hôte de Raphaël dans le tome 1 mais qui se fait exorciser par la suite. Personnage assez effacé même s'il apparaît tout au long des 5 livres. Sa relation avec Morgane est assez compliquée, ils ne se comprennent pas bien qu'il y ait de l'affection entre eux.
- Raphaël: le frère de Lugh. Personnage très ambigu qui n'hésite pas à mentir, torturer, etc. C'est un démon méchant mais qui finit par changer au cours de l'histoire. Son évolution est vraiment chouette, surtout à la fin du tome 5.
Conclusion:
J'ai adoré lire cette saga! Chaque livre m'a duré 3 jours (oui j'ai littéralement dévoré ces bouquins!).
Limite, je ne vivais plus que pour connaitre la suite!
L'histoire est très prenante, les personnages sont attachants et on n'a pas envie que ça se finisse.
J'ai bien aimé la fin de l'histoire même si je suis frustrée pour plusieurs raisons (que je tairai pour ne pas spoiler hihi).
J'espérais qu'il y aurait un tome 6 mais, a priori, ce n'est pas prévu. Même si j'aurais aimé continuer de suivre les aventures de Morgane, il est peut-être plus judicieux que la série se termine avant de s'essouffler.
J'ai beaucoup aimé le style d'écriture de Jenna Black, c'est fluide, ça se lit vite et facilement. C'est un style dans l'air du temps, ce qui me convient parfaitement.
Pour qui?
Pour celles et ceux (mais plus quand même pour celles) qui aiment les histoires fantastiques mais qui se déroulent de nos jours et qui apprécient la littérature érotique.
Lien : http://www.larbredefreya.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Milka2bMilka2b   18 décembre 2011
A la vitesse du demon, il me saisit par le bras et me tira en arriere à l'interieur avant de claquer la porte. Ses doigts s'enfoncerent assez profondement ds ma chair pour laisser des hematomes. Je ne me plaignis pas, cela aurait pu lui plaire. Evidemment, il pouvait aussi prendre son pied en me sentant resister. Est ce que ce genre de chose n'excite pas les sadiques?
Malgre moi, mon regard se posa sur sa braguette.
Heureusement, aucun signe d'erection. Peut etre qu'il ne bandait que pour les hommes.
- Oh, pour l'amour de dieu, Morgane ! Lacha-t-il. Tu verifies si je bande parce que je te moleste?
Comme c'était exactement ce que j'étais entrain de fair, je fus incapable de feindre une indignation justifiée.
Il m'attira contre lui, penchant la tete afin que ses levres effleurent presque mon oreille qd il s'adressa à moi.
- Il faudrait que je te fasse bien plus mal que ca pour etre excité, ma cherie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Milka2bMilka2b   19 décembre 2011
Je vis en banlieue mais, au fond, je suis une fille de la grande ville. Conduire pendant une heure et demie sur des routes à péages au milieu de nulle part, voilà mon idée de l'Enfer.
Mais attendez y a pire : comme personne ne s'était chargé d'avertir le Kansas qu'on était au printemps, il neigeait.
Commenter  J’apprécie          50
ParoledunelivrophageParoledunelivrophage   18 août 2016
A la vitesse du demon, il me saisit par le bras et me tira en arriere à l'interieur avant de claquer la porte. Ses doigts s'enfoncerent assez profondement ds ma chair pour laisser des hematomes. Je ne me plaignis pas, cela aurait pu lui plaire. Evidemment, il pouvait aussi prendre son pied en me sentant resister. Est ce que ce genre de chose n'excite pas les sadiques?
Malgre moi, mon regard se posa sur sa braguette.
Heureusement, aucun signe d'erection. Peut etre qu'il ne bandait que pour les hommes.
- Oh, pour l'amour de dieu, Morgane ! Lacha-t-il. Tu verifies si je bande parce que je te moleste?
Comme c'était exactement ce que j'étais entrain de faire, je fus incapable de feindre une indignation justifiée.
Il m'attira contre lui, penchant la tête afin que ses lèvres effleurent presque mon oreille quand il s'adressa à moi.
- Il faudrait que je te fasse bien plus mal que ca pour être excité, ma chérie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
limaginariumlimaginarium   02 septembre 2017
Il n’existe que deux façons de tuer un démon : l’exorciser ou bien brûler son hôte vif. Sympa, non ?
Commenter  J’apprécie          10
BlackKatBlackKat   02 mars 2015
- Andy est de ma famille! Tu n'es qu'un parasite qui utilise son corps comme une grosse tique mortelle pour lui sucer la vie.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : bit litVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle



Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1600 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre
. .