AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2916032630
Éditeur : L'Instant présent (01/12/2016)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Quelque part en Afrique, il y a plus d'un million d'années de cela, une lignée de singes a commencé à élever ses petits différemment de leurs ancêtres les grands singes.
De cette nouvelle forme de soins sont nées de nouvelles façons d'entrer en relation et de se comprendre mutuellement.
Comment ces aptitudes humaines si particulières ont évolué, et comment elles ont permis de nous maintenir en vie pendant des milliers de générations, tel est le mystè... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
tantquilyauradeslivres
  17 février 2018
Après La femme qui n'évoluait jamais et Les instincts maternels, je continue ma découverte des thèses de Sarah Blaffer Hrdy, sociobiologiste, primatologue et anthropologue américaine. de même que ses précédents ouvrages, j'ai trouvé ce livre-là très intéressant.
Quel est le propre de l'être humain? Qu'est ce qui le différencie réellement des autres primates et comment en est il venu à peupler la Terre de manière si flagrante? Généralement, les réponses que l'on trouve à ces questions tournent autour de la parole et de la bipédie. Pour Sarah Blaffer Hrdy, la réponse serait plutôt l'empathie qui elle -même trouverait source dans un mode d'éducation complexe et partagé. Partagé car il semblerait que l'être humain soi le seul être à accepter de confier son bébé à d'autres personnes, les "alloparents" c'est à dire toute personne aidant la mère dans l'éducation de son enfant. La coopération et le partage de la parentalité aurait permis le développement de l'empathie et par cela même la survie de l'être humain. Les grand-mère auraient particulièrement eu un rôle important à jouer, ce qui expliquerait le fait, que , contrairement aux autres espèces, une femme vit encore longtemps après la ménopause : le fait de ne plus pouvoir avoir d'enfant ne serait donc pas une fin en soi, comme c'est le cas chez les autres espèces où les femelles ne survivent guère de temps après cela. Au contraire, la femme ménopausée aurait encore un grand rôle à jouer. Celui d'apporter un soutien aux jeunes mères et donc de contribuer au développement et à la survie de l'espèce humaine.
S'appuyant sur l'étude et l'observation de différents primates et de peuples de chasseurs cueilleurs, Sarah Blaffer Hrdy remonte aux origines de l'humanité et de l'empathie d'une manière absolument passionnante, nous éclairant sur de nombreux points tels que les besoins de l'enfant et de la mère, la place du père et celle de l'entourage, l'importance des émotions et la manière dont les perçoit l'être humain.
Encore un ouvrage de Sarah Blaffer Hrdy dans lequel j'ai beaucoup appris et que j'ai aimé découvrir!

Lien : http://tantquilyauradeslivre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
tantquilyauradeslivrestantquilyauradeslivres   17 février 2018
"Nul ne dispose d'une machine à remonter le temps pour pour aller voir à quoi ressemblait l'éducation des petits dans le Pléistocène et pour témoigner de ses trajectoires développementales novatrices. En revanche, nous disposons d'indications provenant d'un ensemble vaste et varié de primates et d'autres animaux qui sont adéquates pour comprendre pourquoi les autres membres du groupe se mettent à apporter de l'aide et comment la reproduction communautaire a pu apparaître et se développer. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : singesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1066 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre