AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 220507167X
Éditeur : Dargaud (04/10/2013)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 48 notes)
Résumé :
Avec Quai d'Orsay, dont voici l'intégrale, Abel Lanzac et Christophe Blain nous font pénétrer dans les coulisses agitées du ministère des Affaires étrangères : quand la politique fait rire... Dans les deux tomes de Quai d'Orsay, nous suivons Arthur, le nouveau conseiller en charge du langage du ministre Affaires étrangères, qui tente de se familiariser avec les mécanismes du pouvoir, les subtilités de la diplomatie et de la politique, et la personnalité singulière d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
ninosairosse
  08 mars 2019
♫Tout le monde l'appelait le minotaure, c'était un ermite
Une légende descendue de l'Olympe, un homme de granit
Il fondait des guerriers de bronze tout droit sortis d'un récit d'une tragédie antique ♫
Le Minotaure- Niagara - 1992
Je me suis cherché moi-même
A l'âme appartient le Discours qui s'accroît lui-même
citations d'Héraclite, Extraits de ses Fragments
Conscience que tout est là-dedans
Voilà pourquoi il part en thèse finalement
merci pour tout langage ment...
Propos dithyrambiques
Positions cyniques,
le monde et ses déconvenues
VLON irruptions impromptues
LEGITIMITE tACata CataC
Il faut en parler,
UNITE TacatacaTAC
Il faut structurer
EFFICACITE Tchac tchac Tchac
régler le monde à coup de trique
Passages stabilossés
Charisme a la dent dure
Concept carrie-cature
Envolées épiques
Livre tout cabossé
Dédales didactiques
Couloirs empiriques
Labyrinthe Antique
Le Minotaure, coïncidence ! c'est Thierry Lhermite
dans film éponyme de Tavernier, chroniques diplomatiques
politique thérapeutique
meme si les ricains ont eu tort
reviens nous Minotaure
que tu speedes encore
Très rigolo, se tenir les zygomatiques
Subjuguez cette turbulence historique.....
5/5 c'est tout ce qu'elle m'hérite...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          540
Lorraine47
  22 avril 2014
Un vrai exploit: Abel Lanzac et Christophe Blain peuvent s'enorgueillir d'avoir captivé mon attention avec un sujet qui est loin de me passionner, la chose politique.
Le frais et sémillant énarque Arthur Vlaminck est embauché auprès du ministre des affaires étrangères Alexandre Taillard de Vorms pour rédiger ses discours.
Le bel Alexandre n'est pas sans rappeler Dominique de Villepin avec son panache oratoire et sa pugnacité charismatique.
La diplomatie est loin d'être le monde feutré qu'on peut imaginer. Nous entrons par le petit trou de la lorgnette dans un univers complexe où le langage devient abscons et les relations internationales une jungle des plus impénétrables.
Cette parodie de la technocratie politique est savoureuse et jubilatoire, si le film est à la hauteur, je ne bouderai pas mon plaisir en allant le voir!
Tout est langage, disait Dolto, à condition d'en connaître les codes!
Cet ouvrage nous livre quelques pistes pour mieux comprendre l'homo politicus!
Commenter  J’apprécie          321
alouett
  25 décembre 2017
Seul dans son grand bureau, il lit un petit livre rouge.
Ce bureau, c'est le « quai d'Orsay » , siège du Ministère des Affaires étrangères.
Ce livre, ce sont les « Pensées de Mao » .
Cet homme, c'est le Ministre. A l'époque, c'est Dominique de Villepin qui incarne la fiction mais chut-il-ne-faut-pas-le-dire… Je me contenterais de dire que la ressemblance est troublante avec notre homme qui se nomme Alexandre Taillard de Vorms…
Alexandre Taillard de Vorms est un ministre déterminé. C'est un ministre lucide qui fonctionne à l'instinct.
Et nous, humble lecteur, allons accompagner notre personnage principal, Arthur Vlaminck, dans sa prise de fonction au ministère… il va être en charge d'écrire les discours du ministre. Un ministre combattif et en perpétuelle réflexion. Un ministre dont la pensée est vivante, en mouvement permanent. Un ministre charismatique… qui questionne, certes… mais qui use et abuse des hésitations de ses interlocuteurs éberlués pour formuler les réponses qu'il attend d'eux. Avec lui, ça va vite, très vite. Ça claque, ça pulse et ça bouge en permanence !
OTAN, prise d'otages, crise en Ouganda, relations internationales électriques avec le Royaume du Lousdem, rencontres avec des Prix Nobel, intervention en Conseil des Ministres, voyages diplomatiques… Cet homme est un coup de vent charismatique. Il est partout, dynamique, pertinent, actif, réactif…
Dans son bureau, Arthur Vlaminck gratte les feuilles. Il est « le langage » du ministère. Il écoute le ministre, épouse ses humeurs et tente d'énoncer au mieux son point de vue. Jour et nuit, il écrit des discours, des tribunes, des articles… Il soumet ses textes au Ministre et réécrit, reformule, corrige, change… jour et nuit, nuit et jour. Sa vie privée par au second plan. Ça fait combien de temps qu'il n'a pas vu sa petite amie déjà ? Il n'a pas trop le temps d'y penser… un nouveau texte l'attend déjà.

« Quai d'Orsay » est une lecture qu'on m'a recommandée de nombreuses fois. J'ai tardé à la découvrir, la politique n'étant pas mon rayon, même quand elle est traitée avec humour. Je n'ai pourtant aucun grief contre la plume débridée de Christophe Blain, les nombreuses critiques élogieuses sur ses albums sont plus alléchantes les unes que les autres mais allez savoir pourquoi, de lui, je n'ai lu que « En cuisine avec Alain Passard » et les « Donjon Potron-Minet » m'attendent depuis les calanques grecques.
Le fait de posséder cette intégrale regroupant les deux tomes du diptyque était donc l'occasion de parfaire une culture BD encore lacunaire.
Pour ce projet, l'auteur s'est associé à Antonin Baudry qui, outre le fait d'être scénariste (BD et cinéma) sous le pseudonyme d'Abel Lanzac, est également diplomate ; à ce titre, il a exercé ses fonctions auprès de Dominique de Villepin quand ce dernier était Ministre de l'Intérieur puis Premier Ministre.
Le scénario offre la possibilité d'accéder à différentes anecdotes où les questions des tensions et relations internationales sont reléguées au second plan ; le coeur de notre sujet est cet homme charismatique qui incarne la fonction de ministre des affaires étrangères.
On se retrouve comme dans un huis-clos, la bulle d'un Ministère (c'est déjà l'impression que j'avais eue en lisant « Désintégration » ou un autre conseiller ministériel – Matthieu Angotti – se mettait lui aussi à la BD pour témoigner de façon beaucoup moins… ludique).
Le dessin de Blain se tort, se malaxe à volonté pour répondre au mieux à la personnalité extravagante du Ministre. Cet homme à la carrure démesurée n'a rien à envier aux silhouettes musclées des nageurs professionnels. Cheveux au vent, il traverse à grandes enjambées les couloirs interminables du ministère, parcourt en un battement de cils une distance que d'autres mettraient beaucoup plus de temps à traverser, claque les portes à les dégonder. En gros, cet homme a toujours plus d'une longueur d'avance et ce à tous les points de vue. Il est visionnaire, percutant, un poil nombriliste, colérique mais brillant.
Un album excellent quoi qu'un peu étourdissant.
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
bdelhausse
  23 juillet 2018
Arthur Vlaminck devient le "langage" du ministre des Affaires étrangères. On le devine brillant thésard, idéaliste, concerné, soucieux de bien faire. Il tombe dans une pétaudière, où chaque attaché, chaque conseiller essaie de garder son pré fleuri intact, tout en essayant de récupérer les honneurs et de refiler les sales boulots aux autres. Arthur Vlaminck va rédiger des fiches, des discours, des allocutions, des tribunes, des cartes blanches, tentant vainement de saisir la substantifique moelle de la pensée d'Alexandre Taillard de Vorms, le ministre qui semble changer d'avis comme de chemise. Arthur Vlaminck peut compter sur ses collègues... mais uniquement pour lui faire des coups de pu...
On reconnaît sans peine Dominique de Villepin dans le rôle du ministre. Et le bel aréopage qui gravite autour de lui n'a rien à envier à une horde d'hyènes.
Arthur Vlaminck va perdre ses illusions, sa copine, son temps et son énergie... Ou peut-être va-t-il se trouver une raison de vivre, une fois qu'il aura admis que ce métier exclut toute vie "normale"...
Au-delà de l'aventure personnelle (et irrésistible) d'Arthur Vlaminck, il y a le terrorisme et la crise des armes de destruction massive en Irak (appelé Lousdem dans la BD). On retrouve entre autres Chirac, Colin Powell et G.W. Bush et les négociations avec l'ONU.
C'est brillant et déprimant, imaginatif et désespérément vrai, caustique et réaliste, grave et léger, inoubliable, incontournable surtout. A ne pas manquer. A dévorer d'un seul coup ou à déguster par petits chapitres (car cela peut se révéler assez indigeste parfois, dans la satire poitique). Pour avoir côtoyé quelques politiciens et de nombreux rats de ministères, je persiste à penser que la fiction ne sera jamais à la hauteur de la réalité. Mais on peut en rire et prendre un bon bol d'humour avec la dose de philosophie et de flegme qui va avec grâce à cette BD.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Nadouch
  27 novembre 2016
Dans cette copieuse BD de plus de 200 pages (cette intégrale rassemble les 2 tomes de l'édition originelle), Christophe Blain se livre à un essai de politique fiction pas si fiction que ça, à partir de l'expérience vécue par le co-auteur, Abel Lanzac (pseudonyme d'un ancien conseiller de Dominique de Villepin, diplomate, etc...).
J'ai cru que je m'ennuierais, eh bien pas du tout ! Dès le début, on est saisi par la vivacité du propos et du trait. le personnage du ministre, Alexandre Taillard de Vorms, même s'il peut paraître caricaturé, a sans doute beaucoup de vrai par rapport aux réalités du monde politique : brillant mais totalement déconnecté du réel, fantasque, entier, humain et ingérable à la fois, exigeant, fascinant, égocentrique et idéaliste... Son jeune conseiller, "héros" de cette BD, est fasciné par le personnage, et le lecteur aussi. On est pris avec eux dans toutes les questions de politique internationale, mais surtout dans la façon de les gérer dans... la communication ! Les "langages", comme ils disent...
Les visages sont soit très réalistes, soit taillés à la serpe, les décors sont efficaces et le travail des décors remarquable.
Au final, une lecture vraiment passionnante, que l'on soit passionné de politique, ou amateur de BD, ou ni l'un ni l'autre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (1)
Sceneario   12 novembre 2013
Quai d'Orsay, l'une des bandes dessinées les plus intelligentes, les plus sérieuses et les plus drôles dans le genre !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Lorraine47Lorraine47   22 avril 2014
La guerre, c'est pas une question de mots!
La guerre, elle a lieu pendant que vous discutez de wording le cul dans le velours!
Commenter  J’apprécie          70
valreinevalreine   17 juin 2018
trouvée dans l'épilogue inédit :
le Ministre Alexandre Taillard de Vorms
Arthur, vous savez pourquoi la France a une position totalement disproportionnée dans le monde?
Une position qui n'a rien à voir avec sa taille, avec son poids militaire, avec sa puissance financière?
Tout simplement parce qu'on fait ce boulot depuis des siècles!
On a une vraie diplomatie, on pense le monde
On a en permanence l'ambition de construire un autre monde, de d&passer nos frontières
(pensée du ministre : frontière...)
Oui, c'est ça! la nouvelle Frontière.
Faites un texte sur l'idée de la frontière au sens américain du terme : un défi collectif. Une limite à repousser.
Je veux parler de ça au Mexique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MonsieurHyacintheMonsieurHyacinthe   28 novembre 2017
"(...) - Vous voulez ma mort ou quoi ?! Il marche pas ce stabilo. Martine ! Expliquez-moi quelque chose : pourquoi vous m'achetez des stabilo qui ne marchent pas, regardez, il peluche. Il y a une crise au Liban, une crise au Lousdem qui risque de virer à la guerre mondiale... Qu'est-ce que vous voulez que je fasse avec un stabilo pourri ?!
"(...)
Christophe BLAIN & Abel LANZAC, Quai d'Orsay, 2010, Dargaud (p. 56).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bdelhaussebdelhausse   24 juillet 2018
Moi, l'OTAN, je crèverai avant d'avoir compris à quoi ça sert. (p.82)
Commenter  J’apprécie          40
bdelhaussebdelhausse   24 juillet 2018
Vous savez, le Président m'a dit un jour quelque chose de fondamental... Avec nos vies infernales... quand vous avez le temps de pisser, pissez. Quand vous avez le temps de bouffer, bouffez. Quand vous avez le temps de baiser, baisez. (p.109)
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Christophe Blain (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Blain
L'essentiel de la journée de vendredi en vidéo ? Et comme on est sympa, sur notre chaine Youtube, TOUTES les vidéos sont en intégralité. ? Expositions (16 vidéos et interviews): http://bit.ly/Expositions2018 ? Un oeil en coulisse (2 vidéos): http://bit.ly/OeilCoulisses ? La vie du Festival (5 vidéos) : http://bit.ly/Vie2018 ? Mais aussi le Zapping (3 vidéos) : http://bit.ly/Zapping2018 N?hésitez pas à partager vos moments préférés.
? le concert exceptionnel de Rokia Traore? et Ruben Pellejero?, les émissions de France Inter? en direct du #FIBD2018 avec Antoine de Caunes? Page Charline Vanhoenacker? Guillaume Meurice? et #PhilippeColin, l'exposition immersive d'Oriane Lassus, la Rencontre Internationnale avec Joann Sfar? & Christophe Blain? qui ont évoqué leur reprise de #Blueberry, le live Facebook avec GIPI (Gian Alfonso Pacinotti)?, focus sur Emmanuel Guibert?, extraits de la Masterclass Fairy Tail by Hiro Mashima - Official?, gros plan sur l'artiste Sonny Liew?
Programmation et infos sur www.bdangouleme.com ou sur les réseaux avec @bdangouleme #partageonslaBD
RAJA partenaire principal du Festival : www.raja.fr
+ Lire la suite
autres livres classés : affaires étrangèresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox