AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782755691863
590 pages
Hugo Poche (07/10/2021)
4.26/5   89 notes
Résumé :
La douceur du soleil à Noël.

1er décembre. Vingt-trois jours avant Noël, vingt-quatre avant l'anniversaire d'Azalea, vingt-cinq avant son mariage. Pourtant, ce jour-là, Azalea laisse ses clefs sur le meuble de l'entrée, attrape une valise et son livre préféré, et s'envole pour la Martinique. Là-bas, elle retrouve la chaleur de son enfance, les traditions qui l'ont vue grandir, les Chanté Nwel et les colibris, et... Kaï. Kaï qui, en dépit du temps qui ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
4,26

sur 89 notes
5
21 avis
4
13 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Décidément, ce sont les romances dont le résumé me tentait le moins qui m'ont le plus plu cette année parmi celles que je voulais lire pour Noël. J'aime les surprises !

Quand on me dit romance de Noël, moi je pense sapin, neige, chocolat chaud, petits gâteaux et plaid, pas forcément palmier, sable et soleil brûlant. Pourtant la moitié de la planète fête ce grand moment alors qu'ils sont en plein été. Dahlia Blake a donc eu une riche idée en nous proposant une romance qui casse les codes du genre tout en offrant un focus intéressant sur une autre façon de fêter Noël. J'ai aimé !

Avec sa plume à la fois rigoureuse, émouvante et drôle, l'autrice nous embarque dans une histoire pleine de nuances avec des développements inattendus. Démarrant comme la banale histoire des retrouvailles entre deux amis d'enfance qui aimaient bien se chercher des poux enfants et continuent de le faire adulte, elle va ensuite virer peu à peu sur le sujet plus sérieux des relations toxiques. Une belle surprise qui, à nouveau, rompt avec les codes des romances de Noël trop souvent sirupeuses.

Même si l'héroïne ne m'a pas vendu du rêve dans un premier temps. Azalea était trop timide et réservée pour une héroïne de romance, moi  qui les préfère piquante et avec de la répartie, mais j'ai appris au fil des pages à la découvrir émouvante et courageuse, elle qui a toujours été cataloguée comme la gentille fille, l'intello, celle qui faisait ce qu'on lui dit. J'ai aimé ses problématiques : apprendre à être vraiment elle-même et pas celle que les autres attendent, apprendre à assumer ses désirs et les exprimer, apprendre à oser reconnaître et dénoncer une relation toxique. Elle m'a touchée.

A l'inverse, j'ai de suite adoré Kaï, ce jeune élagueur orphelin, adopté par des Martiniquais, qui adorait embêter Azalea enfant parce qu'elle lui plaisait et qu'il complexait avec ses difficultés scolaires. Adulte, il continue de la taquiner et la pousser dans ses retranchements. Il sera à l'origine de bien des situations aussi drôles que gênantes et offrira une belle dynamique chien-chat plein de tension sexuelle et romantique à leur duo. Après tout, il l'aime depuis plus de 20 ans et se montre de suite entreprenant pour la conquérir sous le regard amusé de ses amis, très chaleureux. Il aura lui aussi des thématiques intéressantes telles que le deuil de sa mère, assumer ses réussites scolaires et les recherches qu'il souhaiterait faire, arrêter de complexer sur ses anciennes difficultés scolaires. J'ai adoré que ce soit à la fois un intellectuel qui le cache et un manuel qui aime son métier et la nature.

Ensemble, ils nous offrent la classique relation chien-chat d'anciens camarades de classe qui va avoir électricité et feu brûlant avec une jolie transition entre ennemis, amis et plus si affinités. L'autrice gère bien le rythme de leur relation. J'ai aimé aussi bien quand ils se cherchaient des poux, que quand ils titillaient les sentiments de l'autre ou quand ils se sont trouvés. L'autrice a écrit plein de belles scènes autour d'eux et quand ils passent à l'acte, c'est vite très caliente avec un Kaï très à l'écoute des désirs de sa compagne, qui va ainsi lui ouvrir de nouveaux horizons érotiques en toute bienveillance et confiance. C'est donc à la fois sain et excitant.

En revanche, même si c'était nécessaire pour dénoncer les raisons qui ont poussé Azalea à revenir sur l'île de son enfance, je n'ai pas forcément aimé tout le drame autour de son ancien fiancé. Mais je reconnais que c'est très bien écrit. On ressent à merveille son malaise, sa difficulté à se confier, à oser mettre des mots à voix haute sur ce qu'elle a vécu pour le dénoncer. C'est assez réaliste de voir sa famille ne se douter de rien et se faire avoir, ne pas comprendre avant le dernier moment et son ancien fiancé ne pas comprendre / assumer ses fautes. J'ai aimé qu'on laisse alors Kaï un peu de côté pour ne pas en rajouter, ainsi même si je ne suis pas fan de ce type de développement, je reconnais qu'il a été bien écrit et pensé.

Mais moi, ce que j'ai envie de retenir, c'est plutôt la belle ambiance martiniquaise du titre avec ce dépaysement assuré, ces balades dans la nature sauvage, cette moiteur de l'île, ces traditions légèrement différentes et l'ambiance générale hyper chaleureuse, amicale et familiale. Tatie Thé est un sacré personnage, tout comme les amis de Kaï et la jeune soeur de Azalea. J'aimerais bien recroiser tout ce petit monde dans d'autres aventures tant j'ai aimé l'esprit bon enfant qu'ils ont su nous communiquer et le côté soudé de leur groupe. C'était hyper sympa.

Moi l'adepte des romances hivernales plutôt classiques, j'ai adoré la surprise offerte par ce cadre dépaysant et les thèmes beaucoup plus sombres que prévu. Entre romance piquante, pleine de taquineries drôles et chaleureuses, retrouvailles émouvantes et sujets de société actuels importants, l'autrice a vraiment développé une belle et riche histoire avec des personnages auxquels on s'est fortement attaché au cours de ces presque 600 pages dans la chaleur martiniquaise qui tient tout autant à la chaleur humaine qu'à la chaleur tropicale du lieu. Une romance atypique qui tape juste.


Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          110

Grande amoureuse des romances de Noël, j'ai tout de suite été attirée par la couverture mêlant fleurs des îles et décorations de Noël. J'avoue que pour la grande fan que je suis, l'idée d'une romance de Noël dans les îles m'a interpelée. Mais en y réfléchissant bien, la moitié de la planète fête Noël au soleil et ce serait dommage de passer à côté !

Alors c'est sûr, si vous recherchez la neige, la guimauve et jingle Bells, vous allez être déçu. Ici ce sera plutôt rythmes sensuels, sosie de Jason Momoa et frites de patates douces, mais vous savez quoi ? Ça marche du tonnerre.

Dahlia Blake a pris le contrepied des romances traditionnelles en nous entraînant en Martinique. Ses descriptions, les expressions, tout est fait pour qu'on plonge avec elle dans cette île paradisiaque. Tout au long de ma lecture, j'ai eu l'impression d'accompagner les héros à travers ses décors sublimes, les spécialités culinaires et bien sûr leurs propres traditions de Noël. J'ai adoré découvrir l'histoire du Ti Jojo, la décoration du filao et les « Chanté Nwel ». Au-delà de ça, Dahlia a pris le parti de traiter d'un sujet difficile et l'histoire d'Azalea a trouvé écho en moi. Sans spoiler, je dirais que rien n'est exagéré et qu'elles sont nombreuses à vivre ce genre choses. Dahlia a une plume agréable, fluide, qui m'a fait tourner les pages presque sans m'en rendre compte. L'alternance de points de vue entre les héros ainsi que les chapitres flash backs, permettent une immersion totale dans l'histoire et dans les personnages eux-mêmes. Enfin, Dahlia a une plume à la fois très poétique, la comparaison entre le « je t'aime, je t'abîme » est juste magnifique, mais aussi humoristique, le « Tu bluffes Martoni » (ceux qui ont la référence comprendront), m'a fait rire, car je ne m'y attendais pas.

Entrons désormais dans le vif du sujet et avec les personnages ! Nous commençons donc avec Azalea, l'héroïne qui, à presque un mois de son mariage, décide de faire sa valise et de partir, ne laissant à son fiancé qu'une lettre de deux lignes ainsi que sa bague. Si au début, elle apparaît fragile et peu sûre d'elle, on se rend compte que c'est tout le contraire. Ce roman, c'est son histoire, sa reconstruction et on va assister étape par étape à son évolution et ce qui lui permettra par la suite d'affronter l'ultime épreuve. Azalea m'a énormément touchée. Elle se débat entre ses peurs, l'envie de faire ce qu'on attend d'elle et qui elle est vraiment. Sa fuite du début, son moment de « lâcheté » nous apparaît par la suite sous un éclairage totalement différent et j'admire la force et le courage dont elle a su faire preuve. Elle est le personnage qui évolue le plus et le titre du roman est une magnifique métaphore, car oui, Azalea se révèle à elle-même en Hiver. J'ai adoré la voir lâcher prise au contact de Kaï, la voir retrouver goût à la vie, se ressourcer auprès de Tatie Thé et bien sûr nouer contact avec Mika, Do, Fanny et les autres. Elle m'a ému, elle m'a fait rire, verser une petite larme aussi, car Azalea est authentique, humaine et criante de vérité. J'ai eu peur pour elle, tremblé avec elle et j'ai parfois eu envie de rentrer dans l'histoire pour crier la vérité aux autres ! Azalea est la preuve qu'il ne faut jamais se fier aux apparences, qu'un sourire peut cacher de nombreuses choses et surtout qu'être belle, brillante, avec une carrière au top, ne protège de rien.

Kaï quant à lui, a tout de la tête à claque, au début du moins. Son côté fanfaron, moqueur voir mesquin m'a plus d'une fois dérangée, mais j'ai rapidement compris pourquoi je réagissais ainsi. Dès le début, j'ai deviné ce qui se passait pour Azalea et dès le début, j'ai eu envie de la protéger et du coup le petit Kaï qui joue les racailles du bac à sable, en ressortant son surnom maudit ou en faisant des petites réflexions par-ci par-là, j'ai eu envie de lui tirer les oreilles. Mais la vérité, c'est que souvent les chamailleries d'enfance cachent beaucoup de choses et c'est ce que nous découvrons au fil du roman. Kaï a toujours pensé qu'Azalea le voyait comme un boulet incapable de réussir et il lui en a toujours voulu. Il cherche à l'agacer, car c'est comme ça qu'ils communiquaient enfants… sauf qu'ils ont grandi. Malgré son côté canaille, Kaï n'est pas un mauvais garçon. Ce n'est pas un bad boy, il n'est pas méchant pour deux sous, pas une once de sournoiserie en lui, il est naturel et c'est comme ça qu'on l'aime. Avec ses tatouages, sa peau bronzée et son humour, il a finalement réussi à me faire succomber et je ne serais pas contre assister au concours du plus gros mangeur de papayes…. Son personnage n'évolue pas autant que celui d'Azalea, mais au contact de la jeune femme, il va tout de même prendre conscience de certaines choses et parvenir petit à petit à surmonter son complexe d'infériorité. C'est un personnage qui a su me toucher avec son côté romantique et sa maladresse.

C'est ça qui est beau dans ce roman, Azalea et Kaï vont se compléter et au contact de l'autre évoluer.

Une romance que j'ai pris plaisir à découvrir et que je vous invite à lire!


Lien : https://lesplumesensorceleus..
Commenter  J’apprécie          20

Je vous parle aujourd'hui d'une romance de Noël atypique. Et parce que cette année, j'ai effectivement décidé de me lancer dans la lecture de romances de Noël atypiques (non pas que je n'aime pas les chalets sous la neige et le feu dans la cheminée, hein…), mon choix s'est TRÈS naturellement tourné vers Les Azalées fleurissent en Hiver de la charmante @dahliablake

Il faut savoir que je ne partais pas tout à fait en territoire inconnu puisque je connais l'auteure et son histoire gagnante du concours « Sous le Sapin » organisé par @fyctia

J'avais lu les chapitres proposés sur la plateforme et avais été charmée par l'histoire et tombée amoureuse de la plume si sensuelle de Dahlia.

Dans cette romance, nous partons à la Martinique ! Attachez vos ceintures et envolons-nous au soleil !

Qui n'a pas rêvé de fêter Noël sous un climat tropical ? En tout cas pas moi ! C'est mon rêve depuis toujours… Ne le répétez à personne, mais je déteste la neige et le froid (C'est d'ailleurs pour ça que j'habite à Lille, hein…)

Sauf qu'ici, la belle Azalea ne vit pas un rêve. Loin de là même… Elle quitte Paris brusquement à quelques semaines de son mariage avec un fiancé beau, charismatique et bien sous tous rapports pour rejoindre ses racines, dans les Antilles françaises. Lorsqu'elle arrive auprès de Tatie Thé, elle est embauchée pour s'occuper du Grand Nwel, des festivités traditionnelles de son village.

Une occupation tranquille et sereine qui aurait pu sembler innocente… Mais c'est sans compter le beau Kaï. Celui qu'elle a failli renverser le jour de son arrivée, celui qui la titille dès qu'il ouvre la bouche, celui pour qui elle en pinçait adolescente. le beau mâle exotique tatoué, bad boy, entouré d'amis à défaut d'être entouré d'une famille. *

En effet, on apprend assez vite qu'il est orphelin, sa mère adoptive étant décédée quelques années plus tôt. Il s'est alors naturellement tourné vers Tatie Thé chez qui il trouve le réconfort et le sentiment d'être aimé. Il est indépendant, investi dans la communauté et entrepreneur à son compte.

La rencontre, plus de quinze ans après, de Kaï et d'Azalea va rouvrir d'anciennes blessures, mais aussi raviver des sentiments jusque là refoulés.

Azalea fuit sa vie parisienne contraignante et Kaï lui offre des moments de liberté insouciante et de torrides étreintes (et je peux vous dire que c'est super caliente… Miam.) jusqu'à ce que la réalité la rattrape. Et la réalité n'est pas toujours très belle à voir.

Dahlia traite d'un sujet extrêmement sensible. Un sujet intemporel qui m'a beaucoup touchée. Les flashbacks et les émotions à fleur de peau de la jeune femme sont autant de coups de poignards dans mon petit coeur tout mou.

J'ai aimé les descriptions des paysages. J'ai aimé ce retour aux origines accompagné de sa nostalgie prégnante. J'ai aimé la bande d'amis. J'ai aimé Tatie Thé. J'ai aimé la famille. J'ai aimé Kaï, assurément. J'ai aimé Azalea, inconditionnellement. Son authenticité, son courage, sa réserve, sa résilience.

J'ai aimé ma balade en Martinique pendant la préparation des fêtes de Noël.

D'ailleurs, Dahlia, ma valise est prête ! Je n'attends plus que toi !

Cette romance à deux voix ne vous laissera pas indifférents. C'est doux, sensuel, violent parfois, mais assurément addictif.

Conclusion : Si vous voulez lire une romance de Noël qui sort des sentiers battus, je vous invite à suivre Azalea et Kaï à travers ces magnifiques paysages pour une lecture toute en douceur et en humanité.

Commenter  J’apprécie          10

On ne peut qu'être attirée par cette romance de Noël qui, pour une fois, sort des sentiers battus ! L'histoire ne se déroule pas dans un joli décor fait de neige et de sapins, mais bien sous le soleil de la Martinique, accompagné de ses "chanté nwel" et autres traditions créoles. On ne peut donc que féliciter Dahlia Blake, et sa jolie plume, pour nous offrir quelque chose d'entièrement nouveau et aussi de nous avoir prouvé que Noël + soleil ça match totalement !!

A l'aube d'un mariage qu'elle plaque du jour au lendemain, Azaléa quitte précipitemment la métropole pour se rendre en Martinique afin de changer d'air, et se ressourcer chez sa tante : Tatie Thé. Cependant, ce n'est pas celle-ci qui croise son chemin en premier, mais Kaï, un ancien ami d'enfance, qu'elle manque de renverser sous une pluie diluvienne. Entre elle et Kaï, ça a toujours été explosif ! Joutes verbales et taquineries à gogo, ils s'insupportent mutuellement. Il faut dire aussi que leurs avis l'un de l'autre, ne sont pas des plus rutilant ! Pour Kaï, Azaléa est une intello solitaire. Pour Azaléa, Kaï est resté le gamin turbulent nul en maths à qui elle était obligée de donner des cours. Alors se découvrir à l'âge adulte n'est pas des plus aisés, surtout lorsque chacun reste sur ses acquis de l'autre, datant de plus de dix ans...

Azaléa dissimule à tout le monde la véritable raison de son arrivée inopinée en Martinique. Personne là-bas ne sait qu'elle était censée se marier sous peu, et cette omission de vérité lui convient, au départ, pour finalement peser petit à petit sur ses épaules. En tant que lecteur, on découvre petit à petit cette vérité, à travers des chapitres flashback ; mais Dahlia Blake joue très bien son jeu d'auteur en ne donnant que quelques petites pistes par-ci, par-là, afin satisfaire notre curiosité, sans tout nous donner d'un bloc afin de ne pas perdre notre intérêt. Aux côtés de Kaï, de Tatie Thé, et des traditions créoles, Azaléa réapparend à vivre. On assiste à une véritable évolution. Nul doute qu'il s'agit d'une femme courageuse, et forte malgré les brisures qu'elle porte en elle. Elle a eu le courage que beaucoup d'autres femmes n'ont malheureusement pas toujours, bien que le passé ne soit jamais loin, prêt à la saisir pour la ramener dans cette spirale infernale.

Il n'est pas bien difficile de s'attacher à Kaï qui est décrit comme un homme viril, mais aussi très charismatique. le côté rationnel d'Azaléa ne survit pas très longtemps à ses côtés. Et leur romance reste mignonne et agréable à suivre. L'alchimie qui existe entre eux est puissante et ce, dès leurs retrouvailles. La sensualité qu'ils dégagent est très bien amenée. Et fatalement, on devient accro au couple qu'ils deviennent. Cependant, tout est loin d'être beau et rose. Il y a fatalement cette ombre sur le tableau qui débarque de la métropole, bien déterminé à récupérer Azaléa...

En bref, même si Dahlia Blake a planté son décor dans le cadre de Noël, ce n'est pas qu'une simple romance de Noël. Cette histoire traîte également de sujets durs, parfois tabous, mais avec des mots justes ! L'auteure pointe du doigt ce que subisse certaines personnes, tout en offrant une fin heureuse à Azaléa qui réussit à se libérer de ses chaînes pour enfin savourer la vie qu'elle désire ardemment au fond d'elle.

C'était un excellent moment lecture ! Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et malgré l'ambiance du Noël aux Antilles, j'ai pour avis qu'il peut aisément se lire à n'importe quel moment de l'année.

Commenter  J’apprécie          00

Un Noël sous le soleil, en Martinique, avec une histoire qui aborde un amour d'enfance : tels sont les aspects qui ont attiré mon attention et qui ont fait en sorte que j'ai voulu découvrir cette histoire. On ne se retrouve pas dans une romance de Noël traditionnelle, et c'est ce qui fait tout le charme de ce roman.

On comprend dès le début qu'Azalea n'a pas vécu des choses faciles et mon coeur se serrait d'avance. Une note de l'autrice aux toutes premières pages du livre nous avertit d'ailleurs à ce sujet : cette histoire comporte certaines scènes sensibles. de beaux messages sont passés durant le récit, et j'ai beaucoup aimé la plume de l'autrice, que j'ai trouvé belle. Simple, fluide, avec une petite touche de poésie de temps à autre. C'est une plume qui était délicieuse à lire.

Bien que j'ai aimé plusieurs choses de cette lecture, il reste que malheureusement, un gros point m'a empêché de totalement l'apprécier et de m'immerger dedans : les personnages. Je ne suis malencontreusement pas vraiment parvenu à m'attacher à eux. Je suis tout de même parvenue à apprécier certains traits de leur personnalité, comme le côté attentionné de Kaï. Quant à Azalea, ça n'a pas empêché que ce qu'elle a vécu m'a serré le coeur et j'ai bien aimé l'évolution qu'elle connaît, je l'ai bien ressentie. Les flashbacks ont bien joué leur rôle ; ils nous permettaient de comprendre ce qu'elle a vécu, et ce n'était pas toujours facile à lire. Kaï connaît aussi une belle évolution, et le fait que je ne me sois pas vraiment attachée à lui et Azalea ne m'a pas empêché de ressentir leurs émotions, le sentiment de plénitude qu'ils vivent avant que leur bulle éclate. La relation entre Kaï et Azalea est un peu une sorte d'ennemies-to-lovers ; ils ne s'apprécient pas trop, les piques qu'ils se lançaient étaient assez divertissantes. Leur relation est particulière, elle va vite, mais ils se connaissaient déjà d'avant et ils ont un petit passé ensemble.

Même si j'ai accroché avec les personnages – et c'est un point totalement personnel, je le rappelle – il reste qu'il y a aussi des points positifs. J'ai aimé l'endroit où se passe l'histoire ; l'ambiance, les traditions propres à cette place. C'est un livre qui se lit rapidement et qui est plaisant à lire. Même s'il est gros, il n'y a aucune longueur. La fin de l'histoire est très addictive, je ne voulais plus lâcher le roman (même s'il l'a bien fallu…) !

Bref, j'ai dans l'ensemble tout de même bien apprécié ma lecture, le seul hic pour moi étant que je ne suis pas vraiment parvenue à m'attacher aux personnages et que cela m'a empêchée d'être totalement plongée dans l'histoire et de profiter à fond. Mais j'ai profité d'autres façons, notamment en savourant la plume de l'autrice, en appréciant l'endroit où se passe le récit et les messages qui sont véhiculés. Je ne peux que vous recommander de découvrir cette histoire, parce qu'elle est très belle, elle vaut la peine d'être découverte ! Qui sait, les personnages sauront peut-être vous séduire…

Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation

Je n'ai jamais été de celles qui pleurent tout en restant belles et dignes. Lorsque je souffre, mon visage se déforme en une grimace ridicule et ma tristesse s'écoule autant de mes yeux que de mes narines.

Commenter  J’apprécie          00

Pendant toute l’année qui va suivre, je vais me souvenir de ce moment. Le moment précis où je me suis laissée bercer par la chimère d’un amour parfait, fait de bougies et de pétales de roses, d’or et de diamants. Mais j’aurais dû le savoir, de même que les promesses n’engagent que ceux qui les croient, les rêves ne trompent que ceux qui refusent d’ouvrir les yeux.

Commenter  J’apprécie          20

Mais Noël, c’est plus grand que toi. C’est une fête autour du don, de cadeaux, certes, mais de soi surtout. On ne s’enferme pas à Noël. Noël, c’est sortir de chez soi, de ses préoccupations, et penser aux autres. On ouvre son cœur et sa table pour les fêtes. C’est la façon qu’ont trouvée les femmes et les hommes de donner de l’amour à ceux qu’ils aiment afin qu’ils le portent avec eux toute l’année. Noël, c’est se retrouver avec les siens, c’est pouvoir déposer les tracas, la fatigue et les peines que la vie nous inflige sous le sapin. Noël, c’est partager la joie d’être ensemble. En bref, et je suis désolée de te l’apprendre, Noël n’a rien à voir avec toi ou ton anniversaire, ma chérie.

Commenter  J’apprécie          00

Les rires chevauchent les discussions animées, le bruit de papier cadeau froissé et de tasses de chocolat échangées. La mélodie du bonheur, quoi. Et pourtant, je suis rongée par le sentiment si familier d’en entendre l’air sans en reconnaître les notes, de voir les autres heureux sans arriver à entrer dans leur monde. Mon univers est froid, aux bordures aussi opaques qu’invisibles, et peuplé de tourments que je suis la seule à pouvoir entendre.

Commenter  J’apprécie          00

« - Tu sais que tu vas me payer ça ?

Sa tête tombe en arrière alors qu’elle éclate de rire, dévoilant sa poitrine parfaite.

- Oh Kaï…tu vas ramer pour trouver un truc aussi humiliant que toi qui danses en justaucorps fluo.

- Oh ! Azalea…je vais trouver, crois-moi. On n’a pas fini de compter les points. »

Commenter  J’apprécie          00

Video de Dahlia Blake (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dahlia Blake
Découvrez l'épisode #2 de New(s) Romance, l'émission 100% NR !
Notre invitée du jour, Dorothy Aubert, éditrice de la collection New Way depuis 8 ans va nous parler de la nouvelle collection Stardust !
Merci à Delinda Dane, Lylyblabla, Dahlia Blake et Morgane Moncomble pour leur participation !
Suivez-nous sur les réseaux sociaux ! - Instagram : https://www.instagram.com/hugonewromance - Facebook : https://www.facebook.com/HugoNewRomance/ - Twitter : https://twitter.com/HugoNewRomance - TikTok : https://www.tiktok.com/@hugonewromance
On espère que vous avez aimé notre émission ! N'hésitez pas à vous abonner et mettre un petit pouce bleu ;)
Jiji&Célia #NewsRomance
Vidéo réalisée par Pierre Maler.
+ Lire la suite
autres livres classés : martiniqueVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus

Autres livres de Dahlia Blake (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4781 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre