AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 0243559798
Éditeur : Forgotten Books (07/03/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Histoire des Peintres de Toutes les Écoles
École Française
Volume 6 - Tome 1
par M. Charles Blanc
Ancien directeur des Beaux-Arts
1865

Dans ce sixième volume de l’Histoire des Peintres de Toutes les Écoles qui présente l’École Française Tome 1. Charles Blanc présente dans l’introduction, l’histoire générale et l’évolution de l’art pictural de cette époque. Par la suite il nous présente une belle collection de 41 maît... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
JacopoJacopo   24 mai 2018
Ceux qui firent décorer à Sébastien Bourdon les lambris d'une somptueuse demeure, ceux-là connurent bien son talent, je pourrais dire son génie. Personne peut-être, dans l'école française, si j'en excepte Charles Lebrun,
personne ne fut mieux doué pour cette magnifique besogne de peintre. Son imagination inépuisable,sa hardiesse, son humeur indépendante, et avec cela une continuelle réminiscence du grand style, en faisaient un décorateur par excellence, j'entends un de ces artistes abondants, fiers, prompts à exécuter comme à concevoir, qui sont faits pour nous charmer par une peinture sans profondeur, mais non sans éclat, qui ne s'adresse pas à l'esprit, mais qui néanmoins en relève. La décoration d'un palais ne peut et ne doit être qu'un moyen de frapper l 'attention, d'étonner le regard et de le flatter; celle qui ferait naître des méditations trop profondes manquerait son but, parce que la seule grandeur de la pensée éclipserait toute magnificence extérieure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JacopoJacopo   24 mai 2018
Veut-on savoir d'avance quelle a été la physionomie de l'art en France avant la grande invasion du style étranger? Il sera facile de le prévoir, si l'on rassemble et si l'on précise les principaux traits dont se compose le caractère national. D'abord, notre pays est soumis à l'empire de la mode, même dans les questions les plus sérieuses. On y passe bien vite de l'indifférence à l'engouement; on s'exalte et l'on se refroidit avec la même facilité, pour une manière de voir, pour une façon d'être élégant ou aimable, pour une variante de la beauté ou de la grâce. La mobilité du goût étant le fond du caractère français, rend variables toutes ses manifestations, surtout celles de l'art, qui n'abandonne jamais l'idée de plaire. Il en résulte que l'histoire esthétique de la France doit présenter le spectacle d'une constante alternative d'ardeur et d'apathie, de chutes et de renaissances.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   24 mai 2018
Mais du jour où commencèrent à s'affaiblir les sentiments chrétiens, ces violentes harmonies de couleursne furent plus comprises. Jean Cousin et les artistes que vit éclore la Renaissance, durent se sentir impropres à ces décorations éloquentes et passionnées. L'ambition même de dessiner le nu à l'instar de Michel-Ange ne trouvait plus à se satisfaire dans les chastes peintures qui devaient orner le choeur d'une église. D'ailleurs les croyances attiédies, la foi raisonnée devaient trouver irrévérencieux qu'on prodiguât les tons éblouissants du prisme aux graves mystères d une religion qui semblait demander, au contraire, la tranquillité du clair-obscur et le silence de la couleur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   24 mai 2018
Lors de la fondation de l'Académie de peinture, en février 1648, Champagne fut naturellement désigné pour en être, et il accepta volontiers de prêter son concours à une institution dont il augurait un grand bien. Quand, plus tard, il fut nommé recteur, il montra dans cette charge un désintéressement admirable « faisant part de ses émoluments à ceux qui en avaient besoin, et ne les voulant recevoir que pour en faire du bien à d'autres. » Cette vie douce, tranquille, honorable, tout entière aux graves pensées et aux préoccupations de l'art chrétien, se termina le 12 août 1674.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   24 mai 2018
Nos vieux peintres français ont eu le sort de nos vieux écrivains : la gloire et les dédains du grand siècle ont jeté sur les temps antérieurs une ombre dans laquelle s'est éclipsé tout ce qui, en littérature, avait préparé Malherbe; tout ce qui, dans l'art, avait précédé le Poussin. Enchantée par les plus beaux génies qui vivent alors au milieu d'elle, la société française, parvenue au faîte brillant de son histoire, ne sait plus qu'admirer et citer les chefs-d'oeuvre contemporains; l'oubli descend sur les travaux des ancêtres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : école d'artVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
548 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre