AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2710382148
Éditeur : La Table ronde (19/04/2018)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Écrivain et voyageuse, fascinée par l'Orient, Lesley Blanch est restée célèbre en Angleterre pour Vers les rives sauvages de l'amour, un quartet biographique où elle raconte la vie d'aventurières extravagantes, à son image.
Après une enfance dans une famille bourgeoise de Londres à l'époque édouardienne, cette Anglaise spirituelle et raffinée mena une vie passablement nomade ; elle était décoratrice de théâtre et rédactrice de l'édition britannique de Vogue ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
maevedefrance
  30 avril 2018
Traduit par Lucien d'Azay
Présentation et préface de Georgia de Chamberet
Qui est Lesley Blanch ? A vrai dire, avant d'ouvrir ce livre je ne le savais pas. Elle est pourtant l'auteure de onze livres traduits en français : des récits de voyages et un texte autobiographique. Lesley Blanch est une Anglaise qui a traversé le XXe siècle (elle est née en 1904) et le début du XXIe (elle est décédée en 2007 à l'âge de 103 ans à Roquebrune !). Selon sa filleule, Georgia de Chamberet, qui est à l'initiative de ce livre, elle fut "écrivain et voyageuse, romantique, pleine de verve, mais érudite", "(...) elle fut d'abord la femme dont tout le monde connaissait le nom avant de devenir une légende vivante, à la fois mystérieuse et délaissée"; "autodidacte formée par ses voyages et ses lectures elle devint un paradoxe incarné : fascinée par des univers d'époques révolues en même temps que pionnière et avant-gardiste". le dossier de presse indiquait qu'elle a été mariée à Romain Gary, décoratrice de théâtre, rédactrice pour l'édition britannique de Vogue, illustratrice. Il ne m'en a pas fallu davantage pour avoir envie de me plonger dans cette lecture !
Quand j'ai reçu le livre, j'ai été épatée par la beauté de l'ouvrage. Un petit aperçu, mais tout petit, car il y a vraiment de jolies surprises à l'intérieur !
L'ouvrage est organisé par thématiques, "Scènes de l'enfance"; "Scènes du front intérieur (qui regroupe l'époque Vogue et une série d'articles) ; "Scènes d'un mariage" (la vie avec Romain Gary ; "Horizons lointains" ; "L'oeil oriental".
Croquis d'une vie de bohème se lit comme un roman, bien qu'il soit composé de récits, de quelques articles, de dessins, de photos, de carnets de voyage qui vous emportent loin ! L'histoire d'une vie du commun, vous l'aurez compris. Une organisation thématique plutôt que purement chronologique qui permet de découvrir non seulement l'artiste Lesley Blanch, mais bien entendu Romain Gary, mais encore plus : tout un univers, un monde révolu. Qu'elle ne fut pas ma surprise de croiser à l'école pour filles de St Paul's une tout jeune Irlandaise en larmes et déracinée : Molly Keane ! En vrac, je peux vous annoncer qu'on croise André Malraux, Marlène Dietrich, Carson McCullers, Georges Simenon (à New-York !). Ce Georges Simenon en prend pour son grade sous la plume de Lesley Blanch (j'avoue qu'il m'a dégoûtée!) :
"A un certain moment, nous voyions assez souvent Georges Simenon dont la série Maigret et d'autres romans assez sinistres à l'atmosphère pesante captivaient un vaste lectorat."
"Simenon était irrésistible aux yeux des femmes, il les faisait tomber à volonté. Je le trouvais pourtant loin d'être séduisant ; il m'inspirait même une franche aversion. Je me rappelle qu'un jour, lors d'un déjeuner, ni lui ni sa femme ne jugeaient le plat principal satisfaisant. "Je ne comprends pas quel est son problème, s'est plainte Mme Simenon en parlant de la cuisinière. - Eh bien, moi, je sais, a-t-il répliqué. Je vais aller lui donner ce dont elle a besoin. Et de quitter aussitôt la table." Croquignolet comme portrait ! Ca en fiche un coup dans l'aura de l'écrivain de polars... :)
Au contraire, elle trouve Carson McCullers a "une personnalité fascinante". "C'était un des personnages des plus extraordinaires. Originaire de l'extrême sud des Etats-Unis, elle a écrit ses meilleures pages sur cette partie du monde américain."
Et puis, bien évidemment, une bonne partie du livre est consacrée à Romain Gary (et il hante l'ouvrage, même après le divorce). Si je vous dis qu'on découvre un homme torturé, vous me direz que ce n'est pas un scoop. En tout cas, d'après Lesley Blanch, un homme difficile à vivre, voire par moments insupportable, et en mal de reconnaissance... Quelqu'un à part dans l'univers diplomatique, car, forcément, il ne rentrait pas dans le moule, beaucoup trop intelligent pour cela et trop sensible. Il se révoltait contre l'état du monde.
"Il ne parvenait pas à résister à la publicité. Accorder des interviews, se faire photographier ou bien participer à des émissions télévisées, cela l'enivrait. Il ne se lassait jamais de ce péché mignon, car c'en était devenu un. La qualité de son travail et sa stature personnelle n'avaient nullement besoin de ces artifices de bas étage."
J'ai aimé le côté "périple littéraire" de ce livre. Mais vous pouvez également préparer votre sac à dos pour partir en Afghanistan dans des coins reculés, au Mexique à la rencontre des Indiens Chamulas, experts en "sortilèges secrets" et autres "breuvages à base de plantes maléfiques". Sans parler d'une étrange "groupe d'indiens Zinacothèques" (et bien aller lire l'appel de notes !) . Si cela ne vous suffit pas, vous pourrez poursuivre en Perse, pour, entre autres, un petit aperçu culinaire où les sonorités de mots inconnus intriguent :
"Le riz, d'innombrables légumes, les fruits et le yaourt, ou mast, constituent la nourriture de base du pays. Dans de nombreux foyers, le plat principe, ou même le plat unique, était immanquablement du riz, mais un riz que l'on rendait appétissant grâce à une série de sauces complexes (khorech), aigres ou douces. Ces préparations subtiles mais audacieuses sont le secret et la gloire de la cuisine persane traditionnelle, et elles sont aussi contradictoires et compliquées que le peuple lui-même. Quand je dégustais des délices telles que du riz au khoresh fesendjan, je m'interrogeais sur sa composition (...)". D'autres pays sont aussi au rendez-vous, d'autant que Lesley Blanch voue un culte à la culture russe !
Il y a certainement encore beaucoup de choses à dire sur Croquis d'une vie de bohème, qui est, pour le moins que l'on puisse dire, un livre comme en n'en croise pas tous les jours dans sa vie de lecteur ! Il y a également toute une page d'Histoire au rendez-vous. En tout cas, si vous avez tendance à rapporter des objets ou vêtements de vos voyages (non made in China), avec Lesley Blanch, vous vous sentirez moins seul par rapport à cette étrange manie ! - car c'était aussi une sacrée collectionneuse.
Une lecture qui plaira à ceux qui veulent en savoir davantage sur Romain Gary, mais aussi à ceux qui aiment élargir leurs horizons par les voyages et les livres. !
J'ai beaucoup aimé.
Lien : http://milleetunelecturesdem..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Marieemmy
  28 mai 2018
Écrivain et voyageuse, fascinée par l'Orient, Lesley Blanch est restée célèbre en Angleterre pour Vers les rives sauvages de l'amour, un quartet biographique où elle raconte la vie d'aventurières extravagantes, à son image. Après une enfance dans une famille bourgeoise de Londres à l'époque édouardienne, cette Anglaise spirituelle et raffinée mena une vie passablement nomade ; elle était décoratrice de théâtre et rédactrice de l'édition britannique de Vogue quand elle épousa Romain Gary pendant la Seconde Guerre mondiale. La carrière diplomatique de celui-ci les conduisit à Paris, à Sofia, à New York, en Bolivie et enfin à Hollywood où Lesley Blanch côtoya quantité de stars et travailla avec George Cukor. Gary fit d'elle l'héroïne de Lady L. Lorsqu'il la quitta pour Jean Seberg, Lesley tira parti de sa liberté pour voyager, en solitaire cette fois, dans les pays dont elle rêvait : la Sibérie, la Mongolie, la Turquie, l'Iran, l'Afghanistan, l'Égypte et le Sahara serviront de décor à d'autres livres érudits et romantiques comme Les Sabres du paradis et Voyage au coeur de l'esprit. Elle mourut en 2007 à Menton à l'âge de 103 ans. C'est à l'initiative de Georgia de Chamberet, sa filleule, que Lesley Blanch entreprit de rédiger ses mémoires : à ses souvenirs d'enfance sont réunis ici ses meilleurs articles de mode et de voyage, ainsi qu'un récit très personnel sur sa vie avec l'auteur de la Promesse de l'aube.
Je tiens à remercier les éditions de la Table Ronde pour l'envoi de ce livre, vers lequel je ne serais pas allée spontanément.
Un livre magnifiquement illustré qui change de mes littératures habituelles. J'ai suivi le parcours de cette grande dame qui force le respect et l'admiration. Là restreindre à son mariage avec C Grant serait 1 erreur! Cette femme a eu une vie extraordinaire pour son époque et j'ai aimé aussi la découvrir sans les falbalas et autres paillettes des mondanités.Cette femme était fort érudite et passionnée et passionnante. Une belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ckdkrk169
  08 mai 2018
Paru aux éditions de la Table Ronde et préfacé par Georgia de Chamberet, c'est un très bel ouvrage, rempli de dessins de l'auteure, que je vous recommande chaudement.
J'ai découvert un écrivain que je ne connaissais pas et, ses talents ne se limitant pas à l'écriture, une illustratrice et décoratrice de théâtre révélée avec les dessins parsemant cet ouvrage.
Lesley, née en 1904, a eu une vie bien remplie, traversant les deux premières guerres mondiales, ayant une carrière dans la presse, a épousé un grand écrivain et beaucoup voyagé.
Cette grande dame force l'admiration et on ne peut résumer la vie de Lesley à son mariage avec Romain Gary. Ce mariage a duré dix-huit ans, elle nous le raconte dans le texte reproduit dans cet ouvrage. Deux écrivains épris de vie, d'aventures et de liberté qui ont côtoyé d'autres artistes et écrivains comme Truman Capote, Georges Simenon ou Marlène Dietrich.
J'ai aimé l'autre facette de Lesley, sans paillette : la voyageuse qui parcourt de nombreux pays comme le Mexique, la Russie, la Perse, l'Afghanistan. Dans ses récits de voyage, elle nous explique qu'elle aime voyager en train car ils ont « un pouvoir magique », et n'aime pas l'avion. Elle préfère voyager seule pour le plaisir du vagabondage et de la rêverie sans planifier tout à l'avance. Elle nous décrit les peuples avec leurs croyances, les paysages et la cuisine locale. Immersion totale garantie.
Une grande dame anti-conformiste et érudite que je suis ravie d'avoir découvert.
Plongez-vous aussi dans ce beau livre et partez à l'aventure.

Lien : http://www.despagesetdesiles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
maevedefrancemaevedefrance   22 avril 2018
Elle s'appelait Molly, Molly Keane, un nom que je n'ai curieusement jamais oublié, de même que je n'ai jamais oublié à quel point elle était malheureuse.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : carnets de voyageVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
359 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre