AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782410011432
682 pages
Éditeur : Belin - Gallimard (15/02/2020)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Les Français et leurs forces de police : histoire de relations ambivalentes.
Comment s’est construit l’ordre public en France ? Des Croquants aux Gilets jaunes, la monarchie, les deux empires et les cinq républiques ont fait face au défi des « émotions » et des révoltes, mais aussi à une attente de paix civile et de sécurité… Quatre spécialistes proposent une histoire inédite des polices, inscrite dans la longue durée, une histoire attentive aux événements du... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bazart
  28 mars 2020
Une histoire de la police française à travers les siècles?
Au départ le projet pourra sembler rébarbatif .
La grande qualité du travail bibliographique de Vincent Milliot, professeur d'Histoire moderne à l'Université Paris 8 e est de réunir plusieurs jeunes historiens pour offrir une synthèse à la fois très documentée et d'une belle valeur pédagogique.
De la police municipale ou nationale, de la gendarmerie à la sécurité privée toutes les polices sont abordées avec une professionnalisation qui a commencé à vraiment se mettre en place sous l'ancien régime.
Au fil des époques on y constate un même manque de moyens et d'effectifs ainsi que les différentes évolution dans les opérations de maintien de l'ordre qui ont pris des formes modernes à l'orée du 20e siècle , lutte contre le brigandage et le banditisme, le trafic de stupéfiants.
Tous les mécanismes de fonctionnement ainsi que l'évolution de l'appareil policier en France depuis le XVIIIème siècle. sont expliqués dans ce livre à la maquette agréable, prouvant ainsi que la collection Références des éditions Belin, qui puise aux sources de l'histoire pour offrir un regard neuf et inédit sur notre passé, est une vraie....référence !!
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          241
Bigmammy
  17 mars 2020
D'abord un mot sur la forme de cet ouvrage universitaire : il fallait une sacrée dose de culot pour publier un livre d'art, généreusement documenté, en couleurs et papier glacé sur l'histoire des polices en France !
Une histoire mouvementée des multiples forces de sécurité dans un pays traversé depuis quatre siècles par de profondes conflictualités, où fleurissent frondes, barricades, révoltes contre les changements de réglementation ou nouveaux impôts, où la violence est pourtant de moins en moins tolérée et où se développent l'exigence de liberté et un appétit croissant de démocratie depuis l'époque des Lumières.
A travers cet épopée complexe, on note à travers les siècles des constantes, des querelles philosophiques récurrentes, des antagonismes politiques permanents entre ce qu'il convient de privilégier : une police préventive ou répressive …
Parmi les questions qui reviennent depuis le XVIIème siècle : police municipale ou nationale, manque de moyens et d'effectifs, rôle de l'armée dans les opérations de maintien de l'ordre, lutte contre le brigandage et le banditisme, le trafic de stupéfiants.
Il y a aussi la question de la politisation des services de police, leur adhésion ou non au régime en place, les épurations après les changements politiques, la place des indicateurs et la surveillance des « indésirables », l'appui aux forces d'occupation, le contrôle des étrangers.
Laissant peu de place aux progrès de la police scientifique, le livre n'élude aucune question sensible. Il traite aussi de la police dans les domaines coloniaux puis dans les départements d'outre-mer, la racialisation des comportements et les moyens destinés à leur faire face.
Ce qui m'a étonnée, c'est le rôle immémorial dévolu à la police dans la surveillance des approvisionnements et le respect des règles de concurrence, l'encadrement de la conscription, l'importance de la Gendarmerie dans les campagnes, la militarisation progressive des différents corps, allant de pair avec les progrès de leur professionnalisation et de la féminisation.
C'est un ouvrage bien écrit, passionnant même et surtout pour le profane, plein des grandes figures de la profession et des événements qui en ont provoqué les évolutions et réformes.
Et puis je suis très contente d'avoir appris que le port de la moustache n'est plus obligatoire dans la Gendarmerie depuis 1938 ! Un plus : l'iconographie est particulièrement soignée, assortie de commentaires abondants.
Lien : http://www.bigmammy.fr/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
HardivillerHardiviller   15 décembre 2020
Ce que montre ce livre très utilement , c'est combien le rapport des contemporains avec leur police est un indice démocratique ( Le célèbre slogan de 1968 repris des grèves de 1947 , " CRS SS " , en est l'exemple le plus évident ) . Certains ne manqueront pas de noter que cet indice est bien bas dans la France de 2020 Sur la question de savoir comment y remédier , les auteurs ne livrent aucune clé . C'est bien dommage . Il n'est pas sur que le rôle donné aux policiers dans la crise sanitaire majeure que nous traversons élève le niveau de cet indice . En France , le bleu marine a bien du mal à se marier avec le blanc .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Video de Emmanuel Blanchard (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmanuel Blanchard
Emmanuel Blanchard : "Histoire de l'immigration algérienne en France"
autres livres classés : policesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

As-tu bien lu L'ogrelet ?

Au début de la pièce, où l'ogrelet va-t-il pour la première fois?

au supermarché
à l'école
chez le docteur
chez le dentiste

10 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : L'Ogrelet de Suzanne LebeauCréer un quiz sur ce livre