AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de DETHYREPatricia


Livre lu dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus 2023 dont je suis l'un des jurés (catégorie blanche).
https://www.facebook.com/prixdesauteursinconnus/
https://www.instagram.com/prixdesauteursinconnus/
https://twitter.com/prixdesai
https://www.prixdesauteursinconnus.com/

Lors du vote à l'issue des présélections, j'avais mis ce livre en 1re position de mes finalistes pour la catégorie Blanche. J'avais, en effet, particulièrement apprécié sa couverture (poésie de l'image, tons pastel, jeu de mots avec le titre) ; son résumé de quatrième de couverture (il évoquait L Histoire, l'Ecosse et ses mystères, la Bretagne et ses croyances, mais aussi les mémoires transgénérationnelles, autant de thèmes qui m'intéressent) ; mais aussi le choix des personnages féminins, le style d'écriture et le processus narratif, la qualité de la syntaxe et de l'orthographe.

Mon intérêt pour ce livre, à l'issue de sa lecture complète, ne s'est pas démenti et je confirme que l'extrait lu en phase de présélection a tenu toutes ses promesses.

Promesse d'une lecture intéressante dans le sens où elle permet de connaître à la fois l'Ecosse et ses traditions, mais aussi la Bretagne d'hier attachée à sa culture, à son lien particulier avec la nature, et à ses rites saisonniers. Elle permet de comprendre comment certaines femmes ont pu, dans les temps anciens, connaître et se transmettre des savoirs et savoir-faire ancestraux (guérison par les plantes, suivi gynécologique et obstétrical, soin du corps et de l'esprit). Mais aussi la façon dont ces mêmes femmes ont été pourchassées et éliminées tant elles gênaient à la fois la suprématie édictée par la religion et par les hommes.

Promesse d'une lecture intéressante dès lors qu'elle permet au lecteur de voyager à la fois dans le temps et dans l'espace, à travers le vécu de trois personnages féminins principaux évoluant dans des contextes et des époques différentes (Aylsa, journaliste française d'origine écossaise, de nos jours ; Elvin, jeune fille bretonne promise à la carrière de ventrière, sourcière et guérisseuse par les plantes dans le Moyen Age ; et sa fille Blueuenn confiée à la garde de sa grand-mère Olwenn).
Si les choses ne sont pas évoquées dès le début, on comprend très vite qu'un lien ténu existe entre ces trois-là.

Promesse d'une lecture intéressante, enfin, car au travers de la narration des destins de trois femmes d'une même lignée, elle permet de s'interroger sur les liens invisibles qui s'inscrivent dans notre ADN et se tissent, par loyauté, de génération en génération. En effet, en mettant en exergue, dès le début de son livre, une citation de Anne Ancelin Schützenberger (la papesse de la psychogénéalogie), l'auteure tend à démontrer en quoi des traumatismes non-dits, non-sus vécus par nos ancêtres hier peuvent influencer le vécu des descendants aujourd'hui (phénomène de répétition jusqu'à prise de conscience et réparation). Et cette histoire en est une démonstration.

Bref, c'est avec un grand enthousiasme que j'ai suivi les pas d'Aylsa dans son Ecosse natale à la recherche d'une histoire et d'une destinée dont elle n'avait pas elle-même conscience, et qui se dévoile à elle presque par hasard. Mais comme le dit si bien P. Eluard : "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous." Et en imposant à Aylsa d'écrire un article sur les phénomènes ésotériques écossais, son patron lui a aussi imposé un rendez-vous avec elle-même. J'ai souri devant son extrême scepticisme face aux croyances locales, à ces histoires de fantômes et de châteaux hantés, à son matérialisme pur et dur qui n'imagine pas une autre façon de penser les choses, un esprit cartésien qui ne lui permet pas non plus d'interpréter les messages subliminaux que lui lance la vie. Je me suis émue de ses premiers contacts avec Alistair (un homme beau, bon, doux dont toutes les femmes rêveraient...), dont on comprend très vite qu'il jouera un rôle important dans l'histoire. J'ai ressenti, sans en comprendre vraiment la raison, sa dureté vis-à-vis d'elle et la culpabilité qui l'obligeait, inconsciemment mais aussi consciemment, à se faire souffrir.

Aylsa est là comme un révélateur "moderne" des histoires qui l'ont précédée : celles de Bleuenn et d'Elvin, histoires dont on verra qu'elles sont à la source même de son mal-être vis-à-vis de la vie en général et des hommes en particulier.

Sur la forme, j'ai apprécié le découpage en parties clairement identifiées, même si la numérotation des chapitres (numérotation qui ne se suit pas et qui revient à chaque nouvelle partie) m'a gênée. Peut-être qu'un autre découpage aurait-il pu être envisagé (alternance par chapitre en changeant à chaque chapitre de personnage et donc d'histoire ?) permettant d'avoir connaissance des trois histoires quasi en simultané.
J'ai trouvé la construction narrative particulièrement bien faite et le style d'écriture fluide et riche. Les descriptions des lieux, des contextes historique et sociétal, des plantes et de leurs pouvoirs, des pratiques, des traditions sont particulièrement riches et imagées.
Toutefois, j'ai tellement aimé voyager dans le temps et dans l'espace, j'ai tellement aimé partager ce que vivaient les trois protagonistes de l'histoire... que j'aurais aimé en savoir plus... de grosses ellipses temporelles existent et on se demande bien comment les unes et les autres ont évolué... C'est dommage ! Je pense que l'ouvrage aurait pu être plus dense en développant certaines parties et plus ouvert aussi à d'autres personnes de la lignée. C'était tellement bien, que je me suis sentie frustrée de ne pas rester plus longtemps avec lesdites héroïnes.

J'ai bien aimé également ce personnage (dont on ne sait pas de qui il s'agit) qui, via des messages envoyés sur le portable d'Aylsa, se manifeste ici ou là et donc on comprend que l'héroïne est en rejet. Une touche de mystère qui trouve son élucidation à la fin de l'ouvrage, mais qui a été terriblement bien pensée.

Donc, je confirme et je signe. Si vous aimez L Histoire, la Bretagne et l'Ecosse et leurs légendes, l'évocation de beaux personnages féminins qui veulent vivre autrement que sous domination des hommes ; si vous avez un intérêt pour les secrets de famille, les non-dits et leurs conséquences ; si vous vous intéressez à la psychogénéalogie et à ce qu'elle permet de révéler de soi et des autres, ce livre devrait vous plaire !

Pour ma part, je vais tenter de suivre cette auteure qui, manifestement, à tout ce qu'il faut pour écrire de belles histoires, pour notre plus grand bonheur de lecteur.








Commenter  J’apprécie          41



Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Ont apprécié cette critique (4)voir plus




{* *}