AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070207312
360 pages
Éditeur : Gallimard (01/01/1943)
5/5   4 notes
Résumé :
Publié en France en 1943, Faux Pas est la première collection d'essais de Maurice Blanchot sur la littérature et la langue, composée de cinquante-quatre courtes pièces qui ont été initialement émis des critiques dans des revues littéraires, et une longue méditation d'introduction qui définit la trajectoire de l'ensemble volume. Ces essais, comme ceux recueillis dans les cinq autres livres de critique publiée sur plusieurs décennies ont établi que Blanchot le critiqu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
blanchenoirblanchenoir   26 juillet 2017
Dans l'usage de la vie pratique, le langage est un instrument et un moyen de compréhension, il est la voie qu'emprunte la pensée et qui s'évanouit au fur et à mesure que s'accomplit le parcours. Mais, dans l'acte poétique, le langage cesse d'être un instrument et il se montre dans son essence qui est de fonder un monde, de rendre possible le dialogue authentique que nous sommes nous-mêmes et, comme le dit Hölderlin, de nommer les dieux. En d'autres termes, le langage n'est pas seulement un moyen accidentel de l'expression, une ombre qui laisse voir le corps invisible, il est aussi ce qui existe en soi-même comme ensemble de sons, de cadences, de nombres et, à ce titre, par l’enchaînement des forces qu'il figure, il se révèle comme le fondement des choses et de la réalité humaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
blanchenoirblanchenoir   19 juillet 2017
Traduction authentique, le livre de Georges bataille pour cette raison ne se laisse pas décrire. Il est la tragédie qu'il exprime. Celui qui en effleure le sens, peut bien le réduire à la lourdeur scolastique. Sa vérité est dans la brûlure d'esprit, dans le jeu de foudre, dans le silence plein de vertiges et d'échanges qu'il nous communique. Il ne convient pas d'en parler comme d'un ouvrage qu'on pèse et qu'on apprécie, mais pour citer encore Nietzsche qu'il évoque souvent, nous en dirons ce que celui-ci disait de Zarathoustra : "cette oeuvre est complètement à part."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
blanchenoirblanchenoir   26 août 2017
Le déroulement rigoureux de la passion produit un dépassement de cette passion et aboutit à un délire verbal où le désordre, l'incohérence, l'ordonnance fortuite sont à ce moment justifiés. C'est l'instant où le hasard dans toute sa beauté et sa grandeur concrète prend en charge la loi de la nécessité, la représente complètement, où ce qui est vraiment sans cause est aussi vraiment nécessaire.

(L'art du roman chez Balzac)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
blanchenoirblanchenoir   15 juillet 2017
Il apparaît comique et misérable que l'angoisse, qui ouvre et ferme le ciel, ait besoin pour se manifester de l'activité d'un homme assis à sa table et traçant des lettres sur un papier.
Commenter  J’apprécie          50
blanchenoirblanchenoir   26 août 2017
Les livres ne valent que par le livre supérieur qu'ils nous conduisent à imaginer.
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Maurice Blanchot (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maurice Blanchot
Leslie Kaplan L'excès-L'usine éditions P.O.L: où Leslie Kaplan tente de se souvenir comment a été publié "L'excès-L'usine" en 1982 aux éditions P.O.L/Hachette, puis ré-édité aux éditions P.O.L en 1987, et où il est notamment question de Paul Otchakovsky-Laurens, de Maurice Blanchot et de Marguerite Duras, à l'occasion de la parution en 2018 de Mai 68, le chaos peut être un chantier, à Paris avril 2018 "L?excès-l?usine montre de face l?usine, le travail à l?usine et le devenir de ceux qui y vivent, leur enfermement dans cet espace immense, dans « la grande usine univers », infini en morceaux. L?usine est vécue au féminin, ce qui rend son impersonnalité d?autant plus impersonnelle (le « je » cède la place au « on ») et le « cela » vécu dans l?usine dépasse, excède tous les mots qui pourraient le décrire, ces mots sont en trop."
+ Lire la suite
Dans la catégorie : EssaisVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Essais (404)
autres livres classés : essaiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
596 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre