AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782848193939
208 pages
Éditeur : Créer (18/05/2011)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :
C’est à une véritableimmersion dans le Saint-Flour du XVe siècle que l’auteur nousinvite.
Un horrible meurtreayant été commis le 10 novembre 1453, Quentin Ballade, prévôt du lieutenant dubailli, ouvre son enquête. Elle ne se terminera que le 30 novembre 1461.
En suivant Quentin dans son enquête, le lecteur va s’immerger dans le quotidien de Saint-Flour à cette époque marquée par la fin de la Guerre de Cent Ans et la fin du Moyen Âge.
Il découvri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CREERCREER   06 mars 2013
Un homme sortit du petit attroupement et s’approcha du chef Moulis qui le salua dès qu'il l’eut reconnu :
– Bonjour, père Pougnet.
– Chef, vous savez que j’habite tout près de la petite porte des Planchettes. Tout à l’heure, je suis sorti pour aller chercher de l’herbe pour mes lapins.
Et c’est là que je l’ai trouvé.
– Tu as trouvé quoi, le père ?
– Eh bien, le corps.
– Le corps ? Mais quel corps ?
– Celui de la morte.
– Une femme morte ? Où ça ?
– Venez avec moi, je vais vous faire voir.
C’est une dizaine de personnes qui dévala la rue menant vers la porte des Planchettes, le père Pougnet en tête, suivi de près par Lucien Moulis, Jean Roussilhe sur ses talons. Les gardes et les badauds suivaient à distance.
Le pauvre père Roussilhe croyait avoir compris : sa fille disparue et une femme morte. Comment ne pas faire le lien ? Il n’en pouvait plus. À peine passée la porte, le père Pougnet s’arrêta :
– Elle est là, derrière le buisson.
Le chef Moulis et les gardes descendirent le talus, suivis par un Jean Roussilhe mort d’inquiétude. Le corps était bien là. C’était bien une femme, comme les vêtements déchirés le laissaient voir : le corsage noir était arraché, la robe verte remontée sur le ventre. Du sang s’était échappé d’une plaie béante sous le sein gauche.
Un long hurlement fit se retourner les soldats : Jean Roussilhe venait de reconnaître sa fille, sa Princesse, sa Guillemette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
autres livres classés : saint-flourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Daniel Blanquet (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2264 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre