AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782824712673
256 pages
Éditeur : Bibebook (07/06/2013)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Extrait : Prenez garde, capitaine, répondit-il d'un ton conciliant. Ce que vous dites manque peut-être de logique. Comment une guerre favoriserait-elle l'industrie allemande ? D'un jour à l'autre l'Allemagne élargit davantage son action économique ; elle conquiert chaque mois un marché nouveau ; chaque année, son bilan commercial augmente dans des proportions incroyables. Il y a un demi-siècle, elle était réduite à donner pour matelots à ses quelques navires les coc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Fenky
  08 octobre 2016
Emprunté à ERCE05 commentaire sur Amazon :
Lors de sa parution le roman avait connu un succès extraordinaire et valu à son auteur une gloire encore accrue. Il avait fait l'objet de deux adaptations cinématographiques, l'une muette et l'autre plus tardive par Viincente Minelli ( pas la meilleure!). Depuis on avait du mal à trouver ce livre en France. C'est sans doute un des meilleurs romans sur la guerre de 14 qu'on ait écrit. Une intrigue qui sert de prétexte à Blasco Ibañez pour donner son avis sur le conflit et sur les forces en présence. Blasco Ibañez , républicain espagnol convaincu, francophile, n'admettant pas la neutralité de son pays, est venu plusieurs fois sur le front et a nourri son oeuvre de son expérience des combats.
Sur le plan littéraire, le livre est à classer dans la veine naturaliste.
Lien : https://www.amazon.fr/quatre..
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   19 avril 2015
Le 7 juillet 1914, Jules Desnoyers, le jeune « peintre d’âmes », comme on l’appelait dans les salons cosmopolites du quartier de l’Étoile, –
beaucoup plus célèbre toutefois pour la grâce avec laquelle il dansait le tango que pour la sûreté de son dessin et pour la richesse de sa palette, – s’embarqua à Buenos-Aires sur le Kœnig Frederic-August, paquebot de Hambourg, afin de rentrer à Paris. Lorsque le paquebot s’éloigna de la terre, le monde était parfaitement tranquille. Au Mexique, il est vrai, les blancs et les métis s’exterminaient entre eux, pour empêcher les gens de s’imaginer
que l’homme est un animal dont la paix détruit les instincts combatifs. Mais sur tout le reste de la planète les peuples montraient une sagesse exemplaire. Dans le transatlantique même, les passagers, de nationalités très diverses, formaient un petit monde qui avait l’air d’être un fragment de la civilisation future offert comme échantillon à l’époque présente, une ébauche de cette société idéale où il n’y aurait plus ni frontières, ni antagonismes de races.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FenkyFenky   08 octobre 2016
L'indulgence à l'égard de ceux qui ont voulu délibérément le mal est une complicité. Celui qui pardonne à l'assassin trahit la victime. Il est bon que la guerre dévore ses enfants, et, quand on a tiré l'épée, on doit périr par l'épée.
Commenter  J’apprécie          30
FenkyFenky   01 décembre 2015
Celui qui pardonne a l' assassin trahit la victime.
Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
Videos de Vicente Blasco Ibáñez (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vicente Blasco Ibáñez
Vicente Blasco Ibáñez - Les Quatre Fils d’Ève - livre audio
autres livres classés : guerreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1896 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre